Championnat du monde des moins de 20 ans 1997/98

 

Mondial A (du 25 décembre 1997 au 3 janvier 1998 à Helsinki et Hämeenlinna)

Poule A

République Tchèque - Suède 2-1 (1-0,0-1,1-0)
Finlande - Canada 3-2 (0-0,1-1,2-1)
Finlande - Allemagne 5-0 (2-0,1-0,2-0)
Suède - Canada 4-0 (2-0,1-0,1-0)
Allemagne - République Tchèque 1-9 (1-0,0-5,0-4)
Canada - République Tchèque 5-0 (2-0,3-0,0-0)
Finlande - Suède 4-3 (0-1,2-2,2-0)
Allemagne - Suède 0-8 (0-1,0-4,0-3)
Canada - Allemagne 2-0 (0-0,1-0,1-0)
Finlande - République Tchèque 5-5 (1-1,3-2,1-2)

Classement : 1 Finlande 7, 2 République Tchèque 5, 3 Suède 4, 4 Canada 4, 5 Allemagne 0.

Vainqueur des cinq dernières éditions, le Canada est à la peine dans son groupe de qualification : la lourde défaite face aux Suédois (0-4 car les jumeaux Sedin monopolisent la rondelle) les condamne à la quatrième place et à un quart de finale très difficile face aux Russes. Il faudra faire sans son capitaine Jesse Wallin - champion du monde en titre - victime d'une fracture de la cheville en bloquant un tir contre les Allemands. Ce pauvre Wallin, qui revenait à peine de multiples fractures du bras subies dans un accident de la route en octobre, a vraiment une vie poissarde : son père maniaco-dépressif s'est suicidé quand il avait 16 ans.

 

Poule B

Slovaquie - États-Unis 6-3 (1-2,3-1,2-0)
Russie - Kazakhstan 12-1 (4-0,4-0,4-1)
Slovaquie - Suisse 1-3 (0-1,0-0,1-2)
Kazakhstan - États-Unis 2-8 (0-1,1-2,1-5)
Suisse - Russie 3-3 (2-1,1-1,0-1)
Kazakhstan - Slovaquie 5-2 (3-1,0-1,2-0)
États-Unis - Russie 2-3 (1-1,0-1,1-1)
Suisse - Kazakhstan 7-0 (3-0,2-0,2-0)
Russie - Slovaquie 4-0 (2-0,1-0,1-0)
États-Unis - Suisse 4-1 (1-0,1-0,2-1)

Classement : 1 Russie 7, 2 Suisse 5, 3 États-Unis 4, 4 Kazakhstan 2, 5 Slovaquie 2.

L'équipe suisse est la révélation du tournoi, se permettant même le luxe d'accrocher les Russes. Sa seule défaite de sa poule, dans le dernier match face aux Américains, est obtenue alors que son gardien prodige David Aebischer avait été ménagé pour la suite (son remplaçant Bührer prouvera à cette occasion cette valeur en étant élu meilleur joueur du match). Le Kazakhstan s'est pris quelques cartons (1-12 face à la Russie et 0-7 face à la Suisse), mais s'est imposé dans le match qu'il fallait gagner, contre la Slovaquie (5-2), assurant du même coup son maintien en groupe A. Les Slovaques avaient pourtant battu les Américains d'entrée (6-3) et inquiété Suisses et Russes, mais allaient goûter la capacité kazakhe à dérouter les gardiens adverses, le pauvre Spillar ne tenant que douze minutes (3 buts encaissés en 5 tirs).

 

Quarts de finale

Russie - Canada 2-1 a.p. (1-0,0-0,0-1,1-0)
Suisse - Suède 1-1 a.p. (0-0,0-0,1-1,0-0) / 5-4 aux tirs au but
Finlande - Kazakhstan 14-1 (6-1,5-0,3-0)
République Tchèque - États-Unis 4-1 (0-0,3-0,1-1)

La Russie reste sur cinq défaites de suite face au Canada alors qu'elle jouait en blanc. Pour profiter de leur avantage psychologique, les Canadiens n'emportent que des maillots rouges... mais la délégation russe, qui sait qu'elle a la priorité du choix sur ce match (elle est officiellement l'équipe recevante), ne se laisse pas faire et tient à sa tenue rouge. Les Canadiens sont obligés d'envoyer chercher leurs maillots blancs à Helsinki, et ils empruntent ceux du HPK Hämeenlinna pendant le premier tiers-temps. Et les Russes se sortent du piège dans les dernières secondes de la prolongation grâce à Maksim Afinogenov...

La Russie aura néanmoins un adversaire de taille avec la Finlande, qui a réalisé un carton gigantesque devant des Kazakhs déboussolés et changeant deux fois de gardien. Inexistants pendant deux tiers-temps, les Suisses continue de surprendre, égalisent dans l'ultime minute par Müller, et élimine la Suède à l'issue d'une éprouvante série de tirs au but : Riesen et Rizzi d'une part, Henrik Sedin, d'autre part, sont les plus réalistes et transforment leurs deux tirs. Mais, au neuvième passage, Daniel Sedin (auteur de seul but suédois de la journée) ne peut répondre à Christen et échoue face à Aebischer.

 

 

Matches de classement

États-Unis - Canada 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Suède - Kazakhstan 5-1 (1-0,2-0,2-1)

Le coach canadien Réal Paiement a puni trois joueurs laissés sur le banc pour être arrivés en retard à la réunion d'équipe après la défaite en quart de finale (Brad Ference, Josh Holden et Brian Willsie), une mesure disciplinaire qui ne change rien à la déroute canadienne qui se poursuit.

 

Demi-finales

Finlande - Suisse 2-1 (1-0,0-0,1-1)
Russie - République Tchèque 5-1 (0-0,3-1,2-0)

La Suisse joue sa carte à fond mais la Russie et la Finlande étaient clairement les deux équipes les plus fortes du tournoi.

 

Match pour la septième place

Canada - Kazakhstan 3-6 (0-2,0-2,3-2)

Démotivés, les Canadiens ont balancé les matches de classement, et terminent à une piteuse huitième place, leur plus mauvaise de l'histoire : même leur capitaine sur béquilles essaie vainement d'appeler leur honneur en les insultant dans le vestiaire après le premier tiers-temps. Avec leur équipement d'un autre âge et leurs sept crosses de rechange restantes, les Kazakhs, qui n'en demandaient pas tant, récupèrent ainsi une inespérée septième place, grâce à leur réussite insolente, et à la prestation catastrophique du gardien canadien Mathieu Garon (4 buts encaissés sur 8 tirs avant son remplacement), qui avait pourtant été excellent contre les Finlandais en poule.

Match pour la cinquième place

Suède - États-Unis 3-4 (2-1,0-2,1-1)

Match pour la troisième place

République Tchèque - Suisse 3-3 (0-2,2-0,1-1,0-0) / 0-2 aux tirs au but

Menant 2-0 après le premier tiers-temps, les Suisses cèdent petit à petit face aux rafales tchèques, avant que Rizzi ne leur permette d'arracher la prolongation. Dans la séance de tirs au but, sa deuxième du tournoi, le gardien David Aebischer arrête tous les tirs tchèques et offre à la Suisse sa première médaille de bronze dans un championnat du monde Junior.

Finale

Finlande - Russie 2-1 a.p. (0-0,0-1,1-0,1-0)

Les Finlandais, portés par 13550 spectateurs, sont allés chercher au bout de la prolongation (but de Niklas Hagman à 73'41") leur deuxième victoire dans ces championnats du monde junior (en 1987, la première avait été obtenue après disqualification des Soviétiques et des Canadiens), alors qu'ils n'étaient plus montés sur le podium depuis dix ans.

 

 

Matches de relégation

Slovaquie - Allemagne 9-0 (1-0,4-0,4-0)
Slovaquie - Allemagne 8-3 (0-1,3-2,5-0)

Les Slovaques avaient déjà eu l'occasion de prouver qu'ils méritaient mieux que les matches de relégation. Les Allemands en ont fait les frais, et subissent les deux hat-tricks consécutifs d'un Ladislav Nagy en grande forme.

 

 

Meilleurs marqueurs

                             B  A Pts
 1 Jeffrey Farkas      USA   6  4  10
 2 Olli Jokinen        FIN   4  6  10
 3 Eero Somervuori     FIN   3  6   9
 4 Ladislav Nagy       SVK   6  2   8
 5 Brian Gionta        USA   5  3   8
 6 Marian Hossa        SVK   4  4   8
   Timo Vertala        FIN   4  4   8
 8 Andrei Podkonitsky  RUS   3  5   8
   Marcus Nilson       SUE   3  5   8
10 Maksim Balmochnykh  RUS   2  6   8
   Kamil Piros         TCH   2  6   8

Meilleur gardien : David Aebischer (Suisse).

Meilleur défenseur : Pavel Skrbek (République Tchèque).

Meilleur attaquant : Olli Jokinen (Finlande).

Équipe-type : David Aebischer (SUI) ; Pierre Hedin (SUE) - Andrei Markov (RUS) ; Olli Jokinen (FIN) - Eero Somervuori (FIN) - Maksim Balmochnykh (RUS).

 

 

 

Mondial B (du 28 décembre 1997 au 4 janvier 1998 à Tychy et Sosnowiec, Pologne)

Les trois premiers de chaque poule disputent une poule finale, le dernier des barrages pour le maintien.

Poule A

Ukraine - Norvège 8-1 (1-0,3-0,4-1)
Pologne - Belarus 1-4 (1-0,0-2,0-2)
Belarus - Norvège 0-3 (0-0,0-2,0-1)
Pologne - Ukraine 7-3 (1-0,2-1,4-2)
Belarus - Ukraine 2-2 (2-1,0-0,0-1)
Pologne - Norvège 5-4 (3-1,0-3,2-0)

Classement : 1 Pologne 4, 2 Ukraine 3 (+3), 3 Belarus 3 (0), 4 Norvège 2.

Dans ce groupe, le plus difficile, la Norvège passe à la trappe malgré une victoire contre le Belarus, futur vainqueur.

 

Poule B

France - Japon 8-2 (4-0,2-1,2-1)
Hongrie - Lettonie 3-2 (0-0,2-0,1-2)
Hongrie - France 2-2 (1-1,1-1,0-0)
Lettonie - Japon 8-5 (3-2,1-1,4-2)
Hongrie - Japon 5-5 (2-2,2-0,1-3)
Lettonie - France 5-2 (2-0,1-1,2-1)

Classement : 1 Hongrie 4, 2 Lettonie 4, 3 France 3, 4 Japon 1.

Le nul tardif face à la Hongrie ne suffit pas aux Japonais pour se maintenir. Quant aux Français, ils regrettent le match nul concédé à ces mêmes Hongrois.

 

 

Poule finale

Rappel : Hongrie - Lettonie 3-2
         Pologne - Belarus 1-4
         Hongrie - France 2-2
         Pologne - Ukraine 7-3
         Belarus - Ukraine 2-2
         Lettonie - France 5-2
Pologne - Lettonie 2-3 (1-1,1-0,0-2)
Ukraine - France 9-1 (2-0,3-0,4-1)
Hongrie - Belarus 0-8 (0-2,0-3,0-3)
Hongrie - Ukraine 1-4 (0-1,0-2,1-1)
Lettonie - Belarus 1-3 (0-1,0-1,1-1)
Pologne - France 6-3 (3-1,1-1,2-1)
Belarus - France 5-4 (0-0,2-1,3-3)
Ukraine - Lettonie 5-1 (1-0,1-1,3-0)
Pologne - Hongrie 8-0 (5-0,1-0,2-0)

Classement : 1 Belarus 9, 2 Ukraine 7, 3 Pologne 6, 4 Lettonie 4, 5 Hongrie 3, 6 France 1.

Son unique défaite contre la Norvège n'étant plus comptabilisée, le Belarus n'a pu qu'à assurer face aux équipes plus faibles de l'autre poule pour monter dans le groupe A. Mission accomplie, mais les Lettons et les Français lui ont donné du fil à retordre.

Matches de relégation

Norvège - Japon 6-4 (2-3,2-1,2-0)
Norvège - Japon 3-4 a.p. (1-0,0-1,2-2,0-1)
Norvège - Japon 4-1 (1-0,1-0,2-1)

Les Japonais résistent bien mais sont finalement rétrogradés dans le groupe C.

 

Meilleurs marqueurs

                             B  A Pts
1 Oleksandr Zinevich   UKR   9  8  17
2 Damian Slabon        POL   6  7  13
3 Per-Åge Skrøder      NOR   9  3  12
4 Andrei Shevelyov     BLR   6  5  11
5 Leszek Laszkiewicz   POL   2  9  11
6 Michal Radwanski     POL   7  3  10
7 Valerijs Filimonovs  LET   5  3   8
8 Pavlo Gomenyuk       UKR   5  2   7

Meilleur gardien : Maksim Pryatel (Ukraine), 96,05% d'arrêts.

Équipe-type : Leonid Grishukevich (BLR) ; Sergueï Sadyi (UKR) - Adam Borzecki (POL) ; Andrei Shevelev (BLR) - Per Åge Skrøder (NOR), Michal Radwanski (POL).

Trophée du fair-play : Japon.

 

 

 

Mondial C (du 28 décembre 1997 au 1er janvier 1998 à Tallinn et Kohtla-Järve, Estonie)

Poule A

Estonie - Italie 1-11 (0-6,0-1,1-4)
Autriche - Grande-Bretagne 6-1 (3-0,2-0,1-1)
Autriche - Italie 4-4 (2-1,0-1,2-2)
Estonie - Grande-Bretagne 3-1 (0-0,1-0,2-1)
Italie - Grande-Bretagne 5-1 (2-0,3-0,0-1)
Autriche - Estonie 8-1 (2-1,2-0,4-0)

Classement : 1 Italie 5 (+14), 2 Autriche 5 (+12), 3 Estonie 2, 4 Grande-Bretagne 0.

L'Italie et l'Autriche se renvoient dos à dos (4-4), mais ce sont les premiers qui accèdent à la finale à la différence de buts.

 

Poule B

Danemark - Roumanie 13-3 (2-0,5-3,6-0)
Slovénie - Croatie 4-1 (3-0,1-0,0-1)
Danemark - Croatie 8-1 (4-0,2-0,2-1)
Slovénie - Roumanie 7-2 (3-0,2-2,2-0)
Croatie - Roumanie 4-2 (2-1,1-1,1-0)
Danemark - Slovénie 5-4 (2-0,2-3,1-1)

Classement : 1 Danemark 6, 2 Slovénie 4, 3 Croatie 2, 4 Roumanie 0.

Les Danois cartonnent face aux Croates et Roumains, mais peinent pour venir à bout des Slovènes (5-4)

 

 

Finale

Danemark - Italie 6-4 (2-2,3-0,1-2)

Le Danemark est promu dans le groupe B.

Match pour la troisième place

Autriche - Slovénie 2-4 (1-1,0-1,1-2)

Match pour la cinquième place

Estonie - Croatie 2-3 (1-1,0-1,1-1)

Match pour la septième place

Grande-Bretagne - Roumanie 7-5 (2-1,3-3,2-1)

 

Meilleurs marqueurs

                                B  A Pts
1 Gianluca Tomasello      ITA   6  5  11
2 Bo Nordby Andersen      DAN   5  6  11
3 Michael Eller           DAN   4  7  11
4 Morten Green            DAN   5  4   9
5 Marco Pewal             AUT   6  1   7
6 Christian Walcher       ITA   4  3   7
7 Kristoffer Frederiksen  DAN   3  3   6
  Mitja Sivic             SLO   3  3   6
  Daniele Veggiato        ITA   3  3   6

 

 

 

Mondial D (du 30 décembre 1997 au 3 janvier 1998 à Kaunas et Elektrenai, Lituanie)

Poule A

Pays-Bas - Turquie 32-1 (13-0,9-0,10-1)
Espagne - Bulgarie 6-2 (3-0,1-2,2-0)
Espagne - Turquie 11-0 (3-0,5-0,3-0)
Pays-Bas - Bulgarie 19-2 (6-0,6-0,7-2)
Bulgarie - Turquie 13-4 (2-1,6-2,5-1)
Pays-Bas - Espagne 7-1 (3-1,3-0,1-0)

Classement : 1 Pays-Bas 6, 2 Espagne 4, 3 Bulgarie 2, 4 Turquie 0.

Poule B

Yougoslavie - Afrique du Sud 9-2 (2-1,4-0,3-1)
Lituanie - Mexique 14-0 (3-0,6-0,5-0)
Yougoslavie - Mexique 13-0 (4-0,2-0,7-0)
Lituanie - Afrique du Sud 14-1 (5-1,4-0,5-0)
Mexique - Afrique du Sud 3-1 (0-0,1-1,2-0)
Lituanie - Yougoslavie 5-1 (1-0,2-1,2-0)

Classement : 1 Lituanie 6, 2 Yougoslavie 4, 3 Mexique 2, 4 Afrique du Sud 0.

 

Finale

Lituanie - Pays-Bas 6-3 (0-0,4-0,2-3)

Les Lituaniens profitent de ce Mondial à domicile pour monter dans le groupe C tandis que les Hollandais restent coincés dans ce groupe D.

Match pour la troisième place

Yougoslavie - Espagne 9-0 (3-0,4-0,2-0)

Match pour la cinquième place

Bulgarie - Mexique 4-6 (1-2,1-1,2-3)

Match pour la septième place

Afrique du Sud - Turquie 11-0 (8-0,1-0,2-0)

 

Meilleurs marqueurs

                            B  A Pts
1 Lambert Keulen      HOL   9  6  15
2 Elmer D. Kuik       HOL  11  3  14
3 Maarten M.M. Loos   HOL   7  5  12
4 Jacco Berger        HOL   6  6  12
5 Darius Pliskauskas  LIT   7  4  11
6 Dejan Pavicevic     YUG   5  6  11

 

 

Les précédents championnats du monde juniors (1996/97)

Les championnats du monde juniors suivants (1998/99)

 

Retour aux archives