Angers, une saison de transition ?

 

Angers a connu sa pire saison depuis 13 ans, et encore les Ducs ont-ils été sauvés du désastre complet qui s'annonçait lors d'un début de championnat raté. Fin novembre, le président Michaël Juret avait organisé une réunion de crise de deux heures avec le directeur sportif Simon Lacroix et tous les cadres de l'équipe. Conclusion : confiance maintenue dans le tout jeune entraîneur américain Brennan Sonne. Les Angevins ont redressé la barre avec une belle fin de saison, mais après un tel effort, le quart de finale face au futur champion Rouen a été une marche trop difficile. La phase d'adaptation ayant été passée, Angers a fait le choix de prolonger le contrat de Brennan Sonne, et surtout de le prolonger pour deux années. Cela signifie qu'il vivra, en 2019/20, la première saison dans la nouvelle patinoire de 3500 places, celle qui propulsera les Ducs vers une nouvelle ère.

Un président acculé et contraint au retrait

Brennan Sonne

On pouvait alors s'attendre à une intersaison très calme. Le club a résolu ses problèmes de trésorerie survenus il y a quelques saisons et a été une des premières équipes validées en Ligue Magnus. Son bilan, le plus honorable des clubs français, vierge de tout dépôt de bilan, se poursuit donc en attendant de dévoiler ses nouvelles ambitions proportionnées à sa future maison. Mais le président du club Michaël Juret a été rattrapé par une affaire liée à ses activités de chef d'entreprise. Son ancienne assistante comptable au sein du constructeur de maisons individuelles Prim'Habitat l'avait accusé de harcèlement sexuel pour des faits datant de février à octobre 2016.

La plainte au pénal avait été classée sans suite, et le parquet n'avait pas donné foi aux accusations après l'enquête. Mais il n'en est pas allé de même devant les prud'hommes : le Code du travail est bien plus protecteur en la matière et impose aux entreprises de mettre en place des procédures sécurisantes pour les employés. Le déplacement professionnel dans une même chambre d'hôtel, même en expliquant que le passage par un sauna libertin de Pigalle évoqué dans la presse était consenti, y est plus difficile à justifier. Les prud'hommes ont donc conclu en avril au harcèlement sexuel et au versement de 22 000 euros.

Cette condamnation n'était pas encore définitive, puisque Michaël Juret a fait appel. Mais moins de deux mois plus tard, il a finalement annoncé son retrait temporaire à effet immédiat de son poste de président des Ducs d'Angers, dans un communiqué dénonçant une "cabale organisée tant sur le plan médiatique que judiciaire". Si la situation devenait intenable, c'est qu'entre-temps une seconde plainte avait été déposée par une autre employée, dénonçant le même mélange des genres lors de soirées arrosées en déplacement. Le président a donc désolidarisé son image de celle du club, avant que celui-ci ne perde ses sponsors. Il laisse toutefois la porte ouverte à un retour, une fois sorti de la tourmente judiciaire, en laissant son poste à une "gouvernance collégiale" entre les trois directeurs généraux de la SA Les Ducs d'Angers, Stéphane Martinez, François Chollet et Thierry Maerte.

Le staff n'a pas vraiment été affecté. Le directeur sportif Simon Lacroix n'en est après tout que plus libre, sans la présence parfois étouffante de son président. L'entraîneur Sonne avait été reconduit et la majorité de l'équipe était conservée avec pas mal de joueurs-clés encore sous contrat.

Le plus important d'entre eux était le gardien Florian Hardy, qui avait signé pour trois ans l'été dernier. Même si sa place est assurée, Hardy a connu la concurrence pendant sa carrière à l'étranger et ne se satisfait pas lui-même des performances de la saison dernière. Il a en outre une place de titulaire à défendre en équipe de France. On peut donc compter sur lui pour une meilleure saison.

Ses doublures n'avaient pas eu voix au chapitre l'an passé. Le jeune gardien suisse Tim Guggisberg avait été embauché après la blessure d'Alexis Neau mais il n'avait jamais joué, il restait simplement là en sécurité. Or, le nouveau venu Isaac Charpentier a joué beaucoup plus que prévu (presque 600 minutes, soit l'équivalent de 10 matches complets) pour sa première saison de Ligue Magnus à 18 ans, profitant de l'entorse des ligaments du genou de Hocevar. Le Vosgien n'est pas en équipe de France junior, dans une forte génération de gardiens, et a besoin de continuer à jouer pour se développer. Angers présentait deux avantages pour lui : la présence d'une équipe U20 et le mécanisme de licence bleue avec Cholet.

Isaac Charpentier

Une défense rééquilibrée et solidifiée

La défense a connu un changement en cours de route la saison passée. Philippe Drouin, très décevant et affichant un piètre bilan de -11, a été remplacé en automne par Saverio Posa. Il n'y avait alors plus aucun droitier en défense (même s'ils étaient majoritaires en attaque). C'est clairement un choix de rééquilibrage qui a été fait cette année. On ne compte plus ni sur Posa, ni sur Michael Quesnele, qui avait un bon tir de la bleue mais était trop irrégulier dans ses tâches défensives.

Le raisonnement tenu semble assez clair. Angers avait déjà deux profils gauchers, patineurs et offensifs, son défenseur majeur Patrick Coulombe ainsi que Mathieu Gagnon à qui il restait une année de contrat. Ils se sont vu chacun adjoindre un partenaire droitier, physique et défensif. Le contraste de gabarit est le plus grand entre Coulombe et son collègue Justin Hamonic, un joueur très fort dans les duels qui ne s'est pas spécialisé dans les tâches défensives par opportunité de carrière mais parce qu'il aime vraiment peser sur l'adversaire et l'empêcher de marquer. S'il vient d'ECHL, comme d'habitude avec les arrières d'Angers, Hamonic a auparavant été le capitaine de Tri-City en WHL, la ligue junior où Brennan Sonne avait commencé sa carrière comme assistant-coach, et où il l'avait repéré. Aux côtés de Gagnon, Marc-André Levesque est lui aussi un ancien d'ECHL, qui a déjà effectué la transition en Ligue Magnus à Lyon. Les Ducs ont gagné en poids avec ces deux recrues, sans perdre en mobilité.

Patrick CoulombeJustin HamonicGary Lévêque

La troisième paire est constituée de deux fidèles. Kévin Igier avait un contrat de deux ans, et Gary Lévèque, un temps annoncé partant, a rempilé un an de plus à 37 ans, même si certains s'inquiètent que ce joueur apprécié tire un peu trop sur la corde et fasse la saison de trop. Si les Angevins a traditionnellement eu moins de profondeur de banc que les autres équipes de Ligue Magnus, ils se sont cette fois mis au diapason en embauchant un septième défenseur, Arnaud Faure, plus solide que Bahain.

Deux duos et un trio déjà éprouvés

Clément Masson

L'attaque des Ducs a été portée l'an passée par le duo composé du centre Maxime Lacroix et de Clément Masson, qui a très vite été adopté en Anjou et qui était la première priorité des resignatures. Il leur manquait un ailier droit, ce qui nécessitait tout d'abord de clarifier la situation de Yanick Riendeau, dont le contrat avait la même durée que celui de Lacroix et comprenait encore une troisième année : même s'il a rejoué au hockey en LNAH après son très long arrêt forcé pour des problèmes d'adducteurs, il n'est plus considéré comme médicalement apte à reprendre le hockey pro par le club. Angers a donc engagé Matt Carter, bien connu en France pour ses excellent tirs, à la fois puissants et précis. Il a toutefois suscité le débat à Épinal à cause de son patinage nonchalant et des erreurs qu'il commet en compliquant trop souvent son jeu. Il est plus efficace quand il se concentre sur ses qualités de finisseur pur, t ce sera encore plus le cas aux côtés de passeurs comme Lacroix et Masson.

La deuxième ligne conserve également un duo qui a joué toute la saison ensemble. Danick Bouchard était sur les tablettes de plusieurs clubs, mais il ne veut pas devenir un joueur qui déménage chaque saison et a choisi de rester. Son centre reste Cody Campbell, qui ne fait toutefois pas l'unanimité au Haras car son apport paraît de moins en moins net. Leurs partenaires avaient été Nicolas Arrossamena, qui avait ses partisans et ses détracteurs (et qui a rejoint le promu Anglet), ou Brett Sonne, le frère de l'entraîneur qui a unanimement déçu malgré son CV crédible et a annoncé arrêter sa carrière pro. Le nouveau troisième homme Mathieu Guertin a un CV moins rassurant que Sonne, puisque cela fait bien longtemps que les clubs français ne recrutent plus chez les "cousins" en LNAH. Mais s'il y était, c'est parce qu'il voulait obtenir son diplôme à Trois-Rivières avant de se consacrer à une carrière pro. Guertin est arrivé avec la meilleure recommandation qui soit pour Angers, celle de l'ancien capitaine de l'équipe Jonathan Bellemare. Il n'en a pas les qualités techniques, mais c'est un ailier rapide qui peut s'insérer dans le collectif.

Robin Gaborit

La ligne Gaborit-Henderson-Albert est en fin de compte indissociable. Robin Gaborit avait quitté ses partenaires usuels en vertu de ses qualités offensives supérieures, mais il n'avait pas totalement convaincu au sein du top-6 de l'attaque. À mi-saison, il a donc été replacé avec Brian Henderson et Julien Albert sur ce trio usuel, qui peut commencer le match pour neutraliser la première ligne adverse mais donc la vocation est avant tout défensive. Le problème est que cette ligne n'existe pas pour ce début de saison : Albert a en effet été blessé par un palet pendant la pré-saison.

La quatrième ligne, qui avait un temps de jeu limité, a été en grande partie remaniée et semble avoir un potentiel supérieur. Marius Serer remplace Matthieu Frécon dans le rôle du centre défensif spécialiste d'infériorité numérique, rôle qu'il a développé comme son prédécesseur auprès de Luciano Basile, mais dont les qualités de ténacité et d'explosivité pointaient déjà de manière plus évidente quand il était capitaine de l'équipe de France junior. Loïc Farnier a démontré un potentiel offensif intéressant en D1, il sait utiliser son physique dans les duels, il doit maintenant travailler sa discipline et éviter les fautes. Quant à Gauthier Gibert, le staff a rappelé croire en son potentiel : il aura plus de temps de glace mais doit démontrer de son côté qu'il peut progresser et mériter cette confiance.

La question de la profondeur de banc se pose toujours à Angers, également en attaque. Les cadres de l'équipe U20 sont partis à l'intersaison (Hugo Sarlin, Joan Cerda), en attendant la génération 2000 emmenée par Baptiste Couturier qui doit d'abord s'aguerrir avec licences bleues. L'arrivée de l'Essonnien Clément Lallemand, rapide et technique, sera utile comme 13e attaquant potentiel de l'équipe sénior et meneur offensif des U20.

Angers a donc une équipe ponctuellement renforcée, de niveau peut-être légèrement supérieur si les nombreux vétérans parviennent à maintenir leur niveau. Mais quel niveau ? Celui du début de la saison dernière ou de la fin de championnat ? Les Ducs devront démontrer plus de constance dans l'effort et plus d'application pour diminuer les erreurs. Le directeur sportif Simon Lacroix n'a en tout cas pas l'intention de se cacher en attendant la nouvelle patinoire au vu de ses déclarations à Ouest France : "On vise tout le temps le top 4. On ne regarde pas les budgets, on ne fait pas de mathématiques. La Ligue Magnus est très homogène. On sait qu'on ne sera pas tout seul à viser ces places-là. Viser la 7e ou 8e place, ce serait manquer de courage."

Marc Branchu

 

 

Effectif :

Gardiens

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2017/18   MJ   Min   Moy.    %
49 HARDY Florian         08/02/1985  183  83  Nantes            Angers      FRA-1   48  2909   2,85  90,6%
61 CHARPENTIER Isaac     18/03/1999  177  60  Épinal            Épinal      FRA-1   15   595   4,14  86,8%

Défenseurs

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2017/18   MJ   B   A Pts   +/-  Pén
 2 GAGNON Mathieu        O2/11/1992  183  82        (Canadien)  Angers      FRA-1   42   4  19  23   -9    36'
 5 COULOMBE Patrick      23/04/1985  175  79        (Canadien)  Angers      FRA-1   33   3  14  17   -3    18'
 6 FAURE Arnaud          15/12/1995  183  90  Grenoble          Gap         FRA-1   37   1   1   1   +2    33'
 8 IGIER Kevin           04/03/1987  181  85  Rouen             Angers      FRA-1   48   2   8  10   +4    48'
28 HAMONIC Justin        14/02/1994  193  95        (Canadien)  Worcester   ECHL    69   1   8   9   +5    32'
                                                                Utica        AHL     1   0   0   0   -3     0'
77 LEVESQUE Marc-André   14/01/1991  188  99        (Canadien)  Lyon        FRA-1   47   5  23  28   +13  104'
85 LEVEQUE Gary          25/08/1981  185  84  Saint-Pierre      Angers      FRA-1   49   2   5   7   -6    12'

Attaquants

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2017/18   MJ   B   A Pts   +/-  Pén
 3 MASSON Clément        03/05/1986  167  67  Viry              Angers      FRA-1   49  13  36  49    0    44'
 4 LALLEMAND Clément     21/11/1999  176  81  Viry              Évry/Viry   FRA-3   16   9   5  14         49'
 9 FARNIER Loïc          28/04/1996  182  83  Valence           Briançon    FRA-2   31  10  16  26   +15   50'
                                                                Gap         FRA-1    6   0   0   0    0     4'
11 GABORIT Robin         10/01/1991  185  86  Rouen             Angers      FRA-1   47  14  12  26   -6    75'
12 LACROIX Maxime        05/06/1987  182  90        (Canadien)  Angers      FRA-1   48  16  19  35   -5    66'
14 SERER Marius          03/04/1993  173  86  Amiens            Gap         FRA-1   47   5  11  16    0    59'
15 GUERTIN Mathieu       02/06/1992  175  78        (Canadien)  3-Rivières  LNAH    31  19  15  34   -2   100'
16 GIBERT Gauthier       11/05/1997  180  82  Compiègne         Angers      FRA-1   47   0   1   1   -3     6'
77 CARTER Matt           20/08/1987  188  94        (Canadien)  Épinal      FRA-1   45  23  14  37   -12   74'
18 ALBERT Julien         24/01/1986  182  87  Angers            Angers      FRA-1   34   2   5   7   -2    63'
22 HENDERSON Brian       22/11/1986  180  82  Amiens            Angers      FRA-1   46  13  15  28    0    16'
50 CAMPBELL Cody         21/05/1992  176  76        (Canadien)  Angers      FRA-1   49   9  30  39   -10   22'
83 BOUCHARD Danick       02/02/1986  176  89        (Canadien)  Angers      FRA-1   49  24  32  56    0    24'

Entraîneur : Brennan Sonne (CAN, 31 ans) assisté d'Alexis Billard (37 ans).

Départs : Alexis Neau (G, 1 MJ, Brest), Tim Guggisberg (G, 0MJ, Winterthur, SUI-2), Michael Quesnele (D, 5+17), Saverio Posa (D, 0+2), Paul Bahain (D, 0+1), Emmanuel Alvarez (D, 0+0, Caen), Nicolas Arrossamena (A, 15+13, Anglet), Brett Sonne (A, 15+9, arrêt), Matthieu Frécon (A, 6+2, La Roche-sur-Yon, FRA-2), Hugo Casini (A, 1+2, Briançon, FRA-2), Augustin Nalliod-Izacard (A, 0+2, Clermont, FRA-3).

 

Revoir la présentation 2017/18

 

Retour à la rubrique articles