Octobre 2006

 

01/10 Ligue Magnus : Briançon humilie Rouen

Le grand choc entre Briançon et Rouen n'a pas fait un pli : 7-1. Et avec son doublé, le Hongrois Marton Vas s'est ajouté à la liste des buteurs en championnat. Une soirée à oublier pour les Dragons, avec la fin de la belle série pour Landry Macrez, remplacé au troisième tiers par Ramon Sopko, et la pénalité de match de Marc-André Thinel pour une agression vengeresse sur Dermigny. En attendant que les Briançonnais rattrapent leur match en retard, le duel entre les deux leaders du championnat a abouti à la défaite d'Angers 2-3 devant le HC Morzine-Avoriaz du duo Cheverie-Welch.

Le match télévisé Rouen-Grenoble n'a décidément pas eu de lendemains. Les Brûleurs de Loups ont oublié leur déroute défensive en obtenant un nouveau blanchissage, le troisième en quatre journées de championnat pour Eddy Ferhi, et ils ont surtout cartonné offensivement comme rarement : 11-0 contre Anglet. L'autre ténor habituel Amiens a obtenu une petite victoire 3-2 sur une équipe de Caen toujours difficile à jouer.

Le baptême du feu de Dijon a enfin eu lieu, et il a été sévère avec un 7-1 encaissé à Chamonix. Après avoir dû se séparer de trois joueurs (Martinka, Jelen et Ondracek) pour rentrer dans les clous financièrement, le CPHD doit maintenant s'occuper de son avenir sportif, qui consistera certainement à lutter pour le maintien face au Mont-Blanc, battu 7-4 à Strasbourg, et peut-être aussi à Villard-de-Lans, qui est qualifié en coupe de la ligue mais a également enregistré une quatrième défaite, 6-4 à Épinal.

01/10 Coupe de France : Le Havre seule surprise

Compte-rendu de Tours - Brest.

Peu de sensations au premier tour de la Coupe de France. L'intégration de petits clubs de la division 3 s'est traduite sans surprise par des scores très lourds, un 2-12 pour Poitiers contre Bordeaux et surtout un 0-24 pour Roanne contre Annecy. Les ténors de la division 2 comme Reims (battu 2-6 par Viry en encaissant quatre buts au dernier tiers) et Nice (qui s'est incliné 6-4 à Avignon) n'ont pas pu faire tomber les équipes de division supérieure. Un seul a finalement renversé la hiérarchie, Le Havre, qui, comme il l'avait déjà fait dans cette compétition, a gagné à Cergy (5-4).

Dans les rencontres entre équipes d'une même division, on notera la revanche prise par Cholet, qui a gagné 5-1 à Nantes après y avoir perdu en championnat. De même, Toulouse (deux victoires en deux journées de D2) a dû s'avouer vaincu devant La Roche-sur-Yon, qui pourrait ainsi reprendre confiance après ses deux défaites initiales en championnat.

04/10 Nouvelle fièvre des transferts

La saison des transferts connaît une fièvre inhabituelle en ce début octobre, puisque nombre de transactions se sont conclues ces jours derniers. La jonction entre la crise d'Anglet et la validation tardive de Dijon ont trouvé une conclusion toute naturelle : le CPHD, qui s'est vu interdire de conclure plusieurs transferts internationaux qui auraient grevé ses finances, a recruté les deux joueurs virés par l'Hormadi, les "mercenaires" (puisque c'est le terme consacré utilisé par le président angloy Grégoire Delage à chaque fois qu'il vire un joueur) Olivier Maltais et Guillaume Karrer. Si le rendement du renfort canadien a été jugé insuffisant, on peut s'étonner qu'Anglet se soit séparé de son seul international actuel, convoqué cette semaine en stage avec l'équipe de France. Notons que le défenseur chamoniard Jonathan Pastore est aussi à l'essai à Dijon

Dans le même temps, le promu Strasbourg a complété son attaque par la venue de Philippe Choinière, joueur au style physique qui devrait avoir pour mission, comme à Angers la saison passée, de donner les mises en échec et de faire le boulot.

06/10 Équipe-type de septembre

Impossible de constituer la ligne d'attaque de cette première équipe du mois sans y inclure l'incontournable premier trio briançonnais. Mickaël Perez, Martin Filip et Edo Terglav ont inscrit 14 buts en trois rencontres, un ratio sans égal. Samedi dernier, ils ont remporté haut la main le duel direct qui les a opposés aux autres possibles prétendants, les Rouennais Desrosiers et Thinel. Le recrutement des Diables Rouges a récolté des louanges, mais ce sont ces trois hommes déjà présents l'an dernier qui ont profité de leur montée en puissance.

Chez les gardiens, par contre, dans la mesure où Eddy Ferhi a dilapidé une partie du crédit obtenu par ses trois fiches parfaites à cause de ses nombreux buts pris entre les jambières à Rouen, ce sont surtout les nouveaux en Magnus qui se sont illustrés. Plus encore que Lyle ou Bronsard, celui qui a eu le plus de travail est Ladislav Kudrna. Il n'a pas été toujours parfait, mais s'en est bien sorti au bilan en n'encaissant que neuf buts en cinq matches de Magnus.

Outre l'outsider Caen, deux équipes de haut de tableau se sont aussi illustrées par leur défense. À Grenoble, Viktor Wallin a été le plus régulier. Il a marqué un point à chaque match et a contribué aux trois blanchissages isérois, même s'il a un peu déçu défensivement à Rouen, comme tous ses coéquipiers. Alors qu'Immonen est encore un peu sur la retenue après ses problèmes à l'épaule, le meilleur arrière de Morzine-Avoriaz est pour l'instant Nicolas Pousset. Volontaire et n'hésitant pas à se porter à l'offensive, il n'a pas perdu de vue un registre plus physique dans lequel il sait tirer son épingle du jeu sans multiplier les pénalités.

Équipe-type du mois : Ladislav Kudrna (Caen) ; Viktor Wallin (Grenoble) - Nicolas Pousset (Morzine-Avoriaz) ; Mickaël Perez (Briançon) - Martin Filip (Briançon) - Edo Terglav (Briançon).

07/10 Ligue Magnus : Briançon tombe, pas Morzine

Après leur éclatante victoire sur Rouen, certains étaient déjà prêts à donner la Coupe Magnus sur un plateau aux Briançonnais. Mais les titres ne se décernent pas en octobre, et les Diables Rouges ont connu leur premier revers chez des Grenoblois qui n'oublieront pas cette soirée mémorable : deux buts dans les cinq premières minutes, Briançon qui revient et apparaît prendre l'ascendant, et un troisième tiers où, après un but refusé aux visiteurs, les Brûleurs de Loups enchaînent les réussites en marquant quatre fois et en provoquant la sortie du gardien Bronsard qui a vécu une mauvaise soirée (6-2). Entre Rouen, Grenoble et Briançon, chacun a écrasé (au moins au score) un des rivaux à domicile, et ces favoris se sont neutralisés, avec un léger avantage sur le plan du jeu aux Diables Rouges.

Par contre, Morzine-Avoriaz est toujours invaincu, et est le seul dans ce cas. Les Pingouins ont conforté leur première place en gagnant 5-3 à Amiens et en prenant ainsi leur revanche sur des Gothiques qui avaient refusé d'avancer leur match de coupe de la ligue pour que leurs visiteurs puissent faire des économies de frais de déplacement. Le match Morzine-Briançon de la semaine prochaine constituera une sacrée attraction et un nouveau grand test pour le leader.

Morzine est en effet en tête devant Grenoble, Angers et les deux clubs normands qui comptent un match en plus. Rouen a battu Strasbourg 7-2, et Jérémie Romand (18 ans, formé à Saint-Gervais et passé à Rouen en cadet) a marqué au passage un but et une assistance pour son premier match en Ligue Magnus. Les Caennais sont quant à eux allés chercher la victoire sur Épinal grâce à un but confus à l'avant-dernière minute de Cyril Gavalda (4-3).

Cette journée a aussi marqué le rétablissement de plusieurs clubs mal en point. Anglet a enfin marqué à domicile, et a même battu Chamonix (5-2) devant des tribunes désertées, en espérant qu'il n'est pas trop tard pour ranimer la flamme basque. Le Mont-Blanc a obtenu son premier point au cours du déplacement a priori difficile à Angers et ne s'est incliné que sur un but en prolongation de Jean-François Jodoin (3-2). Et enfin, Dijon a fait pardonner les semaines d'attente à son public en battant Villard-de-Lans 5-3 avec un doublé de Martin Jeannette. Encore une défaite pour les Ours, dans l'il du cyclone cette semaine après une interview radio de leur vice-président Didier Beuque, qui a en fait avoué des difficultés financières surtout pour se plaindre de l'impact de la nouvelle Coupe de la ligue sur les clubs les moins professionnels.

07/10 Division 1 : Tours, Gap et les autres

Tours, vainqueur 5-1 à Limoges, et Gap, qui a étrillé Annecy 9-1, paraissent vraiment au-dessus du lot dans cette division 1. Leur affrontement samedi prochain en Touraine s'annonce comme le grand choc de cette première partie de championnat. En attendant ce choc des géants, les places sont vraiment comptées dans la poule sud. Avignon engrange encore des points avec une victoire 3-1 sur Valence, et la rechute de Montpellier à domicile (4-6 contre le promu Bordeaux) met les Vipers dans une situation délicate pour la qualification.

Au pied du mur, Neuilly-sur-Marne a réussi à ramener un précieux succès 4-2 de Colombes contre Viry-Châtillon, dans une journée où les autres équipes à domicile de la poule nord l'ont emporté, à commencer par le leader Amnéville face à son dauphin Cergy (6-3).

07/10 Division 2 : La Roche-sur-Yon se réveille

Après deux défaites inaugurales, La Roche-sur-Yon devait absolument se réveiller. Cela aura mis le temps contre Nantes, mais après avoir été menés au score, les Vendéens ont fini par se détacher nettement au troisième tiers-temps (7-3). La lutte pour la qualification s'annonce longue dans cette poule sud. En plus des derbys entre les trois équipes des Pays de Loire, il faudra compter avec Lyon, qui a blanchi Chambéry 4-0, et avec Toulouse, qui a tenu en échec le leader Nice 1-1.

Au nord, Reims est maintenant établi seul en tête après avoir gagné 4-3 chez le précédent leader Le Havre. Belfort a fait sensation devant Meudon (11-2), Brest commence à trouver ses marques avec une victoire 8-3 à Boulogne-Billancourt, et Asnières a obtenu une deuxième belle victoire à domicile, un 7-1 sur Champigny.

08/10 Suisse : Berne maîtrise, Zurich en crise

Berne s'est fraîchement emparé du commandement en détrônant de belle manière le leader d'alors, Kloten (9-4 avec quatre points de Christian Dubé). Dans une revanche des derniers quarts de finale des playoffs, le destin a cette fois-ci été nettement plus favorable pour les Ours qui avaient auparavant broyé Langnau dans le derby bernois (7-0). Après un départ tranquille, voilà les coéquipiers de Sébastien Bordeleau (deux buts et trois passes face aux Flyers) installés au pouvoir. Comme prévu...

Tout reste néanmoins serré en tête de liste et deux autres équipes restent au contact à un point. Davos a en effet rentabilisé au mieux son périlleux week-end, en dominant tout d'abord son rival luganais (3-2 avec le premier but de sa saison pour Reto Von Arx) puis en allant s'imposer là où il n'est jamais simple de briller, sur la glace des redoutables Lakers de Rapperswil-Jona (3-1). Même cause mêmes effets à Genève. Après une spectaculaire victoire sur Ambrì (6-3), le grand manitou Chris McSorley a joué une sacrée carte à Zoug, où la cause paraissait entendue en faveur des locaux. En fin de partie, alors que l'EVZ menait de deux buts, McSorley a comme à son habitude joué les empêcheurs de tourner en rond en faisant mesurer la courbure, à priori suspecte, du bâton de Kamil Piros. Un coup de maître, car le forfait sitôt sanctionné par les arbitres, Genève égalisait sans toutefois empêcher Zoug de s'imposer en fusillade (6-5). Les Français de l'équipe se sont par ailleurs bien distingués. Laurent Meunier y est allé d'une récolte de trois points (deux buts et une assist) alors que son compère Yorick Treille a signé une fiche de deux points (un but et une passe)...

Si Zoug revient bien après ses déboires inauguraux, Zurich semble au plus mal avec deux nouveaux revers au compteur. Certes, les ZSC Lions ont raflé la mise in-extremis samedi à Fribourg (4-5 sur un tir au but décisif du vétéran Jan Alston) mais rien ne semble s'arranger pour eux. En gaspillant une avance de deux buts dans la semaine devant Zoug (2-4) puis en se faisant blanchir au Hallenstadion par les modestes SCL Tigers (0-2), les Lions zurichois paraissent plus mornes que jamais et les jours d'Harold Kreis comme dompteur semblent comptés... La situation n'est guère plus brillante à Fribourg-Gottéron où le déficit financier grandit (près de trois millions de francs suisses) et où les sorties sportives restent bien stériles. Pourtant ce n'est pas faute d'essayer mais les Dragons jouent de malchance en se faisant surprendre par Zurich avant de céder de très peu à Lugano (5-4). Jamais deux sans trois dans ce sombre tableau de fond de classement puisque Bâle s'enlise dans les bas-fonds avec cinq revers consécutifs, série en cours. Le jeu de puissance semble définitivement être le seul mécanisme offensif efficace au sein d'une armada jouant et vivant sur sa défense. Et pour ne rien arranger, la victoire de Langnau à Zurich a précipité les Rhénans à une peu envieuse dernière place. Un affront qui rappelle le premier retour bâlois en LNA voilà trois saisons et n'augure rien de bon à quelques jours de la réception du grand HC Davos...

En LNB, Lausanne semble revivre depuis le départ d'Heikki Leime. Son successeur provisoire, le directeur-sportif Paul-André Cadieux a réussi sa première mission en faisant rugir ses Lions face à Olten (10-2). Le chemin reste encore long pour le LHC mais cela semble aller dans la bonne voie, pas comme à Sierre où les Valaisans font du surplace, encore battus à Langenthal (4-1). Les deux co-favoris restent ainsi sous le "cut" des playoffs, au contraire du troisième larron, Bienne. Les Seelandais ont pourtant mordu la poussière à La Chaux-de-Fonds (6-3) où l'ex-Tourangeau Jonathan Roy a signé le doublé. Derrière, les surprenants GCK Lions poursuivent leur bonhomme de chemin tandis qu'Ajoie a vu son élan stoppé net (1-4) face à un Martigny inspiré par son duo Grigorijs Pantelejevs - Evgeny Koreshkov, crédité de six points au total. Enfin, le calvaire se poursuit à Coire, terrassé par Viège (1-5) et solide lanterne rouge de l'antichambre avec un compteur toujours vierge de points.

10/10 Coupe de la ligue : ça s'emballe

En proposant deux revanches des affiches du week-end dernier, quelle tournure allait prendre la Coupe de la ligue ? Une tournure bizarre. À Amiens, les deux équipes ont voulu nous faire un remake en accéléré du match de samedi : les Gothiques qui mènent 3-1 puis se font dépasser 3-4. Sauf que ça, ce n'était que le premier tiers-temps. Le match s'est terminé sur le score de 8-7 pour les Amiénois, contre une équipe de Morzine qui jouait sans Cheverie blessé et sans Lyle dans les cages.

Cette gabegie défensive est-elle le signe d'une compétition prise à la légère ? Cela n'a pas été le cas à Grenoble où un peu de légèreté, justement, n'aurait pas fait de mal. Car ce qu'on retiendra de la victoire 5-4 des Brûleurs de Loups, ce sont les trois pénalités de match, contre Masa chez les locaux, contre la rugueuse recrue Rémi Royer, le gardien Christian Bronsard et le centre tchèque Martin Filip chez les Diables Rouges. Après avoir commencé le championnat avec une bonne discipline, les Diables Rouges ont-ils filé un mauvais coton ce soir et entamé leur crédit ? Ils devraient être privés de leurs joueurs majeurs avant le difficile déplacement en championnat à Morzine.

Pour le troisième revanche de samedi (vraiment malicieux, Fasel et Tretiak, dans leur tirage au sort), inversée celle-là, Rouen a gagné 6-4 à Strasbourg qui continue de marquer son lot de buts partout.

Villard-de-Lans continue de gagner... en Coupe de la ligue uniquement. Le succès ramené de Gap (3-1) poursuit la série. Il s'agit maintenant de briser l'autre série, négative, en championnat.

11/10 République Tchèque : répit pour le Slavia

Le Slavia Prague vit sa première grande crise depuis la nomination de Vladimir Ruzicka comme entraîneur à la fin 2000. Cela faisait huit ans qu'il n'avait pas occupé la dernière place, et la semaine dernière, il a donc pris des mesures drastiques. Deux joueurs, Divisek et Pojkar, ont été remerciés. En contrepartie, de nombreux renforts sont arrivés : les défenseurs Martin Hlavac (Liberec) et David Turon (Znojmo), les attaquants Leos Cermak (Liberec) et Igor Rataj (Plzen). Le défenseur letton Maris Jass a même été recruté à Togliatti en Russie. Tous ces nouveaux faisaient leurs débuts vendredi dernier contre Parduvice, un autre favori, soutenu dans la Sazka Arena par 5000 supporters qui avaient fait le déplacement à Prague et étaient en majorité. Le Slavia sembla pourtant revigoré, menant 3-0 dès le début de la deuxième période... et puis, selon un scénario vu maintes fois depuis un mois, il fut paralysé par la peur de gagner et perdit le match 4-5. Dimanche, la série de défaites s'allongea à sept après un revers 2-1 à Kladno.

Hier soir, le Slavia était donc au pied du mur. Les spéculations allaient déjà bon train sur le gardien Peter Franek, logiquement le prochain à sauter. Il fallait gagner contre Vítkovice, et ce fut fait (5-3). Et le salut est venu de David Hruka, qui a marqué trois buts dont un en cage vide. Pour autant, les Pragois sont loin d'être sortis d'affaire. Ils sont toujours derniers au classement, avec sept points de retard sur la qualification en "pré-playoffs".

Devant, c'est toujours aussi serré puisque six clubs se tiennent en trois points. C'est pour l'instant l'étonnant Znojmo qui pointe son nez devant. Les Moraves sont emmenés par l'efficace duo Roman Erat - Jirí Dopita en attaque et par les 95% d'arrêts de leur gardien Jiri Trvaj.

12/10 Équipe de France

La sélection française pour la prochaine manche de l'Euro Challenge à Budapest est stable, à deux points près. D'une part, le poste de septième défenseur - libéré à un "nouveau" par la retraite internationale de Barin - est toujours ouvert. Après Benoît Quessandier (qui participe actuellement au camp de pré-saison de Bakersfield, ECHL) en septembre (7 pénalités mineures en deux matches), c'est l'Amiénois Thomas Roussel qui sera testé, pour ses débuts en équipe de France. D'autre part, chez les gardiens, c'est l'occasion pour les jeunes d'accumuler de l'expérience en bleu. Landry Macrez, qui a joué plusieurs matches comme titulaire avec Rouen, fait ainsi son retour, lui dont l'unique sélection s'était bien passée.

Gardiens : Eddy Ferhi (Grenoble, 7 sélections), Landry Macrez (Rouen, 1 sélection).

Défenseurs : Baptiste Amar (Grenoble, 125 sélections), Vincent Bachet (Amiens, 139 sélections), Guillaume Karrer (Dijon, 34 sélections), Simon Bachelet (Grenoble, 62 sélections), Jean-François Bonnard (Grenoble, 92 sélections), Nicolas Besch (Rouen, 51 sélections), Thomas Roussel (Amiens, 0 sélection).

Attaquants : Maurice Rozenthal (Villard-de-Lans, 195 sélections), François Rozenthal (Amiens, 159 sélections), Laurent Meunier (Genève-Servette, SUI, 120 sélections), Yorick Treille (Genève-Servette, SUI, 52 sélections), Kévin Hecquefeuille (Grenoble, 41 sélections), Jonathan Zwikel (Morzine-Avoriaz, 142 sélections), Julien Desrosiers (Rouen, 28 sélections), Pierre-Édouard Bellemare (Leksand, SUE, 38 sélections), Olivier Coqueux (Esbjerg, DAN, 66 sélections), Laurent Gras (Amiens, 153 sélections), Antoine Lussier (Sierre, SUI, 14 sélections), Luc Tardif jr (Villard-de-Lans, 20 sélections), Brice Chauvel (Amiens, 67 sélections).

Remplaçants : Julien Figved (G, Anglet, 4 sélections), Florian Hardy (G, Angers, 0 sélection), Fabrice Lhenry (G, Esbjerg, DAN, 76 sélections), Sébastien Dermigny (D, Briançon, 25 sélections), Nicolas Favarin (D, Villard-de-Lans, 40 sélections), Benjamin Dieude-Fauvel (D, Amiens, 3 sélections), Fabien Veydarier (D, Chamonix, 3 sélections), Damien Fleury (A, Villard-de-Lans, 3 sélections), Alexandre Lefebvre (A, Rouen, 6 sélections), Erwan Pain (A, Chamonix, 3 sélections), Tristan Lemoine (A, Rouen, 8 sélections), Clément Masson (A, Chamonix, 6 sélections), Mickaël Brodin (A, Caen, 8 sélections), Elie Marcos (A, Amiens, 0 sélection).

14/10 Ligue Magnus : Briançon tient le choc

Jamais Morzine-Avoriaz n'avait réussi à battre Briançon depuis son arrivée en Ligue Magnus. Ce soir pourtant, on ne donnait pas cher de la peau des Diables Rouges affaiblis par les suspension de Filip, de Royer et de leur gardien Bronsard. Avec Damien Angella dans les cages, ils ont pourtant réussi à s'imposer 5-3 à l'extérieur. Et maintenant que leur première ligne est amputée de son centre Martin Filip (qui a pris 5 matches ferme et 2 avec sursis pour son piquage visant le casque de Broz en coupe de la ligue), c'est le duo canadien de la deuxième ligne Sleigher-Dufour qui a pris le relais en inscrivant quatre buts. Le nouveau leader est ainsi Grenoble, vainqueur 6-3 à Angers grâce à des doublés de Benoît Bachelet et Christophe Tartari.

À Villard-de-Lans, il y a eu trois buts de Rozenthal. Malheureusement pour les Ours, deux d'entre eux étaient signés François, avec à la clé une nouvelle défaite pour les Ours (2-5). Par contre, Saint-Gervais/Megève a obtenu son premier succès en écrasant Anglet 8-1 avec trois buts d'espoirs qui débutent en Magnus (Yohann Auvitu, Jordan Revel et l'ex-Castelvirois Mathias Arnaud). L'entente n'a plus qu'un point de retard sur les voisins de Chamonix, qui ont été battus 5-1 à Épinal après avoir encaissé deux buts très tôt.

La lutte pour le maintien s'annonce serrée, car Dijon a prouvé être compétitif et capable de revenir en s'imposant 5-2 à Strasbourg avec deux buts d'Antoine Amsellem.

14/10 Division 1 : un vrai sommet à Tours

Gap a bien été le solide adversaire attendu à Tours, qui a vécu un match de haut niveau dans une grosse ambiance. Les visiteurs se sont permis de quitter la glace en avantage au premier tiers. Les Diables Noirs ont été héroïques en infériorité numérique et leur sauveur a été leur recrue-vedette Dominic Perna qui a renversé le cours de la partie avec un but et une passe décisive en deux minutes, pour une victoire finale 4-2. Si Bordeaux continue d'étonner avec une victoire 3-1 à Annecy, rien ne va plus en revanche à Montpellier, qui menait 4-2 à deux minutes de la fin contre Avignon mais a trouvé le moyen de se faire rejoindre à 4-4 sur la sirène !

Encore sur le coup de la suspension pour 10 matches ferme et 5 avec sursis de Karl Saint-Pierre pour sa charge sur l'arbitre (voir CR de Neuilly-Viry de la semaine dernière), Neuilly-sur-Marne a remporté une précieuse victoire 3-2 sur Garges qui lui permet d'accrocher le wagon. Une petite différence s'est faite en faveur d'Amnéville (vainqueur 4-1 à Dunkerque), de Courbevoie (qui a dominé Viry 6-2) mais aussi du surprenant Cergy, qui a ramené de Colombes un très important succès 3-2 contre Le Vésinet.

14/10 Division 2 : Brest est de retour

Brest avait abordé le championnat avec une prudence et une modestie peu coutumières, mais il semble que ce soit terminé. Les recrues supplémentaires n'ont pas tardé à arriver, avec les rudes Mainer et Mincak ainsi que le petit buteur Karel Kadlec (ex-Besançon et Épinal) qui a gratifié le Rïnkla stadium d'un triplé pour sa première apparition contre Champigny (9-4).

L'équipe qui a fait l'actualité cette semaine est Belfort, club habituellement sans histoires qui a vécu une soirée houleuse samedi dernier lors de la réception de Meudon. Malgré la victoire 11-2, on a surtout retenu les incidents sur la glace et le caillassage du but des visiteurs. Les sanctions sont tombées dans la semaine, avec trois matches de suspension pour Sevcik et surtout un bannissement à vie de Christophe Théry, qui a frappé l'arbitre à coups de poing et de crosse. Quant à la présidente du club, qui avait naïvement déclaré à la presse locale qu'elle allait poser réclamation contre l'arbitre à la FFSG, c'est elle qui se retrouve convoquée en commission de discipline plénière pour s'expliquer des évènements survenus pendant et après le match. On pouvait craindre que tout cela ait des répercussions sur la suite de la saison de Belfort, mais les Lions ont su retrouver leur calme pour battre Asnières 5-2. Ce qui n'empêche pas une nouvelle tuile, la blessure de Milan Kral.

En poule sud, Nantes devient le leader après sa victoire 4-1 à Saint-Gervais, mais c'est surtout parce que Nice n'a pas pu jouer contre Cholet à cause d'une panne de sa surfaceuse. La déception vient de Lyon, qui a mené presque tout le match contre Toulouse avant de céder 4-5 sur un but décisif de l'entraîneur-joueur Benoît Pourtanel.

15/10 Suisse : Genève remonte, les Français se montrent

Berne conserve la tête en LNA mais voit revenir sur ses talons Davos. Victorieux vendredi à Ambrì-Piotta (5-3), les Grisons semblent avoir mis de côté leur piètre performance en semaine à Bâle et ont remis le couvert le lendemain, en terrassant Zoug à domicile (5-2 après avoir été menés deux à zéro) pour un cinquième gain en six parties. Mais voilà, alors que Kloten lâche du lest, Genève-Servette signe sa remontée au classement et s'adjuge le troisième rang provisoire après sa victoire éclatante devant Lugano (5-2). Ce n'est pas peu dire que les Tricolores se sont montrés à leur avantage sur ce match, Yorick Treille signant une fiche de trois points (avec deux buts) alors que Laurent Meunier y sera allé de son filet, avec la complicité de ce même Treille en milieu de partie, pour le 3-2. Derrière la ligne Wright-Aubin-Law, le trio de Meunier, Treille et du vétéran Igor Fedulov fait des étincelles.

Lugano s'était auparavant employé à battre Kloten (4-3) dans un match serré où l'Américain Landon Wilson, bien discret jusqu'alors, a signé un triplé salvateur. Derrière, Ambrì-Piotta sent désormais poindre dans son dos la menace zougoise. L'EVZ n'a pas eu trop de mal à dominer des Fribourgeois trop versatiles (3-1) alors qu'Ambrì a dû baisser par deux fois pavillon, face à Davos donc puis dès le lendemain face aux piégeux SCL Tigers (3-1). Par ce gain, Langnau retrouve ainsi du poil de la bête, à l'image d'un EHC Bâle bien relancé par son exploit de mardi.

Il n'a pas fini de faire parler de lui ce match puisque ce match heurté au possible face au HCD aura accouché d'une une réaction peu civilisée de l'entraîneur Kent Ruhnke, pris en flagrant délit par les caméras de télévision. L'objet de ce battage médiatique ? Un doigt d'honneur pointé avec fougue au banc davosien... Voilà une affaire qui va rapporter gros au technicien rhénan et une procédure à son encontre vient d'être ouverte. Mais qu'importe pour Bâle, la confiance est revenue malgré une courte défaite à Berne où, après avoir compté deux filets de retard après cinq minutes de jeu, les Rhénans ont su résister pour finalement s'incliner sur un but en fin de match de Simon Gamache (3-4). Un sentiment confirmé dès le lendemain où les ZSC Lions, en crise ouverte depuis quelques journées, n'ont pu trouver la solution en perdant à la loterie des tirs aux buts (3-2 sur un pénalty décisif de Régis Fuchs).

Le retour en grâce rhénan ne fait pas les affaires de Lions zurichois s'enfonçant lentement et de Fribourg-Gottéron, tombé par deux fois ce week-end. L'heure devient grave à Saint-Léonard où les contre-performances s'enchaînent et l'inefficacité perdure.

En LNB, Viège profite d'une semaine à deux victoires pour grimper au sommet. Deux succès à l'extérieur, le premier à Küsnacht face aux GCK Lions (6-5) et le second hier dans le derby valaisan à Martigny (5-1) confèrent aux hommes de Kevin Ryan un leadership provisoire devant Ajoie. Les Jurassiens, également signataires d'une fiche de deux succès en quelques jours, ont fait impression en dominant Bienne (7-3) sous l'impulsion de leur révélation offensive, Steven Barras, auteur de quatre points sur ce match. Derrière, les favoris traînent les patins et la victoire de Sierre mardi devant Lausanne (4-2) n'eut pas de lendemains. Ce sont les jeunes GCK Lions qui ont profité hier de l'indigence sierroise (1-4) dans une partie où le nouveau renfort finlandais des Sang et Or, Tomi Pöllännen, s'est montré moins en verve que face au LHC. Décidément, il n'est pas simple de trouver un partenaire à la hauteur du génial Derek Cormier...

Lausanne ne décolle pas non plus. L'écrasant succès face à Olten la semaine passée n'était qu'un feu de paille et les Vaudois, battus à Sierre mardi, ont frisé la correctionnelle devant Coire, bon dernier au classement. Sans doutes lancés par le premier succès de leur saison (mardi dans les Grisons face à La Chaux-de-Fonds), les jeunes de l'EHC Coire ont fait trembler un LHC poussif, mais finalement vainqueur sur une marge étroite (7-5)...

16/10 Ponto revient à Rouen !

On le regrettait déjà dans les travées de l'île Lacroix, ce défenseur défensif si difficile à passer en un contre un, l'antithèse de son successeur Frédéric Bouchard en somme. Pour autant, les partisans des Dragons ne s'imaginaient peut-être pas le revoir aussi vite. Vesa Ponto, rentré en Finlande cet été et sans club, a en effet été re-contacté par le RHE. L'arrière finlandais fera donc son retour sur les bords de Seine, trop tard malheureusement pour rattraper les erreurs défensives du dernier week-end de Coupe Continentale...

17/10 Équipes de France juniors

Les sélections des équipes de France juniors, qui seront en tournoi en Autriche début novembre, sont parues. Chez les moins de 20 ans, on notera la sélection de deux cadets - Yohann Auvitu et Rémy Rimann - qui pourrait donc évoluer trois années de suite en championnat du monde 20 ans, un modèle de développement précoce pratiqué dans d'autres pays mais devenu rare en France depuis la tentative de la fin des années 80 (génération Dewolf). Chez les moins de 18 ans, la sélection s'ouvre à d'autres horizons après les incidents du Fayet de l'an passé et les suspensions qui en ont découlé.

Les moins de 20 ans

Gardiens : Mickaël Gasnier (Harrington College, AEHL), Romain Farrugia* (Grenoble).

Défenseurs : Hugues Cruchandeau (Strasbourg), Antonin Manavian (Grenoble), Thomas Castelli* (Hartford, AJHL), Kévin Igier (Rouen), Jonathan Janil (Caen), Teddy Trabichet (Grenoble), Yohann Auvitu** (Mont-Blanc).

Attaquants : Sacha Treille (Grenoble), Matthieu Le Blond (Villard-de-Lans), Jonathan Avenel (Caen), Quentin Guineberteau* (Mont-Blanc), Rémy Rimann** (Lausanne, SUI), Quentin Pépy (Caen), Mathieu Reverdin (Strasbourg), Kevin Le Moine* (Genève, SUI), Pierre Bennett (Caen), Quentin Garcia (Grenoble), Édouard Dufournet (Rouen), Julien Lebey (Chamonix), Julien Maréchal (Gap).

Remplaçants : Guillaume Richard (G, Rouen), Ronan Quemener* (G, Rouen), Antoine Vigier* (D, Genève), Cyril Boubé (D, Amiens), Luc Tanesie (D, Grenoble), Alexandre Sucré (A, Rouen), Mathieu Hottegindre* (A, Gap), Nicolas Primout (A, Amiens), Yannick Offret* (A, Amiens).

* joueurs nés en 1988 / ** joueurs nés en 1989

Les moins de 18 ans

Gardiens : Cédric Gallot (Caen), Thomas Catil (Mulhouse).

Défenseurs : Grégory Beron (Amiens), Romain Vitali* (Mont-Blanc), Jason Crossman* (Grenoble), Pierre Lepape (Amiens), Udo Marie (Caen), Jean-Philippe Perrier (Amiens), Graham Avenel (Caen), Romain Bault* (Amiens).

Attaquants : Cyril Lambert (Rouen), Gaëtan Jeannin (Mont-Blanc), Patxi Biscard* (Mont-Blanc), Nicolas Motreff (Rouen), Thibault Sage Vallier (Villard-de-Lans), Anthony Mathias* (Deuil-la-Barre), Benjamin De Avelar (Français Volants), William Ohlund (Caen), Mathieu Frecon (Grenoble), Mathieu André* (Gap), Morgan Nicolas* (Amiens), Arnaud Magallon* (Gap).

Remplaçants : Sébastien Raibon* (G, Grenoble), Mathieu Perrin (G, Belfort), Maxime Moisand* (D, Grenoble), Quentin Berthon* (A, Rouen), Julien Zampa (A, Gap).

* joueurs nés en 1990

17/10 Zwikel élimine Amiens

Le match retour Morzine/Amiens reprenait avec les mêmes gardiens titulaires qu'à l'aller, Olivier Courally et Éric Raymond, qui n'ont apparemment fait un drame du score de 8-7 vécu dans la Somme. Les Gothiques ont mené 2-0, avant d'encaisser quatre buts de rang dans le deuxième tiers-temps. Loïc Sadoun a ramené l'égalité au cumul des deux rencontres, mais à trente-huit secondes de la fin, c'est l'ex-Amiénois Jonathan Zwikel qui a qualifié Morzine-Avoriaz aux dépens de ses ex-coéquipiers (5-3).

Scénario pas moins fou entre Briançon et Grenoble, match supposé à risques après les expulsions de l'aller (victoire iséroise 5-4). L'arbitre désigné était M. Bachelet, meilleur ami des Briançonnais depuis une certaine finale de coupe et frère de deux joueurs grenoblois, ce qui ne pose problème que quand des clubs doutent de son impartialité... C'était apparemment le cas chez les Diables Rouges, puisqu'il fut décidé de le remplacer par M. Avavian (formé à... Grenoble !) la veille du match. Ceci n'empêcha pas un final rocambolesque. Les Grenoblois semblaient mal en point, menés 3-0, mais la défense briançonnaise et son gardien de retour de suspension Bronsard flanchèrent alors, et les Brûleurs de Loups repassèrent même devant. Sleigher égalisa à 4-4 à la dernière minute, mais l'espoir d'un retour dura... deux secondes ! Le temps pour Ludek Broz de viser la cage vide, l'arbitre ayant procédé à l'engagement selon les règles en l'absence des joueurs briançonnais en retard, regroupés autour de Luciano Basile qui n'avait pourtant pas demandé de temps mort... Plus que deux chances de gagner un titre pour Briançon cette saison.

L'espoir subsiste en revanche pour Rouen, petit vainqueur de Strasbourg 3-2 au sortir de son éprouvant week-end européen, et pour... Villard-de-Lans, qui a battu Gap 6-3 avec une grande soirée pour Romain Carry (3 buts et 2 assistances), devant une coulisse (250 spectateurs) qui ne réconciliera pas forcément les dirigeants villardiens avec les bienfaits des matches de Coupe de la ligue en semaine. Les Ours en seraient peut-être plus satisfaits s'ils arrivaient enfin à capitaliser sur ces victoires pour les répéter en championnat.

18/10 Hanlon se trouve un successeur au Bélarus

À la fin des derniers championnats du monde, Glen Hanlon avait laissé entendre qu'il pourrait probablement plus rester entraîneur du Bélarus, pris qu'il est par son poste en NHL par les Washington Capitals, mais qu'il continuerait à uvrer en tant que consultant ponctuel. Il a déjà rempli une mission : se trouver un successeur. C'est sur son intermédiaire qu'est arrivé à Minsk la semaine dernière Curt Fraser, qui était l'entraîneur des Atlanta Thrashers lors des premières saisons sans espoir de cette franchise d'expansion en NHL. Sa nomination a été annoncée officiellement hier par le président de la fédération - et ministre de l'intérieur... - Vladimir Naumov, qui a expliqué que le Canadien recevrait une rémunération annuelle de 100 000 dollars plus 15 000 dollars d'assurance médicale. Quant à Fraser, il a expliqué que son objectif était "de [s']améliorer en tant qu'entraîneur et d'apprendre à connaître le hockey en Europe à travers l'exemple du Bélarus".

21/10 Ligue Magnus : rien de tel qu'un derby

Rien de tel qu'un derby pour réveiller le Coliseum. Même entre deux équipes aux résultats un peu morose, un Amiens-Rouen conserve un cachet incomparable qui en fait un match que l'on retient. Ce sera assurément le cas de cette victoire des Gothiques, obtenue à deux minutes de la fin sur un slap dévastateur du défenseur offensif Jonathan Gauthier, qui commence à terroriser de plus en plus les gardiens de Ligue Magnus.

Au pays du Mont-Blanc, le derby fait tout autant l'évènement. Chamonix a mené trois fois au score mais Saint-Gervais/Megève a converti ses supériorités numériques pour revenir systématiquement et pour s'imposer en prolongation sur un but de l'ex-Chamoniard Christian Pouget (3-4). L'Entente passe ainsi juste devant son rival à la neuvième place du classement.

Dans le derby de l'est, enfin, Dijon a battu Épinal (5-4) et continue de grignoter ses points de pénalité. On notera au passage le premier but en Magnus d'Anthony Guttig, fils d'un des plus grands joueurs du hockey dijonnais, Jean-Louis Guttig. Dans la tourmente, les Ducs seraient-ils en train de voir finalement poindre la relève ?

Tous ces derbys étaient attendus impatiemment, et pourtant ils ne concernaient pas le carré de tête, dont chaque membre a gagné. Grenoble, vainqueur 2-1 à Strasbourg, est toujours leader devant Morzine-Avoriaz, qui a gagné de manière implacable à Villard-de-Lans (7-3), et Briançon, où la deuxième ligne n'en finit plus de performer depuis que la première a perdu son centre attitré : après le triplé de Dufour, c'est Pierre-Luc Sleigher, l'autre Canadien, qui a réussi un quadruplé. Derrière ce trio dominateur, l'ASGA est loin d'être aussi performante qu'elle le voudrait sur toutes ses lignes (Florian Hardy est devenu gardien titulaire après les errements de Koivula), mais elle engrange des points. 7-3 contre Caen, cela n'a l'air de rien, mais jamais les Drakkars n'avaient encaissé plus de trois buts dans un match de championnat cette saison ! Angers est bien installé à la quatrième place et compte maintenant trois points d'avance sur son duo de poursuivants normands.

21/10 Division 1 : Montpellier encore battu

La victoire envolée à la dernière seconde samedi dernier a coûté sa place à l'entraîneur suédois de Montpellier, Carlsson. Pour lui succéder, le capitaine Lionel Bilbao a donc endossé plus rapidement que prévu les responsabilités qui lui étaient promises à terme. Mais il n'a pu empêcher les Vipers de concéder une nouvelle défaite à Annecy (6-3), un résultat problématique car il les place à quatre points des Haut-Savoyards, détenteurs de la quatrième et dernière place qualificative.

Tours est maintenant la seule équipe à faire le carton plein puisque, en poule nord, Amnéville a concédé son premier point face à Neuilly-sur-Marne (2-2). C'est quand même un bon résultat à l'extérieur pour les Bisons, qui tiennent la quatrième place avec trois points d'avance sur Garges-lès-Gonesse (battu 5-8 par Courbevoie) et sur Le Vésinet, qui a défait Viry 4-1 grâce à deux buts et deux assistances de Benoît Paillet.

21/10 Division 2 : Nantes s'accroche à sa place

L'affiche de la journée de D2 entre Nantes et Nice semblait devoir tourner à l'avantage des visiteurs, rapidement en avance. Mais les Corsaires ont réussi à décrocher une improbable égalisation avec deux buts de Dany Fortin et Yohann Bidet dans les trois dernières minutes (4-4). Cela contribue à un regroupement général au classement. Nantes, Toulouse, Nice et Lyon se tiennent en un point et forment un étonnant quatuor constitué de la 6e, de la 4e, de la 5e et de la 3e ville de France ! Mauvaise soirée en revanche pour Cholet, battu à domicile par les Lyonnais (1-4), et pour La Roche-sur-Yon, qui a buté sur une réserve de Saint-Gervais/Megève renforcée du gardien espoir Johan Scanff (2-2)

Dans le nord, c'est le relégué Asnières qui repasse dans le peloton des qualifiés en battant assez sèchement Brest 5-1. Sans afficher les mêmes ambitions, Meudon a obtenu sa première victoire de la saison en ramenant un 8-5 de la patinoire de Boulogne-Billancourt.

22/10 Suisse : presque un avant-goût de playoffs

Étrangeté du calendrier de LNA, les deux journées hebdomadaires accouchaient de confrontations aller/retour évoquant, déjà, les prochaines séries. Le parfum était perceptible à Berne où les Ours ont conforté leur leadership en recourant par deux fois à la fusillade devant un Ambrì-Piotta coriace (5-4 à la BernArena avec un penalty victorieux de Sébastien Bordeleau, puis 3-2 en Léventine). Idem à Davos où le HCD, pourtant vainqueur la veille à Kloten (5-3), s'est fait surprendre dans sa cathédrale par des Aviateurs touchés, mais pas coulés (5-3 avec un doublé du meilleur compteur de la ligue, Kimmo Rintanen). Voilà Kloten qui redresse la barre après une petite période de doute qui lui aura fait perdre le commandement.

Derrière le duo de tête, les outsiders bataillent farouchement. Genève-Servette, après avoir pris la leçon de Fribourg-Gottéron aux Vernets vendredi soir (1-7 avec un doublé de Jonathan Roy, appelé à la rescousse de La Chaux-de-Fonds pour pallier la blessure de Josh Holden), s'est bien repris en rendant la politesse à des Dragons cette fois-ci moins inspirés (4-3 sur un but décisif de Serge Aubin). Voilà qui ne règle pas totalement les problèmes de Chris McSorley, en proie à certains soucis de régularité et à un choix cornélien pour l'attribution du cinquième poste étranger. Laurent Meunier, fort d'un excellent début de saison, reste plus que jamais en lice, lui qui avait relégué Michal Grosek dans les gradins vendredi. Avant que le turbulent ailier-fort d'origine tchèque ne soit aligné pour le succès samedi à Saint-Léonard...

Lugano voyage mal. C'est désormais une certitude car la nouvelle cuvée de Bianconeri a signé un cinquième revers de rang hors de ses bases. C'était à mardi à Zoug (3-4 en tirs de barrages) avant que le défenseur suédois Dick Tärnström ne marque l'unique but en powerplay ce samedi à la Resega (1-0).

Par leur gain surprise vendredi sur la glace de Rapperswil-Jona (7-5), les ZSC Lions ont quelque peu bousculé la donne en bas de classement. Le redressement des Lions zurichois propulse en effet Fribourg-Gottéron dans les limbes de la LNA. Mais, si Gottéron n'est pas un modèle du genre, la cause n'est pas perdue pour autant pour les Romands tant l'écart reste mince dans ce panier de crabes. Car la course aux séries continue puisque Bâle et Langnau ont signé une fiche égale en partageant les victoires ce week-end. Enfin pas tout à fait car les Rhénans, seulement battus en fusillade vendredi soir (3-2), prennent un point de plus et se replacent dans le top huit...

À l'étage du dessous, les outsiders poursuivent leurs numéros et Ajoie a repris le sceptre de LNB à la faveur d'un week-end à deux victoires. Portés par une offensive toujours étincelante, où Steven Barras (quadruplé samedi face aux GCK Lions) se révèle aux côtés du Canadien James Desmarais, les Jurassiens ont battu à deux reprises le club-ferme de Zurich (9-3 à Porrentruy puis 5-3 chez les Lionceaux). La mano à mano se poursuit donc avec Viège, l'autre surprise de la saison qui domine le Valais après avoir terrassé le favori (et voisin) sierrois (6-4) alors que Langenthal reste en embuscade par la grâce d'un large succès devant Olten (6-1).

Si Bienne et Sierre n'impressionnent guère en ces premières semaines de lutte, Lausanne fait également triste figure. Mais grâce à un Jesse Bélanger inspiré (deux buts et une passe décisive sur le but en mort-subite d'Olivier Schäublin), le LHC a fait plaisir à son public de Malley (4-3) et retrouve peut-être son allant pour la suite des événements.

24/10 Villard équipe de Coupes

Où s'arrêteront les Ours de Villard-de-Lans. Aujourd'hui à Grenoble, pendant que le tirage au sort des demi-finales de la Coupe de la ligue leur accordait un sort défavorable (l'adversaire le plus lointain, Rouen, plutôt que Grenoble ou Morzine), ils ont montré qu'ils étaient décidément une équipe de coupe, de toutes les coupes. Ils ont en effet battu les Brûleurs de Loups sur leur glace (1-2), grâce à un but de l'ex-Grenoblois Christopher Lepers.

Pas de miracle par contre dans les autres derbys départementaux. Briançon a logiquement gagné 6-1 à Gap, et le Mont-Blanc a aussi battu Annecy, mais avec plus de difficultés, puisqu'il a fallu un doublé du cadet Yohann Auvitu et un but en prolongation du jeune défenseur Pierre-Antoine Simonneau (3-2).

Dans l'affiche de l'est, Épinal a maté Strasbourg 6-4 grâce à un triplé de Tomas Jelinek, qui a profité de sa récente promotion en deuxième ligne. Dans l'autre confrontation entre équipes de Ligue Magnus, Anglet n'a pas pu renverser la tendance du championnat face à Angers (1-5). Dans le duel intra-D1, Montpellier n'a pas pu non plus rattraper son début de saison, en s'inclinant 4-3 à Avignon qui lui avait tant de mal à Végapolis dans une dernière seconde incroyable.

Mais ce que tout le monde attend les soirs de coupe, ce sont les rencontres qui transcendent les divisions. Quand il y en a deux d'écart, c'est soit un autre monde, comme pour l'ACBB baladé par Rouen (0-16), soit un score honorable, comme pour Lyon face à Morzine-Avoriaz (5-7). Mais on avait déjà vu l'an dernier une formation de D2 (La Roche) battre "une Magnus"...

Cette équipe de Ligue Magnus, c'était Caen, et ce n'est décidément pas une équipe de coupe. La manière avec laquelle les Drakkars ont baissé pavillon ce soir est même assez humiliante. Menant 3-0 contre Courbevoie après deux tiers-temps, ils ont commencé par se faire rejoindre par les ex-Gargeois Skokan et Jaros, avant de subir une gifle brutale à quatre minutes de la fin par deux buts inscrits en vingt-cinq secondes par le jeune Arnaud Bougaran et par le leader habituel Zdenko Sarnovski. Et le COC de devenir le tombeur de Magnus du jour...

Dans les matches de mercredi, Amiens battu le record en écrasant les Volants (D3) 19-0 à Bercy, et La Roche-sur-Yon a de nouveau créé une surprise en s'imposant 5-4 à Bordeaux, sa bête noire de la saison dernière quand les Girondins évoluaient encore en D2.

28/10 Ligue Magnus : et Villard gagne enfin

L'exploit en coupe à Grenoble a vraiment été un déclic pour Villard-de-Lans. Décidés à prouver qu'il n'y a pas de fatalité à ce qu'ils soient battus juste parce que la compétition s'appelle Ligue Magnus, les Ours ont enfin remporté leur première victoire en championnat. Avec des doublés de Deschaume et Tardif et même un but de Fleury de retour chez lui, ils ont gagné 6-1 chez une équipe de Caen qui connaît subitement une crise.

Rouen sauve tout de même l'honneur normand ce soir. Les Dragons ont recruté cette semaine le défenseur Benoît Quessandier, qui a connu une expérience fortifiante en camp d'entraînement ECHL et en tentant de se faire une place dans le hockey nord-américain ans références. Ils ont aussi confirmé qu'ils étaient toujours à la recherche d'un centre, qui ne sera pas l'ex-international slovaque Richard Sechny. L'attaque rouennaise a bien fonctionné aujourd'hui, mais elle a dû attendre les dix dernières minutes pour faire la différence contre Angers (8-5), un adversaire contre lequel le RHE a l'habitude de produire des matches assez curieux et prolifiques.

L'exploit du jour est signé par Dijon, qui a presque remonté son handicap de points de pénalité (-1 désormais) après sa victoire en prolongation, sur un but d'Andrej Mrena (3-2), face à Morzine-Avoriaz qui se console avec le point marqué pour conserver sa deuxième place au classement.

Pour le reste, on est totalement dans la lignée du début de championnat. Anglet a repris ses mauvaises habitudes, se faire blanchir à domicile (0-4 contre Amiens). L'attaque briançonnaise continue de servir des buts à gogo (8-2 contre Strasbourg). Eddy Ferhi a poursuivi sa série de blanchissages là où il l'avait laissée en septembre, avec un quatrième match sans encaisser de but (2-0 face à Chamonix). Et après trois bons résultats, Saint-Gervais/Megève a renoué avec la défaite (1-3).

28/10 Division 1 : Montpellier dernier

La situation sportive ne cesse d'empirer à Montpellier : après leur défaite contre Limoges (2-3), les Vipers sont carrément derniers de la poule sud, dépassés au classement par leur adversaire du jour ainsi que par Valence, qui a défait Bordeaux. Rien n'est désespéré, car derrière les intouchables Tours et Gap le classement reste assez serré, mais l'outsider se retrouve au pied du mur dans une situation qui n'est pas sans rappeler celle de Lyon il y a un an.

Pendant que Courbevoie gagnait le match au sommet de la poule nord contre Amnéville, un doublé de Milan Sejna a permis à Cergy de prendre un peu plus de large pour la qualification en battant 3-2 Neuilly-sur-Marne. Les Bisons n'ont plus qu'un point d'avance sur Garges et sur Le Vésinet, qui s'est imposé à Dunkerque sans son habituel gardien Mickaël Morgant : mal parti 3-1 pour le HGD, Julien Roullier a cédé sa place dans les cages à Gilles Bessard du Parc. Pour les Corsaires, cette septième défaite en sept journées est encore frustrante car Karl Dewolf sont encore passés près de prendre des points.

28/10 Division 2 : Reims bientôt au chaud

Nice a récupéré la tête de la poule sud de D2 en battant la réserve du Mont-Blanc 6-1. Les deux leaders n'ont en effet pas pu maintenir leur avance : Nantes a été tenu en échec à Lyon (2-2), ce qui constitue quand même un bon résultat, et Toulouse a été victime de La Roche-sur-Yon (5-8). Quatre buts de Juraj Ocelka et trois de Tomas Kaspar : quand le duo slovaque du Hogly est au meilleur de sa forme, les compteurs s'affolent souvent.

Si le suspense reste entier pour tout le monde dans le sud, il y a au moins un club du nord qui pourraient vite passer l'hiver au chaud. Reims compte en effet déjà onze points après sa victoire 7-4 à Brest. Derrière, Asnières s'affirme de plus en plus. Les Castors n'avaient marqué qu'à domicile, ils ont cette fois gagné à l'extérieur, et chez un concurrent direct, Le Havre (4-3).

29/10 Suisse : Genève en impose

À la faveur d'une victoire ce samedi devant Langnau (5-1), Davos s'est à son tour emparé du commandement en LNA. Profitant de la récente acquisition du sulfureux canadien Yves Sarault (crédité d'un doublé face aux Tigres), "emprunté" à Langenthal où il effectuait une pige en raison de la blessure d'Éric Lecompte, le HCD a également exploité deux contre-performances bernoises. Pour la première fois de la saison, les Ours ont donc chuté dans leur antre, et pas devant n'importe qui. Oui car l'autre grand gagnant de ce week-end, Genève-Servette, ne s'est pas contenté de rafler la mise dans la capitale fédérale (6-4). Les Aigles de Yorick Treille (deux buts ce week-end) ont également muselé dès le lendemain le flamboyant arsenal offensif de Kloten (3-1) pour s'assurer une place de choix dans le haut du panier... Le grand perdant de ces deux journées n'est donc autre que Berne, surpris samedi avant de céder en fusillade chez des Lions zurichois revigorés (4-3 sur un penalty de Robert Petrovicky). Et dire que Bernois et Grisons doivent très prochainement croiser le fer...

Là-haut, les places sont déjà chères et Rapperswil-Jona ne cesse de céder du terrain, match après match. Après Zurich voilà une semaine, c'est Zoug qui aura infligé une troisième défaite de rang aux Lakers (2-3) avant que Lugano ne poursuive son invincibilité à domicile devant une troupe saint-galloise en nette baisse de régime (2-3). "Chi va sano va piano" malgré tout pour les Bianconeri, certes vainqueur de Rapperswil ce samedi, mais toujours déficitaires à l'extérieur. Cette fois-ci, c'est en Emmental que les champions en titre auront mordu la poussière (4-1) et ainsi pérennisé une série négative s'allongeant à six revers hors de leurs bases. Et rien ne dit que cela ira en s'arrangeant avec ce périlleux déplacement qui s'annonce chez des ZSC Lions aux dents longues... En sur-régime depuis quelques semaines, les Kloten Flyers connaissaient un petit coup de bambou. Cela semble aller un peu mieux chez les Aviateurs, sans pitié pour de faibles fribourgeois (8-3) avant d'être à court de munitions devant de solides Servettiens.

Au milieu de ce troupeau alternant le bon et le moins bon, deux formations engagent dès à présent une sacré remontée. Le faux-départ initial semble être oublié à Zoug où l'EVZ enchaîne les succès (dernier en date samedi devant Ambrì-Piotta, 4-3) alors que les ZSC Lions ont franchement redressé la crinière. C'est simple, depuis une grosse semaine, Zurich semble transformé, allant même jusqu'à s'imposer à Ambrì (4-2) avant de scalper Berne à domicile (4-3). Qui en fait les frais ? Les SCL Tigers limitent comme ils peuvent les dégâts et restent dans la course des playoffs alors que Bâle, battu mardi à Zurich (1-5) puis samedi à Fribourg-Gottéron (1-4), laisse revenir sur ses talons Fribourg, renforcé pour ce week-end du Genevois Michal Grosek, devenu ces temps-ci surnuméraires au profit de Laurent Meunier !

En LNB, Ajoie continue son festival en étrillant cette fois-ci le co-favori sierrois (7-4). Fers de lance de ces intrépides jurassiens, Steven Barras (trois buts et une passe), Stéphane Roy (un but et trois aides) et surtout James Desmarais, nouveau top-scoreur de la division avec ses sept points (trois buts et quatre assists) compilés face aux Valaisans ce samedi ! La pêche était pourtant moins fructueuse mardi pour ce trio de choc, trustant les trois premiers accessits au classement des compteurs de LNB. En effet, les Ajoulots avaient concédé ce soir-là à Porrentruy un bien surprenant revers devant La Chaux de Fonds (2-3)... Derrière le HCA, Langenthal, Viège et Bienne suivent à portée de fusil tandis que Lausanne a subi un nouveau coup d'arrêt. Piqués à La Chaux de Fonds (3-4) par des Abeilles diablement affûtées cette semaine, les partenaires d'Antoine Lussier annulent l'effet de leur convaincant succès de mardi devant Viège (6-3 avec un triplé pour Jesse Bélanger) et restent donc en seconde partie de tableau, à quelques encablures de Thurgovie et Sierre.

31/10 NHL: Bilan du mois d'octobre

Dans la division Atlantique, aucune équipe ne se détache réellement à l'issue du mois d'octobre. New Jersey a alterné le bon (3 blanchissages de Martin Brodeur désormais 3e de l'histoire en victoires et blanchissages) et le moins bon, notamment une déroute 8-1 face aux Senators, la pire défaite des Devils depuis 1993. Pittsburgh fait figure de révélation attendue : en alignant ses 6 derniers premiers choix de draft, on se doutait que les Penguins allaient finir par décoller. Le jeu de Marc-André Fleury dans les buts à transfiguré la défense, pendant que Sidney Crosby prenait en charge l'attaque. Le retour de blessure d'Evgeny Malkin a terminé le travail et Pittsburgh devient un sérieux candidat aux playoffs. Les Rangers confirment aussi leur bonne saison dernière avec le duo Jaromir Jagr - Brendan Shanahan, particulièrement efficace avec la barre des 600 buts en carrière franchise pour ce dernier. Henrik Lundqvist est à son meilleur mais l'équipe alterne le chaud et le froid. Pour les Islanders la saison s'annonce longue, et le contrat de 15 ans de Rick DiPietro semble peser sur son rendement. Enfin, Philadelphie est à la dérive, pour la plus grosse mauvaise surprise de la ligue. L'élimination sous forme de déroute face aux Sabres lors des derniers playoffs n'était pas un accident. Décimés par les blessures, les Flyers ont une défense passoire et une attaque anémique en dehors du fragile Peter Forsberg et Simon Gagné. Le directeur général et l'entraîneur Ken Hitchcock ont ainsi été limogés rapidement après un ultime fiasco en Floride, plusieurs vétérans évincés en ligue mineure (Nolan Baumgartner, Petr Nedved). Le nouvel entraîneur John Stevens a remporté le trophée de ligue américaine pendant le lockout et se voit offrir l'occasion de diriger à peu près les mêmes joueurs désormais. Mais la défense reste bien trop lente pour la nouvelle NHL.

Intenables ! Les Sabres sont en feu en début de saison et ont tout simplement égalé le record de victoires (10) pour commencer une saison. Avec 21 points sur 22 possibles, Buffalo est incontestablement l'équipe d'octobre. Impressionnants lors des derniers playoffs, les hommes de Lindy Ruff ont entamé la saison comme ils avaient terminé la dernière, sur les chapeaux de roue. L'effectif contribue de la 1re à la 4e ligne, la défense de même, et Ryan Miller fait le reste. Daniel Brière et ses copains s'en donnent à cur joie avec 53 buts marqués en 11 matches. Le rythme est impossible à tenir pour les rivaux. Toronto, maltraité par les blessures en défense, s'en sort pourtant correctement et accroche le bon wagon avec Montréal et Ottawa. Les Canadiens alternent le bon et le décevant, la concurrence dans les cages entre David Aebischer et Cristobal Huet faisant l'objet de nombreux articles. À Ottawa, le très lent début de saison a menacé l'entraîneur mais deux cartons menés par Jason Spezza contre New Jersey et Toronto ont remis l'équipe en marche, une fois les nouveaux défenseurs (Tom Preissing, Joe Corvo) intégrés. C'est en revanche déjà difficile pour Boston. Le malheureux Zdeno Chara doit jouer plus de 30 minutes par match pendant que trois titulaires sont sur la touche, environné par des défenseurs de second niveau. L'effectif est trop bouleversé et l'alchimie ne s'est pas encore faite.

On attendait les Thrashers cette saison, et les coéquipiers de Ilya Kovalchuk et Marian Hossa sont bien décidés à se montrer. Atlanta a pris les rênes de la division avec un superbe début de saison, ponctué par la tête des Sabres. Kari Lehtonen, en signant deux blanchissages d'entrée, a montré que la défense avait progressé. Comme l'attaque carbure toujours aussi bien, Atlanta peut envisager sa première qualification en playoffs, avec déjà 7 pts d'avance sur ses poursuivants. Carolina subit le contrecoup du titre et de multiples blessures avant de réussir à équilibrer son bilan en fin de mois. Florida s'est appuyé sur son excellent jeu de puissance et fait de sa patinoire une antre difficile à prendre, mais le jeu à l'extérieur reste pauvre, d'autant que Todd Bertuzzi connaît des problèmes de blessure. Tampa Bay et Washington suivent avec pas mal de difficultés. Le Lightning déjoue et la blessure de Ryan Craig, décisif en début de saison, a touché de plein fouet la profondeur de banc. Washington se contente de faire le spectacle avec le duo Ovechkin-Semin, impressionnant, mais c'est un peu plus difficile derrière eux. Les écarts restent faibles toutefois et personne n'est distancé.

Nashville a démarré lentement mais finit fort le mois d'octobre pour prendre la tête de sa division avec Detroit. Mais les deux équipes meneuses l'an dernier semblent se heurter à des os plus solides cette saison. Nashville continue de produire du beau jeu avec une attaque homogène, alors que Detroit connaît une sérieuse baisse de niveau offensif par rapport à l'an dernier. Le jeu de puissance est moins efficace et hormis un carton face à Phoenix 9-2, l'attaque est faiblarde. Du coup, les trois autres équipes se prennent au jeu. Chicago, étincelant en pré-saison, a poursuivi sur sa lancée avec un départ canon autour de Martin Havlat et Michal Handzus. Malheureusement les deux joueurs se sont blessés, Handzus est même annoncé blessé pour la saison (genou). C'est déjà un coup fatal porté aux espoirs des Blackhawks, qui depuis enchaînent les défaites. St Louis poursuit un début de saison de qualité grâce à des vétérans qui retrouvent une seconde jeunesse. Enfin, Columbus n'a pour l'heure pas vraiment prouvé que sa saison dernière était bel et bien le décollage attendu. Si le jeune gardien Pascal Leclaire justifie sa place de n1, l'attaque n'a pas encore trouvé le bon rythme.

Le gros recrutement du Wild avait rendu l'équipe attractive. La troupe du très défensif Jacques Lemaire a justifié la confiance placée en elle en signant 9 succès en 11 matches. Le duo Marian Gaborik-Pavol Demitra tourne à p