Septembre 2008

 

03/09 Communiqué de Wasquehal

Lundi 1er septembre le Président s'est rendu à Paris au siège du CNOSF en compagnie de Maître Viviane Gelles, du cabinet Jurisexpert de Lille, pour participer à la conciliation demandée par le club concernant la décision de rétrogradation de l'équipe senior en N3. Pour la FFHG, c'est le Vice-Président Eric Ropert et sa conseillère juridique Claire Smaniotto qui se présentaient à un arbitrage rendu par Monsieur Julien Bérenger, chargé de Mission de conciliation au CNOSF et Monsieur Alain Lacabarats, Conseiller à la Cour de Cassation.

La condamnation sans équivoque de la FFHG pour les graves manquements à sa propre procédure administrative  par le Conseiller Alain Lacabarats,  reconnus sportivement par le Vice-Président Eric Ropert, a abouti à un accord recommandé fermement par le CNOSF : la FFHG confirme l'annulation de la décision de la Commission d'Appel du 4 juillet dernier de déclassement du club en N3, et confirme sa présence en N2 pour la prochaine saison, de son côté le club accepte le principe d'une amende pour retard de présentation à la CNACG de documents administratifs, ce qui est strictement conforme aux règlements FFHG, amende que le club avait anticipé dans le budget présenté à la CNACG. Un protocole sera soumis dans les prochains jours à la signature des deux parties.

L'équipe senior poursuit avec sérénité sous la direction de Frederic Nilly sa préparation au championnat qui débute le samedi 27 septembre et dont le calendrier n'est pas encore établi.

03/09 Communiqué de la FFHG : cas de Lyon

Le 26 août 2008, le club de Lyon et la FFHG ont été reçus au CNOSF, en audience de conciliation. Le club contestait la décision de la commission disciplinaire d'appel fédérale qui avait prononcé le maintien du club en Division 2 pour la saison 2008-2009, sous réserve du respect des conditions cumulatives suivantes :

1. Le paiement d'une pénalité pécuniaire

2. La suspension d'exercice des fonctions de dirigeant du Président Gérard Berthet pour une durée de 12 mois.

3. La mise en place d'une SASP avec pour actionnaire majoritaire la société Gones et Sports au plus tard le 31 janvier 2009, conformément à la proposition faite par le club lors de la commission disciplinaire d'appel,  faute de quoi la participation du club aux play-offs de Division 2 serait remise en cause

4. La fourniture d'un arrêté des comptes au 31 décembre 2008 pour le 31 janvier 2009 au plus tard, soumis à étude et approbation par la CNACG avant une éventuelle qualification pour les play-offs

5. L'engagement écrit à revenir à une situation à l'équilibre au terme de la saison 2009-2010 et à résorber son passif de moitié à l'issue de la saison 2008-2009.

Le conciliateur s'est prononcé sur les points ci-avant mentionnés comme suit :

Le club ayant accepté les conditions 4 et 5, celles-ci n'ont pas été discutées lors de l'audience. Pour la condition n3, le conciliateur confirme le bien fondé de celle-ci, dans la mesure où elle est issue d'une proposition du club lui-même, qu'il avait entérinée par une délibération de son propre comité directeur antérieurement à la décision de la commission disciplinaire d'appel.

Au titre des conditions n1 et 2, le conciliateur a proposé à la FFHG de :

- faire réexaminer par la commission disciplinaire d'appel, l'amende infligée au club et lui consentir des délais de règlements.

- transmettre l'examen de la sanction disciplinaire prononcée à l'encontre du président du club à la Commission Disciplinaire de Première Instance en lui demandant de faire preuve de clémence, dans la mesure où toute procédure disciplinaire doit être engagée, en premier lieu, devant la Commission Disciplinaire de Première Instance et non directement devant la Commission Disciplinaire d'Appel.

De plus, le club a demandé lors de la conciliation à être incorporé directement dans la Division 1. Le conciliateur a indiqué que cette requête n'avait pas d'objet dans la mesure où elle n'avait rien à voir avec la procédure attaquée et qu'il convenait en la matière, de suivre les règlements fédéraux.

Le Bureau Directeur de la FFHG réuni le 2 septembre a noté que le conciliateur a donné raison à la fédération sur la majorité des points. Il a décidé d'accepter cette proposition de conciliation.

05/09 Communiqué de la FFHG : cas de Viry

Le 26 août 2008, le Viry-Châtillon Essonne Hockey et la FFHG ont été reçus au CNOSF, en audience de conciliation. Le club contestait la décision de la Commission Disciplinaire d'Appel fédérale confirmant la décision de la CNACG et celle du Bureau Directeur de ne pas valider le club de Viry en Division 1 pour la saison 2008-2009 en raison d'une situation alarmante pour la continuité de l'exploitation du club.

Durant l'audience, le conciliateur a confirmé que la procédure fédérale était conforme et a indiqué qu'en l'état, il devait donner raison à la fédération. Cependant, le club a produit des éléments nouveaux pendant l'audience :

- diverses lettres d'intention et d'engagements de partenaires privés confirmant l'apport de recettes nouvelles supplémentaires

- un nouveau budget prévisionnel 2008-2009

Prenant en compte l'historique du club et les difficultés nées de la non-disponibilité de la patinoire de Viry pendant 2 années, le conciliateur a proposé de laisser un délai de 48 heures au club pour que la fédération vérifie ces nouveaux éléments.

À la demande de la fédération, une réunion a eu lieu avec la mairie de Viry-Châtillon, qui a pris l'engagement d'assurer la continuité du club dans le championnat de France de Division 1 pour la saison 2008-2009, et de désigner un administrateur chargé du suivi et du contrôle de la situation comptable du club.

Le conciliateur a formulé une proposition à la FFHG, le 4 septembre 2008, visant à prendre acte de la décision de la FFHG de maintenir le club de Viry dans le championnat de Division 1 au titre de la saison 2008-2009 sous la réserve du respect de la formalisation des engagements souscris par la mairie de Viry-Châtillon.

La FFHG se satisfait de cette proposition de conciliation et invite le club de Viry à recouvrer une situation comptable et financière pérenne.

NB : cela met donc fin au feuilleton des validations. La logique sportive aura finalement primé puisque tous les clubs joueront dans la division pour laquelle ils sont qualifiés (à l'exception bien sûr de la disparition du Vésinet). "X" redevient Viry dans le calendrier de division 1, en attendant celui de la D2, qui aura l'allure suivante :

D2 nord : Brest, Dunkerque, Asnières, Rouen II, Cherbourg, Évry, Wasquehal, Champigny, ACBB, Meudon.

D2 sud : Lyon, Mulhouse, Cholet, La Roche-sur-Yon, Nantes, Toulouse, Clermont-Ferrand, Mont-Blanc II, Chambéry, Font-Romeu. La qualification en play-offs s'annonce particulièrement disputée dans ce sud sans équipe faible.

06/09 Présentation de la division 3

On connaît désormais les groupes de D3 pour la saison 2008/09. Pas facile d'y voir clair sans beaucoup d'infos à ce stade de la saison, mais on peut essayer de donner de premiers coups de projecteur.

D'abord, les engagés. On notera la disparition de quelques réserves (Angers, Brest, Caen, Garges/Deuil) et l'apparition de quelques autres (Villard, Morzine, Valence, Asnières), mais pour ce qui est des clubs proprement dits, il y a peu de changements. Les seuls petits nouveaux sont les Normands de Louviers, qui sautent le pas du loisir à la compétition. Bonne chance à eux.

Ensuite, les favoris. Après la promotion de la réserve de Rouen et d'Évry, qui seront les nouveaux favoris ? On pense bien sûr aux Français Volants de Paris, qui avaient raté la montée aux tirs au but. Le retour de l'ex-Magnusien Fred Brodin dans son club formateur va dans ce sens. Mais il faudra aussi compter avec les trois ex-rétrogradés empêchés de play-offs l'an dernier, à savoir Anglet (avec Daramy, Bellier et Rousselin reconverti ailier, mais l'Hormadi devra gérer l'engagement parallèle en Espagne), Limoges (qui a perdu gros avec ses deux meilleurs joueurs David Dostal et Sébastien Aris) et Belfort, où l'on suivra l'arrivée comme entraîneur-joueur de Roman Trebaticky.

Toutefois, il ne faut surtout pas oublier un autre ambitieux : Orléans. Même s'il a vu le jeune buteur Aurélien Morillon retourner à Évry, le OLHG vient en effet de recruter le grand défenseur Michal Tomasik, devenu champion de Turquie cette année et déjà passé par Font-Romeu en D3 et Limoges en D1, mais aussi l'international junior estonien Maksim Brandis, dont vous pourrez constater qu'il a été le meilleur marqueur de la division IIB en championnat du monde des moins de 20 ans.

Enfin, les différences notables par rapport à l'an passé. On peut signaler que Compiègne ne sera plus associé avec Amiens (qui enregistre une baisse des effectifs espoirs) et ne devrait donc plus figurer parmi les outsiders. En revanche, Rennes va redevenir compétitif avec son nouvel entraîneur-joueur Chrystian Ferland, l'inclusion de quelques espoirs comme Julien Creno, le retour au club de Loïc Pierre et Adrien Raffi ou encore l'arrivée de l'ex-espoir grenoblois Romain Laugier après deux ans d'arrêt pendant ses études d'ingénieur.

Poule A : Anglet, Limoges, Niort, Poitiers et Tours 2.

Poule B : Cergy 2, Courbevoie 2, Le Havre, Louviers, Orléans et Rennes.

Poule C : Asnières 2, Compiègne, Français Volants, Neuilly 2 et Saint-Ouen.

Poule D : Châlons, Colmar, Épinal 2, Luxembourg et Strasbourg 2.

Poule E : Albertville, Belfort, Besançon, Morzine-Avoriaz 2 et Vanoise.

Poule F : Avignon 2, Roanne, Toulon, Valence 2 et Villard-de-Lans 2.

07/09 Geste d'apaisement de la KHL

La rencontre tenue hier à Zurich entre l'IIHF et ses principales fédérations a abouti à un apaisement. La KHL semble avoir abandonné son discours guerrier puisqu'il a fait des concessions en abandonnant la contestation des transferts de Filatov, Mojzis, Krog, F. Fedorov et Tikhonov vers la NHL. Quant au cas Aleksandr Radulov, il est convenu que son cas pourra être porté vers un tribunal compeacute;tent.

Ce geste de bonne volonté, la KHL le fait aussi parce qu'elle savait avoir peu de chances de gagner sur ces cinq cas. Ce n'est pas le cas de Loktionov, Voinov et Maïorov, qui ont signé en NHL la semaine dernière après l'entrée en vigueur du pacte de non-agression NHL/KHL. La KHL a annoncé qu'elle respecterait de nouveau tous les contrats... tant que ce serait réciproque et que la NHL ne briserait pas de nouveau la trêve.

L'IIHF s'est prudemment retirée du jeu en annulant ses suspensions et en laissant faire la justice civile. Il est probable que la NHL n'obtienne rien devant les cours russes et que la KHL soit déboutée par les tribunaux nord-américains, comme c'est le cas depuis toujours. Il est probable que Radulov restera en Russie et que les juniors joueront en Amérique du nord. C'est maintenant à la NHL de faire le mouvement suivant dans ce jeu d'échecs : pacification ou attaque ?

09/09 Coupe de la Ligue : un trip à la mode de Caen

La saison s'est ouverte ce soir avec la Coupe de la ligue, et la surprise est venue de Caen, relégué cette saison en division 1. Angers avait infligé carton sur carton aux Drakkars il y a un an, mais ceux-ci ont pris une incroyable revanche maintenant qu'ils évoluent un étage plus bas. Slavomir Vorobel, ramené en France par son ami David Dostal connu à l'Hormadi, a inscrit 2 buts et 2 assistances pour une victoire 7-6 qui ne pouvait pas mieux ouvrir la saison.

Dire que pendant la pré-saison, Fréric Gilbert semblait se poser en concurrent de Ville Koivula dans les cages angevines. Le Saint-Pierrais se remettra-t-il des sept buts encaissés en deux tiers-temps ? On disait pourtant qu'il avait plus la confiance de Heikki Leime que son prédécesseur Florian Hardy... Ironie du sort, celui-ci, aujourd'hui à Morzine-Avoriaz, a connu une soirée solide contre Chamonix (4-1 avec dernier but en cage vide).

Les portiers ont connu des émotions diverses ce soir... Le plus heureux, Tommi Satosaari, le nouveau gardien finlandais de Briançon, qui réussit le seul blanchissage de la soirée (4-0 à Villard) pour son premier match en France. Le plus malheureux, certainement Stanislav Petrik : il voit débarquer un nouveau concurrent - un vrai cette fois - à Épinal, Eero Väre, et se fait sortir après deux périodes contre Amiens (1-8).

Dans le choc du jour, Rouen, qui a retrouvé presque tous ses blessés (sauf sa recrue-vedette défensive Jean-François David), a longtemps été mené 2-0 à Tours. Le but de la ligne bleue de Jaako Niskavaara en fin de deuxième tiers a cependant été le déclencheur. Deux buts consécutifs ont ensuite renversé le score en troisième période ; un rebond d'une autre recrue, Stroszynski, sur tir de Custosse, puis un tir sur engagement du capitaine Éric Doucet. Tours a montré un potentiel intéressant, mais les Dragons sont toujours là. C'était donc une belle journée pour la Normandie...

Dans le match décalé au vendredi, la réussite presque parfaite de Strasbourg en supériorité numérique lui a permis de mener 0-5 à la mi-match, avant que Neuilly-sur-Marne ne réduise le score final à 4-6.

13/09 Ligue Magnus : Strasbourg débouche le rosé

Strasbourg a commencé idéalement sa nouvelle saison en battant aux tirs au but Amiens, déjà reparti battu d'Alsace l'an dernier. C'est l'ex-Chamoniard Yannick Riendeau qui a été le héros strasbourgeois en égalisant à l'avant-dernière minute puis en marquant le penalty décisif.

Le champion en titre Rouen n'a pas rassuré défensivement en étant mené 3-4 par Briançon au début du deuxième tiers, mais un doublé de Marc-André Thinel (déjà cinq points au premier match) a renversé le score, finalement de 7-4. Les Dragons crachent toujours le feu. Plus étonnant, Grenoble s'est aussi reposé sur son attaque pour battre Chamonix, sans avoir su mettre à l'abri.

La bonne surprise est venue d'Épinal. Le nouveau gardien finlandais n'ayant pas encore reçu sa licence, on pouvait craindre le pire puisque tout reposait sur le moral de Petrik que l'on n'a rien fait pour mettre en confiance. Les Vosgiens ont pris une avance de 3-0, résisté au retour dijonnais et à l'expulsion de Caicco, puis conforté une victoire 5-2 face à leur habituelle bête noire Dijon.

Devant une affluence classique (256 spectateurs), T.J. Caig, arrivé mercredi, a inscrit le premier but de Neuilly-sur-Marne en Ligue Magnus. Trop tard puisque Tours avait déjà creusé l'écart (2-4). Neuilly attend demain le renfort de Terry Harrison, une recrue de haut vol puisqu'il tournait à plus d'un point par match en série A italienne avec Fassa.

Or, un renfort, cela peut tout changer. Voyez Villard-de-Lans, battu 1-6 à domicile par Mont-Blanc en préparation. Les Ours sont allés prendre leur revanche à Megève grâce à deux buts en dernière période de leur recrue finlandaise Tomi Sykko, tellement meilleur que le joueur à l'essai au mois d'août (Leitner).

Le pari français de Morzine-Avoriaz a failli réussir d'entrée. À cinq minutes près, Florian Hardy blanchissait son ancienne équipe Angers. Mais François Rozenthal fut alors exclu pour avoir un piquage. Pavol Mihalik en a profité pour envoyer deux mines en supériorité numérique et gâcher la soirée des Pingouins.

Aucun écart de plus de trois buts : pourvu que ça dure...

13/09 Division 1 : un duo de Sax, c'est Bonnard

Les deux favoris de la D1 ont déjà soigné leur attaque. Caen a gagné 9-2 à Amnéville et Gap a marqué sept fois à Viry malgré l'hospitalisation de sa vedette Rambousek. L'outsider Bordeaux n'a cependant pas été en reste en passant un 7-1 à Avignon avec quatre buts d'ex-Angloys (Lassalle, Patard, Grenier).

La plus belle partition offensive, c'est un duo de Sax qui l'a fournie. Les frères slovaques Tomas et Lukas Sax devaient initialement être séparés, l'un à Reims et l'autre à Amnéville. Ils sont finalement regroupés chez les Phenix, sur la même ligne que les jeunes Valè Vrielynck et Kevin Dusseau en soutien défensif. Ces quatre hommes ont marqué six buts dans la victoire 7-3 de Reims à Cergy. Ils ont par ailleurs un nouvel équipier, le défenseur tchèque Martin Vesely, à l'essai depuis avant-hier pour remplacer Mistrik reparti à Courbevoie.

C'est justement à Courbevoie que se déroulait le choc du soir, et il a fallu une supériorité numérique à cinq minutes de la fin pour que Montpellier concrétise sa domination (3-2).

Les deux autres matches ont poussé le suspense à son comble. Le vétéran Jeff Bonnard ne pouvait pas connaître une meilleure entrée en D1 qu'égaliser pour Annecy à trois secondes de la fin contre Garges (3-3). Même score à Nice où Valence a sorti son gardien pour jouer à six contre trois à l'avant-dernière minute et revenir à parité par Simon Pelisse.

16/09 Coupe de la ligue : option pour Épinal

Le relégué Caen n'en finit pas de surprendre en coupe de la ligue. Ce soir, c'était le premier match de niveau élite pour le gardien international junior Clément Fouquerel, et sur la glace de l'île Lacroix s'il vous plaît. Il s'en est bien sorti, et Caen n'a concédé qu'une petite défaite 3-2 sur un doublé de Carl Malette. Les victimes caennaise de la semaine dernière, les Angevins, se sont bien repris en battant 6-4 Tours, qui n'est décidément leur bête noire.

Terry Harrison, la nouvelle recrue de Neuilly, a lui aussi marqué pour son premier match en France, mais Amiens s'est largement imposé 8-4 grâce à un triplé de Loïc Sadoun. Dans le même temps, Épinal a pris une option sur la deuxième place qualificative de ce groupe B en gagnant 5-2 chez son principal rival Strasbourg, la deuxième victoire en trois jours dans un derby de l'est pour Petrik et les siens.

Dans le groupe C, Dijon a récolté sa deuxième victoire à,; Chamonix (3-1), et l'Entente Saint-Gervais/Megève, avec le jeune Guillaume Richard dans les cages, a créé la surprise en remontant de 0-2 à 3-2 contre Morzine-Avoriaz.

Le groupe D paraît acquis aux Briançonnais et Grenoblois. Ces derniers auraient pu gagner facilement à Villard... mais ils sont retombés dans leurs travers du moment en se laissant remonter de 1-5 à 4-5 au dernier tiers-temps.

20/09 Omsk change d'entraîneur

La KHL n'a pas rompu avec l'habitude de la Superliga russe selon laquelle un premier entraîneur se fait virer dès le mois de septembre. Il aura suffi de six matches pour que Sergei Gersonsky (Avangard Omsk) prenne la porte. La piètre prestation de son équipe, dominée dans tous les domaines face au champion en titre Ufa (1-5), avait placé sa tête sur le billot. La défaite à domicile suivante contre Chelyabinsk (3-6) a fait tomber la lame.

Il y a cinq ans, Gersonsky avait déjà été viré d'Omsk après la révolte des stars de l'effectif, Maksim Sushinsky et le gardien Maksim Sokolov. Aujourd'hui, un scénario similaire s'est reproduit. Il a eu du mal à affermir son autorité sur les leaders de l'équipe. Et quand il a essayé, un discours un peu trop vif entre deux tiers-temps à Nijnekamsk, durant lequel il a notamment critiqué le manque de repli défensif de la recrue Jaromir Jagr, n'a pas été apprécié par les Tchèques de la première ligne.

Cette semaine, des négociations ont eu lieu avec Bob Hartley, ex-vainqueur de la Coupe Stanley avec Colorado. Mais il est cher (son dernier salaire à Atlanta était de 1,2 million, et il a voulu négocier plus) et cette perspective n'enchantait pas forcément les joueurs. Le candidat retenu est finalement Wayne Fleming, et c'est une petite surprise. Même s'il a entraîné l'équipe nationale du Canada aux Mondiaux 2001 et 2002, Fleming est surtout connu comme assistant-coach. Il a connu trois Jeux Olympiques (1992, 2002, 2006) à ce poste, et c'est comme adjoint qu'il a fait toute sa carrière NHL. Il vient de démissionner de son poste d'assistant avec les Calgary Flames pour pouvoir saisir cette opportunité, comme il l'avait fait après Albertville pour entraîner Leksand alors qu'on lui proposait des postes d'adjoints en NHL dans les nouvelles franchises de Tampa et Ottawa. Les observateurs russes font la fine bouche : la candidature de Wayne Fleming n'avait pas été retenue par le Dynamo Minsk cet été, et voilà qu'un des grands clubs russes le choisit ! Il avait cependant la faveur de Jagr et de ses copains. C'est d'ailleurs le Tchèque qui a été chargé de faire le premier contact téléphonique pour éviter de passer par un interprète.

À défaut d'impressionner par son jeu pour l'instant, Jaromir Jagr s'avère donc influent hors de la glace. Il a ainsi suggéré au coach intérimaire Igor Nikitin d'inclure le capitaine Svitov dans la ligne de jeu de puissance, et celui-ci a effectivement marqué en supériorité numérique hier soir lors de la victoire 5-1 sur Togliatti. Cela donne un peu d'air à Omsk qui a encore trois matches à jouer avant l'arrivée de Fleming prévue vendredi - si les négociations sur son contrat se passent bien car il n'a pas encore signé même s'il a quitté son ancien poste.

20/09 Ligue Magnus : le derby à Chamonix

Deuxième défaite en deux journées pour Amiens, qui a mieux tenu tête à son rival rouennais ce soir qu'en pré-saison. Les Gothiques restent trop inférieur dans les unités spéciales. On notera quand même un fait rare dans la victoire 5-3 des Dragons : ils ont eu plus de buts d'essence finlandaise (Niskavaara, Glad, Peltola) que canadienne (Desrosiers, Doucet).

Angers occupe la deuxième place derrière les Normands après le triplé de Hermanni Vidman (6-3) contre Neuilly-sur-Marne, qui vient de perdre son petit attaquant canadien Charette reparti au Québec. Le podium est complété par Grenoble, dont les Suédois (Wallin, Jansson, Bergström) ont renversé le score de 4-2 à 4-5 dans le dernier tiers-temps à Tours. La surprise vient de l'identité du quatrième du classement, Strasbourg, qui a ramené une victoire 3-2 de Villard-de-Lans avec le premier but en Ligue Magnus de l'ancien espoir grenoblois Romain Bonnefond.

Épinal, avec l'arrivée du nouveau centre Marek Grill à la place de Myrho (écarté), était justement... sur le grill à Briançon. Le morceau était un peu gros pour Petrik : il a dû céder sa place à 4-1 à son concurrent Eero Väre, sans que l'adversaire ne permette au Finlandais de réussir ses débuts (11-3).

Les clubs haut-savoyards ont fait le plein de points. Le derby a en effet fini aux tirs au but, et c'est Chamonix qui a pris le point supplémentaire plutôt que le Mont-Blanc grâce au penalty vainqueur de Jaroslav Cesky. Le nouveau joueur à l'essai Michal Pinc s'est par contre signalé par 16 minutes de pénalité. Dans le même temps, les jumeaux Rozenthal ont marqué deux fois en supériorité numérique au troisième tiers pour que Morzine-Avoriaz gagne 4-2 à Dijon avec un dernier but en cage vide de Mille.

20/09 Division 1 : Nice avec un gardien de fortune

Nice est devenu champion de D2 en faisant jouer quatre gardiens durant la saison. Aujourd'hui, les Azuréens ont trouvé un autre portier, improvisé celui-là... Ils se sont en effet déplacés à Caen avec un seul gardien, Daniel Svedin, qui a fait un solide premier tiers (0-0) mais s'y est blessé. Il a tenu à garder sa place en deuxième période (4-0), avant de finir par accepter la proposition de son coéquipier, le défenseur slovaque Martin Dubaj, de prendre sa place. En n'encaissant que deux buts en vingt minutes (score final 6-2), Dubaj s'est-il trouvé une nouvelle vocation ?

En deux journées à peine, les favoris de D1 ont déjà marqué leur territoire. Outre Caen, l'attaque de Gap continue d'être efficace (7-2 à Montpellier) sans Rambousek, qui a enfin pu rentrer chez lui. Mais le leader est Bordeaux, grâce à sa défense. Christophe Burnet a obtenu à Viry le premier blanchissage du championnat (5-0).

Viry se retrouve dernier avec Courbevoie, battu 3-1 à Avignon, et devra négocier un déplacement important samedi prochain à Cergy, qui a encore encaissé sept buts... mais a quand même gagné 9-7 à Valence.

Le match Garges-Amnéville a été interrompu à la mi-match (score partiel 1-4) lorsque le plexi a été brisé par un slap. C'est la deuxième fois que cela se produit dans la patinoire du Val d'Oise aprè l'incident polémique de 2006.

23/09 Ligue Magnus : l'exploit de Villard-de-Lans

Villard-de-Lans a réussi le plus grand exploit de ce début de Ligue Magnus en allant s'imposer sur l'île Lacroix. Ayant pris tôt l'avantage au score, les hommes de Stéphane Barin ne se sont même pas laissés désarçonner par deux buts rouennais coup sur coup en fin de deuxième période. Martin Millerioux a en effet égalisé, avant le but décisif de la recrue Tomi Sykkö. L'ex-pensionnaire de la troisième ligne des Dragons, l'attaquant formé à Rouen Alexandre Lefebvre, a mis un but et deux assistances lors de cette victoire 5-4.

Après un tel résultat, le classement est comme tout le monde : il est bouleversé. Villard a offert la première place à l'autre équipe iséroise Grenoble... qui revient de loin. Les Brûleurs de Loups semblaient maîtriser le premier match télévisé de la saison... jusqu'à ce qu'Angers marque trois fois de suite au deuxième tiers. Les Grenoblois revenaient au score mais ne parvenaient pas à prendre l'avantage. Ils touchaient cinq fois le poteau, dont une fois sur un tir de pénalité où Mitja Sivic avait presque contourné la jambière de Koivula. Et à deux minutes de la fin, Ludek Broz commettait un cinglage malvenu en zone offensive. En supériorité, alors qu'on entrait dans la dernière minute, Tomas Baluch dans le slot déviait dans le haut du filet une passe de Vidman pour ce qui avait tout l'air du but de la victoire. Cependant, Mats Lusth demandait un temps mort et sortait son gardien. Les Grenoblois s'installaient, Bergström tirait en force et en angle dans l'épaule droite de Koivula, et Sivic prenait le rebond. En prolongation, à la fin d'une pénalité de Simon Lacroix, une relance d'Amar permettait à Ludek Broz de racheter sa faute en battant Koivula côté plaque à mi-hauteur (5-4).

Strasbourg a manqué une belle occasion de partager le fauteuil de leader. Les Alsaciens ont été repoussés sur l'accoudoir en perdant 2-3 contre le Mont-Blanc sur un but décisif du doyen du championnat Christian Pouget.

Les autres favoris n'ont pas failli. Tours s'est imposé à Chamonix avec un blanchissage d'Adam Russo (3-0). Briançon a en revanche laissé sur le banc son nouveau portier Satosaari (genou) et, comme Andy Foliot est aussi sur le flanc, a fait jouer le jeune gardien gapençais Aurélien Bertrand arrivé en août. Il a seulement encaissé deux buts de François Rozenthal, et les Diables Rouges ont gagné 4-2 à Morzine car son vis-à-vis Hardy a pris trois buts en 1'20" peu avant la mi-match.

Amiens, qui avait gagné 8-1 à Épinal, devait confirmer en championnat face à un autre gardien, Eero Väre. Les Gothiques ont été menés 3-1 après vingt minutes avec un doublé du joker spinalien Marek Grill, mais ils ont finalement renversé la situation pour remporter enfin un premier succès en Ligue Magnus (6-4).

23/09 Équipe de France 20 ans

L'équipe de France des moins de vingt ans se rendra en Slovaquie du 6 au 12 octobre et y jouera trois matches, dont un contre l'équipe nationale adverse qui évolue dans l'élite mondiale (certes privée de ses expatriés pour l'occasion). Quelques clubs de Magnus auront donc quelques titulaires absents lors de la sixième journée : Béron, Kara, Sage-Vallier...

Gardiens : Clément Fouquerel* (Caen), Sébastien Raibon* (Grenoble).

Défenseurs : Thomas Baubriau (Rouen), Romain Bault* (Amiens), Grégory Beron (Amiens), Jason Crossman* (Grenoble), Cédric Custosse (Rouen), Kevin Dusseau** (Reims), Aurélien Greverend (Rouen), Maxime Moisand* (Grenoble).

Attaquants : Mathieu André* (Gap), Nicolas Arrossamena* (Grenoble), Graham Avenel (Caen), Julien Baylacq (Grenoble), Patxi Biscard* (Mont-Blanc), Matthieu Frecon (Grenoble), Vincent Kara (Chamonix), Loïc Lampérier (Rouen), Nicolas Motreff (Morzine), Raphaêl Papa* (Grenoble), Pierrick Pivron* (Genève-Servette, SUI), Thibault Sage-Vallier (Villard-de-Lans).

Remplaçants : Louis Adrien Sohier (G, Rouen), Ivan Bohin (D, Grenoble), Julien Burgert** (D, Strasbourg), Romain Vitali (D, Garges), Robin Gaborit** (A, Mont-Blanc), Kevin Hamon* (A, Amiens), Pierre-Charles Hordelalay (A, Neuilly), Marc Slupski (A, Chamonix).

* joueurs nés en 1990 / ** joueurs nés en 1991 et sélectionnables en U18

24/09 Première victoire de Neuilly

Neuilly-sur-Marne, qui avait besoin d'un centre pour compléter son effectif, a fait un clin d'oeil à l'histoire avec sa dernière recrue : Rane Carnegie n'est autre en effet que le petit-fils de Herb Carnegie et le petit-neveu d'Ossi Carnegie, arrivé en France il y a 60 ans en des temps différents, une histoire oubliée que l'on vous avait révélée dans cet article.

Carnegie n'était cependant pas qualifié ce soir, un match capital puisqu'il opposait les deux équipes à zéro point, Neuilly et Dijon. Disons-le tout net, plus personne n'est bredouille, par la vertu de la prolongation. Les Bisons ont mené 3-1 avec deux buts de T.J. Caig, mais les Ducs sont revenus à parité. Le temps supplémentaire a commencé en supériorité numérique, et Santeri Immonen a marqué le but de la première victoire des Nocéens dans l'élite.

25/09 Communiqué du HC Amiens Somme

Denis Perez ayant engagé une procédure juridique à l'encontre du club HCAS, portant non seulement sur la fin de son contrat à durée déterminée d'entraîneur la saison dernière mais sur l'ensemble de ses huit années passées au club, et les motifs et moyens utilisés par Denis Perez étant diamétralement opposés aux valeurs habituelles de ce sport, j'ai pris les décisions suivantes : 1) le maillot ne sera plus élevé, pour le moins pendant toute la durée de la procédure consécutive au litige engagé par Denis Perez, 2) toutefois le numéro 64 ne sera plus porté par aucun joueur de l'équipe des Gothiques d'Amiens.

Thomas Henno, président du HCAS

27/09 Ligue Magnus : vous m'en prendrez bien une douzaine ?

Le dèbut de la Ligue Magnus avait été caractérisé par des scores serrés. Hormis le 11-3 de Briançon-Épinal, il n'y avait eu aucun écart de plus de trois buts !

Mais aujourd'hui, les favoris se sont lâchés, sans pitié pour les gardiens adverses qui ont dû se relayer pour partager leur calvaire. Encore dans le coup, Briançon, vainqueur 12-0 à Neuilly-sur-Marne avec le premier blanchissage en Magnus au passage pour le gardien Aurélien Bertrand. Plus surprenant encore, le 12-1 réalisé par Angers contre Chamonix, avec 3 buts et 4 assists de Tomas Baluch sur les 7 premiers buts.

Puisqu'on hausse le ton, les favoris étaient obligés de suivre le rythme. Pas d'impair pour Rouen cette fois, qui a gagné à Strasbourg avec 2 buts et 2 assists de Julien Desrosiers. Solide également, la victoire de Tours au pied du Mont-Blanc (5-1).

Amiens non plus ne voulait pas se laisser décrocher. Le Coliseum a vécu une belle soirée où les dix buts ont été inscrits par des joueurs ayant porté un jour ou l'autre le maillot amiénois. Les "actuels" Gothiques ont finalement battu 6-4 les "anciens", déguisés en Pingouins de Morzine-Avoriaz, qui menaient 2-4 après le deuxième tiers.

Celui qui a été le plus à la peine, c'est finalement le leader Grenoble. Mener 3-1 à un peu plus d'une minute de la fin à Dijon n'a pas suffi pour les Brûleurs de Loups, qui ne savent toujours pas garder un score. Daniel Maric a sorti son gardien pour jouer à six contre trois, et le duo Stephen Dugas - Miroslav Kristin a égalié. C'est de nouveau en prolongation que les Grenoblois ont obtenu la victoire (4-3), avec leur duo suédois Jansson-Nilsson, encore productif.

Ce point pris par Dijon crée un embouteillage en bas de tableau avec quatre équipes à deux points. On n'y retrouve pas Épinal, qui s'est donné de l'air. À chaque fois que les Dauphins ont une raison de plonger dans la crise, ils gagnent. Cette semaine, le joker Marek Grill, mécontent de ses conditions de logement, est reparti. En plus, les Vosgiens se déplaçaient chez une équipe de Villard-de-Lans euphorique après sa victoire rouennaise. Cela ne les a pas empêchés de gagner 4-1 dans le Vercors avec la résurrection de Jan Plch, auteur d'un hat-trick.

27/09 Division 1 : Un trio pépère

Le même trio continue de mener la D1, mais il a montré ses premiers signes de faiblesse ce soir. Gap, avec un blessé de plus (Roman Jasko), s'est contenté d'un petit 5-3 à Reims. Caen a dû patienter jusquà sept minutes de la fin pour qu'Alexis Gomane marque le but vainqueur à Courbevoie (2-1). Et Bordeaux, qui se satisfaisait de sa tenue défensive, a été moins convaincant dans ce domaine contre Garges (8-5).

Bonne nouvelle pour l'outsider Annecy, toujours là avec une victoire 4-2 à Nice. Ayant son gardien Svedin blessé pour au moins deux semaines, le NHCA a vu Jean-Philippe Schoch rempiler à 42 ans. L'autre outsider Montpellier a en revanche encore abandonné un point en Avignon (2-2).

Même si les joueurs de Viry ont affiché leur solidarité après la mise à l'écart de leur nouvel entraîneur, ils n'ont pu éviter une défaite à l'extérieur à Cergy, beau cinquième au classement provisoire. Les Jets affronteront dans deux semaines une autre équipe à zéro point, Amnéville, blanchie chez elle par Valence (0-4) après avoir vu sa victoire en gestation "interrompue" par la casse de plexi samedi dernier à Garges. Les résultats de division 1.

27/09 Division 2 : la patte d'Eriksson

Après un été mouvementé, le premier match de Lyon à Mulhouse était encore plus attendu. C'est le temps mort pris par Christer Eriksson à huit minutes de la fin, en situation de cinq contre trois, qui a renversé le match. Les Scorpions menaient alors 4-3, mais des buts de Berglind et de Bigot ont donné la victoire aux Lions (4-5).

Lyon devra se méfier de Cholet, qui a gagné 7-2 à Nantes avec trois buts de son nouvel ex-Angevin, Pierre-Yves Albert. Déception en revanche pour La Roche-sur-Yon, qui devra d'abord digérer le départ de son gardien Stanga. En l'absence du Briançonnais Angella, c'est Guillaume Chanson, de retour sur la glace après un passage au roller, qui était titularisé. Il a tenu moins de cinq minutes et a pris trois buts avant d'être remplacé par un autre gardien formé au club de retour, Tommy Fievet. Cela n'a pas empêché les Yonnais d'être battus 8-4 par la réserve du Mont-Blanc. Meilleurs débuts pour Toulouse (7-3 à Clermont) et Chambéry (7-3 contre Font Romeu).

Brest, grand favori de la poule nord, a ouvert la saison de D2 avec un 11-1 contre Cherbourg. Le concurrent Dunkerque a su exploiter les pénalités d'Asnières pour y gagner 3-1 avec un but en cage vide. Les quatre équipes de la poule de maintien du printemps se rencontraient par le hasard du calendrier : Meudon a battu Wasquehal 4-1 et Champigny a vaincu l'ACBB 8-5. Dans l'affrontement entre promu, la réserve rouennaise a vu Évry renverser le score de 2-1 à 2-4.

30/09 Laurent Meunier à Fribourg

Ne jouant toujours pas à Minsk, Laurent Meunier est finalement rentré en Suisse. Fribourg-Gottéron cherchait un étranger après l'entorse cervicale de Marc Chouinard, absent un mois. Le Français a donc été engagé pour la saison. Un autre ancien de LNA, le Canadien Mike Maneluk (0 point et une fiche de -4) a également été viré par Minsk.

30/09 Coupe de la ligue : sur les traces du grand-oncle

On avait évoqué samedi la capacité d'Épinal à gagner à chaque fois qu'une crise semble poindre. On avait oublié d'ajouter que les Vosgiens ont aussi le vilain penchant de replonger de plus belle dans le doute une fois qu'on les croit sortis d'affaire. C'est ce qui s'est produit ce soir, quand ils ont concédé l'égalisation de Milan Vastusko à trois secondes de la fin face à Neuilly-sur-Marne. En prolongation, Rane Carnegie a ensuite marqué le but vainqueur. Le petit-neveu de l'ex-Racingman termine ainsi son premier match en France avec une fiche de deux buts et une assistance ! On notera l'assistance typique pour les Bisons (207 spectateurs), mais que les détracteurs de la patinoire du 93 se calment... On jouait à Poissompré !

Cette victoire relance complètement la course à la deuxième place qualificative dans ce groupe B, où Amiens devrait terminer premier avec son facile 5-0 contre Strasbourg devant dix fois plus de monde.

Le plus surprenant reste toutefois le groupe A. Le favori rouennais occupe sa position habituelle, devant les autres. Il a battu Angers 4-3 grâce à la contribution inhabituelle de ses jeunes, avec deux buts de Lionel Tarantino et un de Loïc Lampérier. Mais le deuxième de la poule à mi-parcours, c'est... Caen, l'équipe de division 1 ! Les jeunes Drakkars ont forcé la prolongation à Tours, qui s'en est sorti par un but de Michael Clarke.

Le groupe C est lui aussi relancé. Dijon, sans victoire en championnat, y était sans défaite, mais a inauguré cette case ce soir contre Morzine-Avoriaz (3-4). Chamonix, pour sa part, a obtenu son premier succès dans la compeacute;tition, et quel succès, un 9-4 à Megève chez les grands rivaux du Mont-Blanc. L'ex-gardien chamoniard Radek Lukes a été chassé après seulement 16 minutes et 4 buts.

Le seul groupe "logique" est le D. Contrairement à Caen, les Gapençais (D1) n'y arrivent pas face aux équipes de Magnus. Ils ont vite perdu espoir contre Villard-de-Lans après deux buts rapides de Tristan Lemoine (1-4). Le choc opposant Briançon et Grenoble a été serré, et les Brûleurs de Loups ont encore eu recours à la prolongation avec un but de l'homme en forme Damien Fleury.

30/09 Clubs de NHL en Europe

Les équipes de NHL sont sorties victorieuses de leurs premiers matches en Europe. Mené 1-0 après vingt minutes par les Eisbären de Berlin dimanche soir, les Tampa Bay Lightning se sont imposés 4-1 (dernier but en cage vide). Ce soir, chez les champions slovaques du Slovan Bratislava, ils ont été étonnamment accrochés. Les Floridiens sont passés près de la défaite et ont dû compter sur Vincent Lecavalier pour égaliser à 2-2 à six minutes de la fin. Leur spécialiste des tirs au but Jussi Jokinen, puis Lecavalier encore, leur ont ensuite offert la victoire aux penaltys.

Les Slovaques auront-ils une prime pour leur peine ? Ils ont vu leur paye de septembre amputés de 20% par des dirigeants en colère après une défaite 5-1 en championnat chez le promu Banska Bystrica. Mais en comparant leurs salaires à ceux de Tampa Bay, on peut se dire au vu de ce match qu'ils méritent bien de les recevoir en entier !

Les New York Rangers, en revanche, n'ont pas fait de détail face à Berne (8-1). Ils prennent donc date avant la Victoria Cup de demain mercredi contre le champion d'Europe, le Metallurg Magnitogorsk. Rappelons que ce match sera diffusé en différé sur Sport+ (22h45).

 

 

Le mois précédent (août 2008)

Le mois suivant (octobre 2008)