Manchester Storm - Ilves Tampere (22 septembre 1998)

 

European Hockey League 1998/99, groupe D, première journée.

Pendant trois ans, les clubs finlandais avaient dominé l'Europe. Mais la saison passée, ils n'ont pas réussi à placer le moindre représentant dans le carré final de l'EHL. Le président de la fédération finlandaise Kalervo Kummola s'est montré très confiant : "Ce qui s'est passé dans l'EHL 1997/98 est à considérer comme un accident, cela n'arrivera plus." Il compte beaucoup sur le vice-champion Ilves, qui fait ses premiers pas dans la compétition. Le club de Tampere avait organisé la finale de Coupe Continentale l'an dernier, mais avait terminé seulement troisième. Ilves est une équipe populaire, symbolique du hockey finlandais avec ses six internationaux et seulement trois étrangers, un Canadien (Allan Measures) et deux Suédois.

Le contraste est saisissant avec son adversaire du jour Manchester, qui compte un seul joueur britannique, Jonathan Weaver, recrue formée à Sunderland puis à Durham et venue de Newcastle (à chaque fois dans le bastion du hockey qu'est le nord-est de l'Angleterre). Les supporters de Manchester, où ce sport est tout nouveau depuis la création de la magnifique MEN Arena, ont bien conscience du caractère unique de Weaver dans l'effectif et le surnomment... le "Brit Kid". Logique : il n'a que 21 ans et est le seul Britannique. Mais il n'est pas là pour décorer. Dans les deux dernières rencontres des Manchester Storm, en coupe, il a été à chaque fois décisif, inscrivant le but vainqueur à Nottingham puis le but égalisateur face à Sheffield.

Et dès la deuxième minute de ce premier match en EHL, Jonathan Weaver - photo de gauche - remet cela. Reçevant une belle passe de Pierre Allard en zone neutre, le "Brit Kid" se présente seul devant Vesa Toskala, le fait sortir de sa cage puis se figer par une feinte de lancer, avant de tranquillement contourner le gardien finlandais pour déposer le palet dans la cage grande ouverte. C'est seulement le deuxième Anglais à inscrire un but en EHL (le premier étant Stephen Cooper il y a deux ans, déjà avec Manchester). L'espoir du hockey anglais vient d'humilier le grand espoir finlandais au poste de gardien !

Brad Rubachuk, qui a participé à toutes les campagnes européennes du Storm, ajoute un deuxième but avant la pause. Et à la reprise, Peltomaa est pénalisé. Pierre Allard, arrivé du champion de France Grenoble, reçoit alors une passe de derrière la cage de Rick Brebant pour marquer le 3-0 sur la supériorité numérique. 3-0, ça devient vraiment lourd pour une équipe aussi prestigieuse qu'Ilves.

Les Finlandais font pourtant tout pour revenir, mais ils se heurtent à l'excellente prestation de Frank Pietrangelo, vainqueur de la Coupe Stanley 1991 avec Pittsburgh. Le gardien qui a longtemps fait fructifier son passeport italien a choisi cete saison d'aller jouer en Grande-Bretagne pour scolariser ses trois enfants (8, 6 et 4 ans) dans une école anglophone. Quand les visiteurs reviennent à un but, Darren Hurley les repousse de nouveau un peu plus loin (4-2). En fin de match, deux joueurs locaux (Askew et Hurley) se retrouvent en prison pour rudesse contre un seul Finlandais, et Ilves joue donc les deux dernières minutes en avantage numérique... mais sans trouver la faille. Dans un groupe qui compte Bolzano comme adversaire abordable, Manchester a idéalement commencé sa campagne. Cette saison, contrairement à la précédente, une deuxième place de poule suffira pour se qualifier.

Commentaires d'après-match :

Jonathan Weaver (attaquant de Manchester) : "C'est dur de me rappeler exactement mon but. Je n'ai pas vraiment eu le temps d'y penser et c'est souvent la meilleure façon d'y arriver, car quand on fait les choses par instinct elles fonctionnent mieux. Si j'y avais réfléchi, je l'aurais probablement manqué. Maintenant que je l'ai vu à la télé, hé bien, ce n'était pas trop mal ! Tout se passe bien ici. J'ai mis quelques buts mais ma forme n'est pas encore ce qu'elle peut être. Peut-être que peu de gens ont remarqué quelques actions pas très malignes que j'ai faites, mais je le sais et le coach peut le voir. Au moins j'ai marqué et on gagne, c'est plus facile à corriger que quand on perd. Inscrire ce premier but était spécial, c'était un gros match, mon premier en Europe, et c'est une des raisons pour lesquelles je suis venu à Manchester."

Kurt Kleinendorst (entraîneur de Manchester) : "C'est un excellent départ pour nous. Battre une équipe comme Ilves met la lumière sur ce club. Nous nous sentons assez forts pour prendre une des deux premières places. Weaver est une de mes surprises les plus agréables, c'est même un meilleur joueur que je ne le pensais. Il est merveilleux à coacher, il écoute et apprend, il est très modeste, articulé et professionnel. Mais ce que j'apprécie le plus jusqu'ici, c'est qu'il marque des buts importants et trouve l'ouverture au bon moment. Bolzano a fait quelques changements depuis qu'on les a affrontés l'an passé, un nouveau coach, de nouveaux joueurs. Si nous pouvions gagner là-bas, ce dont je nous pense capables, ce serait fantastique car je pense que nous devons gagner à domicile et grappiller trois points à l'extérieur d'une manière ou d'une autre. Toute combinaison nous donnera les 12 points que je pense nécessaires pour se qualifier."

 

Manchester Storm - Ilves Tampere 4-2 (2-0, 1-0, 1-2)
Mardi 22 septembre 1998 à 19h00 à la MEN Arena. 4072 spectateurs.
Arbitrage de M. Hellwig (ALL) assisté de M. Boniface et Staniforth.
Pénalités : Manchester 8', Ilves 8'.
Tirs : Manchester 21, Ilves 33.

Évolution du score :
1-0 à 01'55" : Weaver assisté d'Allard et Hoffman
2-0 à 18'21" : Rubachuk assisté de Ketola et Brebant
3-0 à 23'28" : Allard assisté de Brebant et Scott (sup. num.)
3-1 à 44'18" : Viitakoski assisté de Measures et Mattila
3-2 à 48'08" : Larsson assisté de Helminen et Jarventie
4-2 à 48'46" : Hurley assisté de Tomlinson et Sten

 

Retour à l'EHL 1998/99