Russie - Canada (4 janvier 2002)

 

Finale du championnat du monde junior des moins de 20 ans 2001/2002.

Les Canadiens évoluent pour la deuxième fois de suite en blanc. Après avoir blanchi les Suisses, en feront-ils autant des Russes ? Svitov fait sa rentrée après deux matches de suspension, mais sur la troisième ligne, le premier bloc ayant parfaitement tourné en son absence. Weiss, annoncé comme forfait définitif, est en fait lui aussi de retour côté canadien.

Le Canada ne pouvait pas rêver un meilleur début : on joue depuis vingt secondes quand Jarrett Stoll tire de la bleue, Le gardien Andreï Medvedev tente alors d'empêcher le bélier Steve Ott de prendre le rebond. Pendant que les deux hommes se percutent, Brian Sutherby fait honneur à la cage ouverte. Pour la deuxième fois, les Canadiens forment une mêlée indescriptible. Mais ce n'est pas fini pour autant : Frolov régit vite et contourne la cage pour propulser le palet entre les jambes trop écartées de Leclaire. Puis un tir croisé de Chistov passe de peu à gauche du poteau, et une pénalité de Bouwmeester accentue encore l'inconfort défensif des Canadiens. Mais leurs défenseurs remettent leur bleu de chauffe et calment les joueurs qui tentent de faire le spectacle par un festival technique, à l'image de Harrison devant Soïn. Il n'empêche qu'on assiste à un magnifique premier tiers-temps, joué à un très haut rythme, ce qui ne se démentira jamais jusqu'à l'ultime seconde.

À la reprise, les Canadiens livrent à nouveau leur but en trente secondes chrono : après une passe de derrière le but de Spezza pour Kobasew, le palet prend une trajectoire parabolique devant Medvedev. Le gardien russe veut le couvrir de sa mitaine à l'atterrissage, mais la crosse d'Upshall est la première sur le palet pour le 3-1. L'entraîneur russe Plyuschev décide alors de changer de portier et de faire rentrer Mylnikov. Un retard de jeu idiot d'Ott permet à Tchistov de s'échapper en supériorité numérique et de trouver le trou entre les jambières de Leclaire. Une nouvelle pénalité de Cammalleri permet aux Russes d'exécuter de jolies combinaisons mais le tir de la bleue de Zabolotnov passe au-dessus sur la plus belle d'entre elles. La Russie parvient tout de même à égaliser à la trente-deuxième minute sur une magnifique action individuelle de Polushin, de la zone centrale, où il prend la défense canadienne à contre-courant, jusqu'à sa dernière feinte devant Leclaire. Moins de deux minutes plus tard, Grigorenko s'arrache derrière le but pour passer dans l'enclave à Troubatchev dont le missile donne l'avantage aux Russes. Ceux-ci, plus incisifs dans les mises en jeu (habituel point fort des Canadiens), plus confiants dans leur hockey surtout, ont réussi à renverser la rencontre, mais ne sont aucunement à l'abri, comme le prouve un tir sur la transversale de Spezza en fin de période.

Les Canadiens égalisent en supériorité numérique en début de troisième tiers-temps lorsque Kobasew, laissé bien seul, peut dévier un tir de Hamhuis entre les jambes de Mylnikov. Mais Volchenkov trompe deux minutes plus tard un Leclaire masqué. Les minutes s'égrènent et le Canada tire toujours de l'arrière. A trente-cinq secondes de la fin, Frolov fait trébucher un adversaire et permet aux Canadiens, qui demandent évidemment un temps mort, d'évoluer à six contre quatre sans gardien. Seules des passes parfaites auraient pu assurer le miracle, ce n'est pas le cas. Un match moyen d'un Leclaire impeccable jusqu'à aujourd'hui mais à qui il aurait fallu coudre les jambières entre elles, et surtout une défense canadienne incapable d'endiguer la ferveur retrouvée de la pépinière de talents russe qui a réussi à devenir une équipe, explique la défaite de favoris canadiens.

Elus meilleurs joueurs du match : Chuck Kobasew pour le Canada et Maksim Kondratiev pour la Russie

Elus meilleurs joueurs du tournoi pour la Russie : Aleksandr Polushin, Aleksandr Frolov et Youri Troubatchev.

Elus meilleurs joueurs du tournoi pour le Canada : Mike Cammalleri, Jay Harrison et Steve Ott.

Compte-rendu signé Marc Branchu

 

Commentaires d'après-match :

Vladimir Plyuschev (entraîneur de la Russie) : "Au nom de toute l'équipe, je n'aurai que des mots chaleureux pour tous ceux qui ont participé à l'organisation. Il y avait deux équipes de très haut niveau dans ce tournoi, et je pense que les Canadiens seront impatients de prendre leur revanche l'an prochain. Medvedev a bien joué en poule et a beaucoup contribué à notre qualification en finale. On connaît sa force mentale, mais vu ce qui est arrivé, j'ai pris la décision de le changer après le troisième but. Je voulais déjà le faire il y a deux jours, mais j'ai préféré lui laisser une chance. Pour autant, Andreï reste notre gardien numéro 1."

Stan Butler (entraîneur du Canada) : "Je félicite la très talentueuse équipe russe de sa victoire. Je pense qu'on a bien joué, parfois on gagne, parfois on perd. [...] J'ai essayé de mettre en place dans cette équipe un système plus offensif, et non la trappe en zone neutre, je ne sais pas comment notre style aura été perçu."

 

Russie - Canada 5-4 (1-2, 3-1, 1-1)

Le 4 janvier 2002 à 20h30 à Pardubice. 9130 spectateurs.

Arbitres : Thomas Andersson (SUE) assisté de Jukka Favorin (FIN) et Daniel Stricker (SUI).

Pénalités : Russie 10' (4', 2', 4'), Canada 20' (2', 4', 4'+10').

Tirs : Russie 30 (9, 12, 9), Canada 27 (11, 10, 6).

Évolution du score :

0-1 à 00'22" : Sutherby assisté de Stoll.

0-2 à 07'12" : Kobasew assisté de Murray.

1-2 à 07'44" : Frolov assisté de Polushin et Grebeshkov.

1-3 à 20'37" : Upshall assisté de Spezza.

2-3 à 25'16" : Tchistov assisté de Voltchenkov (sup. num.).

3-3 à 31'32" : Polushin.

4-3 à 33'15" : Troubatchev assisté de Grigorenko.

4-4 à 44'31" : Kobasew assisté de Hamhuis et Schultz (sup. num.).

5-4 à 46'51" : Voltchenkov assisté de Nepraiev.

 

Russie

Gardien : Andreï Medvedev (puis Sergueï Mylnikov à 20'37").

Défenseurs : Fedor Tyutin - Igor Knyazev ; Anton Voltchenkov - Denis Grebeshkov ; Maksim Kondratiev - Vladimir Korsunov ; Vladimir Sapozhnikov - Andreï Zabolotnev.

Attaquants : Stanislav Tchistov - Youri Troubatchev - Igor Grigorenko ; Aleksandr Frolov - Ivan Nepraiev - Aleksandr Polushin ; Andreï Taratukhin - Aleksandr Svitov - Sergueï Soïn ; Aleksandr Suglobov - Rouslan Zainoulline.

Canada

Gardien : Pascal Leclaire.

Défenseurs : Dan Hamhuis - Jay Bouwmeester ; Nick Schultz - Mark Popovic ; Carlo Colaicovo - Jay Harrison ; Nathan Paetsch.

Attaquants : Jarret Stoll - Brian Sutherby - Steve Ott ; Jared Aulin - Brad Boyes - Mike Cammalleri ; Chuck Kobasew - Jason Spezza - Garth Murray ; Scottie Upshall - Jay McClement - Rick Nash ; Stephen Weiss.

 

Retour aux Championnats du monde juniors