République Tchèque - Suède (7 novembre 2002)

 

Match comptant pour le tournoi Karjala, deuxième étape de l'Euro Hockey Tour 2002/03.

La République Tchèque a suivi avec intérêt une ligne de juniors qui ont fait leurs débuts chez les grands avant-hier contre la Slovaquie, et dont on dit le plus grand bien. Le plus talentueux d'entre eux, Jirí Hudler, a été si convaincant, que le sélectionneur national Alois Hadamczík a décidé de le conserver pour le tournoi Karjala, au grand dam de l'entraîneur des juniors Jaroslav Holík, à qui on avait promis de rendre Hudler pour un tournoi amical des moins de 20 ans au même moment et qui menace de mettre sa démission dans la balance.

L'affaire fait grand bruit, mais elle ne doit pas faire oublier que la Suède fait elle aussi place à de jeunes talents, même s'ils sont tout de même un poil plus âgés que Hudler. La ligne Tolsa-Lundqvist-Kahnberg, qui réalise d'excellentes performances en club avec Västra Frölunda, l'équipe de Göteborg, devait initialement faire ses débuts en commun (Kahnberg avait déjà été sélectionné seul) avec la Tre Kronor en décembre, à l'occasion de la coupe Baltika. Mais l'échéance a été avancée en raison d'une cascade de forfaits.

L'équipe nationale suédoise, peu glorieuse ces derniers temps, ne semble pas faire recette auprès de ses stars, car Jörgen Jönsson comme Johan Davidsson ont décliné l'invitation, remplacés par Patrik Zetterberg et Niklas Anger. À cela s'ajoutent les blessures de dernière minute, comme celle du gardien Stefan Liv, remplacé par l'expérimenté Rolf Wanhainen, et du jeune attaquant Pär Bäcker, substitué par le non moins jeune Mattias Wennerberg, réputé pour son tir puissant.

Autant dire que cette composition inédite, qui a la lourde tâche de redorer le blason de la Tre Kronor, a une lourde tâche avec ce déplacement initial jusqu'à Pardubice pour y affronter les Tchèques. Les débuts internationaux du jeune fore-checker Jari Tolsa sont d'ailleurs à oublier très vite, avec une pénalité pour crosse haute dès la deuxième minute et une sortie prématurée (26'39") avec une méconduite du match résultant d'une échauffourée contre la bande avec Marek Zidlický.

La Suède, qui pratique un jeu de contre-attaques efficace, réussit quand même à tenir tête aux locaux pendant deux tiers-temps et à remonter deux fois au score. Mais trois buts en trois minutes donnent logiquement la victoire à la République Tchèque, qui reprend le commandement provisoire de l'Euro Hockey Tour à la Russie.

Meilleurs joueurs du match : Adam Svoboda pour la République Tchèque et Niklas Nordgren pour la Suède.

 

Commentaire d'après-match

Hardy Nilsson (entraîneur de la Suède) : "Il y a des moments où cette équipe ne s'est pas rendue compte qu'elle était considérablement inférieure aux locaux en vitesse d'exécution et de patinage. Tout bien considéré, le hockey dans le championnat tchèque est plus rapide que chez nous."

 

République Tchèque - Suède 5-2 (1-0, 1-2, 3-0)

Jeudi 7 novembre 2002 à 17h00 à Pardubice (TCH). 8436 spectateurs.

Arbitrage de Petr Kaislehto (FIN) assisté de Pavel Blumel et Stanislav Barvir (TCH).

Pénalités : République Tchèque 43' (4', 6'+5'+20', 8'), Suède 35' (2', 4'+5'+20', 4').

Tirs cadrés : République Tchèque 32 (12, 12, 8), Suède 23 (9, 8, 6).

Évolution du score :

1-0 à 05'43" : Duda assisté de Beránek

1-1 à 22'24" : Nordström assisté de Rhodin (inf. num.)

2-1 à 23'59" : Hlinka assisté de P. Sýkora

2-2 à 35'27" : M. Johansson assisté de Sundin et Hållberg (sup. num.)

3-2 à 48'51" : Pletka assisté de M. Sýkora (sup. num.)

4-2 à 50'07" : P. Sýkora assisté de Hudler

5-2 à 51'17" : Kolarík assisté de Tenkrat

 

République Tchèque

Gardien : Adam Svoboda.

Défenseurs : Martin Richter - Libor Prochazka ; Michál Sýkora - Marek Zidlický ; Frantisek Kucera - Pavel Kolarík ; Marek Vorel - Petr Kadlec.

Attaquants : TomᚠKucharcík - Josef Beránek - Radek Duda ; Jaroslav Hlinka - Michal Broš - Petr Sýkora ; Vaclav Pletka - Richard Král - Petr Tenkrat ; Jirí Hudler - Josef Marha - Jan Caloun.

Suède

Gardien : Mikael Sandberg.

Défenseurs : Thomas Johansson - Greger Artursson ; Pierre Hedin - Martin Lindman ; Per Hållberg - Thomas Rhodin ; Ronnie Sundin - Magnus Johansson.

Attaquants : Patrik Zetterberg - Nichlas Falk - Matthias Wennerberg ; Jonas Rönnqvist - Niklas Nordgren - Niklas Anger ; Peter Nordström - Ulf Söderström - Mika Hannula ; Jari Tolsa - Joel Lundqvist - Magnus Kahnberg.

 

Retour aux matches internationaux