Caen - Bordeaux (5 avril 2003)

 

Match comptant pour la huitième et dernière journée de la poule finale du championnat de France 2002/03 de division 2.

Un grand bravo pour commencer pour des Caennais victorieux avec leurs curs, et cela fait plaisir de voir son équipe réussir ainsi.

Le premier tiers commence de manière assez brouillonne pour les deux équipes, et Bordeaux en profite pour marquer au bout d'un quart d'heure. Juste après, Caen profite d'une très rare pénalité (le match a été très correct) pour placer enfin son jeu et mettre le feu dans la défense bordelaise. L'égalisation ne tarde pas après une avalanche de tirs sur le pauvre gardien Latxague, bien présent mais pas à ce point.

Du deuxième tiers, on retiendra que Caen y a enfin pris l'ascendant sur les Bordelais. Ceux-ci ont tiré sur le poteau, et c'est sûrement un signe précurseur que la chance a choisi son camp. Sur un jeu en supériorité, Caen a encore posé son jeu pour marquer.

Le troisième tiers est tout d'abord à l'avantage de Bordeaux, sûrement remonté après la pause. Les dix premières minutes sont totalement dominées par des Bordelais courageux face à des Caennais peureux. Après l'égalisation, on peut tout de suite faire un comparatif avec le dernier tiers du match Caen-Lyon. La tension est grande. Bordeaux a absolument besoin de l'emporter pour accrocher la deuxième place, et Tartari et Frano ont la balle de match en deux contre un, mais le Slovaque manque son contrôle sur la passe de son entraîneur-joueur.

Caen décide alors de mettre le turbo, ne reniant plus son jeu. Tout est à refaire mais, enfin capables de se relâcher, ils reprennent le taureau par les cornes. Le troisième but est un tir masqué que Latxague n'a pu que voir atterrir dans ses filets par dessous sa palette. Le quatrième survient quelques secondes plus tard sur une percée sur le coté gauche d'un attaquant qui replonge vers le but le long de la ligne et chute en entraînant avec lui le gardien hors de ses cages, pendant que Garnier récupère le palet parmi plusieurs défenseurs pour marquer dans le but devenu vide. Pendant la dernière minute, Bordeaux joue son va-tout en sortant Latxague et la punition est achevée par Mathieu Caillard qui tire depuis la ligne bleue défensive.

Caen n'a pas démérité et était le plus fort ce soir. Deux tours d'honneur couronnent une belle année qui permet aux supporters de voir encore leurs joueurs au cours des barrages. Pour la table de marque, le commentaire de la speakerine "Encore une fois, les compteurs des prisons ne marchent plus" parle de lui-même.

On va avoir droit à des barrages et c'est une bonne nouvelle pour les supporters. Une chance que ce ne soit pas Bordeaux, car ils n'auraient plus eu de patinoire... Mais les Bordelais sont passés très près, de même que Lyon qui est l'équipe qui m'a le plus impressionné et mériterait mieux que cette troisième place.

Compte-rendu signé Christophe V

 

Caen - Bordeaux 5-2 (1-1, 1-0, 3-1)

Samedi 5 avril 2003 à 19h00 à la patinoire de Caen.

Pénalités : Caen 10', Bordeaux 14'.

Évolution du score :

0-1 à 16'47" : Frano assisté de Tartari et Labayle

1-1 à 18'43" : Janil assisté de Gomane (sup. num.)

2-1 à 28'45" : Desmons (sup. num.)

2-2 à 49'41" : Labayle assisté de Barthélémy et Poularas

3-2 à 53'15" : Fontaine assisté de Chaisson

4-2 à 53'53" : Garnier

5-2 à 59'30" : Mat. Caillard assisté de Garnier (cage vide)

 

Retour au championnat de France de division 2