Russie - Suède (8 novembre 2003)

 

Match comptant pour le tournoi Karjala, deuxième manche de l'Euro Hockey Tour.

Les deux équipes ont perdu leur premier match et ne peuvent se permettre un nouvel échec. Viktor Tikhonov a déjà tiré les premières leçons de l'échec d'hier. Maksim Kraïev, qui a eu l'opportunité d'être placé en première ligne, a été transparent, et il cède cette place au capitaine de Togliatti, le persévérant Aleksandr Boïkov, qui a marqué un but plein d'opiniâtreté sur le quatrième bloc hier. Mais il n'est pas facile d'intégrer le cinq majeur, et de comprendre rapidement le jeu de Sushinsky et Korolev qui s'entendent pour leur part comme larrons en foire.

La Suède, elle, montre un esprit conquérant après sa déconvenue de jeudi devant son public. Elle gagne la plupart des mises au jeu, elle imprime sa patte sur le match, elle domine très nettement les Russes par moments... mais elle ne marque pas. La faute à un excellent Maksim Sokolov, qui arrête tous les tirs scandinaves, dont vingt-deux dans la seule dernière période ! De près, de loin, en réflexe sur des déviations imprévisibles, le gardien d'Omsk est impeccable. Viktor Tikhonov a bien eu raison d'affirmer qu'il resterait le n1 de l'équipe nationale alors qu'il était contesté dans son propre club, sur le point de l'envoyer jouer avec l'équipe-réserve.

Depuis, l'Avangard Omsk a changé d'entraîneur et renoué avec le succès. Un autre joueur de ce club qui avait douté pendant le court mandat de Gersonsky comme entraîneur, c'est Maksim Sushinsky. Il a retrouvé toutes ses qualités, et c'est lui qui emmène la première ligne russe, qui marque les deux buts du match par Sergueï Korolev et Roman Kukhtinov. Si les Russes obtiennent la victoire dans ce match dominé par la Suède, ils le doivent à leurs deux Maksim, tous deux originaires de Saint-Pétersbourg et jouant actuellement à Omsk.

 

Russie - Suède 2-0 (0-0, 1-0, 1-0)

Samedi 8 novembre 2003 à 15h00 à la Hartwall Arena de Helsinki. 6352 spectateurs.

Arbitrage de Timo Favorin (FIN) assisté de Juha Kautto et Mikko Kekäläinen (FIN).

Pénalités : Russie 12' (4', 4', 4'), Suède 10' (4', 4', 2').

Tirs : Russie 22 (4, 13, 5), Suède 38 (7, 9, 22).

Évolution du score :

1-0 à 23'02" : Korolev assisté de Bykov et Sushinsky

2-0 à 50'37" : Kukhtinov assisté de Sushinsky et Korolev

 

Russie

Gardien : Maksim Sokolov.

Défenseurs : Dmitri Bykov - Vassili Turkovsky ; Aleksandr Guskov - Aleksandr Ryazentsev ; Vitali Proshkin - Roman Kukhtinov ; Konstantin Korneïev - Andrei Skopintsev.

Attaquants : Maksim Sushinsky - Sergueï Korolev - Aleksandr Boïkov ; Vladimir Antipov - Konstantin Gorovikov - Anton But ; Nikolaï Pronin - Aleksei Chupin - Sergueï Moziakin ; Aleksandr Buturlin - Aleksandr Skugarev - Maksim Kraïev ; Yegor Mikhaïlov.

Suède

Gardien : Henrik Lundqvist (sorti de sa cage à 59'13").

Défenseurs : Thomas Rhodin - Jonas Frögren ; Magnus Johansson - Ronnie Sundin ; Per Hållberg - Hans Jonsson ; Martin Lindman - Thomas Johansson.

Attaquants : Alexander Steen - Jörgen Jönsson - Peter Nordström ; Niklas Anger - Johan Davidsson - Mikael Karlberg ; Magnus Kahnberg - Per Svartvadet - Andreas Salomonsson ; Jonathan Hedström - Mathias Johansson - Daniel Rudslätt.

 

Retour aux matches internationaux