CSKA Moscou - Lada Togliatti (12 novembre 2003)

 

Match comptant pour la vingt-troisième journée de la Superliga russe 2003/04.

Du changement au CSKA pour cette reprise de la Superliga après la (courte) trêve internationale. Du changement dans les tribunes tout d'abord, avec beaucoup plus de monde : 3500 spectateurs au lieu des 2000 habituels. Les bons résultats du CSKA, en particulier la victoire avant la trêve sur la glace du leader Dynamo lors du derby moscovite, y sont pour quelque chose. Mais surtout, le championnat de football vient de se terminer (on ne joue pas au foot l'hiver en Russie pour des raisons que les plus perspicaces d'entre vous ne vont pas mettre longtemps à comprendre...) et le hockey bénéficie de l'arrivée de supporters du CSKA football désťuvrés. Surtout que le dit CSKA football a été sacré champion cette saison pour la première fois depuis la désintégration de l'URSS.

Donc changements dans les tribunes et sur la glace. Minés par les blessures en défense, le club de l'Armée a fait appel à deux nouveaux défenseurs : le Slovaque Andrej Novotny, qui jouait en Extraliga tchèque à Pardubice, et l'expérimenté Bélarussien Oleg Romanov, qui a participé à de nombreux championnats du monde et Jeux Olympiques. Un joueur formé au Dynamo de Minsk et qui a beaucoup bourlingué, en République Tchèque (Litvínov), Finlande (Kärpät Oulu, Saipa Lappeenranta) et Russie (Lada Togliatti, Ak Bars Kazan, Severstal Cherepovets et Mechel Chelyabinsk). Bref, du lourd pour rassurer Viktor Tikhonov au sujet de sa base arrière.

Ce match entre le CSKA et le Lada est décisif pour le haut du classement, puisque les "Togliattiens" pointent en troisième position avec deux points d'avance sur les Moscovites, la victoire étant à trois points. Le premier tiers est, comme souvent, équilibré. Les deux équipes ne se livrent pas vraiment, surtout le Lada, toujours aussi regroupé autours de son gardien québécois Jean-François Labbé. Ce dernier est excellent. Il faut préciser qu'il arrive de la Ligue Nationale et plus précisément de Columbus.

Ce sont pourtant les joueurs du bassin de la Volga qui ouvrent la marque à la dix-septième minute par l'intermédiaire d'Oleg Belkine. Déjà qu'à 0-0, le Lada ne se découvrait pas vraiment... Le CSKA va donc devoir pousser encore plus au deuxième tiers. Mais à pousser, on se heurte à la défense adverse. Monsieur de La Palice n'aurait pas dit mieux ! Sauf que la défense du Lada est vraiment rugueuse !

Et bien évidement le tiers va se dérouler... en prison ! Cela commence par une bourrade dans le dos, ressemblant plus à coup de poing, de l'attaquant de Togliatti Alexandre Goutov sur son homologue moscovite Dimitri Oupper qui passait devant la cage. L'arbitre avait vu la faute, mais le Kazakhstanais du CSKA veut se faire justice lui-même et déclenche une bagarre qui mène les deux joueurs en prison pour 14 minutes (2'+2'+10'). Cette échauffourée entraîne un durcissement du jeu avec un arbitre qui ne laisse rien passer. Le Lada commet plus de fautes. Le CSKA ne profite pas d'un 5 contre 3, ni d'un tir de pénalité. L'excellent et très fin Andreï Razine est justement un peu trop fin sur ce penalty. Il met dans le vent, sur un geste technique parfait, Jean-François Labbé, mais ensuite son tir est trop faible et vient mourir tout doucement sur le poteau. À signaler qu'avec l'âge Viktor Tikhonov devient "légèrement" papy-gâteau, car il embrasse le casque de Razine avant son tir de pénalité ! Il n'a d'ailleurs pas vraiment "aboyé" ce soir...

Les Moscovites trouvent cependant la faille sur une nouvelle prison, avec l'expulsion de l'attaquant du Lada Rouslan Bernikov. Un but magnifique, un tir lointain et lumineux du défenseur Vadim Khomitsky. Le même Khomitsky tentent la re-belote quelques instants plus tard sur une nouvelle pénalité des joueurs du club de l'usine Lada. Mais malgré cette domination, ces nombreuses prisons "ladaïennes" et un tir de pénalité, le score est de un partout à la fin du tiers.

Dans l'ultime période, les joueurs du bassin de la Volga sont toujours aussi défensifs, mais beaucoup plus disciplinés. Ils prennent moins de prisons et s'aventurent plus souvent de l'autre côté de la patinoire, où se dresse Dusan Salficky. D'autant plus que le CSKA prend six minutes de prison à la suite. Sergueï Zolotov écope de deux plus deux. Les Rouges tiennent. Vingt secondes à égalité de joueurs et hop, Khomitsky part sur le banc des prisons. Le CSKA tient toujours. Khomitsky met un patin sur la glace en sortant de prison... et le Lada marque sur un rebond de Salficky grâce à l'international Alexandre Boïkov ! Cela s'appelle pas de chance, même si le Lada a mis une grosse pression sur cette supériorité.

Les Moscovites prennent un coup derrière la tête et ont du mal à se remettre dans le sens de la marche. Pourtant, les joueurs de Togliatti écopent de deux prisons aux 54e et 56e et Tikhonov fait sortir son gardien dans la dernière minute, mais dans les cages du Lada, Jean-François Labbé est impérial. Un mur. Labbé qui possède les deuxièmes meilleures stats de la Superliga avec 94,87 % d'arrêts contre 94,91 % au gardien du Sibir Novossibirsk Alexandre Fomitchev (encore un ancien des ligues américaines). Mais le Québécois a joué 400 minutes de plus !

Le Lada reste donc troisième et le CSKA recule à la cinquième place. Les joueurs de Togliatti ont commis plus de fautes mais ont été d'une efficacité redoutable. Leur défense de fer a fait le reste.

Compte-rendu signé Bruno Cadène

 

Commentaire d'après-match

Jean-François Labbé (gardien de Togliatti) : "Si l'on regarde le classement, nous sommes quand même troisièmes. Ce n'est pas un hasard, nous avons une bonne équipe. Nous sommes vraiment capables de battre n'importe quelle autre équipe. On savait en venant ici que cela allait être difficile car le CSKA était vraiment "hot" ces derniers temps ! C'est donc une grosse victoire pour nous."

 

CSKA Moscou - Lada Togliatti 1-2 (0-1, 1-0, 0-1)

Mercredi 12 novembre 2003 à 19h00 au Palais des sports de glace du CSKA. 3500 spectateurs.

Arbitrage de M. Kadyrov (Ufa) assisté de MM. Gordenko (Ufa) et Zibinin (Chelyabinsk)

Pénalités : CSKA Moscou 30', Lada Togliatti 57'.

Évolution du score :

0-1 à 17'07" : Belkin

1-1 à 35'34" : Khomitsky assisté de Pronin et Gorbunov (sup. num.)

1-2 à 50'44" : Boïkov assisté de Gutov

 

CSKA Moscou

Gardien : Dusan Salficky (sorti de sa cage de 58'59" à 59'37" et de 59'44" à 60'00").

Défenseurs : Andreï Mukhachev, Vadim Khomitsky, Jan Hejda (TCH), Oleg Romanov (BLR), Andrej Novotny (SVK), Pavel Trakhanov, Aleksandr Zhurik (BLR), Alekseï Danilov.

Attaquants : Sergueï Mozyakin, Andreï Razin, Igor Emeleïev, Nikolaï Pronin, Vladimir Gorbunov, Nikolaï Zherdev, Anton Dubinin, Sergueï Soïn, Yuri Butsaïev, Dmitri Subbotin, Sergueï Zolotov, Alekseï Kolkunov, Dmitri Upper (KAZ).

Gardien remplaçant : Maksim Mikhaïlovsky.

Lada Togliatti

Gardien : Jean-François Labbé (CAN).

Défenseurs : Aleksandr Titov, Dmitri Vorobiev, Maksim Semenov (KAZ), Andreï Essipov, Vladimir Malenkykh, Mikhaïl Balandin, Aleksandr Seluyanov, Ladislav Cierny (SVK).

Attaquants : Aleksandr Gutov, Ilya Vorobiev, Sergueï Sevostyanov, Stanislav Zhmakin, Mikhaïl Sevostyanov, Aleksandr Skugarev, Aleksandr Boïkov, Oleg Belkin, Yakov Rachinsky, Dmitri Kazionov, Ruslan Bernikov.

Gardien remplaçant : Vassili Koshechkin.

 

Retour au championnat de Russie