Lada Togliatti - Avangard Omsk (26 mars 2004)

 

Demi-finale de la Superliga russe, première manche.

Lorsque le speaker annonce le n34 de l'équipe locale, c'est du délire dans l'étroit palais des sports Volgar, archi-comble. Les acclamations en l'honneur d'Igor Grigorenko font un bruit impressionnant. Le jeune joueur fait aujourd'hui son retour dans l'effectif du Lada Togliatti, près d'un an après son grave accident de voiture. Le voilà qui débarque au beau milieu des play-offs après seulement une demi-douzaine de sorties avec la réserve pour se mettre en jambes. Et chacun d'assurer qu'il retrouvera vite sa technique, à l'image de Kharlamov après son premier accident.

Le retour de la révélation de la saison dernière ajoute encore à l'euphorie ambiante à Togliatti, où l'on se sent invincible après la victoire sur le champion en titre Yaroslavl. Mais, même si Igor Grigorenko fait une prestation correcte et se rappelle au bon souvenir de tout le monde sur quelques feintes, il n'est pas encore en mesure d'influer véritablement sur le cours du jeu par sa seule présence. Mais le bénéfice psychologique est indéniable en début de rencontre. Le Lada est en confiance, multiplie les occasions et ouvre le score en seulement cinq minutes par un puissant lancer de Skugarev.

La meilleure défense est en train de prendre le pas sur la meilleure attaque, qu'on a pas encore vu à l'uvre. Mais l'Avangard Omsk construit patiemment son jeu et attend méthodiquement son heure. Sans verser dans les excès de l'ultra-défense à la Vorobiev, la formation de Valeri Belousov a une grande intelligence de jeu et sait éviter le piège de la naïveté, qui serait fatal face à un Lada Togliatti dans son élément quand il mène au score. C'est une pénalité contre Belkin à la mi-match qui déclenche le signal. C'est le bon moment, et Maksim Sushinsky, encore excellent, trouve la déviation de Zatonsky dans les filets de Jirí Trvaj.

Le gardien tchèque est donc battu une première fois. Il a encore eu peu de travail, et son poste nécessite une concentration de tous les instants. Elle semble pourtant lui faire défaut dans le troisième tiers-temps sur un engagement en zone défensive, où il ne réagit pas à temps sur un tir direct de Konstantin Baranov qui le surprend. Une erreur coûteuse puisque Vladimir Antipin creuse l'écart dans la foulée d'un beau lancer en lucarne. Le rouleau compresseur de Togliatti est enrayé...

 

Commentaires d'après-match

Piotr Vorobiev (entraîneur de Togliatti) : "J'avais donné pour consigne de ne pas prendre de pénalité en zone offensive. Mais l'expérimenté Belkin ne l'a pas compris. Pratiquer un hockey dense et jouer des coudes devant la cage adverse nécessite de l'endurance et de la patience, il a perdu la sienne. Les visiteurs ont montré comment il est nécessaire de souffrir en jouant collectivement et en concrétisant les supériorités numériques."

Valeri Belousov (entraîneur d'Omsk) : "Je suis content de mon équipe qui a gardé confiance et sérénité après le premier but encaissé. Elle ne s'est pas jetée en avant tête baissée pour essayer de revenir, mais elle a continué a joué de façon sûre et disciplinée en augmentant progressivement la pression sur les cages du Lada."

 

Lada Togliatti - Avangard Omsk 1-3 (1-0, 0-1, 0-2)

Vendredi 26 mars 2004 à 17h00 au palais des sports Volgar. 2900 spectateurs (guichets fermés).

Arbitrage de M. Tsyplakov (Saint-Pétersbourg).

Pénalités : Togliatti 6', Omsk 4'.

Tirs : Togliatti 25 (9, 10, 6), Omsk 29 (7, 9, 13).

Évolution du score :

1-0 à 04'39" : Skugarev

1-1 à 31'43" : Zatonsky assisté de Sushinsky et Ryabykin (sup. num.)

1-2 à 45'12" : Baranov assisté de Khatseï

1-3 à 49'22" : Antipin assisté de Vlasak et Patera

 

Lada Togliatti

Gardien : Jirí Trvaj (TCH).

Défenseurs : Ladislav Cierny (SVK) - Mikhaïl Balandin ; Aleksandr Titov - Maksim Semenov (KAZ) ; Maksim Kondratiev - Filip Metlyuk ; Aleksandr Seluyanov - Vladimir Malenkikh.

Attaquants : Aleksandr Buturlin - Yuri Butsaïev - Aleksandr Boïkov (c) ; Ilia Vorobiev - Aleksandr Skugarev - Oleg Belkin ; Mikhaïl Sevostianov - Sergueï Sevostianov - Igor Grigorenko ; Anatoli Ustyugov - Dmitri Kazionov - Ruslan Bernikov.

Avangard Omsk

Gardien : Maksim Sokolov.

Défenseurs : Dmitri Riabykin - Yuri Panov ; Oleg Tverdovsky (c) - Oleg Orekhovsky ; Vladimir Antipin (KAZ) - Igor Nikitin (KAZ).

Attaquants : Maksim Sushinsky - Aleksandr Prokopiev - Dmitri Zatonsky ; Jaroslav Bednar (TCH) - Pavel Patera (TCH) - Tomá Vlasák (TCH) ; Sergueï Krivokrasov - Anton Kurianov - Dmitri Subbotin ; Konstantin Baranov - Evgueni Khatseï - Vitali Semenchenko (UKR).

 

Retour au championnat de Russie