CSKA Moscou - Lokomotiv Yaroslavl (5 janvier 2005)

 

Match comptant pour la quarante-et-unième journée de la Superliga russe 2004/05.

S'novim godam ! Bonne année ! C'est le premier match de l'année 2005, alors comme c'est le moment des vux : que l'on voit plein de buts (donc que Vorobiev soit envoyé en Mongolie Intérieure), que les trois équipes de Moscou soient aux trois premières places de la Superliga et que les Krylia Sovietov remontent en élite... Comment ça, irréaliste ?

Bon, revenons aux choses sérieuses, avec ce match qui promet entre deux équipes à vocation offensive. Quoique... Lors du premier CSKA-Loko de la saison, lors de la neuvième journée, on s'était ennuyé ferme avec un 0-0 et une équipe de Iaroslavl venue à Moscou pour bétonner. Le match retour avait été beaucoup plus intéressant avec une belle victoire en mort subite des Moscovites 3-2.

Une équipe militaire qui a bien fini l'année 2004 à domicile en battant le Neftekhimik de Nijnekamsk 5-3 et en ramenant une victoire et une défaite de son "périple" en Sibérie : la défaite, 6-3 à Novokouznetsk, et la victoire, 3-2 à Novossibirsk. Les Moscovites sont certes toujours scotchés à leur onzième place, mais à portée de fusil de la fameuse huitième place synonyme de quarts de finale. De son côté, le Lokomotiv est sur les rails de la qualification avec une belle cinquième place, dix points devant le CSKA.

Avant la rencontre, le Club Sportif Central de l'Armée tient à rappeler qu'il a un passé des plus glorieux, au cas où certains l'auraient oublié ! Le maillot d'un prestigieux ancien du club est hissé sous la voûte du palais des sports de glace du club militaire. C'est celui du défenseur Vladimir Loutchenko. C'est le 21e maillot retiré. Vladimir Loutchenko est présent pour cette petite cérémonie. Il a cinquante-six ans. Huit fois champion du monde (103 matches en mondial A, 11 buts et 20 passes), deux fois champion olympique à Sapporo en 1972 et Innsbruck. Avec le CSKA, il a été champion d'URSS à huit reprises (482 matches en championnat), vainqueur de la coupe d'URSS six fois et champion d'Europe des clubs neuf fois. C'est le capitaine actuel du CSKA, Nikolaï Pronine, et l'un de ses assistants, Andreï Nikolichine, qui hissent le prestigieux maillot au numéro 3.

Place au match.

Le temps que tout le monde se mette bien en place, et c'est le Loko (toujours soutenu quand il vient à Moscou par un important contingent de supporters venus de Iaroslavl) qui est dangereux le premier, avec un tir de Piotr Stchastlivyï à la troisième minute, bien renvoyé de la jambière par Jiri Trvaj. Le même Stchastlivyï remet cela trois minutes plus tard, après un beau une-deux avec Igor Korolev qui tente un tour de cage. Il faut attendre la première pénalité du match pour voir le CSKA sortir le nez dehors. Une vilaine charge dans le dos de l'attaquant du Lokomotiv Ivan Nepraïev sur son homologue moscovite Oleg Kvacha (06'40) permet aux "militaires" de venir faire un tour en zone d'attaque et d'envoyer leur premier tir sur le gardien canadien de Iaroslavl, Marc Lamothe, par le Bélarussien Vladimir Tsyplakov. Et encore, c'est mou et sans danger. Ce sera le seul tir du CSKA durant cette pénalité...

Une fois cette "alerte" passée, le Loko remet la vapeur avec un tir de près de Denis Chvidky, mais à côté. Le CSKA est prudent en cette première période. Il met juste (un peu) le feu à la douzième, avec un palet qui traîne longtemps devant la cage de Lamothe En revanche, le Lokomotiv est encore dangereux par Ivan Tkatchenko. Mais la première sirène retentit sur ce 0-0 qui nous fait craindre la réédition du "spectacle" du premier CSKA-Loko de la saison...

Heureusement, les Rouges et Bleus moscovites reviennent sur la glace avec de meilleures intentions. Andreï Nikolichine porte le danger sur la cage de Marc Lamothe dès les premières secondes, suivi par deux beaux raids d'Oleg Saprykine. C'est ensuite au tour de Serguei Moziakine d'être dangereux, mais Lamothe est là. Et c'est son poteau qui le sauve à la trentième minute sur une tentative d'Oleg Kvacha (qui a été prêté au CSKA par le Severstal Cherepovets jusqu'au 5 février, tout comme Viatcheslav Butsaïev). Ça chauffe, alors que Jiri Trvaj n'a plus de travail. Un tir lointain de Denis Kouliach accentue la pression moscovite, mais Marc Lamothe bloque bien la rondelle. Du coup, à force de résister, le Loko fini par faire des fautes et Stchastlivyï en commet une dont va profiter le CSKA. Les Moscovites mettent une grosse pression sur la défense de Iaroslavl et sur Lamothe qui répond présent. Sauf que sur la sirène de fin de prison, Sergueï Moziakine reprend un rebond et loge le palet dans la cage du gardien québécois (1-0 à 32'06) ; autant dire que c'est mérité. Et ce n'est pas fini. En infériorité suite à une pénalité infligée au défenseur Pavel Trakhanov, le CSKA double la mise. Alexandre Frolov subtilise le palet à un défenseur du Loko le long de la balustrade en sortie de la zone de défense des Moscovites. Le joueur des Los Angeles Kings (ancien du Spartak, des Krylia Sovietov et de Iaroslavl...) fait une passe lumineuse pour Alexeï Koudachov. Lancé comme une fusée, l'ancien attaquant du Dynamo se retrouve seul face à Marc Lamothe et marque sur la fin de prison pour le CSKA ! 2-0 en trois minutes trente, la pression du CSKA a fait mouche. Avec ses deux buts d'avance, le CSKA se contente de gérer les cinq dernières minutes du tiers. Le dernier raid de cette période sera pour Vladimir Samyline, mais l'attaquant du Loko ne trompe pas Trvaj.

L'ultime tiers débute par un quatre contre quatre. À une pénalité infligée à Alexeï Mikhnov pour le Loko, répond une pénalité pour le Moscovite Alexeï Koudachov pour une faute sur un "cheminot" qui filait au but... C'est Jiri Trvaj qui se met en évidence dans cette configuration avec un superbe arrêt après un magnifique tir lointain. À peine sa sanction purgée qu'Alexeï Mikhnov fait de la peine aux supporters du club ferroviaire en retournant immédiatement sur le banc. La paire de défenseurs moscovites Semine-Erofeïev envoie par trois fois des missiles sur la cage de Iaroslavl, mais Marc Lamothe est excellent. Ce gardien a longtemps évolué dans les ligues mineures, mais il a fait un "séjour" en LNH à Chicago et Détroit et il est l'une des révélations de la Superliga 2005.

La bonne forme de son gardien redonne des couleurs à Iaroslavl. Les anciens champions de Russie relèvent la tête. Igor Korolev (48e) puis le capitaine Dimitri Krassotkine (54e) sont à deux doigts de faire revenir leur équipe dans le match. Mais c'est au tour de Jiri Trvaj d'être impérial dans sa cage. À deux minutes de la fin, le Loko fait le siège de la défense moscovite, par deux fois, le palet passe juste à côté...

L'entraîneur finlandais de Iaroslavl, Kari Heikkilä, demande donc un temps mort et fait sortir Lamothe (58'24)... Le CSKA en profite pour inscrire le troisième but dans la cage vide à cinquante-trois secondes de la fin du match par l'inévitable Alexandre Frolov, encore excellent cet après-midi en compagnie de son compère Alexeï Koudachov. 3-0, c'est fini, et pour la troisième fois consécutive cette saison, le Loko n'a pas réussi à battre le CSKA. Après un nul, une défaite en mort subite, les joueurs de Iaroslavl ont été battus dans le temps réglementaire.

Meilleurs joueurs élus la fin du match : Alekseï Koudachov (CSKA) et Anton Bout (Lokomotiv).

Compte-rendu signé Bruno Cadène

 

CSKA Moscou - Lokomotiv Yaroslavl 3-0 (0-0, 2-0, 1-0)

Mercredi 5 janvier 2005 à 17h00 au palais des sports de glace du CSKA. 4800 spectateurs.

Arbitrage de M. Karabanov assisté de MM. Anissimov et Kamurkin.

Pénalités : CSKA 10', Lokomotiv 12'.

Tirs : CSKA 21 (3, 9, 9), Lokomotiv 17 (4, 7, 6).

Évolution du score :

1-0 à 32'06" : Mozyakin assisté de Kudashov et Erofeïev

2-0 à 35'35" : Kudashov assisté de Frolov (inf. num.)

3-0 à 59'07" : Frolov assisté de Kudashov et Khomitsky (cage vide)

 

CSKA Moscou

Gardien : Jiri Trvaj (TCH).

Défenseurs : Jan Hejda (TCH) - Denis Kuliash ; Vadim Khomitski - Martin Strbak (SVK) ; Nikolaï Semin - Dmitri Erofeïev ; Pavel Trakhanov - Mikhaïl Balandin.

Attaquants : Oleg Saprykin - Andreï Nikolishin - Oleg Kvasha ; Sergueï Mozyakin - Andreï Nikitenko - Maksim Yakutsenia ; Aleksandr Frolov - Alekseï Kudashov - Nikolaï Pronin (c) ; Dmitri Upper (KAZ) - Vladimir Tsyplakov (BLR) - Vyacheslav Butsaïev.

Remplaçant : Aleksandr Fomichev (G).

Lokomotiv Yaroslavl

Gardien : Marc Lamothe (CAN), sorti de sa cage de 58'24" à 59'07".

Défenseurs : Alekseï Vassiliev - Aleksandr Ryazantsev ; Aleksandr Karpovtsev - Karel Rachunek (TCH) ; Dmitri Krassotkin (c) - Ilya Gorokhov ; Sergueï Zhukov - Curtis Murphy (CAN).

Attaquants : Vladimir Antipov - Igor Korolev - Piotr Schastlivy ; Ivan Tkachenko - Nikolaï Antropov - Ivan Nepraïev ; Anton But - Dmitri Vlasenkov - Vladimir Samylin ; Alekseï Mikhnov- Artiom Kryukov - Denis Shvidky.

Remplaçant : Evgueni Lobanov (G).

 

Retour au championnat de Russie