Bélarus - Pologne (5 avril 2009)

 

Match international.

Petite surprise dans les cages polonaises : malgré son calvaire d'hier, Krzysztof Zborowski est aligné une seconde fois. Sans doute son entraîneur Peter Ekroth a-t-il besoin de lui. Il faut donc qu'il reprenne confiance. Ce n'est franchement pas gagné puisqu'il encaisse un but très tôt, sur un 2 contre 1 de Demagin et Ugarov.

Mais cette fois-ci, la Pologne ne prend pas l'eau. Elle profite de sa première supériorité numérique pour égaliser, sur une erreur défensive locale. Mais le Bélarus réplique à son tour en jeu de puissance, lorsqu'Antonov marque entre les jambières d'un gardien polonais pas si rassurant.

Il est moins coupable sur le troisième but : ses coéquipiers ont simplement oublié Aleksei Ugarov à sa sortie de prison. Il s'échappe tout seul et assure la victoire biélorusse. Avec deux buts d'avance, les locaux se reposent sur leurs lauriers : ils paraissent très sûrs d'eux et font le minimum syndical pour préserver leur avantage. Une pénalité de Mezin permet au rugueux défenseur polonais Adam Borzecki d'envoyer le palet en lucarne et de réduire le score à un 3-2 beaucoup plus honorable que le 9-1 d'hier.

Le Bélarus a vu Borovkov se blesser à la jambe (une semaine d'arrêt) et rejoindre Antonenko, Korobov et le gardien Koval à l'infirmerie. L'effectif est mince et cette préparation n'est vraiment pas une partie de plaisir...

Désignés joueurs du match : Andrei Makritsky pour le Bélarus et Adam Borzecki pour la Pologne.

 

Commentaires d'après-match

Glen Hanlon (entraîneur du Bélarus) : "Peut-être que dans ce second match l'équipe n'a pas fait preuve de la motivation nécessaire. Il faut jouer contre n'importe quel adversaire. Ceux qui l'oublient ne doivent pas être en équipe nationale. Tous vont rester la semaine prochaine car nous n'avons actuellement que 6 défenseurs et 12 attaquants valides. Tout dépend du retour des blessés et de l'arrivée des expatriés. Erkovich et Ryadinsky vont nous renforcer en défense, et peut-être Kopat ensuite. Le délai de deux semaines avant les tests contre l'Autriche et la France est trop long : c'est pour ça que nous allons à Moscou pour rencontrer le Spartak, un adversaire plus fort que la Pologne."

 

Bélarus - Pologne 3-2 (2-1, 1-0, 0-1)

Dimanche 5 février 2009 à 13h00 à la patinoire Volna de Pinsk. 690 spectateurs.

Arbitrage de Vladimir Nalivaïko et Vladimir Proskurov (BLR) assistés d'Ivan Dedioulia et Vassili Koleda (DAN).

Pénalités : Bélarus 10' (2', 6', 2'), Pologne 16' (4', 6', 6').

Évolution du score :

1-0 à 01'46" : Ugarov assisté de Demagin et Korshunov

1-1 à 14'40" : Lopuski assisté de Zapala et Proszkiewicz (sup. num.)

2-1 à 18'30" : Antonov assisté de Demagin et Kulakov (sup. num.)

3-1 à 29'05" : Ugarov assisté de Demagin et Antonov

3-2 à 50'19" : Borzecki assisté de Kolusz et Laszkiewicz (sup. num.)

 

Bélarus

Gardien : Andrei Mezin (2').

Défenseurs : Aleksandr Makritsky - Andrei Bashko ; Viktor Kostyuchenok - Andrei Antonov (2') ; Andrei Korshunov (2') - Igor Shvedov.

Attaquants : Dmitri Meleshko - Andrei Mikhalev - Jaroslav Chuprys ; Konstantin Koltsov (C) - Aleksandr Borovkov - Aleksandr Kulakov (2') ; Aleksei Ugarov (2') - Evgeni Kovryshin - Sergei Demagin ; Dmitri Dudik - Andrei Stas - Aleksei Efimenko ; Sergei Kukushkin.

Remplaçant : Igor Brikun (G).

Pologne

Gardien : Krzysztof Zborowski [sorti de 58'18" à 59'14" et de 59'24" à 60'00"].

Défenseurs : Sebastian Gonera - Patryk Noworyta ; Adam Borzecki - Mateusz Rompkowski ; Jaroslaw Klys (2') - Grzegorz Piekarski ; Andrzej Banaszczak - Blazej Salamon.

Attaquants : Maciej Urbanowicz (2') - Sebastian Kowalówka - Tomasz Malasinski (2') ; Tomasz Proszkiewicz - Krzysztof Zapala (2') - Mikolaj Lopuski ; Marcin Kolusz (2') - Damian Slabon - Leszek Laszkiewicz (C) ; Mateusz Danieluk (4') - Krystian Dziubinski - Mariusz Jakubik (2').

Remplaçant : Rafal Radziszewski (G).

 

Retour aux matches internationaux