Top/Flop : novembre 2007

 

 Iserlohn (ALL)

Bientôt seize ans. 1992. C'était avant la création de la DEL. Et c'est la dernière fois qu'un Allemand, Didi Hegen en l'occurrence, a terminé meilleur buteur du championnat. L'attente pourrait prendre fin cette saison avec Michael Wolf. Qui ? C'est la question que pourraient poser bien des Allemands... Là où Hegen est un des sportifs les plus connus de son pays, Wolf est un hockeyeur anonyme. Mais peu à peu, il commence à faire parler de lui. À son rythme, lui qui a débuté en DEL à 24 ans après avoir progressivement gravi les divisions inférieures. Dangereux partout où il passe, il transpose en effet ses performances en équipe nationale, comme en mai dernier à ses premiers championnats du monde. "Wolf est le premier joueur que j'envoie sur la glace dans les situations de jeu difficiles", selon Uwe Krupp.

Et pourtant, il est sous contrat jusqu'en 2010 avec Iserlohn, en compagnie de son centre Robert Hock, l'homme qui lui délivre ses passes décisives. Avec un tel buteur, le petit club du Sauerland peut rêver concurrencer les grands. Wolf a marqué 26 fois en 24 matches, et Iserlohn a résolument pris place parmi les six premiers, ceux qui seront directement qualifiés en quarts de finale. Le gardien Norm Maracle, auteur d'un excellent mois de novembre à 94% d'arrêts, a du coup été lui aussi prolongé jusqu'en 2010.

 HV 71 Jönköping (SUE)

L'Elitserien, habituellement le championnat le plus serré d'Europe, compte une exception cette saison : HV 71, le club de Jönköping, s'y est détaché de manière impressionnante.

La raison principale de cette domination sans partage réside dans une attaque souveraine. Johan Davidsson, meilleur marqueur des derniers championnats du monde, a manqué trois matches sur blessure ce mois-ci, mais le reste du temps la ligne qu'il forme avec Martin Thörnberg et Jukka Voutilainen (buteur le plus prolifique avec 15 filets dont 7 en jeu de puissance) domine le championnat.

La défense, qui a déjà perdu sur blessure Per Gustafsson, doit encore se priver d'un élément important, Johan Åkerman. Ce défenseur offensif si intelligent dans la relance restait sur une saison exceptionnelle, où il avait fait son retour en Elitserien après dix ans d'absence et obtenu ses premières sélections internationales à 34 ans (!), jusqu'à un bon Mondial. Malheureusement, il est moins chanceux cette année et s'est blessé au genou à la fin du tournoi Karjala. En son absence, ce sont ses coéquipiers finlandais Mikko Luoma et Pasi Puistola qui sont les meilleurs marqueurs chez les défenseurs. Le HV 71 semble toujours invulnérable à ces contrariétés, avec ses neuf points d'avance.

 

 Zilina (SVK)

Tandis que Vladimir Hiadlovsky (junior) a gagné la place de titulaire dans les cages de Tours, son père Vladimir Hiadlovsky (senior) s'est fait virer de son poste d'entraîneur de Zilina, après une série noire qui a vu le champion 2006 ne gagner qu'un match en quatorze journées. Il ne faut pas croire pour autant que le coach sert de seul fusible et que les joueurs sont épargnés. Ce n'est pas comme ça que ça se passe dans l'Extraliga slovaque ! La coutume locale est plutôt aux sanctions financières. Les hockeyeurs de Zilina s'étaient déjà vu retirer leurs primes d'octobre pour n'avoir pas redressé la barre comme les dirigeants l'avaient exigé.

Depuis le changement d'entraîneur, c'est une solution plus originale qui a été tentée : le club a décrété l'entrée gratuite pour les supporters pendant trois rencontres, car ce sont les joueurs qui paieront les recettes de match "normales" de leur poche ! Un nouveau système qui a immédiatement fonctionné : le premier match "offert" par les joueurs a été gagné 5-4, qui plus est contre le leader, le Slovan Bratislava. Le public en a eu pour son... euh non, pour leur argent !

 Olimpija Ljubljana (SLO)

L'Olimpija Ljubljana avait réussi d'excellents débuts dans la ligue autrichienne et avait même pris la tête du classement, mais le premier match de novembre (perdu 5-6 contre Innsbruck après avoir mené 4-0) a été le signe avant-coureur d'un mois catastrophique. L'entraîneur russo-slovène Ildar Rahmatullin s'est fait virer après cinq défaites consécutives pour être remplacé par un Américain, Mike Posma, chargé de motiver un peu plus les renforts étrangers. Les effets ont été limités. Avant la dernière victoire en date contre Graz, il n'y avait eu qu'un succès dans le mois, aux tirs au but dans le derby slovène contre Jesenice qui passionne toujours les foules : 4500 spectateurs se pressaient dans le Tivoli, plus du double des affluences "normales".

À titre de comparaison, le match précédent s'était joué devant à peine 600 personnes, face au club hongrois d'Alba Volán. Et il avait été perdu (1-4) contre une lanterne rouge dont ce n'était que la deuxième victoire de la saison. L'Olimpija et Alba Volán ont quelques points communs : les deux nouveaux intégrés dans la ligue autrichienne occupent les deux dernières positions du championnat, et ils viennent tous deux de virer leur entraîneur.

 

 

Le mois précédent (octobre 2007)

Le mois suivant (décembre 2007)

 

Retour au sommaire