Metallurg Magnitogorsk - Grenoble (17 novembre 1998)

 

European Hockey League 1998/99, groupe E, cinquième journée.

Grenoble est la troisième équipe étrangère à se déplacer à Magnitogorsk et son récit de voyage ne fait donc que confirmer les constats antérieurs. Les Brûleurs de Loups ne sont pas vraiment enchantés de la qualité de l'avion, mais sans vivre la même expérience traumatisante que Fribourg. Ils apprécient en revanche l'hôtel magnifique qui avait déjà enchanté le Sparta, ainsi que la belle ambiance avec écran géant et pompom girls qui règne dans cette patinoire construite en 1990 juste avant la chute de l'URSS.

Ravil Gusmanov avait reçu un prix de la fédération de hockey locale pour son but rapide contre Gottéron (après 19 secondes). Il bat son propre record - et même celui de l'EHL - en ouvrant cette fois le score en seulement 16 secondes. Avec le souvenir du match aller, on peut craindre le pire pour des Grenoblois qui se sont déplacés à cinq défenseurs (parce que le capitaine remplaçant Jeff Bonnard joue en attaque) et qui viennent d'apprendre quelques avant le match que leur entraîneur Jaroslav Jágr était sur le départ dès la fin de l'EHL. Pendant sept minutes, le Metallurg fait le siège de la zone offensive... mais les champions de France se défendent très courageusement. Onze secondes après la fin de la première pénalité du match (contre Nikulin), le Gréco-Slovaque Marius Konstantinidis réussit même à égaliser d'un tir en angle fermé. Le 1-1 après vingt minutes est inespéré.

Malheureusement, les Grenoblois ont fini ce tiers-temps à quatre, avec Lemoine en prison. Le retour de bâton arrive au deuxième tiers-temps avec un but d'Evgeny Koreshkov, évidemment sur passe de son frère. Quatre minutes plus tard, Jean-Christophe Filippin est pénalisé à son tour et l'international du Kazakhstan marque de nouveau, toujours en famille. La résistance est brisée et le jeu des Brûleurs de Loups paraît voler en éclat. Seul le gardien finlandais Mika Rautio évite que les buts ne s'enfilent comme de perles avec une énorme charge de travail.

Après ce naufrage, le troisième tiers-temps est mieux maîtrisé par Grenoble. Les Français retrouvent de la confiance défensive et rduisent même le score à 7-3 grâce à l'international junior Marc Billieras qui marque son tout premier but en EHL. Le Metallurg Magnitogorsk remporte quand même aussi cette troisième période avec des buts tardifs.

Commentaires d'après-match :

Valeri Belousov (entraîneur de Magnitogorsk) : "Ma mission principale était de bien préparer mes hommes pour ce match. Je ne regrette qu'une chose, la blessure de Valeri Karpov au cours de la première période."

Jaroslav Jágr (entraîneur de Grenoble) : "Nous remercions Magnitogorsk pour son accueil chaleureux et nous apprécions la qualité de notre jeu de nos hôtes, mais nous avons très mal joué."

 

Metallurg Magnitogorsk - Fribourg-Gottéron 9-3 (1-1, 6-1, 2-1)
Mardi 17 novembre 1998 à 19h30 au palais des sports de glace Ivan Romazan. 3580 spectateurs.
Arbitre : Jiří Balej (TCH) assisté de Valeri Khudaygulov et Sergei Shelyanin (RUS).
Pénalités : Magnitogorsk 18' (4', 8', 6'), Fribourg 22' (4', 4'+10', 4').
Tirs : Magnitogorsk 48 (13, 20, 15), Fribourg 17 (3, 9, 5).

Évolution du score :
1-0 à 00'16" : Gusmanov assisté de E. Koreshkov
1-1 à 10'50" : Konstantinidis assisté de S. Bachelet
2-1 à 20'57" : E. Koreshkov assisté de A. Koreshkov et Gusmanov (sup. num.)
3-1 à 25'05" : E. Koreshkov assisté de A. Koreshkov et Gusmanov (sup. num.)
4-1 à 28'25" : Glovatsky assisté de Golts et Popov
5-1 à 29'31" : Borodulin assisté d'Osipov et Popov
5-2 à 32'36" : Podlaha assisté de Koivisto et Nokkosmäki (sup. num.)
6-2 à 32'57" : Popov assisté de Borodulin et Osipov
7-2 à 33'22" : Popov assisté d'Antipin
7-3 à 44'09" : Billieras assisté de Filippin
8-3 à 53'41" : Sapozhnikov assisté de Gomolyako et Kudinov
9-3 à 55'04" : A. Koreshkov assisté de Glovatsky et E. Koreshkov
 

Metallurg Magnitogorsk

Attaquants :
Aleksandr Koreshkov - Evgeni Koreshkov - Ravil Gusmanov
Valeri Karpov - Mikhaïl Borodulin (C) - Sergei Osipov
Aleksei Stepanov (2') - Andrei Kudinov - Sergei Gomolyako (4')
Dmitri Popov - Andrei Razin - Aleksandr Golts

Défenseurs :
Andrei Sapozhnikov - Andrei Sokolov (4')
Vadim Glovatsky - Valeri Nikulin (8')
Igor Zemlyanoy - Vladimir Antipin

Gardien :
Boris Tortunov

Remplaçant : Sergei Zemchyonok (G). Absents : Oleg Mikulchik, Oleg Leontiev, Sergei Tertyshny (surnuméraires), Konstantin Shafranov (blessé).

Grenoble

Attaquants :
Jean-François Bonnard (C) - Marius Konstantinidis - Mathieu Bellet
Marc Billieras (2') - Rami Koivisto - Josef Podlaha
Nicolas Rey-Gaurez (2') - Simon Bachelet (10') - Xavier de Murcia

Défenseurs :
Jean-Philippe Lemoine (2') - Nemo Nokkosmäki
Ari Salo (2') - Jean-Christophe Filippin (4')
Sébastien Caterino

Gardien :
Mika Rautio

Remplaçant : Édouard Denis (G). Absents : Mikko Lempiäinen (saison terminée sur blessure), Martin Roh, Benoît Bachelet, Benjamin Agnel.

 

Retour à l'EHL