NHL 1940/41

 

Saison régulière (48 matches)

                           Pts    V VP  N  DP D     BP-BC   Diff
1 Boston Bruins             67   25  2 13  1  7    168-102  +66
2 Toronto Maple Leafs       62   25  3  6  0  14   145-99   +46
3 Detroit Red Wings         53   18  3 11  2  14   112-102  +10
4 New York Rangers          50   21  0  8  5  14   143-125  +18
5 Chicago Black Hawks       39   12  4  7  0  25   112-139  -27
6 Canadiens de Montréal     38   15  1  6  4  22   121-147  -26
7 New York Americans        27    6  2 11  3  26    99-186  -87

Juste après la fin de la saison 1940, la NHL a organisé une réunion de crise pour évoquer la situation des Canadiens de Montréal : deux ans après la fin des Maroons, la ligue ne peut pas se permettre de perdre son dernier représentant dans la ville qui est à l'origine du hockey sur glace. Conn Smythe, le directeur des Toronto Maple Leafs propose alors d'y envoyer le coach Dick Irvin, qu'il a décidé de remplacer après la défaite en finale. Il arrive juste après Tommy Gorman, qui a déjà remporté la coupe Stanley avec les Sénateurs d'Ottawa (comme manager), les Black Hawks de Chicago (comme entraîneur-manager) et les Maroons de Montréal (comme entraîneur-manager). Les deux hommes vont transformer les Canadiens, chacun dans leur domaine de responsabilité.

Le manager Tommy Gorman est un promoteur-né qui s'occupe de reconquérir le public. Il organise le recrutement en engageant notamment le centre Johnny Quilty (venu de la ligue de la ville d'Ottawa) et l'ailier droit Joe Benoit (des Trail Smoke Eaters, champions du monde 1939) qui deviennent immédiatement les nouveaux meneurs offensifs. Il met plus généralement en place un véritable dépistage et commence par envoyer Paul Haynes - un attaquant de l'équipe alors blessé - en tournée de détection dans l'ouest canadien. Haynes en revient avec Elmer Lach - un joueur que Conn Smythe avait jugé trop petit trois ans plus tôt au camp de Toronto - et le défenseur Paul Reardon, deux futurs cadres de l'équipe.

Quant au coach Dick Irvin, sa mission est de ramener de la discipline dans une équipe qui s'est habituée à la défaite et où règne le chacun-pour-soi. Il veille à la diététique en faisant peser tous les joueurs chaque semaine et en organisant un repas "protéiné" à base de viande à 15h avant chaque match. Lors d'un déplacement à New York, Irvin s'étonne de l'absence du vétéran Paul Haynes au dîner d'équipe. Le capitaine Toe Blake lui répond alors de ne pas s'en faire car Haynes va toujours à l'opéra lorsque le calendrier lui permet d'aller à New York un dimanche ! Irvin vire aussitôt le mélomane pour en faire un exemple. Et c'est ainsi que s'achève la carrière NHL de Haynes, le joueur qui a recruté Elmer Lach - en pratique son successeur au poste de centre - et qui en a été bien mal récompensé...

La première étape du redressement des Canadiens est en tout cas accomplie : ils accèdent aux play-offs.

 

Meilleurs marqueurs de la saison régulière (tous canadiens)

                                    MJ    B   A  Pts   Pén
 1 Bill Cowley          Boston      46   17  45   62   16'
 2 Bryan Hextall        NY Rangers  48   26  18   44   16'
 3 Gordie Drillon       Toronto     42   23  21   44    2'
 4 Syl Apps             Toronto     41   20  24   44    6'
 5 Syd Howe             Detroit     48   20  24   44    8'
 6 Lynn Patrick         NY Rangers  48   20  24   44   12'
 7 Neil Coville         NY Rangers  48   14  28   42   28'
 8 Eddie Wiseman        Boston      47   16  24   40   10'
 9 Bobby Bauer          Boston      48   17  22   39    2'
10 Roy Conacher         Boston      41   24  14   38    7'
11 Sweeney Schriner     Toronto     48   24  14   38    6'
12 Milt Schmidt         Boston      45   13  25   38   23'
13 Phil Watson          NY Rangers  40   11  25   36   49'
14 Nick Metz            Toronto     47   14  21   35   10'
15 Billy Taylor         Toronto     47    9  26   35   15'

Meilleurs gardiens

                                    MJ    Min    Moy.
1 Turk Broda            Toronto     48   2970    2,00 (Vézina)
2 Frank Brimsek (USA)   Boston      48   3040    2,01
  Johnny Mowers         Detroit     48   3040    2,01
4 Dave Kerr             New York    48   3010    2,49
5 Paul Goodman          Chicago     21   1320    2,50
6 Bert Gardiner         Montréal    42   2600    2,75

 

Les trophées

Meilleur joueur (trophée Hart) : Bill Cowley (Boston Bruins).

Meilleure recrue (trophée Calder) : Johnny Quilty (Canadiens de Montréal).

Fair-play (trophée Lady Byng) : Bobby Bauer (Boston Bruins).

Meilleur entraîneur : Cooney Weiland (Boston Bruins).

Première équipe all-star : Turk Broda (Toronto) ; Wally Stanowski (Toronto) - Dit Clapper (Boston) ; Sweeney Schriner (Toronto) - Bill Cowley (Boston) - Bryan Hextall (NY Rangers).

Deuxième équipe all-star : Frank Brimsek (Boston) ; Ott Heller (NY Rangers) - Earl Seibert (Chicago) ; Woody Dumart (Boston) - Syl Apps (Toronto) - Bobby Bauer (Boston).

 

Play-offs

Tour préliminaire (20, 22/23 et 25 mars 1941)

Chicago - Montréal 2-1 (1-1,0-0,1-0)
Montréal - Chicago 4-3 a.p. (2-1,1-1,0-1,0-0,1-0)
Chicago - Montréal 3-2 (1-0,1-2,1-0)

Detroit - New York Rangers 2-1 a.p. (0-0,1-0,0-1,1-0)
New York Rangers - Detroit 3-1 (1-0,0-0,2-1)
Detroit - New York Rangers 3-2 (2-1,0-0,1-1)

Les Rangers, tenants du titre, sont éliminés d'entrée.

 

Demi-finale entre les deux premiers de saison régulière (20, 22, 25, 27, 29 mars, 1er et 3 avril 1941)

Boston - Toronto 3-0 (0-0,1-0,2-0)
Boston - Toronto 3-5 (2-0,0-4,1-1)
Toronto - Boston 7-2 (1-1,3-1,3-0)
Toronto - Boston 1-2 (0-0,0-1,1-1)
Boston - Toronto 1-2 a.p. (1-1,0-0,0-0,0-1)
Toronto - Boston 1-2 (0-0,0-0,1-2)
Boston - Toronto 2-1 (1-1,0-0,1-0)

Le duel entre les deux meilleures équipes de la saison a vraiment tout de la finale avant l'heure. L'avantage dans la série change continuellement de main. Au match 6, l'ouverture du score de Gordon Drillon déclenche la réplique de Bobby Bauer dans la minute qui suit, bientôt imité par Herb Cain qui marque son deuxième but gagnant dans la série. Boston récupère l'avantage de la glace, et au dernier match, Flash Hollett égalise encore une minute après le premier but de Toronto (signé Bucko McDonald). C'est finalement à six minutes de la fin que Mel Hill - déjà connu pour ses trois buts en prolongation au même stade de la compétition deux ans plus tôt - redevient décisif en qualifiant les Bruins en finale.

 

Demi-finale de repêchage entre les vainqueurs du tour préliminaire (27 et 30 mars 1941)

Detroit - Chicago 3-1 (1-0,1-0,1-1)
Chicago - Detroit 1-2 a.p. (0-0,1-1,0-0,0-1)

Déjà buteur en prolongation au tour précédent, Gus Giesbrecht récidive pour qualifier Detroit en finale.

 

Finale (6, 8, 10 et 12 avril 1941)

Boston - Detroit 3-2 (1-0,1-0,1-2)
Boston - Detroit 2-1 (0-0,0-0,2-1)
Detroit - Boston 2-4 (2-2,0-1,0-1)
Detroit - Boston 1-3 (1-0,0-0,0-3)

Après avoir dominé la saison régulière (1 défaite sur leurs 32 dernières parties dont une série-record de 23 matches d'invincibilité), les Bruins de Boston remportent logiquement la Coupe Stanley. La formule rend la finale moins palpitante puisque les vainqueurs ont déjà écarté leur adversaire le plus dangereux en demi-finale. Detroit n'arrive pas à désarçonner le gardien Frank Brimsek durant cette finale.

 

Meilleurs marqueurs des play-offs (tous canadiens sauf mention contraire)

                                   MJ   B  A Pts  Pén
1 Milt Schmidt          Boston     11   5  6  11   9'
2 Eddie Wiseman         Boston     11   6  2   8   0'
3 Syd Howe              Detroit     9   1  7   8   0'
4 Carl Liscombe         Detroit     8   4  3   7  12'
5 Nick Metz             Toronto     7   3  4   7   0'
  Flash Hollett         Boston     11   3  4   7   8'
7 Cully Dahlstrom (USA) Chicago     5   3  3   6   2'
8 Terry Reardon         Boston     11   2  4   6   6'
9 Roy Conacher          Boston     11   1  5   6   0'

 

 

La saison précédente (1939/40)

La saison suivante (1941/42)

 

Retour aux archives