NHL 1999/2000

 

Classements (82 matches)

La prolongation de cinq minutes est désormais jouée à 4 contre 4, et pour inciter les équipes à plus attaquer, l'équipe qui la perd empoche un point.

Conférence Est

                             Pts    V VP  N  DP D     BP-BC   Diff
 1 Philadelphia Flyers    A  105   45  6 12  3  25   237-179  +58
 2 Washington Capitals    S  102   44  5 12  2  26   227-194  +33
 3 Toronto Maple Leafs    N  100   45  7  7  3  30   246-222  +24
 4 New Jersey Devils      A  103   45  3  8  5  29   251-203  +48
 5 Florida Panthers       S   98   43  3  6  6  33   244-209  +35
 6 Ottawa Senators        N   95   41  2 11  2  30   244-210  +34
 7 Pittsburgh Penguins    A   88   37  3  8  6  37   241-236  +5
 8 Buffalo Sabres         N   85   35  5 11  4  36   213-204  +9
 9 Carolina Hurricanes    S   84   37  4 10  0  35   217-216  +1
10 Canadiens de Montréal  N   83   35  4  9  4  38   196-194  +2
11 New York Rangers       A   73   29  6 12  3  41   218-246  -28
12 Boston Bruins          N   73   24  1 19  6  39   210-248  -38
13 New York Islanders     A   58   24  5  9  1  49   194-275  -81
14 Tampa Bay Lightning    S   54   19  0  9  7  54   204-310  -106
15 Atlanta Trashers       S   39   14  0  7  4  61   170-313  -143

N : division nord-est ; A : division Atlantique ; S : division sud-est. Les champions de division sont classés aux trois premières places.

Philadelphie domine la conférence avec son jeu rugueux. C'est la première fois de l'histoire que Montréal et Boston sont tous deux éliminés des séries.

La nouvelle franchise des Atlanta Thrashers a sélectionné le centre tchèque Patrik Stefan en premier choix de la draft, un gros gabarit créatif qui joue déjà en Amérique du nord dans les ligues mineures. Elle attendra de lui vainement qu'il devienne un joueur majeur, puisqu'il aura les pires statistiques en carrière d'un numéro 1 de draft.

 

Conférence Ouest

                             Pts    V VP  N  DP D     BP-BC   Diff
 1 Saint Louis Blues      C  114   51  5 11  1  20   248-165  +83
 2 Dallas Stars           P  102   43  3 10  6  29   211-184  +27
 3 Colorado Avalanche     N   96   42  5 11  1  29   233-201  +32
 4 Detroit Red Wings      C  108   48  4 10  2  24   278-210  +68
 5 Los Angeles Kings      P   94   39  5 12  4  31   245-228  +17
 6 Phoenix Coyotes        P   90   39  4  8  4  35   232-228  +4
 7 Edmonton Oilers        N   88   32  4 16  8  34   226-212  +14
 8 San José Sharks        P   87   35  4 10  7  37   225-214  +11
 9 Anaheim Mighty Ducks   P   83   34  3 12  3  36   217-227  -10
10 Vancouver Canucks      N   83   30  4 15  9* 37   227-237  -10
11 Chicago Blackhawks     C   78   33  5 10  2  39   242-245  -3
12 Calgary Flames         N   77   31 11 10  5  41   211-256  -45
13 Nashville Predators    C   70   28  4  7  7  47   199-240  -41

N : division nord-ouest ; C : division centrale ; P : division Pacifique. Les champions de division sont classés aux trois premières places.

* la défaite en prolongation de Vancouver contre Edmonton n'a rapporté aucun point car les Canucks ont enlevé leur gardien dans le temps supplémentaire. Si une équipe encaisse un but dans ces conditions, elle perd le bénéfice de son point dans le temps réglementaire. C'était l'avant-dernier match de Vancouver qui avait absolument besoin d'une victoire pour avoir encore une chance d'accéder aux play-offs.

 

Meilleurs marqueurs de la saison régulière

                                         MJ    B   A  Pts   +/-   Pén
 1 Jaromír Jágr (TCH)      Pittsburgh    63   42  54   96   +25   50'
 2 Pavel Bure (RUS)        Florida       74   58  36   94   +25   16'
 3 Mark Recchi (CAN)       Philadelphie  82   28  63   91   +20   50'
 4 Paul Kariya (CAN)       Anaheim       74   42  44   86   +22   24'
 5 Teemu Selänne (FIN)     Anaheim       79   33  52   85    +6   12'
 6 Owen Nolan (CAN)        San José      78   44  40   84    -1  110'
 7 Tony Amonte (USA)       Chicago       82   43  41   84   +10   48'
 8 Mike Modano (USA)       Dallas        77   38  43   81     0   48'
 9 Joe Sakic (CAN)         Colorado      60   28  53   81   +30   28'
10 Steve Yzerman (CAN)     Detroit       78   35  44   79   +28   34'
11 Brendan Shanahan (CAN)  Detroit       78   41  37   78   +24  105'
12 Jeremy Roenick (USA)    Phoenix       75   34  44   78   +11  102'
13 John LeClair (USA)      Philadelphie  82   40  37   77    +8   36'
14 Valeri Bure (RUS)       Calgary       82   35  40   75    -7   50'
15 Pavol Demitra (SVK)     Saint Louis   71   28  47   75   +34    8'
16 Luc Robitaille (CAN)    Los Angeles   71   36  38   74   +11   68'
17 Mats Sundin (SUE)       Toronto       73   32  41   73   +16   46'
18 Doug Gilmour (CAN)      Chic./Buff.   74   25  48   73    -9   63'
19 Ron Francis (CAN)       Carolina      78   23  50   73   +10   18'
20 Nicklas Lidström (SUE)  Detroit       81   20  53   73   +19   18'

Meilleurs gardiens

                                            Min      %
 1 Ed Belfour (CAN)         Dallas         3620    91,9%
 2 Dominik Hasek (TCH)      Buffalo        2066    91,9%
 3 José Théodore (CAN)      Montréal       1655    91,9%
 4 Brian Boucher (USA)      Philadelphie   2038    91,8%
 5 Olaf Kölzig (ALL)        Washington     4371    91,7%
 6 Mike Vernon (CAN)        SJ/Florida     2791    91,7%
 7 Curtis Joseph (CAN)      Toronto        3801    91,5%
 8 Trevor Kidd (CAN)        Florida        1574    91,5%
 9 Patrick Roy (CAN)        Colorado       3704    91,4%
10 Tommy Salo (SUE)         Edmonton       4164    91,4%

 

Les trophées

Meilleur joueur (trophée Hart) : Chris Pronger (Saint Louis).

Meilleur joueur élu par ses pairs (trophée Lester B. Pearson) : Jaromir Jagr (Pittsburgh).

Meilleur gardien (trophée Vezina) : Olaf Kölzig (Washington).

Meilleur défenseur (trophée Norris) : Chris Pronger (Saint Louis).

Meilleur attaquant défensif (trophée Selke) : Steve Yzerman (Detroit).

Meilleure recrue (trophée Calder) : Scott Gomez (New Jersey).

Fair-play (trophée Lady Byng) : Pavol Demitra (Saint Louis).

Persévérance (trophée Masterton) : Ken Daneyko (New Jersey).

Meilleur entraîneur (trophée Jack Adams) : Joël Quenneville (Saint Louis).

Équipe all-star : Olaf Kölzig (Washington) ; Nicklas Lidström (Detroit) - Chris Pronger (Saint Louis) ; Brendan Shanahan (Detroit) - Steve Yzerman (Detroit) - Jaromir Jagr (Pittsburgh).

Deuxième équipe all-star : Roman Turek (Saint Louis) ; Éric Desjardins (Philadelphie) - Rob Blake (Los Angeles) ; Paul Kariya (Anaheim) - Mike Modano (Dallas) - Pavel Bure (Florida).

Équipe-type des recrues : Brian Boucher (Philadelphie) ; Brad Stuart (San José) - Brian Rafalski (New Jersey) ; Simon Gagné (Philadelphie) - Michael York (New York Rangers) - Scott Gomez (New Jersey).

 

Play-offs

Premier tour

13, 14, 16, 18 et 20 avril 2000

Philadelphie - Buffalo 3-2 (2-0,0-2,1-0)
Philadelphie - Buffalo 2-1 (0-1,1-0,1-0)
Buffalo - Philadelphie 0-2 (0-1,0-0,0-1)
Buffalo - Philadelphie 3-2 a.p. (1-0,1-2,0-0,1-0)
Philadelphie - Buffalo 5-2 (1-1,2-1,2-0)

Doug Gilmour, le vétéran acquis par Buffalo avant la clôture des échanges, souffre d'une gastro-entérite. Même le retour de blessure de Dominik Hasek ne peut plus sauver Buffalo de sa première élimination précoce depuis cinq ans. Au deuxièème match, un but de John LeClair a été validé par erreur alors qu'il est entré par un trou dans le filet.

13, 15, 17, 19 et 21 avril 2000

Washington - Pittsburgh 0-7 (0-3,0-3,0-1)
Pittsburgh - Washington 2-1 a.p. (0-1,1-0,0-0,1-0)
Pittsburgh - Washington 4-3 (0-1,2-1,2-1)
Washington - Pittsburgh 3-2 (1-2,1-0,1-0)
Washington - Pittsburgh 1-2 (1-1,0-0,0-1)

L'indisponibilité de la salle de Pittsburgh déplace l'ordre normal des séries. Washington ne reçoit donc qu'une fois, et la foule locale est vite réduite au silence par le jeu ouvert et offensif des Penguins, qui prennent ensuite le large chez eux. Les Capitals sont éliminés sur un coup du sort, quand un centre de Jagr est dévié contre son camp par le patin du défenseur Calle Johansson.

12, 15, 17, 19, 22 et 24 avril 2000

Toronto - Ottawa 2-0 (0-0,1-0,1-0)
Toronto - Ottawa 5-1 (0-0,4-1,1-0)
Ottawa - Toronto 4-3 (1-0,1-1,2-2)
Ottawa - Toronto 2-1 (0-0,1-0,1-1)
Toronto - Ottawa 2-1 a.p. (0-0,0-1,1-0,1-0)
Ottawa - Toronto 2-4 (1-0,1-4,0-0)

La première ligne d'Ottawa (Arvedsson-Bonk-Hossa) ne marque pas un seul but lors de la série. Steve Thomas est le héros de Toronto en marquant deux fois au match 5 puis en inscrivant deux points de plus au match 6 pour remonter deux buts de retard.

13, 16, 18 et 20 avril 2000

New Jersey - Florida 4-3 (3-2,1-1,0-0)
New Jersey - Florida 2-1 (0-1,1-0,1-0)
Florida - New Jersey 1-2 (1-0,0-1,0-1)
Florida - New Jersey 1-4 (1-0,0-2,0-2)

Scott Stevens est chargé de couper les espaces de Pavel Bure par un marquage serré et les Devils retrouvent le second tour après trois années de doutes.

 

12, 15, 17, 19, 21, 23 et 25 avril 2000

Saint-Louis - San José 5-3 (2-2,1-0,2-1)
Saint-Louis - San José 2-4 (1-1,0-0,1-3)
San José - Saint-Louis 2-1 (1-1,0-0,1-0)
San José - Saint-Louis 3-2 (1-0,1-2,1-0)
Saint-Louis - San José 5-3 (3-1,0-2,2-0)
San José - Saint-Louis 2-6 (0-1,1-5,1-0)
Saint-Louis - San José 1-3 (0-2,0-1,1-0)

Les Blues sont la seconde équipe de l'histoire à se faire sortir au premier tour après avoir remporté le Trophée du Président (remis depuis 1986 au vainqueur de la saison régulière).

12, 13, 16, 18 et 21 avril 2000

Dallas - Edmonton 2-1 (0-0,1-0,1-1)
Dallas - Edmonton 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Edmonton - Dallas 5-2 (3-0,2-2,0-0)
Edmonton - Dallas 3-4 (2-2,1-1,0-1)
Dallas - Edmonton 3-2 (0-0,2-1,1-1)

Dallas élimine Edmonton pour la troisième année de suite, avec un but décisif de Brett Hull servi par une belle passe de Joe Nieuwendyk.

13, 15, 17, 19 et 21 avril 2000

Colorado - Phoenix 6-3 (4-0,1-2,1-1)
Colorado - Phoenix 3-1 (2-0,1-1,0-0)
Phoenix - Colorado 2-4 (0-0,1-2,1-2)
Phoenix - Colorado 3-2 (2-0,1-1,0-1) 
Colorado - Phoenix 2-1 (0-0,1-1,1-0)

"Nous avons été battus par meilleurs que nous", résume simplement Bobby Francis, le coach de Phoenix.

13, 15, 17 et 19 avril 2000

Detroit - Los Angeles 2-0 (0-0,1-0,1-0)
Detroit - Los Angeles 8-5 (4-3,2-1,2-1)
Los Angeles - Detroit 1-2 (0-1,0-1,1-0)
Los Angeles - Detroit 0-3 (0-2,0-0,0-1)

Les Kings ne marquent pas une seule fois en 23 avantages numériques, alors que le jeu de puissance de Detroit marque 8 buts

 

Demi-finales de conférence

27, 29 avril, 2, 4, 7 et 9 mai 2000

Philadelphie - Pittsburgh 0-2 (0-1,0-1,0-0)
Philadelphie - Pittsburgh 1-4 (0-1,0-2,1-1)
Pittsburgh - Philadelphie 3-4 a.p. (0-2,2-0,1-1,0-1)
Pittsburgh - Philadelphie 1-2 a.p. (1-0,0-0,0-1,0-0,0-0,0-0,0-0,0-1)
Philadelphie - Pittsburgh 6-3 (2-0,3-1,1-2)
Pittsburgh - Philadelphie 1-2 (0-1,0-1,1-0)

On ne donne pas cher de la peau de Pittsburgh, qui n'a plus gagné à Philadelphie depuis 16 rencontres. Les Penguins s'imposent deux fois à l'extérieur... mais perdent deux fois chez eux. Au match 4, après 152 minutes de jeu, le plus long match de NHL depuis les années 1930, Keith Primeau prend le palet dans les bandes, feinte Kasparaitis et marque d'un vif tir du poignet. Le défenseur rookie Andy Delmore marque un doublé au match 3 et un triplé au match 5 pour qualifier les Flyers.

27, 29 avril, 1er, 3, 6 et 8 mai 2000

Toronto - New Jersey 2-1 (0-0,1-1,1-0)
Toronto - New Jersey 0-1 (0-1,0-0,0-0)
New Jersey - Toronto 5-1 (0-0,3-0,2-1)
New Jersey - Toronto 2-3 (1-2,0-0,1-1)
Toronto - New Jersey 3-4 (1-1,1-1,1-2)
New Jersey - Toronto 3-0 (1-0,1-0,1-0)

Martin Brodeur termine par le blanchissage le plus facile de sa carrière : il a affronté... six tirs ! Après un but à la première minute, le match a viré à la démonstration de positionnement défensif de la part des Devils.

 

28, 30 avril, 2, 5 et 7 mai 2000

Dallas - San José 4-0 (2-0,0-0,2-0)
Dallas - San José 1-0 (1-0,0-0,0-0)
San José - Dallas 2-1 (0-1,2-0,0-0)
San José - Dallas 4-5 (2-2,2-3,0-0)
Dallas - San José 1-4 (0-2,0-0,1-2)

Owen Nolan, le capitaine des Sharks, est blessé au pied et à l'épaule. Il revient pour marquer le but décisif de la seule victoire, mais manque à nouveau le dernier match, tout comme le défenseur le plus physique Bryan Marchment. Une aubaine pour Dallas qui joue au complet pour la première fois de la saison et qui a bien été lancé par deux blanchissages d'Ed Belfour.

27, 29 avril, 1er, 3 et 5 mai 2000

Colorado - Detroit 2-0 (1-0,1-0,0-0)
Colorado - Detroit 3-1 (2-0,0-0,1-1)
Detroit - Colorado 3-1 (1-0,1-1,1-0)
Detroit - Colorado 2-3 a.p. (0-0,1-1,1-1,0-1)
Colorado - Detroit 4-2 (0-0,2-1,2-1)

Steve Yzerman ne marque pas dans ces playoffs et l'offensive des Wings bute sur Patrick Roy. La star suédoise Peter Forsberg donne le but vainqueur à Chris Drury au quatrième match, puis le marque lui-même le but gagnant au cinquième match.

 

Finales de conférence

14, 16, 18, 20, 22, 24 et 26 mai 2000

Philadelphie - New Jersey 1-4 (1-3,0-0,0-1)
Philadelphie - New Jersey 4-3 (1-1,1-2,2-0)
New Jersey - Philadelphie 2-4 (1-2,0-1,1-1)
New Jersey - Philadelphie 1-3 (0-1,1-0,0-2)
Philadelphie - New Jersey 1-4 (0-2,1-1,0-1)
New Jersey - Philadelphie 2-1 (0-0,0-0,2-1)
Philadelphie - New Jersey 1-2 (0-1,1-0,0-1)

Jamais une équipe n'avait perdu une finale de Conférence après avoir mené 3 victoires à 1. Eric Lindros fait pourtant son grand retour au match 6 après dix semaines d'absence pour commotion cérébrale. Il marque le seul but de son équipe, et s'en est vu refusé un marqué juste après la sirène en deuxième période. Mais le surlendemain, Lindros quitte de nouveau le jeu après avoir reçu le coude de Scott Stevens dans la tête. Un doublé de Patrik Elias donne la victoire aux Devils.

13, 15, 19, 21, 23, 25 et 27 mai 2000

Dallas - Colorado 0-2 (0-0,0-2,0-0)
Dallas - Colorado 3-2 (0-0,2-1,1-1)
Colorado - Dallas 2-0 (1-0,1-0,0-0)
Colorado - Dallas 1-4 (1-2,1-1,0-1)
Dallas - Colorado 3-2 a.p. (0-1,2-0,0-1,1-0)
Colorado - Dallas 2-1 (0-0,1-1,1-0)
Dallas - Colorado 3-2 (2-0,1-0,0-2)

Ray Bourque, l'ancien défenseur de Boston recruté en mars par Colorado, est en quête de sa première Coupe Stanley à 39 ans. Il marque pour ainsi dire les deux buts au match 6, puisque son second tir touche le poteau de Chris Drury avant de lancer. Mais au match 7, à une minute de la fin, son lancer heurte le poteau. Dallas garde l'avantage.

 

Finale (30 mai, 1er, 3, 5, 8 et 10 juin 2000)

New Jersey - Dallas 7-3 (1-1,3-0,3-2)
New Jersey - Dallas 1-2 (1-1,0-0,0-1)
Dallas - New Jersey 1-2 (1-1,0-1,0-0)
Dallas - New Jersey 1-3 (0-0,1-0,0-3)
New Jersey - Dallas 0-1 a.p. (0-0,0-0,0-0,0-0,0-0,0-1)
Dallas - New Jersey 1-2 a.p. (0-0,1-1,0-0,0-0,0-1)

Les gardiens Ed Belfour et Martin Brodeur se livrent un incroyable duel au cinquième match, jusqu'à ce que Mike Modano marque après 106 minutes. Deux jours plus tard, il faut attendre 88 minutes pour que Patrik Elias dans le coin trouve une passe du revers vers Jason Arnott, seul devant la cage pour le but du titre. L'ancien défenseur devenu entraîneur, Larry Robinson, a fait de New Jersey une forteresse défensive symbolisée par le rude capitaine Scott Stevens.

 

Meilleur joueur des play-offs (trophée Conn-Smythe) : Scott Stevens (New Jersey Devils).

Meilleurs marqueurs des play-offs

                                      MJ   B   A Pts  +/-   Pén
1 Brett Hull (USA)       Dallas       23  11  13  24   +3    4'
2 Mike Modano (USA)      Dallas       23  10  13  23   +3   10'
3 Jason Arnott (CAN)     New Jersey   23   8  12  20   +7   18'
4 Patrik Elias (TCH)     New Jersey   23   7  13  20   +9    9'
5 Mark Recchi (CAN)      Philadelphie 18   6  12  18   +3    6'
6 Petr Sykora (TCH)      New Jersey   23   9   8  17   +8   10'
7 Jaromir Jagr (TCH)     Pittsburgh   11   8   8  16   +5    6'
8 Peter Forsberg (SUE)   Colorado     16   7   8  15   +9   12'
9 Adam Deadmarsh (CAN)   Colorado     17   4  11  15   +7   21'

 

 

La saison précédente (1998/99)

La saison suivante (2000/01)

 

Retour aux archives