Présentation des championnats du monde 2019

 

La Suède restera la dernière équipe à avoir été sacrée championne du monde aux tirs au but, un exercice qui lui a rapporté les deux dernières médailles d'or. En systématisant la prolongation à 3 contre 3 à tous les stades de la compétition (5 minutes en poule puis 10 minutes à élimination directe), l'IIHF a aussi décidé qu'on jouerait la finale aussi longtemps qu'une équipe marque un but. Aucun pénalty ne rapportera de médaille d'or.

Une autre modification réglementaire, plus controversée, pourrait être décidée au Congrès. Avant que la course électorale à sa succession (en 2020) ne s'ouvre, le président suisse de l'IIHF René Fasel souhaite en effet que la surface de glace passe aux dimensions NHL (26 mètres de large au lieu de 30) en 2022, aussi bien pour les Jeux Olympiques de Pékin que pour les championnats du monde qui suivront en Finlande, qui pourraient se tenir - il n'y a pas encore d'accord - dans la nouvelle aréna de Tampere. Si celle-ci était bâtie sur ces dimensions - ce qui aurait l'argument financier de permettre d'installer des sièges en plus... - elle définirait un nouveau standard, alors que les patinoires finlandaises sont le plus souvent à la taille hybride de 28 mètres. Ce vote annonce-t-il une uniformisation et la disparition d'une des différences sportives et culturelles qui ont marqué le hockey sur glace depuis soixante ans ?

Il n'y a pas que la dimension de la glace pour les prochains Jeux olympiques qui sera décidée, il y a aussi le plateau des qualifiés. Si la Chine est confirmée en tant que pays organisateur, ce sont les huit premiers seront qualifiés d'office pour les JO. Ils seront très difficiles à rattraper, sauf contre-performance très nette des Suisses ou des Allemands. Le classement IIHF actualisé avant la compétition est en effet le suivant : 1 Suède 3375, 2 Canada 3365, 3 Russie 3340, 4 Finlande 3235, 5 États-Unis 3230, 6 République tchèque 3185, 7 Suisse 3145, 8 Allemagne 3135, 9 Norvège 2925, 10 Lettonie 2905, 11 Slovaquie 2900, 12 Danemark 2825, 13 France 2820, 14 Bélarus 2715, 15 Autriche 2635, 16 Italie 2580, 17 Slovénie 2580, 18 Corée du Sud 2560, 19 Kazakhstan 2530, 20 Grande-Bretagne 2420... Rappelons que chaque place d'écart au classement à la fin du championnat vaut 20 points (plus 20 points supplémentaires pour l'accès au quart de finale).

Les équipes classées de 9 à 11 organiseront les trois tournois de qualification olympique : Norvège, Lettonie et Slovaquie partent avec un avantage assez net. La France et le Danemark, dans le même groupe, sont en rivalité directe, puisque le meilleur d'entre eux devrait jouer son ticket olympique chez le moins bon du trio cité ci-dessus.

Lire aussi l'ambiance à Košice dans l'article : La République du hockey, vraiment ?

Groupe A (à Košice) : États-Unis, Canada, Finlande, Slovaquie, Allemagne, Danemark, France, Grande-Bretagne.

Groupe B (à Bratislava) : Suède, Russie, Tchéquie, Suisse, Lettonie, Norvège, Autriche, Italie.

La saison internationale.

 

 

Groupe A (à Košice)

 

Le pli a été pris. Les hockeyeurs des États-Unis ne snobent plus les championnats du monde et ont suivi l'exemple du meilleur d'entre eux, Patrick Kane, qui a accepté pour la seconde année consécutive la charge du capitanat. La médaille de bronze obtenue l'an passé ne suffit plus à satisfaire les Américains, qui veulent enfin accéder à une finale de championnat du monde, et qui en ont clairement les moyens. Six des huit meilleurs marqueurs de l'équipe 2018 sont revenus, sans rien avor perdu de leur motivation.

L'expérience internationale est nécessaire, et l'entraîneur Jeff Blashill l'a acquise. Il revient une troisième année consécutive, avec une douzaine de joueurs qu'il a déjà entraînés. Ses leaders habituels depuis deux ans, tels le technique Johnny Gaudreau et le centre à tout faire Dylan Larkin, sont toujours présents. Ces joueurs américains sont tous d'excellents patineurs, ils s'annoncent redoutables aux mises au jeu, et ils ne manquent pas de joueurs capables de faire la différence offensivement. Ils disposent même d'un atout supplémentaire avec le leader défensif Ryan Suter, remis de sa vilaine blessure à la cheville de l'an dernier. En NHL, il a repris ses habitudes d'amasser un très gros temps de jeu sans manquer un match, ce qui en fait un leader défensif complet et extrêmement utile.

L'attraction supplémentaire vient du grand espoir Jack Hughes, qui enchaîne un troisième championnat du monde la même année après les U20 et les U18. Meilleur marqueur de la jeune mais riche histoire du programme de développement américain (devant ses nouevaux collègues Keller, Matthews ou Kane), il devient le plus jeune joueur à représenter les États-Unis au championnats du monde à 17 ans et 11 mois, plus jeune de deux mois et demi que Phil Housley en 1982.

Une possible réserve concerne les gardiens. Leur expérience internationale cumulée est de... 18 minutes sans enjeu, jouées par Cory Schneider à la fin de la dernière Coupe du monde NHL, donc sur petite glace. Schneider et Demko n'ont connu les championnats du monde qu'en tant que troisièmes gardiens, à leur sortie d'université. La hiérarchie semble pré-établie, avec Cory Schneider en numéro 1 eu égard à son expérience. Le problème est que le gardien de New Jersey, dont le contrat à six millions de dollars court jusqu'en 2021, vient de vivre à 33 ans sa moins bonne saison. Il a même été un temps renvoyé en AHL, mais il s'est repris depuis le Nouvel An après des mois sans victoire. Il a reconquis les fans et si bien réagi que son concurrent Kinkaid (le gardien des États-Unis qui avait pris son poste l'an passé) a été échangé. Il semble bien trop tôt pour envoyer Schneider à la retraite, mais peut-il amener son équipe au titre ? De cette question dépend une bonne partie des ambitions américaines.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
 1 PRIMEAU Cayden       191  90  11/08/1999  Northeastern Univ.   NCAA   36   2,09   93,3%
30 DEMKO Thatcher       193  87  08/12/1995  Vancouver Canucks    NHL     9   2,81   91,3%
                                             Utica Comets         AHL    16   2,58   91,1%
35 SCHNEIDER Cory       191  91  18/03/1986  New Jersey Devils    NHL    26   3,06   90,3%
                                             Binghamton Devils    AHL     8   3,24   88,1%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 FOX Adam             178  84  17/02/1998  Harvard University   NCAA   33    9  39   48    14'
20 SUTER Ryan           188  94  21/01/1985  Minnesota Wild       NHL    82    7  40   47    41'
27 MARTINEZ Alec        185  95  26/07/1987  Los Angeles Kings    NHL    60    4  14   18     8'
43 HUGHES Quinn         178  78  14/10/1999  Univ. of Michigan    NCAA   32    5  28   33    16'
                                             Vancouver Canucks    NHL     5    0   3    3     2'
55 HANIFIN Noah         191  93  25/01/1997  Carolina Hurricanes  NHL    85    5  29   34    16'
76 SKJEI Brady          191  97  26/03/1994  New York Rangers     NHL    78    8  17   25    44'
86 WOLANIN Christian    188  84  17/03/1995  Bellevile Senators   AHL    40    7  24   31    24'
                                             Ottawa Senators      NHL    30    4   8   12     6'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 6 HUGHES Jack          178  77  14/05/2001  USA National U18 Team       48   33  75  108     4'
 9 EICHEL Jack          188  91  28/10/1996  Buffalo Sabres       NHL    77   28  54   82    26'
10 RYAN Derek           180  77  29/12/1986  Calgary Flames       NHL    86   14  25   39    26'
12 DeBRINCAT Alex       171  75  18/12/1997  Chicago Blackhawks   NHL    82   41  35   76    15'
13 GAUDREAU Johnny      174  72  13/08/1993  Calgary Flames       NHL    87   36  64  100    26'
18 KREIDER Chris        191 102  30/04/1991  New York Rangers     NHL    79   28  24   52    57'
19 KELLER Clayton       178  76  29/07/1998  Arizona Coyotes      NHL    82   14  33   47    24'
25 VAN RIEMSDYK James   191  98  04/05/1989  Philadelphia Flyers  NHL    66   27  21   48    18'
36 WHITE Colin          184  84  30/01/1997  Ottawa Senators      NHL    71   14  27   41    24'
41 GLENDENING Luke      180  87  28/04/1989  Detroit Red Wings    NHL    78   10  13   23    15'
71 LARKIN Dylan         185  88  30/07/1996  Detroit Red Wings    NHL    76   32  41   73    75'
72 VATRANO Frank        175  91  14/03/1994  Florida Panthers     NHL    81   24  15   39    38'
88 KANE Patrick         180  80  19/11/1988  Chicago Blackhawks   NHL    81   44  66  110    22'

Deux places en réserve restent libres.

Absents notables : John Gibson (G, refus), Ben Bishop (G, gardiens déjà définis à son élimination des play-offs NHL), Charlie McAvoy (D, play-offs NHL), Blake Wheeler (A, refus), Jake Guentzel (A, côtes), Auston Matthews (A, se fait enlever des vis dans la jambe), Anders Lee (A, fin de contrat).

 

 

Les championnats du monde n'ont jamais été organisés aussi tard puisque l'IIHF les a programmés après la fin du deuxième tour des play-offs NHL. Avec des joueurs de 27 des 31 franchises de la ligue nord-américaine disponibles dès le début de la compétition, l'argument de l'indisponibilité des joueurs est très affaibli. Le Canada aurait pu passer pour le principal bénéficiaire de la situation. Ce n'est pas si évident : le long délai depuis la fin de la saison régulière peut être dissuasif pour les joueurs pères de famille. Le staff canadien, qui avait l'habitude de composer ses équipes très tôt en laissant peu des places pour les éliminés en play-offs, a cette fois retardé comme jamais l'annonce de son effectif : aucun nom dévoilé à la fin de la saison régulière (sauf une indiscrétion sur le gardien Hart), et un seul nom de défenseur connu alors que le premier tour de play-offs était déjà achevé, le mobile Thomas Chabot. Mais le mystère ne cachait pas de surprise exceptionnelle.

En fait, dans ces Mondiaux, le seul absent du top-4 des marqueurs NHL de la saison (1 Kucherov, 3 Kane, 4 Draisaitl) est canadien. Il s'agit de Connor McDavid, victime d'une blessure à la jambe contre la bande au dernier match de saison régulière. C'est peut-être sur cette action que l'effectif canadien a commencé à prendre du plomb dans l'aile, en perdant l'effet attractif de la superstar. Mais les circonstances du second coup dur ont été plus rudes encore : John Tavares, qui avait annoncé qu'il ne refuserait jamais de porter les couleurs canadiennes, s'apprêtait à le prouver en les endossant pour la première fois depuis sa blessure aux Jeux olympiques de Sotchi (une blessure qui fut un des principaux arguments des propriétaires de franchises NHL pour ne plus libérer les joueurs pour les JO). Patatras : la veille du début de Mondial, Tavares, victime d'une blessure musculaire abdominale lors de la préparation, est rentré précipitamment se faire soigner à Toronto. Le Canada a donc perdu sur centre numéro 1. Le déclinant Kyle Turris a hérité d'un capitanat qui n'était peut-être pas prévu pour lui... Quant à l'ailier Mark Stone, qui était un attaquant parmi d'autres lors du dernier titre mondial du Canada (2016), il devient de facto le meneur offensif. Avec 12 points en 7 matches de play-offs NHL, Stone est assurément l'homme en forme.

Mais si Tavares laisse un vide, n'oublions pas que le Canada reste le Canada. Il peut trouver des jokers de dernière minute*. Il dispose en Sean Couturier d'un centre qui excelle dans la neutralisation des meilleurs trios adverses. L'effectif reste largement supérieur à tous les adversaires européens de son groupe. Et même la première place de poule ne lui est pas interdite. L'attaque a moins de vedettes que les États-Unis, c'est vrai, mais la défense est objectivement meilleure que son homologue américaine. Et c'est aussi vrai des gardiens. Alain Vigneault a déclaré que Matt Murray serait sans doute possible son numéro 1 car il a l'expérience des matches à forte pression, acquise en remportant deux Coupes Stanley avec Pittsburgh en 2016 et 2017. La révélation Carter Hart, qui a égalé le record de victoires consécutives en NHL pour un gardien de moins de 21 ans, devrait quand même jouer quelques rencontres.

* il s'agira de Jost et Dubois, qui avaient fait du bon travail l'an passé

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
29 BLACKWOOD Mackenzie   193 102  09/12/1996  Binghamton Devils    AHL    20   2,95   90,2%
                                              New Jersey Devils    NHL    23   2,61   91,8%
30 MURRAY Matt           193  81  25/05/1994  Pittsburgh Penguins  NHL    54   2,71   91,8%
31 HART Carter           183  89  13/08/1998  Lehigh Valley Phant. AHL    18   3,05   90,2%
                                              Philadelphia Flyers  NHL    31   2,83   91,7%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 FABBRO Dante          183  86  20/06/1998  Boston University    NCAA   38    7  26   33    39'
                                              Nashville Predators  NHL    10    1   1    2     0'
25 NURSE Darnell         192  99  04/02/1995  Edmonton Oilers      NHL    82   10  31   41    87'
27 THEODORE Shea         188  88  03/08/1995  Vegas Golden Knights NHL    86   13  32   45    28'
28 SEVERSON Damon        188  93  07/08/1994  New Jersey Devils    NHL    82   11  28   39    58'
51 STECHER Troy          178  85  07/04/1994  Vancouver Canucks    NHL    78    2  21   23    32'
62 MONTOUR Brandon       183  88  11/04/1994  Anaheim / Buffalo    NHL    82    8  27   35    56'
72 CHABOT Thomas         188  89  30/01/1997  Ottawa Senators      NHL    70   14  41   55    32'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 7 COUTURIER Sean        189  89  07/12/1992  Philadelphia Flyers  NHL    80   33  43   76    34'
14 HENRIQUE Adam         181  91  06/02/1990  Anaheim Ducks        NHL    82   18  24   42    24'
16 McCANN Jared          185  84  30/05/1996  Florida / Pittsburgh NHL    81   19  17   36    31'
17 STROME Dylan          190  91  07/03/1997  Arizona / Chicago    NHL    78   20  37   57    20'
18 DUBOIS Pierre-Luc     190  93  24/06/1998  Columbus B. Jackets  NHL    92   29  37   66    78'
19 TURRIS Kyle           185  86  14/08/1989  Nashville Predators  NHL    61    8  17   25    35'
21 JOSEPH Mathieu        185  86  09/02/1997  Tampa Bay Lightning  NHL    74   13  13   26    26'
23 REINHART Sam          185  88  06/11/1995  Buffalo Sabres       NHL    82   22  43   65    16'
39 MANTHA Anthony        196 102  16/09/1994  Detroit Red Wings    NHL    67   25  23   48    30'
59 BERTUZZI Tyler        183  86  24/02/1995  Detroit Red Wings    NHL    73   21  26   47    36'
61 STONE Mark            190  89  13/05/1992  Ottawa / Vegas       NHL    84   39  46   85     7'
71 CIRELLI Anthony       183  82  15/07/1997  Tampa Bay Lightning  NHL    86   20  21   41    34'
81 MARCHESSAULT Jonathan 175  79  27/12/1990  Vegas Golden Knights NHL    89   29  36   65    58'
   JOST Tyson            180  87  17/03/1998  Colorado Avalanche   NHL    82   14  16   30    18'

Une place reste libres

Absents notables : Morgan Reilly (D, refus), P.K. Subban (D, refus), Mark Giordano (D, refus), Travis Hamonic (D, jeune papa), Connor McDavid (A, ligament croisé postérieur), Sidney Crosby (A, refus), Nathan MacKinnon (A, épaule), Brad Marchand (A, play-offs NHL), Mitch Marner (A, fin de contrat), Mark Scheifele (A, refus), Steven Stamkos (A, refus), Patrice Bergeron (A, play-offs NHL), Logan Couture (A, play-offs NHL), John Tavares (blessure à l'oblique).

 

 

Quelle étrange situation que celle de la Finlande. Certains annonçaient que l'année 2019 risquait d'être compliquée car plusieurs jeunes vedettes finlandaises (en particulier Rantanen) avaient des contrats à expiration et ne prendraient pas le risque de se blesser avant des négociations à 50 millions de dollars. Mais personne ne pouvait imaginer à tel point. Tandis que ses adversaires attiraient les joueurs NHL à la pelle, la contagion des refus gagnait l'équipe finlandaise comme jamais. Aucun titulaire de NHL n'est venu, et plusieurs joueurs établis de KHL ont aussi décliné. La majorité de l'équipe vient de Liiga, alors que le championnat finlandais a régressé et n'a plus son lustre passé. C'est un fait incontestable : depuis que la Finlande a accédé au plus haut niveau mondial il y a près de trente ans, elle n'a jamais aligné un effectif aussi faible.

Si la défense compte des hommes d'expérience, l'offensive manque de leaders. Cela ne fait que braquer les regards encore plus sur Kaapo Kakko, le talent de 18 ans qui a battu le record de buts en Liiga pour un débutant (record qui appartenait à Barkov). Kakko a volontairement renoncé au Mondial U18 pour mieux se faire une place à ces championnats du monde dans le camp de l'équipe nationale. Exactement comme il y a trois ans avec Auston Matthews et Patrik Laine, le Mondial vivra donc un duel à un mois de la draft NHL entre un numéro 1 générationnel américain (Jack Hughes) et un éventuel prétendant finlandais attendu en numéro 2 mais qui voudrait renverser la hiérarchie. Kakko aura l'avantage d'avoir plus de temps de jeu et moins de concurrence que Matthews, ou le désavantage d'être moins bien entouré, cela dépend comment on voit les choses. N'omettons pas que la Finlande aligne un autre junior, le prometteur défenseur Henri Jokiharju, fils de Juha Jokiharju (ancien joueur d'Amiens, Rouen et Briançon) qui était un bébé en bas âge quand son père jouait en France.

Cette Finlande anonyme a montré un visage intéressant pendant sa préparation : celui d'une équipe homogène, disciplinée, qui patinait fort. Elle a donc déjà pu constituer ses lignes puisqu'elle n'a pas eu de renfort tardif et qu'elle a renoncé à en attendre (elle a officiellement inscrit tous ses joueurs d'un coup, réservistes inclus). La date tardie de la finale de Liiga aurait pu gêner, mais le champion HPK n'a délégué aucun joueur et le finaliste Kärpät a simplement procuré deux défenseurs - qui font déjà la paire - et un gardien. Ce sont des choix faits en parfaite connaissance de cause et de l'état de forme des joueurs, puisque les entraîneurs de ces deux clubs (Antti Pennanen et Mikko Manner) sont les adjoints du sélectionneur Jukka Jalonen. Le groupe qui a remporté la dernière manche de l'Euro Hockey Tour arrive donc déjà formé et au point, sans qu'une intrusion extérieure ne perturbe le vestiaire. La motivation de ces joueurs est forte, et il ne faudrait pas les discréditer trop vite.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
30 LANKINEN Kevin        187  84  28/04/1995  Rockford IceHogs     AHL    19   2,50   91,0%
                                              Indy Fuel           ECHL     6   3,18   89,3%
35 VEHVILÄINEN Veini     184  81  13/02/1997  Kärpät Oulu         FIN-1   55   1,52   93,5%
45 OLKINUORA Jussi       188  91  04/11/1990  Pelicans Lahti      FIN-1   45   2,21   92,1%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 LEHTONEN Mikko        182  89  16/01/1994  KooKoo Kouvola      FIN-1   43    6  19   25    20'
                                              HV 71 Jönköping     SUE-1   25    0   4   48     4'
 7 KASKI Oliwer          190  84  04/09/1995  Pelicans Lahti      FIN-1   65   21  34   55    10'
28 JOKIHARJU Henri       183  87  17/06/1999  Chicago Blackhawks   NHL    38    0  12   12    16'
                                              Rockford IceHogs     AHL    30    2  15   17    14'
40 LINDBOHM Petteri      190  95  23/09/1993  Lausanne HC         SUI-1   53    4  14   18    32'
50 KOIVISTO Miika        184  88  20/07/1990  Kärpät Oulu         FIN-1   70   13  34   47    28'
55 OHTAMAA Atte          188  92  06/11/1987  Ak Bars Kazan        KHL    70    3  11   14    20'
58 HAKANPÄÄ Jani         195  94  31/03/1992  Kärpät Oulu         FIN-1   69   12  15   27   100'
70 MIKKOLA Niko          193  84  27/04/1996  San Antonio Rampage  AHL    70    2   7    9    41'

Attaquants

12 ANTTILA Marko         203 104  27/05/1985  Jokerit Helsinki     KHL    44   12   6   18    23'
15 ILOMÄKI Arttu         182  88  12/06/1991  Lukko Rauma         FIN-1   67   16  35   51    32'
19 SAVINAINEN Veli-Matti 182  82  05/01/1986  Kunlun Red Star      KHL    37    9   9   18    45'
20 OJAMÄKI Niko          180  83  17/06/1995  Tappara Tampere     FIN-1   69   24  17   41     6'
21 TYRVÄINEN Juhani      181  87  11/09/1990  HIFK Helsinki       FIN-1   69   19  28   47    54'
24 KAKKO Kaapo           187  82  13/02/2001  TPS Turku           FIN-1   50   26  17   43    16'
25 RAJALA Toni           179  76  29/03/1991  EHC Biel/Bienne     SUI-1   62   32  22   54    38'
27 LUOSTARINEN Eetu      190  86  02/09/1998  KalPa Kuopio        FIN-1   54   15  21   36    79'
41 KIVIRANTA Joel        179  80  23/03/1996  Sport Vaasa         FIN-1   48   16  15   31    18'
65 MANNINEN Sakari       170  71  10/02/1992  Jokerit Helsinki     KHL    68   22  28   50    16'
71 KUUSELA Kristian      175  84  19/02/1983  Tappara Tampere     FIN-1   71   23  40   63    20'
76 SALLINEN Jere         187  90  26/10/1990  Örebro HK           SUE-1   53    8  14   22    53'
82 PESONEN Harri         180  88  06/08/1988  SC Langnau Tigers   SUI-1   56   23  24   47    46'
91 LAMMIKKO Juho         188  94  29/01/1996  Florida Panthers     NHL    40    0   6    6     6'
                                              Springfield Thund.   AHL    36    6  12   18    22'

Absents notables : Pekka Rinne (G), Juuse Saros (G), Olli Määttä (D, épaule), Rasmus Ristolainen (D, refus), Markus Nutivaara (D, déchirure musculaire intercostale), Aleksander Barkov (A, non libéré par sa franchise), Mikko Koivu (A, blessé), Sebastian Aho (A, play-offs NHL), Teuvo Teräväainen (A, play-offs NHL), Mikko Rantanen (A, "blessé"), Patrik Laine (A, dos), Jesperi Kotkaniemi (A, arthroscopie du genou gauche), Teemu Hartikainen (A, refus).

 

 

La Slovaquie n'est plus en 2011, et elle le sait, comme l'expose notre article sur la crise morale qui secoue la "République du hockey" autoproclamée.

L'avantage, c'est qu'elle ne peut plus, comme à l'époque, entretenir l'illusion en alignant ses vétérans en fin de carrière. Ils sont désormais presque tous à la retraite, même si Ladislav Nagy s'accroche à maintenant 40 ans. Les vedettes actuelles sont de moindre magnitude et sont plus rares : il y a tout juste de quoi remplir la première ligne, en attendant que Libor Hudacek, sous antibiotiques depuis une semaine après une inflammation de la gorge, puisse se rétablir pour apporter une menace offensive complémentaire. En attendant, les deux ailiers Richard Panik et Tomas Tatar seront les principales armes techniques, ils encadreront le centre révélé l'an passé Michal Kristof.

Le défenseur Andrej Sekera, qui a toujours excellé en équipe nationale, aimerait bien y parvenir encore à la fin d'une saison commencée en retard à cause d'une grave blessure. Il servira de mentor à son jeune partenaire défensif Erik Cernak, nouvel exemple des "beaux bébés" qui peuplent traditionnellement la défense slovaque (102 kg), et enfant du pays puisqu'il est né et a été formé à Košice. Voilà pour le cinq majeur.

On pourra aussi heureusement s'appuyer sur l'expérience acquise par les nombreux débutants de la saison passée, dont les trois gardiens. En deux ans, on peut dire que l'entraîneur canadien Craig Ramsay a préparé au mieux cette échéance importante... compte tenu de l'état du hockey slovaque et de son environnement général. Cette équipe reste capable de sortir de sa poule et donc de faire mieux que sa devancière de 2011 (dixième). Un beau quart de finale de championnat du monde à domicile pourrait réveiller la flamme d'une nation qui n'attend que ça.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
 1 CILIAK Marek         184  88  02/04/1990  Slovan Bratislava    KHL    28   3,31   89,3%
                                             Kometa Brno         TCH-1   18   1,80   93,5%
30 GODLA Denis          180  81  04/04/1995  KalPa Kuopio        FIN-1   49   2,78   88,8%
33 RYBAR Patrik         190  80  09/11/1993  Grand Rapids Griff.  AHL    37   2,49   90,8%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts   Pén
 2 SEKERA Andrej        183  91  08/06/1986  Edmonton Oilers      NHL    24    0   4    4     6'
                                             Bakersfield Condors  AHL     5    0   2    2     2'
 6 FEHERVARY Martin     186  86  06/10/1999  HV71 Jönköping      SUE-1   54    1   9   10    12'
52 MARINCIN Martin      195  95  18/02/1992  Toronto Maple Leafs  NHL    24    1   4    5    12'
                                             Toronto Marlies      AHL     8    1   3    4     0'
64 KOCH Patrik          182  96  30/11/1994  HC Košice           SVK-1   61    4  14   18   100'
65 CAJKOVSKY Michal     192 104  06/05/1992  Charlotte Checkers   AHL    23    1   3    4    18'
                                             Dynamo Moscou        KHL    23    2   4    6    40'
71 DALOGA Marek         194  86  10/03/1989  Sparta Prague       TCH-1   18    2   1    3    35'
81 CERNAK Erik          192 102  28/05/1997  Tampa Bay Lightning  NHL    62    5  14   19    58'
                                             Syracuse Crunch      AHL     9    2   5    7    14'
83 JAROS Christian      192  97  02/04/1996  Ottawa Senators      NHL    61    1   9   10    27'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
12 BONDRA David         180  86  26/08/1992  Poprad              SVK-1   65   24  17   41    38'
13 KRISTOF Michal       176  72  11/03/1993  Kärpät Oulu         FIN-1   75   12  34   46    10'
14 PANIK Richard        185  94  11/10/1993  Arizona Coyotes      NHL    75   14  19   33    44'
16 LANTOSI Robert       180  84  24/09/1995  Nitra               SVK-1   74   23  45   68    12'
17 BUC David            187  96  22/01/1987  Slovan Bratislava    KHL    32    1   3    4     6'
                                             Banska Bystrica     SVK-1   15    1   0    1    10'
19 SUKEL Matus          176  78  23/01/1996  Slovan Bratislava    KHL    60   10   8   18    39'
23 LISKA Adam           180  84  14/10/1999  Slovan Bratislava    KHL    52    4   6   10     8'
24 ZIGO Tomas           186  85  11/04/1992  Banska Bystrica     SVK-1   46   16   9   25    32'
27 NAGY Ladislav        179  87  01/06/1979  Košice              SVK-1   54   36  29   65    32'
28 STUDENIC Marian      185  80  28/10/1998  Binghamton Devils    AHL    64   13  15   28    19'
47 LUNTER Mario         182  88  20/06/1994  Slovan Bratislava    KHL    52    6   6   12    30'
                                             Banska Bystrica     SVK-1   19    6   6   12     8'
56 DANO Marko           182  96  30/11/1994  Colorado Avalanche   NHL     8    0   0    0     7'
                                             Manitoba Moose       AHL    51   12  18   30    75'
79 HUDACEK Libor        175  77  07/11/1990  Liberec             TCH-1   69   20  26   46    28'
90 TATAR Tomas          179  84  01/12/1990  Montréal Canadiens   NHL    80   25  33   58    34'

Les joueurs en italique ne sont pas encore déclarés officiellement et sont réservistes

Absents notables : Jaroslav Halák (G, play-offs NHL), Zdeno Chara (D, play-offs NHL), Peter Cehlarik (A, play-offs NHL comme réserviste), Martin Bakos (A, choix du sélectionneur), Tomas Jurco (A, play-offs AHL), Tomas Marcinko (A, choix du sélectionneur).

 

 

Quinze mois après la miraculeuse médaille d'argent olympique, que reste-t-il à l'Allemagne ? L'effet n'a pas été extrêmement spectaculaire, notamment sur le plan de l'exposition médiatique, mais il existe : les licenciés sont en hausse dans les écoles de hockey, et certains grands clubs comme Cologne ou Dusseldorf ont été obligés de refuser du monde. Au moment où Franz Reindl fait figure de favori pour la future élection à la présidence de l'IIHF (sans avoir encore décidé sa candidature), son bilan à la tête de sa fédération est bon : la gestion de DEB a été classée deuxième sur 16 des fédérations de sports d'hiver dans un audit interne diligenté par le ministère allemand des sports.

Le piège automnal du départ soudain de Marco Sturm (pour un poste d'entraîneur-adjoint aux Los Angeles Kings) semble avoir été bien géré. Trouver un successeur germanophone était une gageure, et peu de monde avait pensé à l'ancien défenseur finlandais Toni Söderholm, qui a eu le temps de faire une très bonne impression auprès de tous ceux qui l'ont côtoyé durant ses premières années comme entraîneur en Allemagne. Il allie en tout cas les deux qualités requises : une compétence éprouvée et une bonne communication. Il ne peut pas en revanche devenir le visage du hockey allemand qui se cherche une figure charismatique (Hans Zach reste le plus connu du grand public alors qu'il n'est plus aux affaires depuis dix ans...).

La crainte des adieux progressifs des cadres de l'équipe nationale (les défenseurs Justin Krueger et Frank Hördler ont à leur tour annoncé leur retraite internationale au cours de la saison) s'est vite dissipée. La génération 1995 emmenée par la superstar Leon Draisaitl - qui a dépassé la barre symbolique des 100 points dans la saison NHL - est au pouvoir, et elle se caractérise par sa vitesse avec des fusées comme Frederik Tiffels, Marc Michaelis ou Markus Eisenschmid, plus la technique de Dominik Kahun, qui a lui aussi fait son trou en NHL. Les "1995" sont si nombreux que le creux générationnel qui a suivi semble sans gravité. Les moins de 20 ans et les moins de 18 ans viennent de remonter dans l'élite mondiale, la DEL a adopté des règles pour enfin intégrer des jeunes, et l'Allemagne semble croire de nouveau en sa jeunesse.

Les jeunes n'ont cependant pas le tapis rouge déroulé automatiquement. Choix de premier tour de la dernière draft NHL, Dominik Bokk a abordé la préparation avec l'avertissement d'un recadrage public du sélectionneur Toni Söderholm, qui pointait que la récente régression de son temps de jeu à Växjö était dû à un manque de travail et qu'il ne pouvait se reposer sur son seul talent. Bokk a tenté de prouver le contraire mais a finalement été écarté à la fin du camp. Le défenseur Moritz Seider - lui-même attendu au premier tour de la prochaine draft - a en revanche intégré l'équipe à 18 ans et 1 mois, et Söderholm a loué un talent qui "travaille chaque jour" et dont le développement est perceptible à vue d'oeil quand on le regarde à quelques semaines d'intervalle.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
31 TREUTLE Niklas        187  84  29/04/1991  Nuremberg           ALL-1   42   2,97   91,0%
32 STRAHLMEIER Dustin    193  87  17/05/1992  Schwenningen        ALL-1   45   2,78   91,4%
35 NIEDERBERGER Mattias  180  80  26/11/1992  Düsseldorf          ALL-1   40   2,36   92,2%
   GRUBAUER Philipp      185  87  25/11/1991  Colorado Avalanche   NHL    49   2,55   91,9%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 REUL Denis            193 112  29/06/1989  Mannheim            ALL-1   61    1  13   14    38'
 5 HOLZER Korbinian      190  94  16/02/1988  Anaheim Ducks        NHL    22    1   3    4     8'
                                              San Diego Gulls      AHL    12    2   3    5     4'
11 NOWAK Marco           188  97  23/07/1990  Düsseldorf          ALL-1   58    4  17   21    36'
19 SCHOPPER Benedikt     188  90  18/02/1985  Straubing           ALL-1   49    1   7    8    55'
21 SEIDER Moritz         192  90  06/04/2001  Mannheim            ALL-1   43    2   9   11     8'
36 SEIDENBERG Yannic     172  82  11/01/1984  Munich              ALL-1   69   10  21   31    60'
41 MÜLLER Jonas          183  88  19/11/1995  Berlin              ALL-1   45    5   5   10    44'
91 MÜLLER Moritz         187  92  19/11/1986  Cologne             ALL-1   45    1  11   13    58'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
15 LOIBL Stefan          188  84  24/06/1996  Straubing           ALL-1   54   21  18   39     4'
22 PLACHTA Matthias      188 100  16/05/1991  Mannheim            ALL-1   54   21  23   44    28'
28 MAUER Frank           180  89  12/04/1988  Munich              ALL-1   70   19  18   37    24'
29 DRAISAITL Leon        189  97  27/10/1995  Edmonton Oilers      NHL    82   50  55  105    52'
42 EHLIZ Yasin           177  83  30/12/1992  Munich              ALL-1   53   13  12   25    50'
43 FAUSER Gerrit         182  89  13/07/1989  Wolfsburg           ALL-1   38    7  12   19    10'
50 HAGER Patrick         178  80  08/09/1988  Munich              ALL-1   55   10  20   30   123'
54 BERGMANN Lean         187  93  04/10/1998  Iserlohn            ALL-1   50   20   9   29    87'
58 EISENSCHMID Markus    183  82  22/01/1995  Mannheim            ALL-1   64   28  26   54    44'
65 MICHAELIS Marc        177  79  31/07/1995  Minnesota State     NCAA    42   19  23   42    25'
72 KAHUN Dominik         180  78  02/07/1995  Chicago Blackhawks   NHL    82   13  24   37     6'
83 PFÖDERL Leo           184  88  01/09/1993  Nuremberg           ALL-1   59   19  17   36    20'
92 NOEBELS Marcel        189  87  14/03/1992  Berlin              ALL-1   57   11  29   40    32'
95 TIFFELS Frederik      185  91  20/05/1995  Cologne             ALL-1   38   10  21   31    20'

Absents notables : Justin Krueger (D, retraite internationale), Frank Hördler (D, retraite internationale).

 

 

Après avoir oscillé entre sélectionneurs suédois et nord-américains, le Danemark s'est jugé mûr pour choisir une solution nationale. Heinz Ehlers a acquis sa réputation d'entraîneur en Suisse, en mettant en place un système très défensif - et très efficace - à Lausanne tout d'abord, avant que ce club ne veuille plus de spectacle pour ses nouvelles ambitions, puis à Langnau. Ce système devra maintenant s'adapter au jeu international, mais a des fondamentaux solides.

Cette prudence devrait faciliter le rajeunissement annoncé par le Danemark après les retraites internationales de Daniel Nielsen et Nicklas Hardt ainsi que la soudaine retraite tout court de Jannik Hansen. Il devrait conforter aussi les Danois sur leur secteur historiquement plus faible, la défense, un secteur où le risque semble très limité puisque tous les joueurs ont déjà participé à des championnats du monde. En plus, le physique Nicholas B. Jensen et le très offensif Philip Bruggisser semblent prêts à changer de dimension dans ces lignes arrières après de bonnes saisons en DEL, où le gardien Sebastian Dahm a été un peu plus en difficulté : il sera important que celui-ci s'inscrive dans ses bonnes prestations antérieures avec l'équipe nationale.

Les Danois s'inscrivent dans une symétrie presque parfaite avec l'équipe de France... mais chaque comparaison semble tourner plutôt en leur faveur : ils sont très proches au classement IIHF (mais juste devant), ils sont dans un processus de rajeunissement après un récent Mondial à domicile (mais avec plus d'expérience quand même), ils comptent des absents (mais moins), ils font confiance à un nouveau sélectionneur local (mais avec des références helvétiques plus probantes). Les deux pays seront obligés de se départager puisqu'ils s'affronteront au premier match : le vainqueur pourra imaginer se glisser dans la lutte pour les quarts de finale, et le perdant cochera la date du match pour le maintien face à la Grande-Bretagne.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
 1 GALBRAITH Patrick    183  81  11/03/1986  SønderjyskE         DAN-1   40   1,89   92,2%
31 NIELSEN Simon        188  84  27/10/1986  Herning             DAN-1   43   2,27   91,2%
32 DAHM Sebastian       182  80  28/02/1987  Iserlohn            ALL-1   26   3,68   89,7%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 BRUGGISSER Phillip   183  85  07/08/1991  Krefeld             ALL-1   52    9  27   36    55'
 6 LASSEN Stefan        190  90  01/11/1985  Almtuna IS          SUE-2   60    0   5    5    44'
15 LASSEN Matias        182  82  15/03/1996  IK Pantern          SUE-2   40    8  12   20    12'
                                             Malmö               SUE-1   13    1   2    3     0'
22 LAURIDSEN Markus     188  91  28/02/1991  HV 71               SUE-1   58    2   8   10    10'
25 LAURIDSEN Oliver     197 104  24/03/1989  Jokerit Helsinki     KHL    61    2  11   13    99'
41 JENSEN AABO Jesper   184  84  30/07/1991  Jokerit Helsinki     KHL    55    3   9   12    18'
47 LARSEN Oliver        190  94  25/02/1998  IK Pantern          SUE-2   51    5  12   17    51'
48 JENSEN Nicholas B.   189  99  08/04/1989  Bremerhaven         ALL-1   49   10  17   27    97'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 STORM Frederik       180  86  20/02/1989  Malmö               SUE-1   52   18  12   30    10'
17 JENSEN Nicklas       191  92  06/03/1993  Jokerit Helsinki     KHL    54   23  19   42    34'
18 RØNDBJERG Jonas      188  88  31/03/1999  Växjö Lakers        SUE-1   50    2   4    6     6'
20 ELLER Lars           186  94  08/05/1989  Washington Capitals  NHL    88   14  25   39    39'
23 BLICHFELD Joachim    187  85  17/07/1998  Portland Winterhawks WHL    73   55  63  118    70'
29 MADSEN Morten        190  87  16/01/1987  Timrå IK            SUE-1   56    3   5    8    18'
33 JAKOBSEN Julian      184  87  11/07/1987  Aalborg             DAN-1   36   13  27   40    44'
38 POULSEN Morten H.    185  84  09/09/1988  Herning             DAN-1   45   16  14   30     8'
40 JENSEN Jesper        183  80  05/02/1987  Brynäs/Skellefteå   SUE-1   42    3   7   10    45'
50 BAU HANSEN Mathias   200 108  03/07/1993  Hershey Bears        AHL   ----- n'a pas joué -----
72 MEYER Nicolai        183  82  21/07/1993  Södertälje SK       SUE-2   52   29  33   62     8'
75 FROM Mathias         186  85  16/12/1997  AIK Solna           SUE-2   52    9   9   18    16'
89 BØDKER Mikkel        182  93  16/12/1989  Ottawa Senators      NHL    71    7  28   35     6'
93 REGIN Peter          187  90  16/04/1986  Jokerit Helsinki     KHL    35    2   8   10    24'
   OLESEN Nick          185  84  14/11/1995  IK Pantern          SUE-2   48   14  23   37    10'

A priori From a été le dernier joueur retranché (à confirmer officiellement)

Absents notables : Frederik Andersen (G, aine), Philip Larsen (D, refus), Emil Kristensen (D, commotion), Frans Nielsen (A, jeune papa), Jannik Hansen (A, retraite), Nikolaj Ehlers (A, jambe), Oliver Bjorkstrand (A, refus), Nichlas Hardt (A, retraite internationale).

 

 

L'équipe de France n'avait connu l'élite qu'avec Dave Henderson et Pierre Pousse aux commandes : les débuts du nouveau sélectionneur Philippe Bozon marqueraient forcément un changement d'ère. C'était son objectif, puisqu'il appelait de ses voeux depuis des années une équipe de France avec un état d'esprit plus offensif. Il a aussi imprimé ses choix dans l'effectif, relativement attendus, sans qu'il y ait non plus une révolution totale : la réhabilitation programmée de Charles Bertrand, l'inclusion de Tim Bozon dans un rôle offensif (deuxième ligne et powerplay) ou encore les débuts espérés de Henri-Corentin Buysse dans les cages.

Cette nouvelle donne suscite des attentes mais aussi des craintes : les uns redoutent que le caractère de Bozon braque certains joueurs, les autres redoutent que ses bonnes intentions se heurtent à la réalité du hockey international. Il faut dire que la réalité a durement rattrapé les Bleus. Jusqu'ici, depuis l'avènement de leurs quatre joueurs majeurs (Auvitu, Bellemare, Roussel, Da Costa), ils en avaient toujours eu au moins 2 sur 4 à disposition pour aborder un championnat du monde. Cette année, ces quatre fantastiques seront au nombre de... zéro. Certains sur les réseaux sociaux en ont rejeté la faute sur Stéphane Da Costa, le seul des quatre à ne pas avoir fini sa saison en club blessé. Il a dû se défendre et rappeler qu'il avait jusqu'ici toujours porté les couleurs de la France même lorsque les blessures s'acharnaient sur lui, ce que tous ceux qui ont suivi de près le parcours de l'équipe de France savent bien.

Heureusement, la France n'a plus quatre mais cinq joueurs majeurs. Alexandre Texier a poursuivi son incroyable progression cette saison : une bonne deuxième année en Finlande, un appel de Columbus pour finir la saison outre-Atlantique, un impact immédiat en AHL pour son premier contact avec le jeu nord-américain, et une promotion juste avant les play-offs NHL. Il a alors participé, avec un doublé, à l'exploit de Columbus qui a éliminé le grand favori pour la conquête de la Coupe Stanley. À peine le temps de se remettre de ses émotions, et voici Texier arrivant en équipe de France. Il est évident que les Bleus ont énormément besoin de lui, car le poste de centre est dépeuplé sans Bellemare et Da Costa. Mais il serait exagéré de lui demander d'être le sauveur, avec le décalage horaire à encaisser et alors qu'il ne connaît même pas encore le système de Bozon puisqu'il n'a participé à aucun tournoi de préparation au cours de la saison. Son arrivée providentielle ne doit pas détourner les tricolores des principes affichés quelques jours plus tôt : la France devra surtout s'appuyer sur son collectif et son homogénéité.

Gardiens

                           cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
35 BUYSSE Henri-Corentin  185  86  18/03/1988  Amiens              FRA-1   49   2,13   92,7%
37 YLONEN Sebastian       186  84  03/07/1991  Anglet              FRA-1   25   3,05   90,7%  
49 HARDY Florian          183  83  08/08/1985  Angers              FRA-1   45   2,64   90,6%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 JANIL Jonathan         189  93  24/09/1987  Bordeaux            FRA-1   47    6   9   15    70'
 4 MANAVIAN Antonin       191 101  26/04/1987  Medvescak Zagreb    AUT-1   21    0   6    6    38'
                                               Grenoble            FRA-1   32    7  14   21   131'
 8 GALLET Hugo            192  95  20/06/1997  Bordeaux            FRA-1   51    5  26   31    42'
38 CRINON Pierre          195  98  02/08/1995  Gap                 FRA-1   32    1   8    9    66'
44 DAME-MALKA Olivier     179  87  30/05/1990  Florida Everblades  ECHL    20    0   6    6    12'
                                               Nice                FRA-1   13    4   5    9    30'
62 CHAKIACHVILI Florian   186  87  18/03/1992  Rouen               FRA-1   49   15  22   57    58'
74 THIRY Thomas           191  98  09/09/1997  EV Zoug             SUI-1   63    3   4    7    38'
84 HECQUEFEUILLE Kévin    181  84  20/11/1984  Mulhouse            FRA-1   49    8  30   38    58'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 FLEURY Damien          180  84  01/02/1986  Grenoble            FRA-1   56   31  33   64   104'
12 CLAIREAUX Valentin     180  90  05/04/1991  Sport Vaasa         FIN-1   40    5   4    9    56'
13 VALIER Peter           180  84  27/07/1992  Bordeaux            FRA-1   49   15  22   37   115'
20 BERTHON Eliot          171  83  27/04/1992  Genève-Servette     SUI-1   56    1   9   10    84'
22 LECLERC Guillaume      173  82  20/02/1996  Grenoble            FRA-1   59   36  46   82    36'
25 RITZ Nicolas           182  87  26/02/1992  Rouen               FRA-1   60   18  31   49    62'
61 DI DIO BALSAMO Cédric  180  80  27/03/1994  Lyon                FRA-1   40    9   6   15    29'
71 GUTTIG Anthony         186  87  30/10/1988  Rouen               FRA-1   48   11  28   39    58'
72 PERRET Jordann         178  79  15/10/1994  Pardubice           TCH-1   53   11  10   21     8'
77 TREILLE Sacha          194  95  06/11/1987  Pardubice           TCH-1   25    4   4    8    18'
                                               Grenoble            FRA-1   18    9   9   18    28'
80 DA COSTA Teddy         179  84  17/02/1986  Grenoble            FRA-1   55   14  28   42    64'
81 RECH Anthony           180  87  09/07/1992  Schwenningen        ALL-1   46   19   7   26    50'
82 BERTRAND Charles       185  90  05/02/1991  Sibir Novosibirsk    KHL    23    2   1    3     8'
                                               Fribourg-Gottéron   SUI-1   26    9   5   14     8'
94 BOZON Tim              186  93  24/03/1993  Genève-Servette     SUI-1   48    5  11   16    12'

Absents notables : Yohann Auvitu (D, "bas du corps"), Pierre-Édouard Bellemare (A, genou droit), Antoine Roussel (A, genou droit), Stéphane Da Costa (A, usure), Floran Douay (A, genou).

 

 

Un quart de siècle après son précédent passage dans l'élite mondiale, la Grande-Bretagne y effectue un retour-surprise, après avoir grimpé de deux divisions en deux ans. Peut-elle y rester plus longtemps cette fois ? Tout semble la destiner à une redescente immédiate, comme si sa présence n'était qu'une anomalie.

Au moins s'est-elle donné les moyens de le faire. Il y a 25 ans, elle avait débarqué sans préparation. La Grande-Bretagne ne suit toujours pas les trêves internationales et ne participe pas aux tournois pendant la saison, mais elle a au moins dégagé un créneau pour un match à domicile contre le Dinamo Riga en février... devant une patinoire remplie de Lettons à Coventry puisque les travailleurs européens sont toujours nombreux dans une Grande-Bretagne au Brexit sans cesse repoussé. Et en avril, pour ne pas se limiter à des adversaires de division 1 (Italie et Hongrie), elle a invité un autre club de KHL, le Torpedo Nijni Novgorod. Elle a même réussi à se faire inviter au dernier match chez le pays organisateur, la Slovaquie. Cette fois, elle ne s'ajoutera donc pas de handicap supplémentaire.

Pour autant, le Royaume-Uni valorisera-t-il enfin ses atouts ? Ce pays-clé dans la création du hockey sur glace n'a jamais converti son grand potentiel de patinoires ni établi un véritable plan de développement, tous les moyens ayant toujours été investis dans le recrutement de professionnels nord-américains. Presque tous les pays d'Europe sont passés devant les Britanniques pendant qu'ils avaient le regard tourné vers le large et non vers le continent, pour paraphraser Churchill.

Les Britanniques ont toutefois pris le soin de moins ressembler à leur caricature. Ne leur faisons pas de mauvais procès : ils n'ont pas plus de naturalisés que l'Italie, la Hongrie, le Kazakhstan ou la Corée du sud, leurs concurrents dans la hiérarchie mondiale. Seuls 5 joueurs n'ont pas été formés sur l'île : le meilleur marqueur du championnat britannique 2017/18 Mike Hammond (il n'a pu conserver sa couronne parce qu'il a manqué le début de saison sur blessure), le très robuste Dallas Erhardt (qui avait fait un passage anonyme de quelques semaines à Dijon à son arrivée en Europe avant de faire son trou à Manchester), le polyvalent Evan Mosey - blessé l'an dernier et prévu en défense - ainsi que deux nouveaux joueurs qui ont joué les deux saisons pleines réglementaires dans la ligue britannique, Tim Billingsley et Ben Lake. Deux autres doubles nationaux sont des fils de pros canadiens qui ont commencé leur formation en Angleterre : Jackson Whistle et Brett Perlini (dont le frère Brandon qui joue en NHL n'est pas éligible car il est parti trop jeune).

En matière de style de jeu, la différence s'est aussi atténuée avec le continent. Les Britanniques n'ont plus un jeu rugueux si caricatural et sont un peu plus techniques que par le passé. Ils ont même été capables de former un joueur drafté en NHL, Liam Kirk (19 ans), le deuxième Britannique à avoir cet honneur, et le premier Anglais puisque son précédesseur - le meilleur joueur britannique de l'histoire Tony Hand - était écossais.

Ce qui ne change pas, c'est le "Supporters Club" qui devrait venir en nombre... malgré un mécontentement dû à de nombreux problèmes : des billets non disponibles par les organisateurs pour chaque match pour ceux qui avaient pourtant pris un pack tout compris, un vol annulé parce qu'il utilisait un modèle Boeing 737 interdit de vol après plusieurs accidents aériens, et le problème général de la spéculation sur les hébergements à Košice.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
 1 WHISTLE Jackson      185  87  09/06/1995  Sheffield Steelers  GBR-1   52   3,27   89,6%
30 MURDY Thomas         173  64  12/10/1991  Cardiff Devils      GBR-1    3   3,67   90,3%
33 BOWNS Ben            188  96  21/01/1991  Cardiff Devils      GBR-1   64   2,38   91,5%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 EHRHARDT Dallas      193 102  31/07/1992  Manchester Storm    GBR-1   60   16  31   47    82'
 4 LEE Stephen          183  90  01/10/1990  Nottingham Panthers GBR-1   59    1  11   12    32'
13 PHILLIPS David       191  88  14/08/1987  Sheffield Steelers  GBR-1   44    1  10   11    82'
17 RICHARDSON Mark      183  88  03/10/1986  Cardiff Devils      GBR-1   56    9  24   33     8'
23 SWINDLEHURST Paul    193  94  25/05/1993  Belfast Giants      GBR-1   60    1   5    6    30'
26 MOSEY Evan           180  84  17/03/1989  Herning             DAN-1   44    9  16   25    19'
                                             Cardiff Devils      GBR-1   44    9  16   25    19'
28 O'CONNOR Ben         185  90  21/12/1988  Leksands IF         SUE-2   11    1   1    2     2'
                                             Sheffield Steelers  GBR-1   48    7  34   41    30'
54 BILLINGSLEY Tim      188  91  17/01/1990  Nottingham Panthers GBR-1   56    3  15   18    49'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 5 DAVIES Ben           173  81  18/01/1991  Guildford Flames    GBR-1   63   15  20   35    26'
 7 LACHOWICZ Robert     178  80  08/02/1990  Nottingham Panthers GBR-1   61    2   9   11     8'
 8 MYERS Matthew        188  93  06/11/1984  Cardiff Devils      GBR-1   64    5  11   16    24'
 9 PERLINI Brett        188  91  14/06/1990  Nottingham Panthers GBR-1   62   16  23   39    37'
10 FARMER Robert        191  94  21/03/1991  Nottingham Panthers GBR-1   56   11  26   37    62'
11 LEWIS Joey           175  80  26/07/1992  ESV Kaufbeuren      ALL-2   60   20  30   50    56'
14 KIRK Liam            185  76  03/01/2000  Peterborough Petes   OHL    68   26  22   48    26'
19 SHIELDS Colin        180  82  27/01/1980  Belfast Giants      GBR-1   36    6   8   14     6'
20 PHILLIPS Jonathan    181  82  14/07/1982  Sheffield Steelers  GBR-1   62   13  13   26    30'
21 HAMMOND Mike         178  82  21/02/1990  Manchester Storm    GBR-1   53   18  57   75    16'
27 FERRARA Luke         180  89  07/06/1993  Coventry Blaze      GBR-1   62   18  22   40    14'
74 BETTERIDGE Ollie     180  80  16/01/1996  Nottingham Panthers GBR-1   63    8  11   19    22'
75 DOWD Robert          178  80  26/05/1988  Sheffield Steelers  GBR-1   46   22  14   36    38'
91 LAKE Ben             180  77  03/05/1990  Coventry Blaze      GBR-1   62   35  43   78   103'

Absents notables : Brendan Connolly (A, luxation de la rotule).

 

 

Groupe B (à Bratislava)

 

Rikard Grönborg avait annoncé vouloir "briser des barrières" en devenant le premier entraîneur européen en NHL depuis 2001. Il a annoncé sa disponibilité sur le marché nord-américain et son remplacement par son adjoint Johan Garpenlöv après le championnat du monde a déjà été acté. Des sources bien informées en NHL en faisaient le favori pour le poste à Buffalo. Ce jeudi 9 mai, veille de début du Mondial, les ZSC Lions ont annoncé le mettre sous contrat pour deux ans... Si le banc zurichois est réputé très difficile, on ne peut pas dire qu'il incarne un rêve de pionnier. Avant de se faire accuser de s'être survendu, Grönborg a l'occasion de partir en pleine gloire en parvenant à remporter un troisième titre mondial en trois ans de mandat avec l'équipe de Suède. Ce serait alors une vraie première depuis dix-huit ans, puisqu'aucun pays n'a réussi à remporter trois Mondiaux d'affilée depuis la République tchèque au tournant du siècle.

Les Suédois se paient le luxe d'avoir trois gardiens déjà champions du monde : Henrik Lundqvist en 2016, Jhonas Enroth et Jacob Markström ensemble en 2013. La meilleure paire défensive du Mondial 2018 est de nouveau présente avec Oliver Ekman-Larsson et Adam Larsson, et ces deux joueurs semblent tellement complémentaires qu'ils sont encore meilleurs ensemble. Seul joueur à pouvoir potentiellement réussir le triplé (avec le dernier joker John Klingberg, l'autre défenseur majeur), Ekman-Larsson a logiquement hérité du capitanat de la Tre Kronor.

Il semble y avoir plus de questions en attaque. Les vétérans Loui Eriksson et Patric Hörnqvist sont des finisseurs efficaces dans l'enclave, alors que la mission de produire du jeu semble revenir à trois très jeunes créateurs qui ont énormément de talent mais ont tous les trois connu des saisons difficiles : William Nylander parce qu'il a repris tard après un bras de fer contractuiel avec les Toronto Maple Leafs, Elias Pettersson et Jesper Bratt à cause de blessures. Dans le cas de Pettersson, ses pépins (à la tête puis au genou) ont entretenu le suspense pour le trophée Calder de meilleur rookie même s'il reste favori. Le staff suédois doit réussir à trouver les bonnes lignes avec ces joueurs de styles variés et de générations différentes. Ceci dit, depuis deux ans, on répétait que la formule offensive ne paraissait pas évidente pour les Suédois au début du tournoi... et ils ont quand même fini avec l'or autour du cou.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
 1 ENROTH Jhonas         180  77  25/06/1988  Dynamo Minsk         KHL    52   2,60   91,3%
                                              Örebro HK           SUE-1   12   2,14   91,7%
25 MARKSTRÖM Jacob       198  89  31/01/1990  Vancouver Canucks    NHL    60   2,77   91,2%
30 LUNDQVIST Henrik      185  85  02/03/1982  New York Rangers     NHL    52   3,07   90,7%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 KLINGBERG John        188  82  14/08/1992  Dallas Stars         NHL    79   12  42   54    18'
 6 LARSSON Adam          190  93  12/11/1992  Edmonton Oilers      NHL    82    3  17   20    44'
 8 HÄGG Robert           188  94  08/02/1995  Philadelphia Flyers  NHL    82    5  15   20    63'
14 EKHOLM Mattias        193  93  24/05/1990  Nashville Predators  NHL    86    8  38   46    59'
18 PETTERSSON Marcus     193  82  08/05/1996  Anaheim / Pittsburgh NHL    61    2  18   20    53'
22 BENGTSSON Lukas       180  78  14/04/1994  Linköping HC        SUE-1   42    7  17   24    12'
23 EKMAN-LARSSON Oliver  188  91  17/07/1991  Arizona Coyotes      NHL    81   14  30   44    52'
52 HOLM Philip           187  88  08/12/1991  Torpedo N. Novgorod  KHL    68    8  23   31    42'
56 GUSTAFSSON Erik       185  88  14/03/1992  Chicago Blackhawks   NHL    79   17  43   60    34'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 9 KEMPE Adrian          187  85  13/09/1996  Los Angeles Kings    NHL    81   12  16   28    50'
11 NYGÅRD Joakim         182  81  08/01/1993  Färjestads BK       SUE-1   66   26  19   45    26'
16 KRÜGER Marcus         183  84  27/05/1990  Chicago Blackhawks   NHL    74    4   8   12    30'
21 ERIKSSON Loui         188  89  17/07/1985  Vancouver Canucks    NHL    81   11  18   29    22'
28 LINDHOLM Elias        185  87  02/12/1994  Calgary Flames       NHL    86   28  52   80    24'
29 KEMPE Mario           184  84  19/09/1988  Arizona Coyotes      NHL    52    4   5    9    18'
                                              Tucson Roadrunners   AHL    10    5   6   11     8'
32 LINDBLOM Oskar        186  87  15/08/1996  Philadelphia Flyers  NHL    81   17  16   33    20'
40 PETTERSSON Elias      186  75  12/11/1998  Vancouver Canucks    NHL    71   28  38   66    12'
41 WENNBERG Alexander    186  89  22/09/1994  Columbus B. Jackets  NHL    79    2  23   25    12'
58 LANDER Anton          183  85  24/04/1991  Ak Bars Kazan        KHL    43   11  21   32    28'
63 BRATT Jesper          179  81  30/07/1998  New Jersey Devils    NHL    51    8  25   33     6'
70 RASMUSSEN Dennis      191  91  03/07/1990  Metal. Magnitogorsk  KHL    67   15  34   49    10'
72 HÖRNQVIST Patric      182  86  01/01/1987  Pittsburgh Penguins  NHL    73   18  19   37    34'
88 NYLANDER William      183  86  01/05/1996  Toronto Maple Leafs  NHL    61    8  22   30    18'
92 LANDESKOG Gabriel     185  98  23/11/1992  Colorado Avalanche   NHL    85   37  46   83    61'

Les joueurs en italiques ne sont pas enregistrés. Outre le gardien, il y a cinq joueurs pour trois places

Absents notables : Rasmus Dahlin (D, refus), Victor Hedman (D, blessé), Anton Strålman (D, blessé), Hampus Lindholm (D, hanche), Filip Forsberg (A, repos après plusieurs blessures cette saison), Rikard Rakell (A, cheville), Jakob Silfverberg (A, blessé), William Karlsson (A, fin de contrat), Mika Zibanejad (A, blessé, sera expert en studio pour la télévision suédoise).

 

 

Le titre olympique face à une opposition affaiblie a consolé la Russie mais elle sait que ce n'est pas un succès qui peut la satisfaire longtemps. Le dernier titre mondial remonte déjà à cinq ans, et la médaille d'or est redevenue impérative cette année. Les Russes sont en effet les favoris logiques du tournoi, en raison d'un effectif d'une qualité jamais vue depuis au moins 2010 si l'on tient compte des renforts en cours de tournoi (une année où la victoire finale lui a échappé), et plutôt 2000 sinon (l'année du fiasco complet à domicile).

Ces exemples historiques rappellent qu'il n'est pas si facile de gérer les effectifs de stars. Constatant que Kucherov ne s'adaptait pas à Malkin comme il l'escomptait, Ilya Vorobyov a changé de formule : non pas un pur top-6 offensif, mais trois lignes équilibrées avec chacun une star : le trio d'Ovechkin (avec son équipier Kuznetsov et le jeune talent Kaprizov), une ligne autour du centre vétéran Malkin (avec Grigorenko et Dadonov), et bien sûr une ligne emmenée par le nouveau recordman de points marqués en une saison par un joueur russe en NHL, Nikita Kucherov, qui jouera avec son partenaire d'enfance Gusev et avec Anisimov au centre. Nommé très tôt capitaine, le revenant Ilya Kovalchuk s'est donc satisfait de son nouveau rôle peu évident en quatrième ligne (avec le spécialiste défensif Andronov et le joueur de complément Plotnikov), agrémenté de temps de jeu à la ligne bleue sur la seconde unité de jeu de puissance (à cinq attaquants). Il y aura assez d'avants capables de jouer à 4 contre 5 puisque les Russes jouent sous Vorobyov avec treize attaquants et sept défenseurs, en rupture avec leur tradition de quatre blocs complets.

Des défenseurs, de toute manière, le pays n'en regorge pas. Si les cages sont bien gardées avec Andrei Vasilevsky (finaliste pour la seconde année consécutive au trophée Vezina et donné favori pour le remporter), les lignes arrières ne sont pas totalement rassurantes. Le géant Nikita Zadorov, qui avait hâte de faire ses débuts avec la grande équipe de Russie, est venu les muscler, mais son style rugueux présente certains risques vis-à-vis de l'arbitrage. La discipline collective à tous les niveaux, y compris dans le plan de jeu, sera de toute manière la clé du succès des Russes car leur talent seul ne suffira pas.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
31 SOROKIN Ilya          188  78  04/08/1995  CSKA Moscou          KHL    55   1,57   93,0%
40 GEORGIYEV Aleksandar  186  82  10/02/1996  New York Rangers     NHL    33   2,91   91,4%
                                              Hartford Wolf Pack   AHL    11   3,66   88,3%
88 VASILEVSKI Andrei     190  92  25/07/1994  Tampa Bay Lightning  NHL    57   2,49   92,1%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 ZUB Artyom            188  90  03/10/1995  SKA St-Pétersbourg   KHL    67    3  10   13    24'
 3 KHAFIZULLIN Dinar     181  84  05/01/1989  SKA St-Pétersbourg   KHL    64    9  20   29    39'
 4 GAVRIKOV Vladislav    190  97  21/11/1995  SKA St-Pétersbourg   KHL    78    6  15   21    10'
                                              Columbus B. Jackets  NHL     2    0   0    0     0'
 9 ORLOV Dmitri          181  96  23/07/1991  Washington Capitals  NHL    89    3  30   33    37'
22 ZAITSEV Nikita        189  89  29/10/1991  Toronto Maple Leafs  NHL    88    3  11   14    20'
35 BLAZHIEVSKY Artyom    186  96  20/03/1994  CSKA Moscou          KHL    63    2  11   13    20'
61 ZADOROV Nikita        196 104  16/04/1995  Colorado Avalanche   NHL    82    7   7   14    75'
89 NESTEROV Nikita       183  90  28/03/1993  CSKA Moscou          KHL    61    6  23   29    24'
98 SERGACHYOV Mikhail    190  98  25/06/1998  Tampa Bay Lightning  NHL    79    7  27   34    28'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 7 TELEGIN Ivan          188  84  28/02/1992  CSKA Moscou          KHL    69    7  18   25    35'
 8 OVECHKIN Aleksandr    189 101  17/09/1985  Washington Capitals  NHL    88   55  43   98    59'
11 MALKIN Evgeni         191  91  22/07/1980  Pittsburgh Penguins  NHL    72   22  53   75    95'
13 ANDRONOV Sergei       189  95  19/07/1989  CSKA Moscou          KHL    67   11   4   15    28'
15 ANISIMOV Artyom       191  84  24/05/1988  Chicago Blackhawks   NHL    78   15  22   37    14'
16 PLOTNIKOV Sergei      188  90  03/06/1990  SKA St-Pétersbourg   KHL    79   22  31   53    63'
25 GRIGORENKO Mikhaïl    190  85  16/05/1994  CSKA Moscou          KHL    75   30  43   73    20'
63 DADONOV Evgeni        179  76  12/03/1989  Florida Panthers     NHL    82   28  42   70     8'
71 KOVALCHUK Ilya        188 104  15/04/1983  Los Angeles Kings    NHL    64   16  18   34    10'
77 KAPRIZOV Kirill       178  87  26/04/1997  CSKA Moscou          KHL    76   34  31   65    22'
86 KUCHEROV Nikita       183  81  17/06/1993  Tampa Bay Lightning  NHL    85   41  89  130    81'
92 KUZNETSOV Evgeni      187  91  19/05/1992  Washington Capitals  NHL    83   22  56   78    52'
94 BARABANOV Aleksandr   179  89  17/06/1994  SKA St-Pétersbourg   KHL    73   20  31   51    14'
97 GUSEV Nikita          180  82  08/07/1992  SKA St-Pétersbourg   KHL    80   26  75  101    10'

Un défenseur reste à déduire sur place

Absents notables : Ivan Provorov (D, fin de contrat), Artemi Panarin (A, se plaignait du dos et n'a pas été appelé), Vladimir Tarasenko (A, play-offs NHL).

 

 

La République Tchéque vient jouer un championnat du monde "presque à domicile", sans la pression d'être le véritable pays-hôte, mais avec de nombreux supporters qui viendront faire le court déplacement en voisins. La dernière fois qu'elle est venue à Bratislava, en 2011, dans des circonstances similaires, elle avait obtenu la médaille de bronze, répétée l'année suivante. Aujourd'hui, après six ans sans médaille et trois éliminations consécutives en quart de finale, un podium serait perçu comme un immense succès.

Les Tchèques se sont en effet résignés à être des outsiders. Même s'il a la réputation d'être avant tout un motivateur, Milos Riha avait eu la lucidité de reconnaître dès son entrée en fonction que son équipe n'était plus au niveau des grandes nations européennes. Il a d'abord annoncé vouloir constituer un véritable groupe, un noyau dur s'appuyant sur des joueurs de confiance et d'expérience. Chemin faisant, cette théorie s'est confrontée à l'épreuve des faits et il semble avoir un peu changé son fusil d'épaule. En défense, Riha a ainsi sacrifié des joueurs plus âgés et expérimentés (Kundratek, Krejcik, Jerabek) pour prendre les quatre débutants de l'an passé (Hronek, Moravcik, Musil, Sklenicka) qui ont entre-temps gagné en expérience. Sans avoir un arrière dominant, les lignes semblent équilibrées avec quatre gauchers et quatre droitiers, du potentiel offensif (Hronek) et de l'intimidation physique (Gudas).

Mais de l'idée du groupe stable, on est presque arrivé à l'excès inverse, ne plus avoir de certitudes. Contrairement à ses prédécesseurs, Riha ne semble pas presser de désigner par avance un numéro 1 dans les cages, et on comprend sa volonté de vérifier ses gardiens à l'épreuve des faits car le plus en forme est aussi le moins expérimenté : Patrik Bartosak. Mais c'est bien lui qui débutera, avec déjà un concurrent en moins : avec l'arrivée tardive de Francouz, Jakub Kovar a quitté l'équipe la veille du Mondial pour ne pas être troisième gardien, rôle laissé à Hrubec.

Coïncidence malheureuse (qui aide à atténuer tout éventuel excès d'optimisme), l'attaque est privée de ceux qui sont sans doute les trois meilleurs joueurs tchèques du moment, les "étoiles deux David" (Krejci et Pastrnak) et le meilleur marqueur actuel des play-offs NHL Tomas Hertl, tous trois qualifiés pour les finales de Conférence. Pour autant, les autres hockeyeurs de NHL n'ont pas fait de difficulté pour venir malgré le manque de contacts outre-Atlantique de Riha. Le staff tchèque est large et ils ont assez d'interlocuteurs. Une nouvelle génération semble ainsi prête à prendre la suite, en disposant de la vitesse de patinage nécessaire au jeu moderne. C'est justement ce que Jagr puis Plekanec avaient appelé de leurs voeux en tirant tour à tour leur révérence.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
30 HRUBEC Simon         186  83  30/06/1991  Trinec              TCH-1   63   2,11   92,3%
32 BARTOSAK Patrik      185  88  29/03/1993  Vitkovice           TCH-1   55   2,20   93,5%
33 FRANCOUZ Pavel       182  81  03/06/1990  Colorado Avalanche   NHL     2   1,96   94,3%
                                             Colorado Eagles      AHL    53   2,72   91,6%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 GUDAS Radko          182  89  05/06/1990  Philadelphia Flyers  NHL    77    4  16   20    63'
 6 MUSIL David          193  94  09/04/1993  Trinec              TCH-1   68    2  16   18    63'
 9 SKLENICKA David      180  82  08/09/1996  Rocket de Laval      AHL    68    3   6    9    50'
11 MORAVCIK Michal      194  96  07/12/1994  Rocket de Laval      AHL    20    1   2    3     8'
                                             Brampton Beast      ECHL     4    0   2    2     0'
                                             Plzen               TCH-1   27    2   7    9    20'
17 HRONEK Filip         183  77  20/11/1997  Detroit Red Wings    NHL    46    5  18   23    30'
                                             Grand Rapids         AHL    36    7  20   27    73'
24 ZAMORSKY Petr        180  86  03/08/1992  Hradec Kralove      TCH-1   54   10  28   38    50'
29 KOLAR Jan            190  92  22/11/1986  Amur Khabarovsk      KHL    41    4   9   13    12'
44 RUTTA Jan            190  90  29/07/1990  Chicago / Tampa Bay  NHL    41    2   8   10    16'
                                             Rockford / Syracuse  AHL    26    4   8   12    12'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 TOMASEK David        187  85  10/02/1996  JYP Jyväskylä       FIN-1   58   12  22   34    38'
12 SIMON Dominik        180  80  08/08/1994  Pittsburgh Penguins  NHL    75    8  21   29    18'
13 VRANA Jakub          182  89  28/02/1996  Washington Capitals  NHL    89   24  23   47    33'
18 PALAT Ondrej         180  86  28/03/1991  Tampa Bay Lightning  NHL    68    9  26   35    22'
20 ZOHORNA Hynek        188  94  01/08/1990  Pelicans Lahti      FIN-1   54   16  25   41    16'
23 JASKIN Dmitrij       189  98  23/03/1993  Washington Capitals  NHL    37    2   6    8     6'
26 REPIK Michal         179  85  31/12/1988  Slovan Bratislava    KHL    42   10  11   21    18'
                                             Vityaz Podolsk       KHL    23    5   4    9     4'
43 KOVAR Jan            181  95  20/03/1990  Providence Bruins    AHL    12    4   6   10    10'
                                             HC Plzen            TCH-1   42   10  36   46    60'
67 FROLIK Michael       188  85  17/02/1988  Calgary Flames       NHL    70   16  18   34    28'
72 CHYTIL Filip         184  81  05/09/1999  New York Rangers     NHL    75   11  12   23     8'
78 HANZL Robin          178  70  10/01/1989  Spartak Moscou       KHL    68   12  20   32    18'
79 ZOHORNA Tomas        185  91  03/01/1988  Amur Khabarovsk      KHL    62   14  15   29    26'
81 KUBALIK Dominik      187  81  21/08/1995  Ambrì-Piotta        SUI-1   55   26  37   63    24'
93 VORACEK Jakub        189  96  15/08/1989  Philadelphia Flyers  NHL    78   20  46   66    25'
   FAKSA Radek          191  98  09/01/1994  Dallas Stars         NHL    94   15  16   31    54'

Les joueurs en italiques ne sont pas encore inscrits et il y en a un de trop

Absents notables : Radim Simek (D, genou droit), Jakub Nakladal (D, main), Roman Cervenka (A, santé), Vladimir Sobotka (A, blessé), David Kämpf (A, fracture de la pommette), Roman Horak (A, blessé), David Pastrnak (A, play-offs NHL), David Krejci (A, play-offs NHL), Tomas Hertl (A, play-offs NHL).

 

 

Vice-championne du monde, passée à un rien d'un sacre historique, la Suisse espère évidemment rééditer sa performance. Mais avant de penser aux exploits en match à élimination directe, il lui faudra déjà se qualifier pour les quarts de finale en gérant les quatre premiers matches contre les équipes théoriquement inférieures (Italie, Lettonie, Autriche, Norvège), ce qui n'a pas toujours été son fort.

Totalement réhabilité, le sélectionneur Patrick Fischer n'a pas hésité à faire preuve d'autorité en justifiant ainsi la non-sélection de Denis Malgin : "Nous avons des règles. Il y a deux ans, il n'y a pas eu d'engagement à 100% de Malgin pour l'équipe nationale. Il n'est pas toujours venu quand il a été convoqué." Incompréhension de l'intéressé : il y a deux ans, il était bien au rendez-vous du Mondial de Paris, et avait simplement snobé ensuite un camp d'été à Berne, parce qu'il suivait un programme particulier avec son entraîneur personnel. Une telle rétorsion est pour le moins inhabituelle vis-à-vis d'un joueur NHL, et on se demande comment Fischer traitera à l'avenir Dean Kukan, qui a décliné l'invitation pour l'actuel championnat du monde et pas pour un obscur camp estival... Pour l'instant, il a reporté la question à) après le Mondial.

Malgré ce point polémique, la Suisse peut aborder la compétition avec optimisme car elle a assez de densité pour ne plus chipoter pour quelques joueurs. En l'absence de Niederreiter et Meier (en finales de conférence NHL), la Nati aura moins d'impact physique, mais elle comptera encore plus sur sa qualité majeure, la vitesse. Le talent générationnel, le numéro 1 de draft Nico Hischier, peut devenir un leader qui emmènera la Suisse encore plus haut (après ses formidables débuts internationaux contre la France). La Suisse n'a jamais eu un centre de ce niveau. Qui plus est, Gaétan Haas, revenu pendant les play-offs suisses après trois semaines de convalescence après une fracture de l'index gauche, est là pour mener la deuxième ligne.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
20 BERRA Reto            194  93  03/01/1987  Fribourg-Gottéron   SUI-1   46   2,18   92,1%
29 MAYER Robert          186  90  09/10/1989  Genève-Servette     SUI-1   30   2,89   90,5%
63 GENONI Leonardo       180  86  28/08/1987  Berne               SUI-1   61   1,82   93,7%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 6 WEBER Yannick         179  89  23/09/1988  Nashville Predators  NHL    62    2   6    8    18'   
16 DIAZ Raphael          181  89  09/01/1986  Zoug                SUI-1   57   13  24   37    24'
38 FRICK Lukas           188  87  15/09/1994  Lausanne            SUI-1   62    4  16   20    16'
45 FORA Michael          190  97  30/10/1995  Ambrì-Piotta        SUI-1   35    5  11   16    32'
55 LOEFFEL Romain        176  81  10/03/1991  Lugano              SUI-1   52   12  23   35    20'
56 MOSER Janis           183  72  06/06/2000  Biel/Bienne         SUI-1   55    0   9    9    26'
76 GENAZZI Joël          185  90  10/02/1988  Lausanne            SUI-1   62    7  23   30    30'
90 JOSI Roman            188  90  01/06/1990  Nashville Predators  NHL    88   17  43   60    46'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 PRAPLAN Vincent       181  84  10/06/1994  San José / Springf.  AHL    41    6  17   23    18'
10 AMBÜHL Andres         177  87  14/09/1983  Davos               SUI-1   60   14  24   38    75'
13 HISCHIER Nico         186  79  04/01/1999  New Jersey Devils    NHL    69   17  30   47    24'
15 HOFMANN Gregory       182  88  13/11/1992  Lugano              SUI-1   54   34  23   57    26'
21 FIALA Kevin           180  88  22/07/1996  Nashville/Minnesota  NHL    83   13  26   39    36'
23 KURASHEV Philipp      183  87  12/10/1999  Remparts de Québec  LHJMQ   66   30  40   70    41'
                                              Rockford IceHogs     AHL     3    0   0    0     0'
33 BERTAGGIA Alessio     174  76  30/07/1993  Lugano              SUI-1   45    7  11   18    42'
46 ROD Noah              184  87  07/06/1996  Genève-Servette     SUI-1   50   12  14   26    32'
60 SCHERWEY Tristan      176  83  07/05/1991  Berne               SUI-1   62   15  22   37    53'
64 BERTSCHY Christoph    178  84  05/04/1994  Lausanne HC         SUI-1   62   18  22   40    38'
79 RIAT Damien           183  78  26/02/1997  Biel/Bienne         SUI-1   60   14  15   29    38'
82 MOSER Simon           187  98  10/03/1989  Berne               SUI-1   68   23  23   46    75'
85 ANDRIGHETTO Sven      175  83  21/03/1993  Colorado Avalanche   NHL    69    7  10   17    16'
92 HAAS Gaëtan           181  80  31/01/1992  Berne               SUI-1   59   19  26   45    16'
93 MARTSCHINI Lino       168  65  21/01/1993  Zoug                SUI-1   64   29  32   61     6'

Absents notables : Dean Kukan (D, "pas en état"), Ramon Untersander (D, problèmes d'équilibre), Denis Malgin (A, choix du sélectionneur), Joël Vermin (A, opéré des tendons de la main), Tanner Richard (A, opéré du poignet), Reto Schäppi et Pius Suter (A, ménagés après des blessures cette saison), Nino Niederreiter (A, play-offs NHL), Timo Meier (A, play-offs NHL), Sven Andrighetto (A, play-offs NHL).

 

 

Pour sa troisième année aux commandes de la Lettonie, Bob Hartley considère être en terrain de parfaire connaissance après avoir mis en place une structure autour de l'équipe nationale. Il a même déclaré aimer la langue lettone - élément important de l'affirmation nationale du pays par rapport aux russophones - et en avoir appris quelques mots en plus des quatre langues qu'il maîtrise (français, anglais, espagnol, allemand). Il a expliqué bien connaître les joueurs, même les espoirs de 16 ans dans une prospective à moyen terme, ce qui a justifié de pouvoir s'engager parallèlement en club avec l'Avangard Omsk (KHL).

On a un temps craint un retour de bâton indirect contre l'équipe de Lettonie après une affaire d'obstruction de Hartley envers des contrôleurs anti-dopage qui semble moins grave que les premières informations le laissaient entrevoir. La polémique sur Nikita Jevpalovs, à qui son agent aurait déconseillé de venir jouer avec un faible temps de glace car cela n'apporterait rien dans la négociation de son contrat, est relativement secondaire pour un joueur de quatrième ligne à zéro point l'an passé. On a craint aussi l'indisponibilité du gardien numéro 1 Elvis Merzlikins, qui avait signé en fin de saison à Columbus afin de "brûler" son année de contrat rookie et de pouvoir signer à un salaire sans plafond réglementaire cet été, sans aucune intention de jouer puisque les Blue Jackets avaient déjà trois gardiens et qu'il était convenu qu'il s'entraîne individuellement à part pour ne pas gêner. Columbus a finalement été éliminé "juste à temps" pour que Merzlikins arrive aux championnats du monde.

Tous les ingrédients semblaient donc réunis pour que la Lettonie, quart de finaliste l'an passé, aborde le Mondial avec un grand optimisme (même si la Suisse s'annonce comme un obstacle plus difficile que l'Allemagne ou le Danemark l'an dernier). L'offensive n'avait jamais paru aussi forte avec deux joueurs ayant réussi des débuts remarqués en NHL cette saison (Teodors Blugers et Rudolfs Balcers). Si Hartley avait aligné Miks Indrasis - ailier en club - au centre, c'était pour constituer une colonne vertébrale à ce poste en profitant des progrès de Rodrigo Abols et de Teodors Blugers. En se permettant d'aligner une troisième ligne avec Blugers entouré des frères Bukarts, la Lettonie avait pour la première fois trois trios dangereux, là où elle n'en avait souvent qu'un il y a quelques années. Malheureusement, cette belle construction a été remise en cause quand, à l'entraînement trois jours avant le début de championnat du monde, l'ex-capitaine Kaspars Daugavins est monté sur la glace pour dire à Bob Hartley que sa cheville n'était toujours pas guérie et ne lui permettait pas de patiner correctement. Avec le débutant Martins Dzierkals sur le premier bloc à la place de Daugavins, l'effet de "l'attaque la plus dense de l'histoire du pays" est moins impressionnant.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
30 MERZLIKINS Elvis      191  87  13/04/1994  Lugano              SUI-1   47   2,60   91,6%
31 GRIGALS Gustavs Davis 188  84  22/07/1998  Alaksa-Fairbanks    NCAA    14   3,33   90,0%
50 GUDLEVSKIS Kristers   192  94  31/06/1992  Dinamo Riga          KHL    31   2,37   91,0%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
11 SOTNIEKS Kristaps     183  87  29/01/1987  Dinamo Riga          KHL    55    3   7   10    28'
26 BALINSKIS Uvis Janis  181  84  01/08/1996  Dinamo Riga          KHL    37    1  10   11    16'
27 CIBULSKIS Oskars      188  86  09/04/1988  Hradec Kralové      TCH-1   52    3   9   12    24'
29 FREIBERGS Ralfs       180  87  17/05/1991  Zlin                TCH-1   57    6  19   25    46'
32 KULDA Arturs          188  97  25/07/1988  Severs. Cherepovets  KHL    59    2   5    7    42'
58 GALVINS Guntis        186  87  25/01/1986  Trinec              TCH-1   64    4  11   15    10'
72 JAKS Janis            183  86  22/08/1995  American I. College  NCAAd2 38    4  10   14    12'
77 ZILE Kristaps         185  79  24/12/1997  Dinamo Riga          KHL    46    3   4    7    19'
81 SIKSNA Edgars         186  93  15/01/1993  Saryarka Karaganda  RUS-2   68    5  23   28    44'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
10 DARZINS Lauris        191  91  28/01/1985  Dinamo Riga          KHL    62   18  26   44    32'
12 MARENIS Rihards       185  91  18/04/1993  Dinamo Riga          KHL    33    4   1    5     8'
14 BUKARTS Rihards       178  84  31/12/1995  Schwenningen        ALL-1   42    9  13   22    14'
17 DZIERKALS Martins     180  79  04/04/1997  Dinamo Riga          KHL    42    5   8   13    22'
18 ABOLS Rodrigo         191  81  05/01/1996  Örebro HK           SUE-1   47   18   9   27    20'
21 BALCERS Rudolfs       180  78  08/04/1997  Ottawa Senators      NHL    36    5   9   14    10'
                                              San José Barracuda   AHL    43   17  14   31     4'
23 BLUGERS Teodors       183  88  15/08/1994  Pittsburgh Penguins  NHL    29    6   4   10    15'
                                              Wilkes-Barre Peng.   AHL    45   21  18   39    18'
49 GEGERIS Emils         186  84  23/07/1999  Dinamo Riga          KHL    57    2   4    6    12'
70 INDRASIS Miks         190  85  30/09/1990  Dynamo Moscou        KHL    66   17  19   36    20'
71 BUKARTS Roberts       184  84  27/06/1990  Trinec / Sparta     TCH-1   51    7  19   26    10'
87 MEIJA Gints           185  80  04/09/1987  Dinamo Riga          KHL    51    5   5   10    32'
91 KENINS Ronalds        182  91  28/02/1991  Lausanne HC         SUI-1   61   13  22   35    63'
95 BATNA Oskars          194  89  07/05/1995  Dinamo Riga          KHL    37    2   3    5    14'
96 BICEVSKIS Maris       178  78  03/08/1991  Hradec Kralové      TCH-1   45    2   9   11    30'

Un défenseur reste à retrancher

Absents notables : Oskars Bartulis (D, persona non grata depuis qu'il a pris la nationalité russe), Kaspars Daugavins (A, cheville), Martins Karsums (A, blessé), Mikelis Redlihs (A, blessé), Zemgus Girgensons (A, fin de contrat), Edgars Kulda (A, genou), Nikita Jevpalovs (A, fin de contrat).

 

 

La Norvège a peu apprécié la treizième place de l'an passé, où le maintien n'a été obtenu qu'au dernier match en battant la Corée du Sud. Une évaluation interne a été menée en interrogeant les principaux joueurs, le capitaine Jonas Holøs, les frères Olimb, Alexander Bonsaksen, Martin Røymark et Mats Rosseli Olsen. Le directeur sportif de la fédération norvégienne Petter Salsten a synthétisé les avis et critiques qui se sont portées sur trois points : le planning d'entraînement (des séances jugées trop longues dans les semaines précédant le Mondial), le système de jeu (mieux pratiquer la défense de zone) et la communication.

Ce troisième point concerne la manière dont la vidéo est utilisée par le staff, mais aussi la façon dont le sélectionneur Petter Thoresen et ses deux adjoints, Sjur Robert Nilsen et Pekka Alcén, s'expriment en match. Les trois hommes parlent beaucoup et fort, et les joueurs, habitués au style plus réservé du précédent sélectionneur Roy Johansen, se sont dit stressés par cette manière de fonctionner. Petter Thoresen a fait son mea culpa en expliquant qu'il baisserait un peu la voix et ferait en sorte d'apparaître plus accessible aux joueurs pour qu'ils puissent ouvrir la discussion. Il est assez rare qu'une équipe expose ainsi les problèmes rencontrés et qu'un coach admette des erreurs d'approche, mais cela témoigne de la culture démocratique norvégienne et d'une approche plus moderne et moins verticale du management. On n'imaginerait pas de tels débats étalés sur la place publique dans tous les pays...

L'équipe norvégienne, que l'on sait un peu vieillissante, reste quand même plus proche de jouer le maintien que les quarts de finale. Le forfait du gardien Lars Haugen met une grosse pression sur son successeur désigné Henrik Haukeland. La blessure de Ken Andre Olimb à son dernier match de play-offs à Düsseldorf entrave aussi le potentiel offensif de l'équipe. Son frère Mathis est esseulé. Les Norvégiens ont peu de joueurs capables de faire la différence, hormis le pur buteur suédo-norvégien Tobias Lindström. Si leur talent offensif est un peu limité pour qu'ils construisent de grandes offensives, ils pourraient en revanche s'appuyer sur l'impact physique de Tommy Kristiansen et Andreas Martinsen pour aller attaquer la cage et provoquer des buts de raccroc par des écrans, déviations ou rebonds.

Gardiens

                           cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
25 HOLM Henrik            186  83  06/09/1990  Stavanger Oilers    NOR-1   55   2,32   92,1%
33 HAUKELAND Henrik       188  83  06/12/1994  TPS Turku           FIN-1   30   2,22   91,5%
   ARNTZEN Jonas          191  86  21/11/1997  Leksands IF         SUE-2   22   2,12   91,7%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 JOHANNESEN Johannes    181  81  01/03/1997  Stavanger Oilers    NOR-1   60    7  22   29    20'
 5 LESUND Erlend          190  95  11/12/1994  Mora IK             SUE-1   49    0   3    3    43'
 6 HOLØS Jonas            180  90  27/08/1987  Fribourg-Gottéron   SUI-1   50    3  14   17     8'
10 NØRSTEBØ Mattias       179  80  03/06/1995  Frölunda Göteborg   SUE-1   18    1   4    5    10'
17 ESPELAND Stefan        184  84  24/03/1989  Vålerenga Oslo      NOR-1   56   12  57   69    34'
21 BULL Christian         186  90  13/08/1996  Storhamar           NOR-1   58   10  13   23    26'
47 BONSAKSEN Alexander    180  84  24/01/1987  KooKoo Kouvola      FIN-1   53    0  10   10    44'
49 KÅSASTUL Christian     178  90  09/04/1997  Frisk Asker         NOR-1   65    6   5   11   169'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 TRETTENES Mathias      179  78  08/11/1993  Krefeld             ALL-1   44    4   6   10    12'
13 OLDEN Sondre           194  83  29/08/1992  Medvescak / Vienne  AUT-1   55   23  29   52    20'
15 KRISTIANSEN Tommy      189  99  26/05/1989  Sparta Sarpsborg    NOR-1   52   25  12   37   266'
18 LINDSTRÖM Tobias       177  92  20/04/1988  Vålerenga Oslo      NOR-1   58   53  43   96    18'
22 RØYMARK Martin         184  86  10/11/1986  Vålerenga Oslo      NOR-1   53   24  27   51    59'
24 KARTERUD Jorgen        196  88  06/05/1994  Karlskrona IK       SUE-2   42    5  10   15    16'
26 FORSBERG Kristian      186  86  05/05/1986  Stavanger Oilers    NOR-1   57   11  15   26    32'
27 MARTINSEN Andreas      190 100  13/06/1990  Chicago Blackhawks   NHL    24    1   3    4    14'
                                               Rockford IceHocgs    AHL    38    3   8   11    32'
28 ROEST Niklas           174  80  03/08/1986  Sparta Sarpsborg    NOR-1   48    6  33   39    85'
41 THORESEN Patrick       180  84  07/11/1983  Storhamar           NOR-1   58   29  52   81    22'
46 OLIMB Mathis           179  83  01/02/1986  Skellefteå AIK      SUE-1   58    5  22   27    32'
51 ROSSELI OLSEN Mats     180  82  17/02/1981  Frölunda Göteborg   SUE-1   63    8  14   22    35'
61 REICHENBERG Alexander  186  79  13/06/1992  Lillehammer IK      NOR-1   10    3   9   12    12'
                                               Färjestad BK        SUE-1   36    5   3    8    16'
85 HAGA Michael           178  76  10/03/1992  Mora IK             SUE-1   57   15  19   34    24'
93 VALKVAE OLSEN Thomas   186  90  18/05/1993  Leksands IF         SUE-2   61   24  21   45    10'

Absents notables : Lars Haugen (G, famille), Mats Zuccarello (A, toujours sous injections après une opération du bras fin février), Ken Andre Olimb (A, épaule).

 

 

La "génération ascenseur", comme on peut cruellement l'appeler en référence la place de l'Autriche dans le hockey mondial, appartiendra bientôt à l'histoire. On ne reverra sans doute plus jamais les Grabner et Vanek sous le maillot autrichien. Et plus personne ne se préoccupe plus de la retraite internationale annoncée par Rafael Rotter en début de saison au vu de ses performances redevenus très moyennes depuis. L'implication collective et l'état d'esprit de cette génération n'étaient sans doute pas à la hauteur de ses qualités individuelles, pourtant supérieures à celles connues à d'autres époques.

Le défi qui s'offre à la nouvelle génération est de se maintenir durablement dans l'élite mondiale. Le plus dur était d'y parvenir la première fois pour enfin arrêter l'ascenseur infernal. Ce devrait être maintenant plus facile la seconde année, avec une Italie normalement à sa portée et d'autres adversaires contre qui elle sait pouvoir prendre des points (Norvège, Suisse...). La nouvelle génération a aussi du talent, et l'Autriche n'hésite pas à aligner le plus jeune joueur d'une équipe hors du top-8 avec Benjamin Baumgartner, qui a tout juste eu 19 ans. C'est une équipe rapide, qui sait faire preuve de hargne mais qui manque de gabarit quand il s'agit d'approcher l'enclave adverse. Manuel Ganahl l'a découvert à ses dépens avec une saison à zéro but en Finlande pour sa première expérience à l'étranger. Les frères Raffl, qui sont les deux attaquants les plus âgés (à 33 et 31 ans), restent donc indispensables pour amener de la présence physique dans le slot.

L'autre vétéran, le gardien Bernhard Starkbaum, pas toujours constant, tiendra-t-il toujours le fort ? Il a très peu joué cette saison à Vienne et a suivi les play-offs depuis le banc. Si l'on se fie à leurs trajectoires respectives en club, il est temps pour David Kickert, qui a de très bonnes bases techniques, de prendre la relève. Mais son expérience internationale est plus limitée, et peu concluante jusqu'ici, depuis le souvenir cuisant du tournoi de qualification olympique où il avait été propulsé brutalement dans le grand bain. Ce poste-clé reste donc relativement fragile et incertain, tant que Kickert n'a pas connu de match-référence en équipe nationale pour se débloquer mentalement.

Gardiens

                           cm  kg  Naissance                               MJ   Moy.     %
29 STARKBAUM Bernhard     186  89  19/02/1986  Vienne              AUT-1    9   1,87   90,8%
30 KICKERT David          187  77  16/03/1994  Linz                AUT-1   27   2,88   91,9%
60 HERZOG Lukas           183  77  07/02/1993  Salzbourg           AUT-1   24   2,80   89,5%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 WOLF Raphael           199  99  29/12/1995  Dornbirn            AUT-1   43    1   1    2    16'
14 PETER Patrick          185  90  27/01/1994  Vienne              AUT-1   69    5  11   16    71'
24 STRONG Steven          183  87  16/02/1993  Klagenfurt          AUT-1   69    3  11   14    22'
28 SCHUMNIG Martin        181  78  28/07/1989  Klagenfurt          AUT-1   65    1  17   18    22'
63 SCHLACHER Markus       185  87  23/08/1987  Villach             AUT-1   50    2  11   13    32'
90 PALLESTRANG Alexander  181  89  04/04/1990  Salzbourg           AUT-1   49    2   9   11    10'
91 HEINRICH Dominique     175  76  31/07/1990  Salzbourg           AUT-1   64   16  34   50    26'
92 UNTERWEGER Clemens     183  84  01/04/1992  Klagenfurt          AUT-1   68    6   6   12    18'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 SCHNEIDER Peter        180  87  04/04/1991  Vienne              AUT-1   72   40  41   81    48'
 5 RAFFL Thomas           194 106  19/06/1986  Salzbourg           AUT-1   56   22  33   55    30'
 9 RAUCHENWALD Alexander  179  85  11/05/1993  Salzbourg           AUT-1   65   14  19   33    20'
12 RAFFL Michael          185  87  01/12/1988  Philadelphia Flyers  NHL    67    6  12   18    32'
13 OBRIST Patrick         185  90  27/02/1993  Kloten              SUI-1   31    8  10   18    12'
16 ZWERGER Dominic        183  93  16/07/1996  Ambrì-Piotta        SUI-1   54   19  28   47    32'
17 GANAHL Manuel          182  78  12/07/1990  Pelicans / Lukko    FIN-1   52    0   8    8    36'
21 HAUDUM Lukas           183  83  21/05/1997  IK Pantern          SUE-2   43   13  14   27    49'
23 HOFER Fabio            170  75  23/01/1991  Ambrì-Piotta        SUI-1   54   14  17   31    22'
26 BAUMGARTNER Benjamin   175  75  22/04/2000  Davos               SUI-1   31    6   6   12     8'
                                               HCB Ticino          SUI-2    8    1   2    3     4'
27 HUNDERTPFUND Thomas    190  97  14/12/1989  Klagenfurt          AUT-1   61   11  23   34    20'
67 KOMAREK Konstantin     180  88  08/11/1992  Malmö Redhawks      SUE-1   54   14  27   41    20'
89 HERBURGER Raphael      178  75  02/01/1989  Salzbourg           AUT-1   60   15  21   36    32'
94 CIJAN Alexander        180  84  16/05/1994  Salzbourg           AUT-1   40    2   3    5    12'

Absents notables : Stefan Ulmer (D, blessé), Mario Altmann (D, déchirure des ligaments croisés), Michael Grabner (A, soigne une blessure aux yeux), Thomas Vanek (A, incertitude contractuelle), Brian Lebler (A, opéré du genou), Andreas Kristler (A, épaule).

 

 

Ayant constaté que les "oriundi" lui permettaient au mieux de faire l'ascenseur entre l'élite mondiale et la Division IA, l'Italie avait décidé il y a quelques années de s'occuper un peu plus du développement de ses propres jeunes joueurs. Si on ne peut pas autant dire autant de la structure des championnats, effondrée et abandonnée aux Autrichiens, la tendance était au moins positive au niveau de l'épanouissement individuel des hockeyeurs italiens, qui ont finalement appris eux aussi à sortir de leur confort et à progresser dans des clubs étrangers.

Mais après avoir obtenu la montée dans l'élite mondiale avec une discipline retrouvée, le sélectionneur Clayton Beddoes a fait le constat que son équipe aurait besoin de renfort pour se maintenir au plus haut niveau. Il a donc - souvent personnellement - contacté des Italo-Canadiens tous azimuts, au risque de remettre en cause la politique suivie. Difficile de parler de long terme quand on ajoute Marco Rosa, qui a... 37 ans ! Ces oriundi peuvent-ils vraiment faire la différence ? Peut-on espérer battre l'Autriche en s'adjoignant les services de bons marqueurs de l'Alps Hockey League (Rosa et Bardaro), qui n'est jamais que la deuxième ligue autrichienne ? Angelo Miceli ne rentre certes pas dans ce registre puisqu'il joue en EBEL avec Bolzano, mais son jeu est réputé très individualiste.

Difficile d'être regardant quand on s'occupe de l'équipe d'Italie et que l'effectif a des lacunes... Anton Bernard, qui était le capitaine des Azzurri lors de leurs dernières apparitions en élite, a annoncé sa retraite internationale à seulement 29 ans pour se conscarer à sa famille. Il a laissé la porte entrouverte pour revenir en équipe nationale si celle-ci avait un "besoin aigu", mais pas tout de suite. C'est Alex Trivellato qui a été désigné nouveau capitaine. Dernière mauvaise nouvelle, le pilier défensif Thomas Larkin, qui a marqué le but décisif en finale de DEL mais avait auparavant été opéré de la main en début d'année, a déclaré forfait.

Alors que la faiblesse du réservoir dans un pays comme l'Italie devrait les rendre aisés, les choix du sélectionneur ont fait débat. Alex Petan, a priori l'oriundo le plus attendu (deuxième marqueur de Bolzano et engagé en DEL par Iserlohn), a été écarté du camp pour un engagement jugé insuffisant, sur le plan strictement sportif. Puis ce fut le tour de Tommaso Goi, un des joueurs italiens qui ont fait leur petit nid en Suisse (sur la quatrième ligne d'Ambrì), de même que le petit gabarit Tommaso Traversa. Décisions courageuses ou contestables ? Clayton Beddoes a pris ses responsabilités, sachant que sa mission est dans tous les cas difficile.

Gardiens

                           cm  kg  Naissance                               MJ   Moy.     %
 1 BERNARD Andreas        185  80  09/06/1990  Ässät Pori          FIN-1   37   2,54   90,5%
30 DE FILIPPO Marco       188  86  02/08/1990  Cortina             AUT-2   43   2,89   91,0%
35 VALLINI Gianluca       182  78  27/10/1993  Vipiteno            AUT-2   44   2,24   92,9%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 5 TRIVELLATO Alex        188  90  05/01/1993  Krefeld             ALL-1   50    2   4    6     8'
 7 TAUFERER Ivan          190  93  26/01/1995  Renon               AUT-2   52    9  12   21    54'
                                               Bolzano             AUT-1    4    0   0    0     0'
 9 HOFER Armin            184  90  19/03/1987  Val Pusteria        AUT-2   58   17  35   52     2'
 9 HOFER Roland           182  89  24/06/1990  Vipiteno            AUT-2   34    3  11   14    24'
12 PAVLU Jan              188  82  16/09/1994  Heilbronn           ALL-2   55    3  14   17    30'
17 McMONAGLE Sean         185  88  19/01/1988  Frisk Asker         NOR-1   60    9  31   40    36'
25 MARCHETTI Stefano      181  83  11/10/1986  Bolzano             AUT-1   57    0   4    4    14'
26 HELFER Armin           188  97  31/05/1980  Val Pusteria        AUT-2   55    9  29   38    26'
55 ZANATTA Luca           185  90  15/05/1991  Olten               SUI-2   34    1   9   10    16'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 INSAM Marco            188  92  05/06/1989  Bolzano             AUT-1   58   15  14   29    12'
10 BARDARO Anthony        178  82  08/09/1992  Asiago              AUT-2   45   34  39   73    55'
16 MORINI Giovanni        187  90  02/02/1995  Lugano              SUI-1   52   16   5   21    18'
18 ROSA Marco             182  84  15/01/1982  Asiago              AUT-2   47   21  37   58    32'
19 ANDERGASSEN Raphael    177  73  14/06/1993  Val Pusteria        AUT-2   58   20  38   58    16'
20 DE LUCA Ivan           193  93  28/07/1997  Bolzano             AUT-1   59    7   8   15    24'
22 KOSTNER Diego          183  82  05/08/1992  Ambrì-Piotta        SUI-1   55    6   7   13    26'
23 KOSTNER Simon          172  77  30/11/1990  Renon               AUT-2   48   17  34   51    28'
24 RAMOSER Joachim        178  88  22/02/1995  Ingolstadt          ALL-1   45    2   5    7    24'
26 MICELI Angelo          178  80  01/03/1994  Bolzano             AUT-1   59   12  32   44    18'
31 HOCHKOFLER Peter       191  92  04/10/1994  Salzbourg           AUT-1   54    7  11   18    15'
57 GANDER Markus          186  90  16/05/1989  Val Pusteria        AUT-2   58   36  29   65    28'
63 LAMBACHER Alex         191  90  07/10/1996  Heilbronn           ALL-2   25    8  15   23    22'

Absents notables : Thomas Larkin (D, blessé à la main), Anton Bernard (A, retraite internationale), Luca Frigo (A, blessé), Alex Petan (A, choix du sélectionneur), Tommaso Goi (A, choix du sélectionneur), Tommaso Traversa (A, choix du sélectionneur).

 

Marc Branchu

 

 

Retour à la rubrique articles