Angers mise sur la continuité

 

Deuxièmes de l’exercice 2020-2021, les Ducs espéraient disputer la Coupe Continentale cet automne. Finalement, les Gothiques ont conservé leur place au bénéfice de leur victoire en Coupe de France 2020 et accueilleront un quart de finale. Après deux saisons tronquées qui ont laissé un goût d’inachevé à tout le monde, les Angevins espèrent surtout revivre une saison normale avec des playoffs. « On veut avoir la chance de se battre, au moins, pour jouer le titre. On ne peut pas dire qu’on se fait voler non plus, mais lors de la saison 2019-2020, le championnat s’arrête avant les demies et ça a été compliqué à vivre. On avait le groupe pour y aller. Ça nous a vraiment coupé les jambes », confiait l’attaquant Loïc Farnier (photo ci-dessous) au Courrier de l’Ouest à l’ouverture du camp d’entraînement. Et l’histoire s’est malheureusement répétée au printemps dernier, alors que les Ducs finissaient très fort la saison régulière avec onze victoires consécutives...

Loïc Farnier

La reprise se fera-t-elle dans un IceParc plein ? Tout le monde l’espère. À l’heure d’écrire ces lignes, aucune jauge n’était requise. Le pass sanitaire sera obligatoire pour accéder aux patinoires de Ligue Magnus. Rejouer devant du public, un besoin, une nécessité même, pour des Ducs qui n’ont plus connu un tel frisson depuis le 23 octobre 2020, et une défaite face à Rouen (2-5). En coulisses, le club continue de se développer et lance à l’occasion de cette nouvelle saison son fonds de dotation (dispositif déjà en place à Rouen, Grenoble, Nice ou encore Mulhouse). C’est Julien Albert, un des joueurs emblématiques de l’équipe pendant 17 ans et désormais chargé de développement au sein de son club de toujours, qui a mené ce projet dans le cadre de son Master de Manager de club sportif professionnel au CDES de Limoges.

Le président Michaël Juret nous explique cette initiative : « C'est un vieux projet que j'avais dans les cartons depuis très très longtemps. On a profité de la crise sanitaire pour travailler dessus. Julien Albert a relevé le défi. L'idée c'est de promouvoir certaines actions sociales autour du hockey et des Ducs, et d'aller chercher les fonds nécessaires pour mener ces actions. L'IceParc nous donne une exposition bien plus importante et permet de rendre ce projet possible. Ça aurait été bien plus compliqué au Haras. Grâce au fonds de dotation on va par exemple soutenir la nouvelle section de para-hockey qui s'ouvre au club en achetant plusieurs luges. Il y a des actions comme cela qui vont être menées au fur et à mesure pour aider à la pratique sportive notamment. »

Nouveau duo devant le filet

La première surprise de l’intersaison sur les bords de Maine a été la non-reconduction de Florian Hardy. C’est une page qui se tourne pour les Ducs, car en neuf saisons à Angers (en trois passages), le portier international (36 ans) a été un grand artisan des succès de l’équipe et surtout des deux seuls titres du club (coupes de France 2007 et 2014). Mais c’est vrai qu’on l’a senti moins serein ces dernières saisons, moins rapide dans ses déplacements et avec sa mitaine, y compris avec les Bleus puisqu’il a perdu sa place de titulaire lors du tournoi de qualification olympique au profit d’Henri-Corentin Buysse. Très apprécié par le public angevin, le numéro 49 devrait néanmoins recevoir une belle ovation lors de son retour à l’IceParc le 31 octobre… sous les couleurs de l’Anglet Hormadi.

Pour remplacer l’expérimenté Hardy, le président Michaël Juret et son directeur sportif Simon Lacroix ont choisi Evan Cowley, Américano-Canadien de 26 ans, qui arrive de Nitra. Né au Canada mais formé dans le Colorado et champion NCAA à l’Université de Denver, ce grand gabarit (1,93 m, 91 kg) a été drafté en 2013 par les Florida Panthers mais n’a jamais eu sa chance en NHL (14 matchs en AHL). En Europe depuis trois ans, il a évolué en Pologne, au Danemark et en Slovaquie. Il dispose de belles qualités athlétiques, y compris d'une bonne rapidité, mais il faudra voir comment il s’adapte au championnat français. Il sera secondé par Juliàn Barrier, qui prend la place de Raphaël Garnier, parti à Grenoble. C’est un retour aux sources pour le gardien français de 28 ans, qui a évolué chez les Ducs en U18. Le club a recruté comme entraîneur des gardiens Landry Macrez, qui interviendra aussi au sein de la section amateur (l'AHCA).

Nicolas Ritz

Le changement de coach qui ne changerait rien

Le deuxième changement de taille a été le départ inattendu (un an avant la fin de son contrat) du coach Brennan Sonne, fin juillet. Le Canadien a choisi de rentrer au pays après quatre ans à Angers et un beau ratio de 60% de victoires, mais moins de réussite dans les gros matchs et aucun titre. Il a accepté le poste d’entraîneur-chef des Saskatoon Blades, en WHL, en espérant se rapprocher de son objectif : coacher en NHL. À seulement trois semaines du début du camp d’entraînement, le staff des Ducs a donc activé ses réseaux (nord-américains) et a finalement arrêté son choix sur Ethan Goldberg, dont le profil ressemble beaucoup à celui de Sonne. Comme son prédécesseur, l’Américain de 32 ans vivra à Angers sa première expérience en tant qu’entraîneur-chef d’une équipe professionnelle. Il a été assistant de l’ancien coach des Ducs (entre 2011 et 2013) Jay Varady, chez les Sioux City Musketeers (USHL) pendant trois saisons. Dans son adaptation à la Ligue Magnus, Ethan Goldberg pourra compter sur Alexis Billard, qui en est à sa sixième saison comme assistant-coach derrière le banc angevin. Le nouveau coach ne devrait révolutionner ni le fonctionnement, ni le style d’une équipe reconduite à 90 %.

Le président Juret se veut rassurant quant à ce changement impromptu d'entraîneur : « Ce n’est pas une surprise, ça fait seize ans que je dirige ce club, je suis habitué aux intersaisons à subir de temps en temps des déconvenues. Ça fait partie de la carrière d'un sportif que de recevoir des offres à un moment qu'on ne peut pas refuser. Ça a été le cas et je n'ai aucun problème avec ça. Brennan s'est investi à 200% pendant toute la période où il a été là donc c'était normal qu'on l'accompagne dans ce nouveau projet. Et puis pour nous, très honnêtement, ça ne change pas grand chose puisqu'on a trouvé une copie conforme de ce coach avec quelqu'un qui a suivi exactement le même cursus et qui est même un peu en avance par rapport à l'arrivée de Brennan il y a quelques années. »

Kévin Dusseau

Une stabilité revendiquée

La deuxième meilleure défense du championnat la saison dernière a été entièrement reconduite et sera toujours menée par son infatigable capitaine et formidable patineur, Patrick Coulombe. Pour sa première saison en Magnus, Jerret Smith s’est vite imposé et a même terminé avec le meilleur ratio +/- du championnat (+23). Arrivé lui aussi l'été dernier à Angers, Kévin Dusseau - en photo ci-dessus - a apporté de la solidité, un jeu rugueux - parfois au-delà de la limite - et un gros lancer sur la troisième paire défensive. Tous les duos ont donné satisfaction, ils devraient également rester inchangés (Neil Manning - Vincent Llorca, Connor Hardowa - Kevin Dusseau). Sans oublier que le polyvalent Riley Guenther peut aussi dépanner si besoin en défense.

En attaque, seulement deux départs de joueurs arrivés en 2020 qui devraient peu impacter l’effectif. Alors que Zach Hamill ne laissera pas un grand souvenir au public angevin, Sébastien Sylvestre avait démontré de vrais qualités de buteur (11 buts, co-meilleur buteur de l’équipe avec Halley) et une belle créativité technique. Zack Torquato est l'unique recrue. Longtemps envisagé comme un choix de fin de premier tour ou de deuxième tour de draft en NHL, ce Canadien qui a joué un Mondial U18 pour le Canada (sur la première ligne avec les actuels joueurs de NHL Logan Couture et Kyle Turris) avait vu sa cote fondre à cause notamment d'une condamnation en justice à des travaux d'intérêt général avec quatre coéquipiers de son équipe junior pour des faits de violence. Les Red Wings de Détroit l'avaient repêché au sixième tourmais mais il n’a jamais joué en NHL (76 matchs d'AHL et surtout 285 parties en ECHL pour 239 points). Sans être le plus beau patineur, Torquato est un joueur de centre efficace et responsable. Comme son idole d'enfance Ron Francis, né comme lui à Sault-Sainte-Marie, sa plus grande qualité est une excellente vision du jeu. Au deuxième échelon suisse, il a plutôt bien performé comme capitaine de Winterthour avec 71 points en 70 matchs ces deux dernières saisons et a beaucoup manqué à son équipe après sa blessure début janvier, même si son prêt à Langenthal pendant les playoffs à son retour au jeu a été moins convaincant. Il tournait également à un point par match au Danemark, et même à 1,78 point par match en Alps Hockey League avec Cortina. Petit bémol : dans ses quatre derniers clubs, il a produit de l'offensive avec son inséparable ailier Riley Brace, qui ne sera pas à ses côtés cette fois (il jouera en Norvège).

Robin Gaborit

Le prolifique duo Tommy Giroux (22 points) - Philippe Halley (25 points), qui avait signé pour deux ans à l’été 2020, mènera encore l’offensive angevine, avec l’apport du toujours intense Robin Gaborit - en photo ci-dessus - sur le premier trio. Avec six buts gagnants, Halley a été le joueur le plus décisif en Ligue Magnus la saison dernière. Sur les 2e et 3e trios, les Ducs compteront de nouveau sur les internationaux Loïc Farnier - bonne surprise de l'équipe de France en mai dernier - et Cédric Di Dio Balsamo pour imprimer un gros échec-avant, ainsi bien sûr que sur Nicolas Ritz, notamment aux engagements. La quatrième ligne (Marius Serer - Maurin Bouvet - Téo Sarliève) s’est montrée fiable et devrait également être reconduite. Très solides en infériorité numérique (3e), les Ducs ont en revanche pêché en supériorité la saison dernière (8e). Mais le one-timer de l’expérimenté Danick Bouchard (photo ci-dessous), qui a intégré le top-20 des meilleurs marqueurs de l’histoire de la Ligue Magnus, reste une arme redoutable qui ferait le bonheur de n’importe quelle équipe de la ligue.

Cette stabilité, Michaël Juret la revendique : « C'est d'abord un choix sportif. On était satisfait de notre production en défense et en attaque. Très honnêtement, on aurait aimé garder Sébastien Sylvestre, mais avec le conseil d'administration on avait décidé de maintenir notre masse salariale et l'offre qu'il a reçue était impossible à suivre dans ces conditions. Oui, nous avons eu des pertes de revenus (sur un budget estimé à environ 2,3 millions d'euros, NDLR), pour autant nous avons réussi à compenser et à préparer une saison sur laquelle on arrive à maintenir notre masse salariale. On n'a pas pu faire n'importe quoi, on a toujours une gestion saine et rigoureuse. On a laissé partir Sylvestre mais c'est le seul départ qu'on a subi. Il y a eu une prise de décision sur le poste de gardien, mais sinon on a un effectif qui est très très stable. »

Avec un effectif qui a peu bougé et donc des automatismes déjà en place, de l’expérience, de la profondeur en défense comme en attaque, les Angevins devraient, sauf surprise, garder leur place dans le top 3 aux côtés de Rouen et Grenoble. Une troisième Coupe de France serait belle mais les joueurs du président Juret patinent surtout pour ramener une première coupe Magnus dans la cité du Roi René.

Charles Dubré-Beduneau (photos Anthony Mangeard)

Danick Bouchard

 

Effectif :

Gardiens

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2020/21   MJ   Min   Moy.    %
30 BARRIER Julian        28/01/1993  180  82  Saint-Nazaire     Nice         FRA-1    4    92   3,27   86,8%
31 COWLEY Evan           31/07/1995  193  91  (Can./Américain)  Nitra        SVK-1   46  2613   3,15   90,8%

Défenseurs

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2020/21   MJ   B   A Pts   +/-  Pén
 2 SMITH Jerret          21/04/1995  188  94        (Canadien)  Angers      FRA-1   22   2   8  10   +23    4'
 5 COULOMBE Patrick      23/04/1985  175  79        (Canadien)  Angers      FRA-1   22   4  12  16   +18   26'
 8 MANNING Neil          12/05/1991  179  84        (Canadien)  Angers      FRA-1   22   0  11  21   +16   10'
17 LLORCA Vincent        16/01/1992  192  92  Mont-Dore         Angers      FRA-1   22   2   6   8   +10    4'
20 DUSSEAU Kévin         24/07/1991  186  97  Cherbourg         Angers      FRA-1   22   2   3   5   +6    28'
24 HARDOWA Connor        15/11/1988  185  95        (Canadien)  Angers      FRA-1   19   2   6   8   +9     6'

Attaquants

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2020/21   MJ   B   A Pts   +/-  Pén
10 RITZ Nicolas          26/02/1992  180  80  Dijon             Angers      FRA-1   15   2   9  11   +11    8'
11 GABORIT Robin         10/01/1991  185  86  Rouen             Angers      FRA-1   22   5  13  18   +8    45'
13 GIROUX Tommy          26/05/1992  174  81        (Canadien)  Angers      FRA-1   22  10  12  22   +15    2'
14 SERER Marius          03/04/1993  173  86  Amiens            Angers      FRA-1   18   2   9  11   +11    8'
15 BOUVET Maurin         28/05/1995  181  83  Amiens            Angers      FRA-1   22   5   7  12   +7    32'
16 DI DIO BALSAMO Cédric 27/03/1994  178  73  Briançon          Angers      FRA-1   22   7   6  13   +9     2'
51 TORQUATO Zack         08/10/1989  183  88        (Canadien)  Wint./Lang. SUI-2   26  11  19  30   -16   16'
                                                                Langenthal  SUI-2   12   1   6   7   -3     4'
53 GUENTHER Riley        03/09/1994  183  85        (Canadien)  Angers      FRA-1   22   3   4   7   +10   18'
71 HALLEY Philippe       08/09/1992  177  78        (Canadien)  Angers      FRA-1   22  11  14  25   +14   18'
76 SARLIÈVE Téo          16/06/1999  177  78  Clermont          Angers      FRA-1   22   1   1   2   -1     0'
83 BOUCHARD Danick       02/02/1986  176  89        (Canadien)  Angers      FRA-1   22   9   9  18   +8    18'
96 FARNIER Loïc          28/04/1996  182  83  Valence           Angers      FRA-1   22   4   7  11   +5     6'

Entraîneur : Ethan Goldberg (USA, 32 ans) assisté d'Alexis Billard (40 ans).

Départs : Brennan Sonne (entraîneur, Saskatoon Blades, WHL), Florian Hardy (G, 20 MJ à 91,3%, Anglet), Raphaël Garnier (G, 3MJ à 93,5%, Grenoble), Sébastien Sylvestre (A, 11+9, Gheorgheni, ROU), Zach Hamill (A, 5+8, Rosenheim, ALL-3).

 

Revoir la présentation 2020/21

 

Retour à la Ligue Magnus 2021/2022