États-Unis - Russie (26 décembre 2002)

 

Match comptant pour le premier tour des Championnats du Monde des moins de 20 ans 2003, groupe A.

La future grande vedette Aleksandr Ovechkin (benjamin de son équipe à 17 ans) a réussi une entrée fracassante dans ce championnat en marquant trois fois face à des Américains qui n'eurent que rarement voix au chapitre. Le jeune prodige du Dynamo de Moscou ne sera éligible pour le repêchage (draft) qu'en 2004.

Patrick O'Sullivan n'a pu que sauver l'honneur pour l'équipe américaine dont la défense a souvent été prise en sous-nombre sur les offensives et les contre-attaques russes. Le gardien James Howard a été remplacé après le quatrième but par Robert Goepfert. Les États-Unis ont de plus perdu Tim Gleason, un de leurs meilleurs défenseurs, pour le reste du tournoi car il s'est cassé un os du pied en bloquant un tir russe.

 

Commentaires d'après-match :

Lou Vairo (entraîneur des États-Unis) : "Je pense que mon équipe est capable de mieux que ce qu'elle a montré ce soir, mais c'est compréhensible car l'adversaire nous a fait mal jouer."

Rafail Ishmatov (entraîneur de la Russie) : "Nous avons bien joué, notamment physiquement, mais je ne dirais pas que c'est suffisant. Après une bonne première période, l'adversaire a pu reprendre l'initiative, et heureusement que Koltsov a pu marquer un but capital en infériorité, le moment-clé de la rencontre. Sacha [Ovechkin] mérite les louanges plus flatteurs, et plus généralement le premier trio offensif a été très bonne. Hélas, je n'en dirais pas autant des autres joueurs, à part Tyutin, Koltsov et Medvedev."

Patrick O'Sullivan (meilleur joueur américain du match) : "Nous avons été battus par meilleurs que nous. C'était leur soirée. Mais ce n'était qu'un match, le premier pour nous, donc ne lui accordons pas plus d'importance que ça. Nous avons juste à gagner les prochains pour atteindre la phase finale, là où ça compte vraiment. Toute l'équipe aurait pu jouer plus intelligemment, moi inclus. On prend des pénalités par frustration, mais le staff nous a bien fait comprendre qu'une pénalité n'est excusée que si elle est utile. Si nous voulons gagner, il est évident qu'il faut qu'on évite les prisons."

 

États-Unis - Russie 1-5 (0-2, 1-2, 0-1)

Jeudi 26 décembre 2002 à 18h00 au Center 200 de Sydney (CAN). 4950 spectateurs.

Arbitrage de Timo Favorin (FIN) assisté de Derek Doucette (CAN) et Lars Kronborg (NOR).

Pénalités : États-Unis 32' (6', 4', 12'+10'), Russie 20' (6', 6', 8').

Tirs : États-Unis 16 (3, 10, 3), Russie 31 (13, 9, 9).

Évolution du score :

0-1 à 16'20" : Ovechkin assisté de Tyutin et Trubachev (sup. num.)

0-2 à 19'49" : Ovechkin assisté de Trubachev et Grebeshkov

1-2 à 22'41" : O'Sullivan assisté de Whitney

1-3 à 27'17" : Koltsov assisté de Grigorenko et Perezhogin (inf. num.)

1-4 à 29'14" : Ovechkin assisté de Trubachev et Polushin

1-5 à 47'06" : Trubachev assisté de Polushin et Fakhrutdinov

 

États-Unis

Gardien : James Howard puis Robert Goepfert à 29'14".

Défenseurs : Matt Jones - Matt Greene ; Mark Stuart - James Wisniewski ; Ryan Suter - Brett Sterling ; Ryan Whitney - Tim Gleason.

Attaquants : Dustin Brown - Ryan Shannon - Dwight Helminen ; Christopher Higgins - Zach Parisé - Patrick O'Sullivan ; Eric Nystrom - Ryan Kesler - Gino Guyer ; Greg Moore - Brian McConnell - Barry Tallackson.

Russie

Gardien : Andreï Medvedev

Défenseurs : Fedor Tyutin - Denis Grebeshkov ; Kirill Koltsov - Konstantin Korneïev ; Mikhaïl Lyubushin - Dmitri Fakhrutdinov ; Denis Ezhov - Maksim Kondratiev.

Attaquants : Aleksandr Ovechkin - Yuri Trubachev - Aleksandr Polushin ; Igor Grigorenko - Andrei Taratukhin -Aleksandr Perezhogin ; Nikolaï Zherdev - Aleksei Kaïgorodov - Sergueï Anchakov ; Timofei Shishkanov - Dmitri Pestunov - Evgeni Artyukhin.

 

 

Retour aux championnats du monde juniors