Championnats du monde féminins 2015

 

Qualifications dans l'élite mondiale (les 8, 9 et 11 novembre 2014 à Yokohama, Japon)

L'IIHF met en place une qualification pour les années post-olympiques : les premiers des deux dernières éditions de la division I s'affrontent pour accéder à l'élite.

Japon - République Tchèque 2-0 (0-0,1-0,1-0)
République Tchèque - Japon 2-0 (0-0,1-0,1-0)
Japon - République Tchèque 2-1 (1-0,0-0,1-1)

Le Japon accède à l'élite mondiale avec plus de 95% d'arrêts pour sa gardienne Nana Fujimoto.

 

 

Mondial (du 28 mars au 4 avril 2015 à Ottawa, Canada)

Groupe A (28, 29 et 31 mars)

États-Unis - Canada 4-2 (3-1,0-1,1-0)
Finlande - Russie 3-2 t.a.b. (0-0,2-2,0-0,0-0,1-0)
Canada - Russie 4-0 (3-0,1-0,0-0)
États-Unis - Finlande 4-1 (2-1,2-0,0-0)
Russie - États-Unis 2-9 (0-1,2-4,0-4)
Canada - Finlande 6-2 (2-1,2-0,2-1)

Classement : 1 États-Unis 9, 2 Canada 6, 3 Finlande 2, 4 Russie 1.

Les Américaines ont obtenu cinq des sept derniers titres mondiaux mais aucun des quatre derniers titres olympiques. La dernière finale des JO, épique, leur demeure en travers de la gorge : Marie-Philip Poulin avait égalisé à la dernière minute avant d'inscrire le but en or en prolongation pour le Canada.

Les deux équipes sont arrivées à Malmö avec quelques absentes. La légende canadienne Hayley Wickenheiser a dû déclarer forfait en raison d'un pied cassé alors que Jayna Hefford et la gardienne Shannon Szabados sont également restées à la maison. En l'absence de Wickenheiser, c'est justement Poulin, considérée par beaucoup comme la meilleure joueuse au monde, qui assure le capitanat. Dans le camp américain, Julie Chu, seule joueuse de la sélection âgée de plus de 30 ans à Sotchi, n'a pu répondre présent. Du coup, la moyenne d'âge, déjà basse chez les féminines, a encore diminué. Autour des stars Hilary Knight - qui a eu le privilège de s'entraîner avec les Ducks d'Anaheim en début de saison - et des sœurs Lamoureux, dix joueuses ont disputé dernièrement le Frozen Four NCAA, la grande phase finale du championnat universitaire américain.

Américaines et Canadiennes sont qualifiées directement en demi-finales, Finlandaises et Russes doivent passer par un quart de finale.

 

Groupe B (28, 29 et 31 mars)

Suède - Japon 3-4 t.a.b. (1-1,1-0,1-2,0-0,0-1)
Allemagne - Suisse 2-5 (0-1,1-1,1-3)
Suisse - Suède 2-3 (0-2,0-0,2-1)
Japon - Allemagne 2-0 (1-0,0-0,1-0)
Suisse - Japon 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Allemagne - Suède 0-4 (0-1,0-2,0-1)

Classement : 1 Suède 7, 2 Suisse 6, 3 Japon 5, 4 Allemagne 0.

Les Japonaises sont de retour parmi l'élite mondiale pour la première fois depuis 2009. Elles n'avaient jusqu'à maintenant remporté que deux joutes dans un Mondial Élite, deux fois contre la Chine. Et pourtant, le Japon a totalisé 5 points au classement en deux jours. Ces succès, il les doit avant tout à Nana Fujimoto. Mais elle a trouvé meilleure qu'elle à l'occasion de la dernière journée du premier tour. Élue meilleure joueuse du dernier tournoi olympique, Florence Schelling a résisté face aux vaillantes Japonaises, bloquant leurs 36 lancers. Vaincue par le pays du Soleil-Levant en préparation, la Suisse a assuré sa place en quart de finale.

 

 

Quarts de finale (1er avril)

Finlande - Suisse 3-0 (1-0,0-0,2-0)
Russie - Suède 2-1 (0-0,0-1,2-0)

La Russie retourne la situation en sa faveur et se qualifie par un but décisif d'Olga Sosina à cinq minutes de la fin.

 

Demi-finales (3 avril 2015)

États-Unis - Russie 13-1 (4-1,6-0,3-0)
Canada - Finlande 3-0 (1-0,0-0,2-0)

C'est à croire que la rapide ouverture du score - 44 secondes - a Russie a encore plus agacé les filles défendant la bannière étoilée ! Durant la seule première période, Hilary Knight et la capitaine par intérim Brianna Decker ont obtenu 6 points. Le changement de gardienne côté russe aura été inutile même si les États-Unis ont procédé à un véritable bombardement avec 50 lancers au but. Les Canadiennes ont décroché un résultat plus modeste face à la Finlande avec une victoire 3-0. Ann-Renée Desbiens, la gardienne de l'Université du Wisconsin, a réalisé son deuxième blanchissage... à son deuxième match international !

 

Match pour la troisième place (4 avril 2015)

Finlande - Russie 4-1 (2-0,1-0,1-1)

En l'absence de la star Noora Räty absente pour raisons de santé, Meeri Räisänen a pris la relève avec talent. Cette gardienne de 24 ans exilée en Russie a multiplié les exploits : blanchissage contre la Suisse en quart de finale, 40 arrêts face aux Canadiennes en demi-finale puis 21 sauvetages contre la Russie. Elle a donc grandement contribué à cette onzième médaille de bronze de la Finlande qui disputait ce match du podium pour la seizième fois... en seize éditions !

 

Finale (4 avril 2015)

États-Unis - Canada 7-5 (4-2,1-3,2-0)

La finale a connu son lot de rebondissements... à tel point que les quatre gardiennes ont participé à cette rencontre ! La victoire semblait pourtant ne faire aucun doute - ou quasiment - quand les Américaines menaient 5-2 à la 28e minute après avoir fait sortir Desbiens au profit de Geneviève Lacasse en début de deuxième période. Sauf que, cinq minutes plus tard, le Canada égalisait à 5-5 ! Alex Rigsby, qui a remplacé Jessie Vetter au but précédent, s'est donc inclinée d'entrée, mais a tenu par la suite. Ce sont finalement les réalisations de Brianna Decker et Kendall Coyne qui ont fait la différence dans les dix dernières minutes, l'équipe entraînée par l'ancien défenseur NHL Ken Klee s'imposant donc 7-5.

 

Barrage de maintien (1er et 3 avril)

Japon - Allemagne 3-2 a.p. (0-1,1-1,1-0,1-0)
Allemagne - Japon 1-2 a.p. (0-1,1-0,0-0,0-1)

Les Allemandes, qui concèdent deux pénalités fatales pendant les prolongations, sont reléguées en division I.

 

 

Meilleures marqueuses

                              B  A Pts
 1 Hilary Knight        USA   7  5  12
 2 Brianna Decker       USA   5  6  11
 3 Anna Borgvist        SUE   5  3   8
   Jocelyne Lamoureux   USA   5  3   8
 5 Natalie Spooner      CAN   4  3   7
 6 Kendall Coyne        USA   3  4   7
 7 Jocelyne Lamoureux   USA   1  6   7
   Anne Schleper        USA   1  6   7
 9 Erika Grahm          SUE   4  2   6
10 Marie-Philip Poulin  CAN   3  3   6

Meilleure gardienne : Nana Fujimoto (Japon).

Meilleure arrière : Jenni Hiirikoski (Finlande).

Meilleure attaquante et meilleure joueuse : Hilary Knight (États-Unis).

Équipe-type des journalistes : Meeri Räisänen (FIN) ; Monique Lamoureux (USA) - Jenni Hiirikoski (FIN) ; Brianna Decker (USA) - Hilary Knight (USA) - Natalie Spooner (CAN).

Trophée du fair-play : États-Unis.

 

 

 

Division IA (12, 13, 15, 16 et 18 avril 2015 à Rouen, France)

Les Tchèques promues dans l'élite mondiale féminine (photo Thierry Frechon)
Lettonie - République Tchèque 1-5 (0-1,1-1,0-3)
France - Norvège 5-6 a.p. (0-2,2-2,3-1,0-1)
Autriche - Danemark 8-2 (1-1,2-1,5-0)

Norvège - Autriche 2-5 (1-1,0-3,1-1)
Danemark - Lettonie 5-4 (2-3,1-1,2-0)
République Tchèque - France 4-0 (0-0,4-0,0-0)

Norvège - Danemark 0-3 (0-1,0-2,0-0)
République Tchèque - Autriche 4-1 (3-1,0-0,1-0)
Lettonie - France 0-7 (0-4,0-1,0-2)

Danemark - République Tchèque 0-3 (0-1,0-0,0-2)
Norvège - Lettonie 2-1 (1-0,0-1,1-0)
France - Autriche 2-3 (2-0,0-3,0-0)

Autriche - Lettonie 8-0 (1-0,3-0,4-0)
République Tchèque - Norvège 4-2 (0-0,1-1,3-1)
Danemark - France 2-3 (2-1,0-1,0-1)

Classement (5 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Rép. Tchèque      15   5  0  0  0   20-4   +16
2 Autriche          12   4  0  0  1   25-10  +15
3 France             7   2  0  1  2   17-15  +2
4 Danemark           6   2  0  0  3   12-18  -6
5 Norvège            5   1  1  0  3   12-18  -6
6 Lettonie           0   0  0  0  5    6-27  -21

La République Tchèque accède à l'élite mondiale. La Lettonie est reléguée en division IB.

 

Meilleures marqueuses

                              B  A Pts
1 Anna Meixner          AUT   8  3  11
2 Eva Maria Schwärzler  AUT   7  3  10
3 Denise Altmann        AUT   2  7   9
4 Victoria Hummel       AUT   3  5   8
5 Marion Allemoz        FRA   4  3   7
  Alena Polenska        TCH   4  3   7
7 Katerina Mrazova      TCH   3  4   7
  Emmanuelle Passard    FRA   3  4   7

Meilleure gardienne : Klara Peslarova (République Tchèque).

Meilleure arrière : Aneta Tejralova (République Tchèque).

Meilleure attaquante : Anna Meixner (Autriche).

Trophée du fair-play : République Tchèque et Autriche.

 

 

 

Division IB (6, 7, 9, 11 et 12 avril 2015 à Pékin, Chine)

Corée du Nord - Hongrie 1-5 (0-2,0-1,1-2)
Italie - Slovaquie 3-4 t.a.b. (2-3,1-0,0-0,0-0,0-1)
Pays-Bas - Chine 3-2 t.a.b. (0-1,1-1,1-0,0-0,1-0)

Hongrie - Italie 2-1 (0-0,1-1,1-0)
Slovaquie - Pays-Bas 3-2 (0-1,1-0,2-1)
Chine - Corée du Nord 5-2 (4-1,1-0,0-1)

Slovaquie - Corée du Nord 9-0 (2-0,5-0,2-0)
Italie - Pays-Bas 0-2 (0-1,0-1,0-0)
Chine - Hongrie 7-3 (1-1,4-1,2-1)

Hongrie - Slovaquie 0-1 (0-0,0-1,0-0)
Pays-Bas - Corée du Nord 7-1 (1-0,2-0,4-1)
Chine - Italie 4-3 (1-1,0-1,3-1)

Corée du Nord - Italie 2-4 (0-1,1-0,1-3)
Hongrie - Pays-Bas 0-2 (0-1,0-1,0-0)
Slovaquie - Chine 4-3 (2-1,2-0,0-2)

Classement (5 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Slovaquie         14   4  1  0  0   21-8   +13
2 Pays-Bas          11   3  1  0  1   16-6   +10
3 Chine             10   3  0  1  1   21-15  +6
4 Hongrie            6   2  0  0  3   10-12  -2
5 Italie             4   1  0  1  3   11-14  -3
6 Corée du Nord      0   0  0  0  5    6-30  -24

La Slovaquie est promue en division IA. Le match décisif pour la montée, Chine-Slovaquie, se joue devant 2093 spectateurs et est retransmis sur la télévision sportive nationale CCTV5, mais les joueuses locales restent un peu trop passives quand elles sont menées au score. La Corée du Nord est reléguée en division IIA.

 

Meilleures marqueuses

                             B  A  Pts
1 Zhang Mengying       CHN   7  2   9
2 Yu Baiwei            CHN   3  6   9
3 Sun Rui              CHN   4  4   8
4 Nikola Gapova        SVK   4  3   7
5 Mieneke de Jong      HOL   3  3   6
  Maria Herichova      SVK   3  3   6

Meilleure gardienne : Claudia van Leeuwen (Pays-Bas).

Meilleure arrière : Franciska Kiss-Simon (Hongrie).

Meilleure attaquante : Zhang Mengying (Chine).

Trophée du fair-play : Italie.

 

 

 

Division IIA (30, 31 mars, 2, 4 et 5 avril 2015 à Dumfries, Grande-Bretagne)

Croatie - Pologne 3-10 (2-1,1-4,0-5)
Corée du Sud - Kazakhstan 0-2 (0-0,0-1,0-1)
Grande-Bretagne - Nouvelle-Zélande 8-1 (3-0,2-0,3-1)

Kazakhstan - Pologne 4-1 (2-0,1-1,1-0)
Nouvelle-Zélande - Croatie 2-4 (1-1,1-1,0-2)
Grande-Bretagne - Corée du Sud 3-1 (2-1,1-0,0-0)

Kazakhstan - Nouvelle-Zélande 10-0 (4-0,2-0,4-0)
Corée du Sud - Pologne 4-3 t.a.b. (0-1,3-1,0-1,0-0,1-0)
Grande-Bretagne - Croatie 8-1 (0-1,5-0,3-0)

Nouvelle-Zélande - Corée du Sud 0-3 (0-1,0-2,0-0)
Croatie - Kazakhstan 1-12 (0-5,0-5,1-2)
Pologne - Grande-Bretagne 0-4 (0-1,0-0,0-3)

Corée du Sud - Croatie 13-0 (2-0,6-0,5-0)
Pologne - Nouvelle-Zélande 3-2 t.a.b. (0-2,1-0,1-0,0-0,1-0)
Kazakhstan - Grande-Bretagne 2-0 (0-0,1-0,1-0)

Classement (5 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Kazakhstan        15   5  0  0  0   30-2   +28
2 Grande-Bretagne   12   4  0  0  1   23-5   +18
3 Corée du Sud       8   2  1  0  2   21-8   +13
4 Pologne            6   1  1  1  2   17-17   0
5 Croatie            3   1  0  0  4    9-45  -36
6 Nouvelle-Zélande   1   0  0  1  4    5-28  -23

Le Kazakhstan est promu en division IB. La Nouvelle-Zélande est reléguée en division IIB.

 

Meilleures marqueuses

                             B  A Pts
1 Alyona Fux           KAZ   2 12  14
2 Karolina Pozniewska  POL   7  4  11
3 Zarina Tyukhtieva    KAZ   5  5  10
4 Christine Newman     GBR   6  3   9
5 Park Jongah          COR   7  1   8

Meilleure gardienne : Nicole Jackson (Grande-Bretagne).

Meilleure arrière : Jodie-Leigh Bloom (Grande-Bretagne).

Meilleure attaquante : Alyona Fux (Kazakhstan).

Trophée du fair-play : Corée du Sud.

 

 

 

Division IIB (7, 8, 10, 12 et 13 mars 2015 à Jaca, Espagne)

Mexique - Islande 1-2 t.a.b. (0-0,1-0,0-1,0-0,0-1)
Slovénie - Belgique 13-2 (8-1,1-0,4-1)
Espagne - Australie 4-1 (0-1,3-0,1-0)

Belgique - Mexique 0-5 (0-3,0-1,0-1)
Australie - Islande 0-3 (0-3,0-0,0-0)
Slovénie - Espagne 3-1 (1-1,2-0,0-0)

Australie - Belgique 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Slovénie - Mexique 0-3 (0-1,0-0,0-2)
Espagne - Islande 5-4 t.a.b. (2-0,1-0,1-4,0-0,1-0)

Islande - Slovénie 2-7 (1-0,0-3,1-4)
Mexique - Australie 1-3 (1-0,0-2,0-1)
Belgique - Espagne 0-3 (0-0,0-0,0-3)

Australie - Slovénie 1-5 (0-1,0-4,1-0)
Islande - Belgique 2-3 a.p. (0-0,1-2,1-0,0-1)
Espagne - Mexique 2-3 (1-1,0-0,1-2)

Classement (5 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Slovénie          12   4  0  0  1   28-9   +19
2 Mexique           10   3  0  1  1   13-7   +6
3 Espagne            8   2  1  0  2   15-11  +4
4 Islande            7   1  1  2  1   13-16  -3
5 Australie          6   2  0  0  3    8-13  -5
6 Belgique           2   0  1  0  4    5-26  -21

La Slovénie est promue en division IIA. La Belgique est reléguée.

 

Meilleures marqueuses

                             B  A Pts
1 Pia Pren             SLO   9  2  11
2 Tamara Lepir         SLO   4  7  11
3 Sara Confidenti      SLO   5  5  10
4 S. Bjorgvinsdottir   ISL   6  1   7
5 Claudia Tellez       MEX   5  2   7

Meilleure gardienne : Moncia Renteria (Mexique).

Meilleure arrière : Vanesa Abrisqueta (Espagne).

Meilleure attaquante : Pia Pren (Slovénie).

Trophée du fair-play : Islande.

 

 

 

Qualification en Division IIB (les 18, 19 et 21 février 2015 à Hongkong)

Bulgarie - Turquie 3-11 (2-3,0-5,1-3)
Afrique du Sud - Hongkong 3-4 (1-1,0-2,2-1)
Afrique du Sud - Bulgarie 6-0 (1-0,1-0,4-0)
Turquie - Hongkong 4-1 (1-0,1-0,2-1)
Hongkong - Bulgarie 5-1 (1-1,2-0,2-0)
Turquie - Afrique du Sud 8-4 (3-0,5-2,0-2)

Classement (3 matches)

                    Pts  V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Turquie            9   3  0  0  0   23-8   +15
2 Hongkong           6   2  0  0  1   10-8   +2
3 Afrique du Sud     3   1  0  0  2   13-12  +1
4 Bulgarie           0   0  0  0  3    4-22  -18

La Turquie est promue en division IIB.

Meilleure marqueuse : Cagla Bektiroglu (Turquie), 11 points (10 buts et 1 assist).

 

 

L'édition précédente (2014)

L'édition suivante (2016)

 

Retour aux archives