Avril 1999

 

Amiens en finale

La dernière manche de la demi-finale s'est transformée en calvaire pour Grenoble, qui a encaissé un cinglant 8-0, permettant ainsi à Amiens de rejoindre Reims en finale. Cette fin douloureuse ne doit pas faire oublier la performance générale des Grenoblois, qui ont fait honneur à leur titre de champion.

Les Trophées du Championnat

Les électeurs sont les dix entraîneurs de l'Elite plus une voix pour l'Equipe (Tristan Alric).

Le meilleur joueur français de la Ligue Elite est donc Maurice Rozenthal (Amiens), qui a devancé Arnaud Briand (Reims). Est-ce un présage avant la finale du championnat ? Contrairement au classement du meilleur joueur, et compte tenu de la pénurie de gardiens français en Elite, un gardien étranger peut être sacré, et c'est ce qui s'est produit pour la première fois avec l'élection de Mika Pietila. Le Finlandais de Reims devance un de ses compatriotes, le Grenoblois Mika Rautio. Quant au titre de meilleur espoir, il revient au Castelvirois Yven Sadoun, qui devance Chauvel.

Division 3 : Cherbourg champion

Les Vikings de Cherbourg ont remporté le tournoi final de division 3, disputé à Orléans du 3 au 5 avril 1999. Ils devancent Orléans, Nîmes et Toulon. Il est trop tôt pour dire qui seront les promus, puisque les championnats vont être probablement réorganisés.

Suisse : Lugano champion

Après son titre l'an passé avec Grenoble, Cristobal Huet goûte de nouveau au champagne en Suisse avec Lugano. Sa prestation en série finale contre Ambri-Piotta a été déterminante, puisqu'il a réalisé un total de 97% d'arrêts. Résultats des play-offs et commentaires.

Championnat Juniors des moins de 18 ans

Dans le groupe B, qui se déroule dans La Vanoise, les Français n'ont pas atteint la poule finale : après une victoire sur la Hongrie (9-2), ils se sont inclinés face aux Polonais (3-5). Un résultat d'autant plus décevant qu'ils ont montré leurs qualités en accrochant les Autrichiens (3-3), qui avaient pourtant marqué 20 buts en 2 matches. Battus par les Italiens, ils obtiennent finalement la sixième place.

Résultats et commentaires du groupe B.

La Yougoslavie exclue du Mondial C

Suite aux bombardements de l'OTAN sur la Yougoslavie, l'équipe de hockey n'a pas été autorisée à pénétrer sur le territoire des Pays-Bas, qui ont rompu les relations diplomatiques avec la Yougoslavie. Cette décision concerne uniquement le Mondial C, organisé aux Pays-Bas, et les autres équipes yougoslaves peuvent participer aux compétitions de l'IIHF.

Les Pays-Bas ont finalement remporté ce Mondial C réduit à sept équipes. Résultats et commentaires.

NHL : Opération du poumon pour Lindros

Lindros fut victime d'une perforation du poumon lors d'un match à Nashville le 1er avril. Comme il n'avait pas ressenti la douleur immédiatement, l'origine de la blessure est incertaine : elle pourrait être due à une charge contre la bande, mais on a également remarqué que Lindros était tombé sur sa crosse durant le match. Il était rentré à l'hôtel, mais la douleur empira le lendemain matin et il fut hospitalisé. Il retourna à Philadelphie une semaine plus tard, un peu contre l'avis des médecins. Finalement, il dut de nouveau aller à l'hôpital et fut opéré car un caillot de sang était resté dans son poumon. L'opération s'est bien déroulée, mais Lindros manquera probablement les play-offs avec Philadelphie.

Finale du Championnat de France

Mes pronostics : Reims 40%, Amiens 60%.

La tactique rémoise pour le premier match consiste à presser la défense amiénoise d'entrée afin d'ouvrir le score (lorsqu'ils mènent au score, les Rémois sont redoutables), et elle s'avère payante puisqu'Arnaud Briand feinte et trompe Mindjimba après seulement 45 secondes de jeu. Rebelote en deuxième période : dès la première minute, Orsolini est lancé seul face à Mindjimba, mais il échoue. Alors que Antoine Richer et Ruokonen se fritent par deux fois, les occasions se multiplient : Jodoin, puis Ruokonen ne parviennent pas à conclure leurs échappées. Finalement, Jodoin trouve l'ouverture à la 36è minute. En troisième période, Reims reprend l'avantage sur une échappée d'Arnaud Briand, mais ils ne peuvent préserver cet avantage puisque Raisky égalise dix secondes plus tard. La tension est à son comble et Guennelon prend 10 minutes de pénalité. Finalement, Pierre Pousse trouve Arto Vuoti qui donne l'avantage à Amiens. Les Flammes Bleues ne reviendront pas et Dubé marque un quatrième but dans la cage vide.

Privé de Christophe Marcelle, de Jonathan Zwickel et d'Anthony Mortas (entorse cervicale lors du premier match), Reims rappelle Vladimir Kovin (45 ans !) pour le deuxième match. Malgré ces contrariétés, c'est Ari Haanpaa qui ouvre le score en supériorité numérique. Mais, comme la veille, Amiens trouve les ressources pour remonter de l'arrière, grâce à deux buts des frères Rozenthal. En deuxième période, Reims bute sur la défense amiénoise menée par un Riihijärvi des meilleurs jours. Le spectacle sera malheureusement terni par une bagarre générale sur le coup de sirène (la deuxième de ces play-offs, et à chaque fois à Reims !), déclenchée par une altercation entre Deraspe et Paradis, et qui entraîne l'expulsion définitive de Dubé et Haapamaki. A un quart d'heure de la fin, Vuoti clôt le score (3-1) sur une passe de François Rozenthal.

Pour la troisième place (qualificative pour la Coupe Continentale), Lyon a également fait le plus dur en s'imposant deux fois à Grenoble (4-3 a.p. et 4-2). La première rencontre ne s'est décidée qu'après 39 minutes de prolongation, soit un durée réelle de 4 heures et 10 minutes (record pour le championnat de France).

4000 spectateurs s'entassent dans le Coliseum pour voir les Gothiques conquérir leur premier titre. En face, les Rémois enregistrent le retour de Mortas, qui n'enlève sa minerve que peu avant la rencontre (on suppose quand même que son père, kiné des Flammes Bleues, sait ce qu'il fait). Pendant un tiers-temps, les Amiénois butent sur la défense rémoise, malgré quelques supériorités numériques et un passage à 5 contre 3. Mais, en début de deuxième période, tandis que Guennelon est encore sur le banc des pénalités, Pietila, excellent jusque là, manque son dégagement qui atterrit sur François Rozenthal : celui-ci passe à Deraspe qui ouvre le score. Mais la rencontre ne bascule définitivement qu'en début de troisième tiers-temps, quand Vuoti double la mise. Dès lors, les Rémois multiplient les mauvais gestes, dont un coup de crosse de Ribanelli au visage de Maurice Rozenthal. Dommage que l'équipe de Reims ait montré un si triste visage lors de cette finale. Mais les Amiénois, qui ajoutent un troisième but par Jodoin, peut savourer ce premier titre de champion, après lequel ils courraient depuis tant d'années.

Le bonheur amiénois tranche avec les malheurs de leurs prédécesseurs grenoblois : après le deuxième match contre Lyon, Jan Reindl s'est emporté contre ses joueurs, et la direction a décidé en conséquence de le virer. Grenoble, qui a perdu le troisième match de la série 1-3, a vu Lyon lui souffler la place qualificative pour la Coupe Continentale.

Bozon à Lugano

Philippe Bozon quitte le champion d'Allemagne, Mannheim, pour le champion de Suisse, Lugano, où il remplacera Gaetano Orlando. Bozon, qui avait déjà officié en Suisse, mais en LNB, s'installe ainsi dans un club aux grandes ambitions, où il aura la pression due à la limitation du nombre de joueurs étrangers. Il relève donc le défi d'être champion dans trois pays différents : France, Allemagne, puis Suisse.

Gretzky arrête

La nouvelle était dans l'air depuis quelque temps ; elle est officielle depuis le vendredi 16 avril. Le "Great One", à 38 ans, a décidé de mettre un terme à sa carrière. Déjà, jeudi, lors d'Ottawa - New York Rangers, le public canadien lui avait réservé une standing ovation de huit minutes, se doutant qu'il disputait là sa dernière rencontre sur le sol national. Son dernier match en NHL est donc celui du dimanche 18 avril contre Pittsburgh, puisque les Rangers ne se sont pas qualifiés pour les play-offs. Pittsburgh s'est imposé 2-1 après prolongation, le but décisif ayant été marqué par Jaromir Jagr.

Grande-Bretagne : le titre pour Cardiff

Après avoir étrillé le favori Manchester (5-0) en demi-finales, Cardiff s'est emparé du titre britannique à l'issue d'un beau duel de gardiens contre Nottingham (2-1). Résultats des play-offs et commentaires.

L'EHL réduite à seize clubs

Après une saison à 24 clubs, l'EHL se disputera en format réduit l'an prochain. Il n'y aura donc plus de pays à trois équipes, la Russie, la Finlande, l'Allemagne, la République Tchèque et la Suède abandonnant chacun un club. La Suisse et la Grande-Bretagne voient elles leur contingent réduit à une unité, mais le bouleversement le plus important est quand même la disparition du seul représentant italien ! La France a peut-être eu chaud, et on peut se réjouir a posteriori des victoires des Brûleurs de Loups contre Fribourg.

Mondial B : le Danemark s'impose à domicile

Les Danois ont terminé invaincus de ces Championnats du Monde disputés à domicile, devançant la Grande-Bretagne. En revanche, l'Allemagne n'en finit plus de couler. Résultats et commentaires.

NHL : début des play-offs

La saison régulière s'est terminée avec Dallas en tête. Les play-offs commencent avec une modification des règles déjà testée sur certains matches de saison régulière : il y aura en effet deux arbitres principaux sur chaque rencontre. Espérons que cela permettra de diminuer les fautes et l'anti-jeu. Les quarts de finale de Conférence :

Est : New Jersey - Pittsburgh, Ottawa - Buffalo, Caroline - Boston, Toronto - Philadelphie.

Ouest : Dallas - Edmonton, Colorado - San Jose, Detroit - Anaheim, Phnix - Saint Louis.

La mauvaise affaire est pour Ottawa, qui doit affronter d'entrée le Buffalo de Hasek.

Championnat de France féminin

Lyon est devenu champion de France, mettant un terme au règne des filles de Cergy, qui terminent deuxièmes. Les Français Volants complètent le podium, tandis qu'Angers termine à la quatrième place.

Allemagne : Mannheim champion

Nuremberg a remporté le premier match en prolongation 2-1, mais Mannheim a pris sa revanche 5-1, dont un but de Bozon. Nuremberg s'est ensuite imposé dans le troisième et Mannheim, toujours à domicile, dans le quatrième. C'est finalement Mannheim qui remporte la manche décisive 3-2 (dont un but de Denis Perez) et qui s'adjuge un nouveau titre. Philippe Bozon quitte donc l'Allemagne avec trois titres en poche.

Préparation au Mondial

Pour leur premier match de préparation au Mondial, les Français ont concédé le nul (1-1) face à l'Autriche à Lyon. Très brouillons en début de match, ils laissent Nasheim ouvrir le score après seulement 25 secondes de jeu, Maurice Rozenthal égalisant au bout d'un quart d'heure. On retiendra surtout de ce match la bonne performance de Gravel dans les buts tricolores.

Les Bleus espéraient prendre leur revanche pour le deuxième match à Amiens, cette fois-ci devant une patinoire pleine. Ils encaissaient bien un but dans les premières minutes, mais on commence à avoir l'habitude, et Barin parvenait à égaliser après un quart d'heure. Jusque là, le scénario se révélait conforme au premier match. Mais, alors que l'on escomptait voir les Bleus prendre l'avantage, la deuxième période faisait l'effet d'une douche froide : les Autrichiens marquaient par quatre fois, par Güntner, Lanzinger, Pusnik et König. Et ce n'est pas le but de Ouellet en fin de match qui consolerait les Français de leur piètre performance à cinq jours de leur premier match en Championnat du Monde. L'absence de Bozon, retenu par Mannheim pour la finale du championnat, n'est pas une excuse.

NHL : premiers qualifiés

Comme l'an dernier, le Buffalo de Hasek retrouve la grande forme à l'occasion des play-offs. Il a écuré Ottawa, pourtant deuxième de la Conférence Est, en quatre manches sèches. Edmonton ayant été lui aussi rapidement sorti par Dallas, il ne reste plus qu'un seul représentant canadien : Toronto, qui mène 2 manches à 1 face à Philadelphie. Le troisième qualifié est Detroit, vainqueur en quatre manches d'Anaheim.

Pouget à La Chaux-de-Fonds

Christian Pouget a finalement retrouvé un club : il a été engagé par le club suisse de La Chaux-de-Fonds, qui espère vite remonter en LNA.

 

Le mois précédent (mars 1999)

Le mois suivant (mai 1999)

Retour au sommaire