Novembre 1999

 

Halte aux apprentis pyromanes

L'entraîneur de Tappara, actuel deuxième du championnat de Finlande, a été suspendu pour cinq matches. A l'issue d'un match gagné à Lappeenranta contre SaiPa, il avait en effet déclaré à propos de l'arbitre Timo Favorin : << Faites attention ou votre maison pourrait être réduite en cendres. >>. Durant le match, un joueur de SaiPa avait été heurté à la tête par le palet. L'arbitre, qui n'avait rien vu de l'action, avait sifflé une pénalité pour crosse haute contre Tappara à la seule vue du joueur de Lappeenranta à terre, le visage en sang.

Dans la série des anecdotes grotesques, Cardiff a viré son défenseur canadien Aaron Boh pour problèmes disciplinaires répétés, car cela demandait beaucoup trop de travail de s'occuper de lui. Lors d'une fête d'Halloween, celui-ci, déguisé en Superman, avait sauté d'une table en prétendant être Superman. Bilan : une entorse de la cheville. L'histoire ne dit pas si Cardiff a trouvé une école maternelle qui accepterait le petit Boh.

Amiens muet

Amiens s'est de nouveau incliné face au Dynamo de Moscou lors de la quatrième journée de l'EHL, sur le score de 5-0. Comme à l'aller, les Russes avaient plié le match après 7'30" en menant 2-0. Si les Gothiques ne se sont pas pris de trop gros cartons dans cette EHL, il est inquiétant de constater qu'ils n'ont pas marqué un seul but lors de leurs trois derniers matches. Lugano a conservé un espoir de qualification en battant Nuremberg aux tirs au but.

MoDo (à 100 %) et le TPS Turku (à 99 %) se sont qualifiés pour les quarts de finale en gagnant respectivement à Oslo (3-2) et Mannheim (6-2). Magnitogorsk a souffert pour prendre sa revanche à Bratislava en battant le Slovan aux tirs au but : le tenant du titre n'est toujours pas qualifié car Villach a battu (6-2) une équipe de Vsetin toujours extrêmement décevante. Tous les résultats de l'EHL.

Lyon s'enlise

Les Lyonnais continuent de s'enfoncer après une nouvelle défaite à domicile contre Angers (1-4). Rouen a explosé de façon surprenante à Chamonix (7-1 pour les Huskies !). Dans le tournoi franco-italien, Milan a battu Viry 7-0.

Les Bleus sans Roh ni Bilbao

L'IIHF n'a finalement pas autorisé Martin Roh à porter le maillot de l'équipe de France. Quant à Bilbao, il est blessé au genou et ne pourra honorer sa sélection. La France affronte le Canada olympique jeudi 4 et vendredi 5 à Rouen, matches à l'issue desquels 4 joueurs (plus le deuxième gardien Rolland) seront coupés.

Première sortie moyenne...

Les Bleus sont encore en rodage et leur manque de préparation s'est fait sentir contre le Canada olympique. Après avoir été contraints de courir après le score à cause d'un but chanceux de loin de Hogan, les Français n'ont égalisé que dans la dernière minute (après avoir fait sortir Lhenry) lorsque Guennelon allait chercher un rebond devant le but et marquait. Mais l'équipe de France a encore beaucoup de progrès techniques à faire, notamment en jeu de puissance, avant l'échéance de plus en plus proche des qualifications mondiales.

... et deuxième sortie en progrès

Les Bleus ont largement dominé l'équipe canadienne pour leur deuxième match, même s'ils ont péché dans la finition, n'inscrivant qu'un seul but sur un tir lointain de Karl Dewolf. Le malheureux Lepers s'est fracturé le nez à l'entraînement.

Suède : record pour Carlsson

Lors de la victoire de Leksand à Jönköping contre l'HV 71, Anders Carlsson, en réussissant deux assists, est devenu le meilleur marqueur de tous les temps en Eliteserien avec 501 points.

Nationale 1

Compte-rendu de match : Dunkerque - Brest (6 novembre 1999)

Compte-rendu de match : Strasbourg - Mulhouse (6 novembre 1999)

Junior Elite

Compte-rendu de match : Bordeaux - Viry (6 novembre 1999)

Qualifications mondiales

Les joueurs non retenus après les matches contre le Canada sont Jean-Marc Soghomonian, Franck Guillemard, Anthony Mortas et Julien Pihant. De plus, les joueurs, qui se sont retrouvés au complet après l'arrivée de ceux évoluant à l'étranger, ont élu Arnaud Briand comme capitaine. Il sera assisté de Denis Perez et Philippe Bozon. Premier match le jeudi 11 novembre contre la Norvège, les suivants le week-end.

Qualifications mondiales : première journée

Le Danemark avait créé une petite surprise plus tôt dans la journée en battant l'Italie 5-3 contre le cours du jeu après avoir été mené 3-1, grâce notamment à deux buts de Kim Staal et à une bonne performance de leur gardien Peter Hirsch. Les Français, eux, se sont détachés 2-0 en deuxième période, mais les Norvégiens revenaient et passaient devant par Trond Magnussen à 25 secondes de la fin du tiers. Les efforts des Bleus étaient récompensés par l'égalisation du nouveau capitaine tricolore Arnaud Briand à moins de deux minutes de la fin. Le match de samedi contre le Danemark sera capital.

Dans l'autre groupe, la Lettonie a logiquement battu le Kazakhstan 6-4. La surprise est venue de la Grande-Bretagne, dont le jeune gardien gallois Stevie Lyle a écuré les attaquants ukrainiens pour accrocher le match nul 2-2.

Nationale 1

Compte-rendu du match Strasbourg - Épinal (13 novembre 1999)

Qualifications mondiales : deuxième journée

Après leur piètre entrée en matière, les Italiens ont surpris leur monde en battant les Norvégiens 4-1 (en marquant les quatre buts dans le troisième tiers) pour leur deuxième match, relançant ainsi l'intérêt de la poule. Le gardien italien, Mike Rosati, a joué une grande part dans cette victoire en arrêtant 31 tirs norvégiens sur 38.

Comme contre l'Italie, le Danemark marquait après moins de trois minutes, grâce à Ronny Larsen. Mais les Français prenaient rapidement le match en main pour mener 2-1 à la fin du deuxième tiers, avec trois buts d'Aimonetto. Un relâchement dans le troisième tiers permettait aux Danois de revenir à 6-3, ce qui n'empêche néanmoins pas les Français de prendre la tête de leur poule. Mais rien n'est joué et le dernier match contre l'Italie s'avèrera décisif.

Dans l'autre groupe, l'Ukraine a logiquement battu le Kazakhstan 3-2. Quant aux Britanniques, dominés par les Lettons, ils ont pu compter sur un Stevie Lyle en état de grâce, qui a arrêté les 32 tirs lettons; pour tenir le match nul 0-0.

Qualifications mondiales : dernière journée

Les Danois étaient près du hold-up parfait en menant 1-0 après deux tiers-temps grâce à Peter Hirsch qui arrêtait tous les tirs des Norvégiens dominateurs, mais devaient abandonner leurs illusions de groupe A en encaissant trois buts dans la dernière période. Les Français conservaient une bonne marge de sécurité avant de rencontrer l'Italie, puisqu'ils devaient perdre de moins de quatre buts. Ils se retrouvaient menés 2-1 après le premier tiers, et étaient inexistants dans le deuxième, encaissant deux nouveaux buts, mais préservaient ensuite le score et la qualification face à des Italiens qui se contentaient de ce résultat. C'est ce qu'on appelle se qualifier sur la corde raide.

Dans l'autre poule, c'est Andreï Raisky qui égalise à deux secondes de la fin pour le Kazakhstan, privant ainsi la Grande-Bretagne de la qualification. Un nul suffisait en effet aux Lettons et aux Ukrainiens pour se qualifier. On assista à une scandaleuse parodie de hockey, les deux équipes préservant le 0-0 en n'attaquant quasiment pas (12 tirs contre 14). On ne pensait pas que ce genre d'attitude, déjà vue en football, pourrait advenir dans un sport aussi rapide que le hockey sur glace. On en sait pas de quelle nature peuvent être les sanctions, s'il est juridiquement possible d'en avoir, mais ce qui est sûr, le hockey sur glace ne sort pas grandi de cette affaire.

Les résultats complets des qualifications

Seizième journée du championnat de France

Compte-rendu du match Angers - Caen (16 novembre 1999)

Rouen se détache au classement après son importante victoire à Reims (3-2), d'autant plus que Caen a été battu sur le même score à Angers, qui devient maintenant troisième au classement. Viry réaffirme ses espoirs de play-offs en obtenant sa deuxième victoire de la saison (5-4, après avoir été mené 2-4), même si Lyon prend de l'air en gagnant à Anglet (7-5, alors que les Basques menaient 4-2 à la fin du deuxième tiers).

Mais le duel pourrait malheureusement ne pas aller à son terme car le ciel s'obscurcit sur un autre front pour Lyon. Si la mairie, agacée par la mauvaise gestion du président Geoffroy, et la communauté urbaine ne garantissent pas en avance leur subvention, Christophe Geoffroy menace de déposer le bilan, ce qui aboutirait inévitablement à une liquidation du club.

Milan n'arrête pas de cartonner en tournoi franco-italien depuis sa déconvenue en Coupe Continentale : cette fois, Amiens en fait les frais, battu 6-0.

EHL : Magnitogorsk humilié

Les tenants du titre ont subi une sévère déconvenue en étant battus à domicile par Villach (5-6). Mais cette défaite ne s'étant décidé qu'aux prolongations, Magnitogorsk devrait quand même se qualifier le dernier jour contre Vsetin, toujours aussi mal en point (battu 1-6 à Bratislava). En poule C, MoDo réalise le carton plein avec 15 points en cinq matches, alors que le TPS Turku est maintenant officiellement qualifié.

Lyon en sursis

Lyon a obtenu les garanties nécessaires des collectivités locales, à savoir que les subventions seraient versées en temps et en heure en février, pour pouvoir poursuivre son activité. Pour autant, ses problèmes sont loin d'être réglés, puisqu'il manque un million de francs pour tenir d'ici là. Christophe Geoffroy a ainsi viré Persson et Wahlsten, mais est sur le point d'embaucher quatre nouveaux étrangers bien moins chers, payés aux alentours de 5000 francs par mois.

Lyon a néanmoins été battu par Amiens (4-7) en match avancé. Pendant ce temps, Milan continue sa bonne série en s'imposant à Anglet (5-2).

Dix-septième journée du championnat de France

Caen s'est imposé de justesse à Chamonix (3-2) tandis que Viry concédait sa plus grosse défaite de la saison à Reims (1-10).

Dans son deuxième match en deux jours contre Milan (calendrier arrangé pour diminuer les transports), le deuxième comptant pour la deuxième phase, Anglet a battu une équipe de Milan très violente 5-2.

Orléans exclu

L'entêtement d'André Lambert et de son conseiller Patrice Pourtanel, a payé : faute d'avoir engagé des équipes de hockey mineur comme prévu par le règlement, Orléans a été exclu du championnat de Nationale 2.

EHL : Amiens corrigé

Lorsque Jokiharju ouvrait le score pour Amiens à Nuremberg après 27 secondes alors qu'Amiens restait sur trois matches d'EHL sans but, on se disait qu'Amiens commençait idéalement. Mais Nuremberg menait 2-1 après seulement trois minutes et s'imposait largement au final 8-2. De son côté, Lugano a réussi un authentique exploit en battant le Dinamo de Moscou 3-1 : si les Suisses réalisent un meilleur résultat à Amiens que celui des Russes contre Nuremberg, les triples finalistes de l'EHL seraient éliminés dès le premier tour !

Dans le groupe B, l'IFK Helsinki, déjà qualifié, décompressait un peu trop à Prague : le Sparta s'imposait ainsi sur le score faramineux de 12-1, augmentant ses chances de qualification.

Dubé quitte Amiens

Roger Dubé, en conflit avec l'entraîneur Antoine Richer, a quitté Amiens. Ce départ intervient au plus mauvais moment pour les Gothiques, juste avant la date limite des transferts, et à la veille d'un important choc face au leader rouennais. Roger Dubé a finalement signé avec Anglet, où il remplace le Finlandais Saarinen.

Lyon recrute de nouveau

Trois Russes, le gardien (ex-CSKA) Podpuzko et les attaquants Martchkov (du Lada Togliatti) et Tchulkov (du Neftyanik Almetievsk) ont signé à Lyon, qui n'a pourtant toujours pas payé ses joueurs depuis deux mois.

Reims prêt pour l'exploit

Reims aborde sans complexes le troisième tour de la Coupe Continentale, à l'occasion duquel Christophe Marcelle fera sa rentrée après une blessure. Comme à Milan, Reims dispute son premier match face aux hôtes, en l'occurrence Ambri-Piotta. Un exploit d'entrée conditionnerait évidemment toute la suite...

Pronostics de qualification : Ambri-Piotta 40 %, Feldkirch 25 %, Reims 20 %, Ljubljana 15 %.

Formidable Reims !

Les Rémois ont réussi une incroyable performance en battant Ambri-Piotta, le tenant du titre. Les Flammes Bleues ont mené deux fois au score en première période, mais sont rentrées au vestiaire avec un but de retard. L'égalisation d'Arnaud Briand en début de deuxième période et le but de Loïc Sadoun à neuf minutes de la fin leur offrait la victoire. Pietila, excellent dans les buts, est un des grands artisans de cette victoire. Le plus dur sera maintenant d'enchaîner les exploits, et ce dès le match contre Feldkirch, battu d'entrée par Ljubljana. Tous les résultats du troisième tour de la Coupe Continentale.

Formidable Reims (suite et, on l'espère, pas fin) !

Reims a renouvelé son exploit contre Feldkirch en arrachant un match nul 4-4. De nouveau dominés aux tirs, les Rémois ont encore pu compter sur un impeccable Pietila et sur Sadoun, Grossi, Zwikel et Mortas, les buteurs du jour. Dans la soirée, Ambri-Piotta dominait Ljubljana 5-3 grâce à un triplé de Claude Verret. Ainsi, un match nul contre Ljubljana suffit à Reims pour se qualifier.

Reims si près...

Reims aborde bien son dernier match contre Ljubljana, mais subit un véritable coup du sort en deuxième période avec un but de l'international slovène Vnuk à 3 contre 4. Les Flammes Bleues réagissent pourtant parfaitement en égalisant dans la foulée par Ruokonen puis en prenant l'avantage grâce à Guennelon, même si Kontrec remet les deux équipes à égalité. Un 2'+2' sifflé contre Laflamme pour dureté en fin de deuxième tiers va enflammer par ricochet le début du troisième tiers. Après seulement quinze secondes, Paradis part en contre et marque en infériorité numérique. Mais il faudra moins de vingt secondes aux Slovènes pour convertir leur avantage numérique par Mitja Sivic. A 3-3, Reims est qualifié quoi qu'il arrive. Mais une obstruction de Zwickel laisse Reims à 3 contre 4, et l'inévitable Kelly Glowa ne met que neuf secondes pour convertir l'occasion. Les Rémois s'énervent et les pénalités de match sifflées contre Briand et Guennelon ne leur laisseront pas le loisir de revenir. C'est un dénouement frustrant pour Reims, qui se sentait capable de gagner ce match et de se qualifier pour la finale, ce qui aurait constitué le plus gros exploit français en coupe européenne depuis Rouen. Mais les Rémois sont tombés dans le piège d'une équipe "hystérique" (dixit Charles Marcelle) dont le jeu physique et les provocations ont eu raison des nerfs des Champenois et ont provoqué de nombreux arrêts de jeu. Toujours selon un Charles Marcelle des grands jours, la manière dont les "bûcherons" slovènes ont gagné est "une honte".

Début de la deuxième phase

Le championnat entame sa deuxième partie avec un derby normand d'autant plus attendu que Rouen montrait des signes de faiblesse ces derniers temps. Caen l'a prouvé en arrachant le nul 4-4 à l'Île Lacroix. Reims, sur la lancée de la Coupe Continentale, a cartonné devant Chamonix 10-3, tandis qu'Angers prenait la deuxième place au classement en battant Anglet 6-4. Mais l'information du jour est la victoire de Lyon face à Amiens 5-1, qui a perdu Maurice Rozenthal sur blessure dans le premier tiers.

EHL : dernière journée

Après des revers en championnat de Suède, MoDo, invaincu jusque là, chute aussi en EHL à domicile face à Turku (1-2), ce qui n'empêche pas les deux clubs de se qualifier. Mannheim arrive à tomber plus bas à chaque sortie en étant étrillé 5-0 à Oslo par Vålerenga. Villach ayant battu Bratislava (3-1), Magnitogorsk a vu le couperet passer bien près et se qualifie de justesse en s'imposant dans la douleur à Vsetin (4-3), alors que les Tchèques dominaient aux tirs par 42... à 7 !

 

Le mois précédent (octobre 1999)

Le mois suivant (décembre 1999)

 

Retour au sommaire