Manchester Storm - Sparta Prague (28 octobre 1997)

 

EHL (European Hockey League) 1997/98, groupe F, quatrième journée.

Naufrage tchèque à Manchester

Malgré sa défaite au match aller, le Sparta Prague reste persuadé qu'il peut encore se qualifier. Remporter 6 points contre Manchester et Bolzano ne devrait pas poser problème, et il y aurait alors un match décisif contre le Dynamo. Une théorie qui fait comme si la victoire des Anglais à Prague il y a deux semaines était un accident. Ce match doit faire office de revanche.

La première équipe tchèque à découvrir la Nynex Arena est d'abord impressionnée par sa modernité et son confort. Loin de l'ambiance tristoune des patinoires tchèques, très froides en hiver, la patinoire britannique est remplie d'un public jeune avec de nombreux enfants enthousiastes. Le show d'avant-match est fait pour leur plaire, avec un annonceur qui manie l'humour et une entrée des joueurs dans l'obscurité, sous les applaudissements, tandis que le portrait de chacun s'affiche tour à tour sur l'écran géant.

Même après la leçon de scénographie, les Tchèques sont persuadés de ne rien avoir à apprendre sur la glace. Et pourtant... Dès la troisième minute, Craig Woodcroft punit les faiblesses de la défense pragoise. Face à des adversaires censés incarner un hockey collectif, ce sont les Britanniques qui réusissent des combinaisons simples pour passer à travers une défense privée de quatre blessés et vite dépassée. La première faute, commise sans surprise par Radek Duda (faire trébucher), est exploitée Mike Morin. Woodcroft rajoute le 3-0, une gifle totalement méritée dès la première période. Manchester n'a pas à s'inquiéter de son effectif assez réduit en ayant fait la différence très tôt.

Au lieu de réagir positivement, le Sparta s'enfonce dans l'indiscipline, avec une rudesse de Sivek puis une charge incorrecte de Ptáček. En fin de tiers, une charge avec la crosse de Zdeněk Toužimský et un cinglage de Miroslav Hlinka sont sifflés sur la même action. Les Britanniques bombardent la cage lors des powerplays et convertissent ces deux situations à 5 contre 3 pour faire passer le score à 5-0.

Le Sparta avait pourtant titularisé cette fois son gardien numéro 1 Milan Hnilička. Gêné par des problèmes intestinaux et faiblement protégé par ses coéquipiers, il aura vécu une très mauvaise soirée. Il est remplacé par Petr Přikryl pour la troisième période, sans que cela ne change le scénario. Manchester fait aussi des fautes, mais sans en pâtir. Même en infériorité numérique, Craig Woodcroft marque et complète ainsi un quadruplé personnel ! Les Anglais ralentissent le rythme après le 7-0, qui a puni en juste 5 secondes (!) une nouvelle faute de Hlinka. Mais les Tchèques restent apathiques, ils ne semblent avoir qu'une hâte : aller se cacher dans leur vestiaire après cette débâcle.

Commentaires d'après-match :

Václav Sýkora (entraîneur-adjoint du Sparta) : "Nous sommes très déçus. Ce n'est pas le premier où nous avons des problèmes. C'est le point culminant de toutes nos difficultés. Nous ne marquons pas, on peut voir dans l'équipe qu'elle n'a pas confiance en elle. Nous avons rendu la victoire de Manchest plus facile par notre performance."

 

Manchester Storm - Sparta Prague 7-0 (3-0, 2-0, 2-0)
Mardi 28 octobre 1997 à 20h30 à la Nynex Arena de Manchester. 6941 spectateurs.
Arbitre : Ulf Rådbjer (SUE) assisté de N. Boniface et Paul Staniforth (TCH).
Pénalités : Manchester 20' (4', 8', 8'), Sparta 28' (6', 14', 8').

Évolution du score :
1-0 à 02'58" : Woodcroft assisté de Tomlinson et Ketola
2-0 à 11'14" : Morin assisté de Turner et Hoffman (sup. num.)
3-0 à 11'41" : Woodcroft assisté de Tomlinson et Ketola
4-0 à 23'57" : Woodcroft assisté de Jablonski et Miller (double sup. num.)
5-0 à 38'32" : Morin assisté de Turner (double sup. num.)
6-0 à 41'44" : Woodcroft assisté de Hoffman et Morin (inf. num.)
7-0 à 46'50" : Tomlinson assisté de Miller et Wiklander (sup. num.)
 

Manchester Storm (2' pour surnombre)

Attaquants :
15 Mike Morin (+1, 2') - 14 Jeff Tomlinson (+2) - 42 Stefan Ketola (+2)
20 Rick Judson - 10 David Morrison (+1) - 51 Jeff Jablonski
34 Hilton Ruggles - 9 Craig Woodcroft (+3, 2')

Défenseurs :
25 Kevin Hoffman (+1, 2') - 77 Kris Miller (4')
44 Troy Neumeier (+2) - 71 Mikael Wiklander (+1, 2')
55 Stephen Cooper (2') - 24 Brad Turner (+1, 4')

Gardien :
35 Grant Sjerven

Remplaçant : 39 Jim Hrivnak (G). Absents : Dale Jago, Dominic Maltais, Brad Rubachuk.

Sparta Prague

Attaquants :
52 Tomáš Jelínek (-2) - 43 Patrik Martinec (-3) - 12 Jiří Zelenka (-3)
17 Jaroslav Hlinka (2') - 11 Jaromír Kverka - 30 Miroslav Hlinka (4')
27 Jan Hlaváč (-1) - 31 Patrik Štefan (4') - 23 Radek Duda (2')
21 Ivo Novotný - 26 Michal Sivek (4') - 15 Martin Chabada (2')

Défenseurs :
2 František Ptáček (4') - 5 Jaroslav Nedved
9 Martin Holý - 6 Jiří Kročák (-3)
10 Milan Toman (-1, 2') - 7 Zdeněk Toužimský (-2, 4')

Gardien :
3 Milan Hnilička puis 35 Petr Přikryl à 40'00"

Absents : Jiří Vykoukal (ligaments du genou), Richard Žemlička (déchirure du muscle intercostal), František Kučera (blessé), Václav Burda (blessé), Václav Benák (blessé), Jaroslav Bednář (échangé à Plzen contre Jelínek).

 

Retour à l'EHL 1997/1998