Championnat d'Allemagne 2017/18

 

DEL : présentation, résultats, classement, play-offs.

DEL 2 : résultats, classement, play-offs, barrages de relégation.

Oberliga : Nord, Sud ; play-offs ; promotion/relégation sud.

Fédérations régionales : Regionalliga ouest (Rhénanie du Nord - Westphalie, Hesse / Rhénanie-Palatinat), Nord, Est, Bade-Wurtemberg, Bavière.

Les matches amicaux.

 

 

DEL

Présentation de la saison

1re journée (vendredi 8 septembre 2017)

Krefeld - Munich 2-3 a.p. (1-1,1-0,0-1,0-1)
Iserlohn - Schwenningen 1-2 a.p. (1-1,0-0,0-0,0-1)
Cologne - Bremerhaven 5-4 a.p. (1-0,2-2,1-2,0-1)
Düsseldorf - Augsbourg 2-4 (0-2,2-1,0-1)
Ingolstadt - Straubing 2-4 (2-0,0-1,0-3)
Mannheim - Wolfsburg 6-3 (2-1,2-0,2-2)
Berlin - Nuremberg 2-4 (2-0,0-2,0-2)

2e journée (dimanche 10 septembre 2017)

Bremerhaven - Berlin 2-7 (0-1,1-1,1-5)
Krefeld - Augsbourg 5-7 (2-1,1-1,2-5)
Munich - Ingolstadt 0-4 (0-0,0-1,0-3)
Schwenningen - Mannheim 2-4 (1-0,0-2,1-2)
Straubing - Düsseldorf 3-6 (1-1,0-4,2-1)
Wolfsburg - Cologne 2-4 (0-2,1-0,1-2)
Nuremberg - Iserlohn 4-1 (1-1,2-0,1-0)

Le vice-champion Wolfsburg aborde la saison avec cinq blessés dont les deux défenseurs Robbie Bina et Jimmy Sharrow. Il se retrouve dernier avec zéro point après deux journées.

3e journée (vendredi 15 septembre 2017)

Munich - Schwenningen 3-1 (0-0,2-0,1-1) [jeudi 14 septembre]
Nuremberg - Düsseldorf 5-3 (0-1,3-0,2-2)
Cologne - Iserlohn 4-1 (1-0,2-0,1-1)
Augsbourg - Straubing 5-4 (3-1,1-2,1-1)
Krefeld - Ingolstadt 5-3 (3-1,0-2,2-0)
Mannheim - Bremerhaven 2-4 (0-1,1-0,1-3)
Berlin - Wolfsburg 2-1 (0-1,0-0,2-0)

L'absence du nouveau gardien Andrew Engelage pour problèmes musculaires pendant le premier week-end a déclenché les rumeurs les plus folles à Krefeld quant à un éventuel départ. Non seulement le Canadien est bien là, mais il signe des arrêts-clés pour apporter un premier succès à un club peu serein.

4e journée (dimanche 17 septembre 2017)

Berlin - Straubing 3-1 (0-0,2-1,1-0)
Schwenningen - Krefeld 5-1 (1-0,2-1,2-0)
Cologne - Nuremberg 2-3 (2-0,0-3,0-0)
Wolfsburg - Munich 4-3 a.p. (1-0,0-2,2-1,1-0)
Düsseldorf - Mannheim 4-3 t.a.b. (1-1,0-0,2-2,0-0,1-0)
Ingolstadt - Augsbourg 4-2 (2-0,0-0,2-2)
Bremerhaven - Iserlohn 1-2 (0-0,0-2,1-0)

5e journée (vendredi 22 septembre 2017)

Krefeld - Bremerhaven 2-4 (1-2,0-1,1-1) [jeudi 21 septembre]
Straubing - Mannheim 3-2 (1-1,1-1,1-0)
Augsbourg - Nuremberg 4-0 (3-0,1-0,0-0)
Wolfsburg - Düsseldorf 3-2 a.p. (0-0,1-1,1-1,1-0)
Schwenningen - Ingolstadt 0-1 a.p. (0-0,0-0,0-0,0-1)
Berlin - Cologne 3-2 (1-0,1-2,1-0)
Iserlohn - Munich 3-6 (0-3,1-2,2-1)

Nuremberg a réussi un début de saison parfait avec quatre victoires, mais est très attendu chez un Augsbourg avide de revanche après l'élimination en quart de finale la saison passée. La vengeance est un plat qui se mange froid : un 4-0 sans appel qui permet aux Panther de prendre la première place. La ligne 100% américaine Davies-Trupp-White a immédiatement fonctionné, emmenée par un Matt White qui lit le jeu "comme s'il avait des yeux dans le dos" selon son entraîneur Mike Stewart.

6e journée (dimanche 24 septembre 2017)

Munich - Berlin 4-2 (2-1,2-0,0-1)
Schwenningen - Straubing 5-3 (2-0,1-2,2-1)
Krefeld - Düsseldorf 4-2 (0-1,1-1,3-0)
Nuremberg - Mannheim 1-2 t.a.b. (0-1,1-0,0-0,0-0,0-1)
Cologne - Augsbourg 6-3 (2-2,2-0,2-1)
Bremerhaven - Ingolstadt 1-5 (0-2,0-0,1-3)
Wolfsburg - Iserlohn 5-3 (0-1,2-1,3-1)

7e journée (vendredi 29 septembre 2017)

Ingolstadt - Berlin 2-3 (1-1,1-1,0-1) [jeudi 28 septembre]
Nuremberg - Schwenningen 3-0 (1-0,0-0,2-0)
Straubing - Krefeld 0-1 t.a.b. (0-0,0-0,0-0,0-0,0-1)
Augsbourg - Iserlohn 2-4 (0-0,0-2,2-2)
Bremerhaven - Wolfsburg 3-2 a.p. (2-1,0-1,0-0,1-0)
Mannheim - Cologne 2-6 (0-2,2-2,0-2)
Düsseldorf - Munich 6-4 (3-0,1-1,2-3)

8e journée (dimanche 1er octobre 2017)

Iserlohn - Düsseldorf 1-5 (0-3,0-1,1-1)
Berlin - Mannheim 3-4 (1-2,1-1,1-1)
Wolfsburg - Krefeld 3-2 t.a.b. (0-0,0-2,2-0,0-0,1-0)
Bremerhaven - Schwenningen 1-0 (1-0,0-0,0-0)
Munich - Augsbourg 5-2 (0-1,4-0,1-1)
Ingolstadt - Nuremberg 3-2 (0-0,2-1,1-1)
Straubing - Cologne 6-3 (1-0,2-2,3-1)

À 36 ans, Thomas Greilinger réussit encore à revenir en grande forme : il a déjà inscrit 7 buts et son entraîneur loue ses progrès dans le travail défensif. L'attaquant d'Ingolstadt est ainsi élu joueur du mois de septembre.

9e journée (mardi 3 octobre 2017)

Mannheim - Krefeld 4-1 (1-0,0-1,3-0) [mardi 26 septembre]
Munich - Cologne 3-2 (3-0,0-1,0-1) [mardi 26 septembre]
Ingolstadt - Iserlohn 5-0 (1-0,3-0,1-0)
Augsbourg - Schwenningen 3-5 (1-0,2-2,0-3)
Nuremberg - Bremerhaven 5-4 (3-1,0-2,2-1)
Düsseldorf - Berlin 2-4 (1-1,0-2,1-1)
Straubing - Wolfsburg 1-6 (0-1,1-3,0-2) [mardi 17 octobre]

Schwenningen était en panne offensive complète. Placé sur la quatrième ligne avec El-Sayed et Kurth, Anthony Rech était à zéro point en huit rencontres, insuffisant pour un renfort étranger. Mais avec la blessure de Bartalis, Pat Cortina doit réorganiser ses lignes. Il place Rech sur le premier trio avec Mirko Höfflin et le capitaine Will Acton, et le résultat est immédiat : 1 but et 1 assist pour le Français.

10e journée (vendredi 6 octobre 2017)

Augsbourg - Wolfsburg 3-2 t.a.b. (0-0,0-0,2-2,0-0,1-0) [jeudi 5 octobre]
Nuremberg - Munich 2-1 a.p. (0-0,1-1,0-0,1-0)
Schwenningen - Düsseldorf 5-1 (0-1,3-0,2-0)
Mannheim - Ingolstadt 3-1 (2-0,0-1,1-0)
Iserlohn - Berlin 3-6 (2-1,0-2,1-3)
Bremerhaven - Straubing 3-1 (0-0,2-0,1-1)
Krefeld - Cologne 5-3 (2-0,0-0,3-3)

11e journée (dimanche 8 octobre 2017)

Wolfsburg - Schwenningen 4-1 (1-0,0-1,3-0)
Munich - Mannheim 4-2 (1-0,2-2,1-0)
Berlin - Augsbourg 2-1 t.a.b. (0-0,0-1,1-0,0-0,1-0)
Düsseldorf - Bremerhaven 3-2 (0-1,0-1,3-0)
Straubing - Nuremberg 4-5 (3-2,0-3,1-0)
Ingolstadt - Cologne 1-6 (1-2,0-1,0-3)
Krefeld - Iserlohn 3-5 (1-1,1-3,1-1)

Dernier, Iserlohn est le premier club à changer d'entraîneur : les Roosters licencient Jari Pasanen et le remplacent par Rob Daum, l'ancien coach de Linz en Autriche.

12e journée (vendredi 13 octobre 2017)

Berlin - Schwenningen 3-1 (1-1,2-0,1-0) [jeudi 12 octobre]
Nuremberg - Krefeld 3-2 (1-0,1-1,1-1)
Cologne - Düsseldorf 3-2 a.p. (2-0,0-2,0-0,1-0)
Bremerhaven - Augsbourg 3-4 (2-0,1-2,0-2)
Ingolstadt - Wolfsburg 3-0 (3-0,0-0,0-0)
Mannheim - Iserlohn 2-5 (1-1,0-1,1-3)
Straubing - Munich 2-5 (1-2,0-1,1-2)

13e journée (dimanche 15 octobre 2017)

Munich - Bremerhaven 5-3 (2-1,2-1,1-1)
Wolfsburg - Nuremberg 1-4 (1-2,0-1,0-1)
Krefeld - Berlin 3-2 t.a.b. (0-0,1-2,1-0,0-0,1-0)
Düsseldorf - Ingolstadt 0-2 (0-0,0-0,0-2)
Iserlohn - Straubing 4-3 a.p. (1-0,0-0,2-3,1-0)
Augsbourg - Mannheim 2-3 (0-2,1-1,1-0)
Schwenningen - Cologne 1-2 (1-1,0-1,0-0)

14e journée (vendredi 20 octobre 2017)

Iserlohn - Bremerhaven 2-1 t.a.b. (1-1,0-0,0-0,0-0,1-0) [jeudi 19 octobre]
Nuremberg - Berlin 2-1 t.a.b. (1-0,0-0,0-1,0-0,1-0)
Cologne - Ingolstadt 2-6 (0-2,1-3,1-1)
Augsbourg - Düsseldorf 2-0 (1-0,1-0,0-0)
Wolfsburg - Mannheim 6-2 (3-0,2-0,1-2)
Krefeld - Schwenningen 4-5 (2-4,2-0,0-1)
Munich - Straubing 6-3 (1-2,2-0,3-1)

Plus de 200 minutes sans prendre de but : le gardien Timo Pielmeier (Ingolstadt) est revenu en grande forme dans cette saison olympique. Son vis-à-vis Daniar Dshunussow (Cologne) se fait sortir après quatre buts en 27 minutes pour être remplacé par Justin Peters... mais celui-ci entre sous les huées. Les supporters de Cologne reprochent à leur club d'avoir recruté ce joker au lieu de faire confiance à Dshunussow qui avait signé de belles performances après la blessure au genou du gardien suédois Gustaf Wesslau.

15e journée (dimanche 22 octobre 2017)

Cologne - Wolfsburg 5-1 (2-0,1-1,2-0)
Bremerhaven - Mannheim 2-1 a.p. (0-0,0-1,1-0,1-0)
Straubing - Augsbourg 3-2 (0-1,2-1,1-0)
Schwenningen - Iserlohn 2-1 (0-0,1-1,1-0)
Berlin - Munich 5-4 t.a.b. (1-1,2-2,1-1,0-0,1-0)
Düsseldorf - Nuremberg 2-0 (0-0,1-0,1-0)
Ingolstadt - Krefeld 2-5 (1-0,1-2,0-3)

Straubing renoue avec la victoire après six défaites consécutives. Il faudra attendre quatre jours de plus pour que soit annoncé le remplaçant de Bill Stewart, qui avait été viré avant le week-end : le nouvel entraîneur des Tigers sera Tom Pokel.

16e journée (mercredi 25 octobre 2017)

Straubing - Schwenningen 3-4 t.a.b. (1-1,2-0,0-2,0-0,0-1) [mardi 24 octobre]
Iserlohn - Wolfsburg 2-4 (0-0,0-1,2-3) [mardi 24 octobre]
Cologne - Berlin 2-4 (1-1,0-1,1-2) [mardi 24 octobre]
Mannheim - Düsseldorf 5-4 (3-0,2-2,0-2)
Ingolstadt - Bremerhaven 0-4 (0-1,0-0,0-3)
Munich - Krefeld 3-2 a.p. (0-0,2-1,0-1,1-0)
Nuremberg - Augsbourg 2-1 (0-0,1-1,1-0) [mardi 31 octobre]

"Grâce" aux cinq blessés en attaque, Mannheim fait soudainement place aux jeunes : Moritz Seider (16 ans et 6 mois) est le plus jeune joueur à débuter en DEL depuis novembre 2003, et la révélation Phil Hungerecker - qui a déjà 23 ans - enchaîne les buts, 7 au total en octobre, jusqu'à être élu joueur du mois.

17e journée (vendredi 27 octobre 2017)

Ingolstadt - Munich 2-5 (0-1,1-2,1-2)
Nuremberg - Cologne 5-2 (2-2,1-0,2-0)
Iserlohn - Augsbourg 3-1 (1-1,1-0,1-0)
Wolfsburg - Düsseldorf 3-0 (2-0,1-0,0-0)
Bremerhaven - Krefeld 6-3 (1-3,3-0,2-0)
Mannheim - Schwenningen 4-3 t.a.b. (1-1,2-1,0-1,0-0,1-0)
Berlin - Straubing 2-1 (0-0,2-0,0-1)

Le joker John Mitchell (556 matchs de NHL) débute au centre de la quatrième ligne de Nuremberg, dont l'équipe semble plus forte. Ne voulant plus de l'incertitude contractuelle du hockey nord-américain, le Canadien arrivé avec sa famille étonne par son autocritique en plaidant coupable sur le premier but encaissé après son premier match.

18e journée (dimanche 29 octobre 2017)

Schwenningen - Nuremberg 2-4 (0-1,0-1,2-2)
Krefeld - Wolfsburg 1-3 (0-1,0-1,1-1)
Straubing - Ingolstadt 2-1 t.a.b. (0-1,0-0,1-0,0-0,1-0)
Cologne - Mannheim 0-1 (0-0,0-1,0-0)
Munich - Iserlohn 1-2 (0-2,1-0,0-0)
Augsbourg - Berlin 7-4 (2-1,4-3,1-0)
Düsseldorf - Bremerhaven 4-0 (0-0,2-0,2-0)

19e journée (vendredi 3 novembre 2017)

Straubing - Bremerhaven 1-2 a.p. (0-0,0-0,1-1) [jeudi 2 novembre]
Nuremberg - Wolfsburg 0-1 (0-0,0-1,0-0)
Düsseldorf - Schwenningen 1-3 (1-1,0-0,0-2)
Ingolstadt - Mannheim 0-1 (0-0,0-1,0-0)
Berlin - Iserlohn 2-3 (1-1,1-1,0-1)
Augsbourg - Munich 0-3 (0-1,0-1,0-1)
Cologne - Krefeld 3-2 (2-0,1-1,0-1) (mercredi 15 novembre]

20e journée (dimanche 5 novembre 2017)

Iserlohn - Ingolstadt 4-1 (0-0,1-0,3-1)
Wolfsburg - Berlin 2-5 (0-0,0-2,2-3)
Mannheim - Nuremberg 2-1 a.p. (0-0,1-0,0-1,1-0)
Bremerhaven - Cologne 3-2 (2-0,1-2,0-0)
Munich - Düsseldorf 5-1 (2-1,1-0,2-0)
Schwenningen - Augsbourg 3-1 (1-0,2-0,0-1)
Krefeld - Straubing 4-0 (1-0,2-0,1-0)

Les positions d'Ingolstadt (9e) et de Cologne (10e) à la trêve internationale sont synonymes de crise : seul le premier club licencie pour le moment son entraîneur Tommy Samuelsson. Le manager général Larry Mitchell prend pour l'instant position sur le banc. Au KEC, Cory Clouston reste en place mais est en sursis.

21e journée (vendredi 17 novembre 2017)

Bremerhaven - Nuremberg 4-5 t.a.b. (1-0,2-3,1-1,0-0,0-1) [jeudi 16 novembre]
Straubing - Wolfsburg 4-5 t.a.b. (0-0,2-3,2-1,0-0,0-1)
Augsbourg - Cologne 7-4 (2-0,3-2,2-2)
Krefeld - Mannheim 6-2 (2-1,2-0,2-1)
Düsseldorf - Iserlohn 6-1 (1-0,5-0,0-1)
Berlin - Ingolstadt 6-1 (1-1,3-0,2-0)
Munich - Schwenningen 2-5 (1-3,0-1,1-1)

22e journée (dimanche 19 novembre 2017)

Schwenningen - Bremerhaven 5-2 (2-1,1-1,2-0)
Nuremberg - Straubing 2-1 t.a.b. (0-0,1-1,0-0,0-0,1-0)
Iserlohn - Mannheim 1-0 (0-0,1-0,0-0)
Wolfsburg - Augsbourg 5-3 (1-1,1-1,3-1)
Ingolstadt - Düsseldorf 1-3 (0-1,0-2,1-0)
Cologne - Munich 2-6 (2-1,0-3,0-2)
Berlin - Krefeld 4-3 (0-2,1-1,3-0)

Anthony Rech s'est mis beaucoup de pression depuis que son compatriote Damien Fleury l'a rejoint en première ligne fin novembre. Pat Cortina a choisi l'entretien individuel avec le jeune Français pour lui dire qu'il ne doit pas trop réfléchir et juste jouer son jeu. Le déblocage arrive avec 1 but et 2 assists qui valent à Rech le titre de première étoile du match. Schwenningen est à une incroyable cinquième place !

23e journée (mercredi 22 novembre 2017)

Augsbourg - Ingolstadt 1-2 t.a.b. (0-0,1-0,0-1,0-0,0-1) [mardi 21 novembre]
Krefeld - Nuremberg 1-2 t.a.b. (1-0,0-1,0-0,0-0,0-1) [mardi 21 novembre]
Mannheim - Munich 1-4 (0-1,1-0,0-3) [mardi 21 novembre]
Iserlohn - Cologne 5-4 t.a.b. (1-3,1-1,2-0,0-0,1-0)
Bremerhaven - Berlin 1-4 (0-1,1-2,0-1)
Düsseldorf - Straubing 3-2 (0-0,2-0,1-2)
Schwenningen - Wolfsburg 0-2 (0-0,0-0,0-2)

24e journée (vendredi 24 novembre 2017)

Nuremberg - Ingolstadt 4-2 (2-2,1-0,1-0) [jeudi 23 novembre]
Mannheim - Straubing 5-2 (2-1,2-0,1-1)
Schwenningen - Cologne 1-0 (0-0,0-0,1-0)
Berlin - Düsseldorf 3-4 t.a.b. (2-0,1-2,0-1,0-0,0-1)
Munich - Wolfsburg 2-5 (1-0,0-4,1-1)
Iserlohn - Krefeld 5-1 (0-1,2-0,3-0)
Bremerhaven - Augsbourg 2-1 (1-0,1-0,0-1)

25e journée (dimanche 26 novembre 2017)

Augsbourg - Krefeld 1-4 (1-0,0-1,0-3)
Wolfsburg - Bremerhaven 5-2 (1-1,4-0,0-1)
Ingolstadt - Schwenningen 5-3 (1-2,1-1,3-0)
Straubing - Iserlohn 1-5 (0-2,1-1,0-2)
Nuremberg - Munich 5-1 (2-0,1-0,2-1)
Berlin - Mannheim 6-3 (2-1,0-0,4-2)
Düsseldorf - Cologne 2-3 a.p. (1-1,0-0,1-1,0-1)

Clouston viré, Peter Draisaitl a été choisi comme entraîneur de Cologne pour sa connaissance du club dont il a porté les couleurs pendant six ans (champion en 1995). Le calendrier lui réserve des débuts difficiles avec trois rencontres à l'extérieur. Il remporte la troisième, la plus importante, le derby à Düsseldorf, sur un but en prolongation de Justin Shugg.

26e journée (mardi 28 novembre 2017)

Cologne - Straubing 5-1 (3-1,2-0,0-0)
Wolfsburg - Ingolstadt 1-2 (0-1,1-1,0-0)
Krefeld - Düsseldorf 2-3 a.p. (1-1,1-1,0-0,0-1)
Mannheim - Augsbourg 3-2 t.a.b. (1-0,0-1,1-1,0-0,1-0)
Schwenningen - Berlin 0-1 (0-0,0-0,0-1) [mercredi 29 novembre]
Iserlohn - Nuremberg 4-0 (1-0,1-0,2-0) [mercredi 29 novembre]
Bremerhaven - Munich 3-2 (0-1,0-1,3-0) [mercredi 29 novembre]

Après en avoir dépouillé Munich, Nuremberg perd à son tour la tête du championnat. Berlin s'en empare et Nick Petersen est élu joueur de novembre. L'attaquant des Eisbären a mis six buts dans le mois, en plus de ses passes vers un Sean Backman toujours bien placé.

27e journée (vendredi 1er décembre 2017)

Munich - Augsbourg 4-3 (2-1,1-1,1-1)
Nuremberg - Schwenningen 4-5 a.p. (1-2,1-1,2-1,0-1)
Iserlohn - Berlin 1-3 (1-0,0-0,0-3)
Bremerhaven - Düsseldorf 2-5 (0-1,1-2,1-2)
Krefeld - Cologne 0-2 (0-0,0-1,0-1)
Ingolstadt - Straubing 3-6 (0-1,2-1,1-4)
Mannheim - Wolfsburg 4-3 (2-2,1-0,1-1)

Cortina a changé ses lignes mais son duo français (maintenant avec Hult au centre) reste performant. Anthony Rech signe 2 buts et 2 assists dans la victoire en prolongation à Nuremberg.

28e journée (dimanche 3 décembre 2017)

Wolfsburg - Bremerhaven 4-5 (1-2,2-3,1-0)
Berlin - Ingolstadt 2-1 a.p. (0-0,0-0,1-1,1-0)
Cologne - Iserlohn 4-2 (1-1,1-0,2-1)
Düsseldorf - Munich 1-3 (0-0,0-2,1-1)
Schwenningen - Krefeld 2-1 a.p. (1-0,0-1,0-0,1-0)
Augsbourg - Nuremberg 2-3 (2-0,0-2,0-1)
Straubing - Mannheim 4-2 (0-0,1-0,3-2)

Septième défaite de suite pour Augsbourg, avant-dernier. C'est pourtant Mannheim qui choisit le grand chambardement : l'entraîneur Sean Simpson est viré, mais le manager Teal Fowler aussi au bout de sept ans. Un signe précurseur avait eu lieu le vendredi quand le patron Daniel Hopp avait refusé la demande de Fowler de faire enlever des banderoles de supporters suggérant de remettre en cause le manager... Bill Stewart, dont le passage chez les Adler avait été émaillé d'un titre mais aussi de scandales, arrive sur le banc.

29e journée (vendredi 8 décembre 2017)

Cologne - Schwenningen 4-5 t.a.b. (1-2,2-2,1-0,0-0,0-1) [jeudi 7 décembre]
Straubing - Berlin 4-3 t.a.b. (1-0,2-1,0-2,0-0,1-0)
Augsbourg - Iserlohn 4-2 (1-1,2-0,1-1)
Wolfsburg - Nuremberg 3-0 (0-0,2-0,1-0)
Düsseldorf - Krefeld 1-4 (1-1,0-1,0-2)
Ingolstadt - Mannheim 4-3 (1-3,2-0,1-0)
Munich - Bremerhaven 5-2 (1-1,2-0,2-1)

30e journée (dimanche 10 décembre 2017)

Iserlohn - Munich 1-5 (1-2,0-2,0-1)
Mannheim - Berlin 1-4 (0-0,1-1,0-3)
Krefeld - Augsbourg 3-4 a.p. (1-0,2-2,0-1,0-1)
Cologne - Nuremberg 2-3 (1-1,1-2,0-0)
Schwenningen - Ingolstadt 2-1 (0-0,2-1,0-0)
Düsseldorf - Wolfsburg 1-2 t.a.b. (1-0,0-0,0-1,0-0,0-1)
Bremerhaven - Straubing 3-0 (1-0,2-0,0-0)

31e journée (vendredi 15 décembre 2017)

Wolfsburg - Munich 2-4 (1-2,1-1,0-1) [jeudi 14 décembre]
Straubing - Nuremberg 2-3 (2-1,0-1,0-1)
Iserlohn - Ingolstadt 4-3 t.a.b. (1-2,0-1,2-0,0-0,1-0)
Augsbourg - Düsseldorf 2-1 t.a.b. (1-0,0-1,0-0,0-0,1-0)
Bremerhaven - Schwenningen 5-1 (0-0,1-1,4-0)
Mannheim - Krefeld 7-0 (2-0,4-0,1-0)
Berlin - Cologne 3-5 (0-1,1-2,2-2)

32e journée (dimanche 17 décembre 2017)

Wolfsburg - Berlin 7-4 (3-2,3-0,1-2)
Schwenningen - Iserlohn 3-4 (2-1,1-1,0-2)
Munich - Straubing 4-2 (2-1,1-1,1-0)
Krefeld - Ingolstadt 7-3 (4-0,2-2,1-1)
Düsseldorf - Mannheim 2-1 (1-1,0-0,1-0)
Cologne - Augsbourg 6-3 (1-2,2-0,3-1)
Nuremberg - Bremerhaven 7-4 (3-1,1-2,3-1)

33e journée (mardi 19 décembre 2017)

Cologne - Ingolstadt 3-2 a.p. (0-2,1-0,1-0,1-0) [mardi 31 octobre]
Wolfsburg - Schwenningen 2-3 a.p. (0-2,0-0,2-0,0-1)
Mannheim - Augsbourg 1-5 (0-3,1-2,0-0)
Berlin - Nuremberg 2-3 a.p. (0-0,0-2,2-0,0-1)
Munich - Krefeld 3-2 t.a.b. (1-1,0-0,1-1,1-0)
Straubing - Düsseldorf 2-1 (2-0,0-0,0-1) [mercredi 20 décembre]
Iserlohn - Bremerhaven 3-1 (1-0,1-1,1-0) [mercredi 20 décembre]

34e journée (vendredi 22 décembre 2017)

Düsseldorf - Nuremberg 3-4 a.p. (1-1,1-0,1-2,0-1)
Iserlohn - Wolfsburg 1-4 (0-1,0-1,1-2)
Bremerhaven - Ingolstadt 1-5 (1-1,0-2,0-2)
Krefeld - Berlin 3-4 a.p. (0-2,2-0,1-1,0-1)
Cologne - Munich 0-6 (0-3,0-1,0-2)
Mannheim - Schwenningen 2-4 (2-1,0-1,0-2) [samedi 23 décembre]
Straubing - Augsbourg 4-2 (1-0,1-1,2-1) [samedi 23 décembre]

35e journée (mardi 26 décembre 2017)

Straubing - Cologne 1-4 (0-0,0-1,1-3)
Wolfsburg - Krefeld 2-3 t.a.b. (1-0,1-2,0-0,0-0,0-1)
Düsseldorf - Iserlohn 3-2 (1-1,1-1,1-0)
Berlin - Bremerhaven 4-1 (3-0,0-0,1-1)
Nuremberg - Mannheim 5-2 (0-0,3-1,2-1)
Augsbourg - Schwenningen 5-1 (3-0,0-0,2-1)
Munich - Ingolstadt 4-3 t.a.b. (1-2,1-1,1-0,0-0,1-0)

Larry Mitchell laisse Ingolstadt en onzième position après son intérim, au moment où il engage Doug Shedden comme nouvel entraîneur.

36e journée (jeudi 28 décembre 2017)

Schwenningen - Munich 4-2 (0-0,2-1,2-1)
Nuremberg - Krefeld 5-3 (1-0,2-1,2-2)
Iserlohn - Mannheim 5-3 (3-1,1-0,1-2)
Augsbourg - Berlin 2-4 (0-1,0-1,2-2)
Wolfsburg - Straubing 3-4 (1-2,0-0,2-2)
Bremerhaven - Cologne 3-4 a.p. (0-1,1-2,2-0,0-1)
Ingolstadt - Düsseldorf 4-0 (1-0,1-0,2-0)

37e journée (samedi 30 décembre 2017)

Schwenningen - Straubing 1-2 (0-2,1-0,0-0)
Mannheim - Bremerhaven 5-1 (4-1,1-0,0-0)
Cologne - Wolfsburg 3-4 (1-3,2-1,0-0)
Ingolstadt - Augsbourg 5-4 t.a.b. (1-1,1-1,2-2,0-0,1-0)
Berlin - Düsseldorf 2-3 (2-0,0-1,0-2)
Munich - Nuremberg 3-2 a.p. (1-1,0-1,1-0,1-0)
Krefeld - Iserlohn 4-5 a.p. (1-1,0-1,3-2,0-1)

Nuremberg termine 2017 en leader et John Mitchell est élu joueur du mois : le joker a fait mieux qu'amener de la profondeur en permettant aux Ice Tigers de rester compétitifs malgré l'opération du dos de Steven Reinprecht, le vétéran incontournable les saisons précédentes.

L'année se termine par un match entre deux équipes en crise, Mannheim et Bremerhaven, qui restent sur cinq défaites de suite. La victoire permet aux Adler de reprendre de justesse la dixième place à leur adversaire, le minimum syndical pour un club aussi riche.

38e journée (mardi 2 janvier 2018)

Nuremberg - Iserlohn 3-2 (2-1,1-0,0-1)
Cologne - Düsseldorf 0-1 (0-0,0-1,0-0)
Berlin - Schwenningen 5-0 (1-0,4-0,0-0)
Munich - Mannheim 4-1 (2-1,0-0,2-0)
Augsbourg - Bremerhaven 3-1 (2-0,1-1,0-0) [mercredi 3 janvier]
Krefeld - Straubing 3-4 (1-0,0-2,2-2) [mercredi 3 janvier]
Ingolstadt - Wolfsburg 2-1 a.p. (1-0,0-1,0-0,1-0) [mercredi 3 janvier]

39e journée (vendredi 5 janvier 2018)

Nuremberg - Ingolstadt 2-1 a.p. (1-0,0-1,0-0,1-0)
Iserlohn - Straubing 2-1 (0-0,1-1,1-0)
Cologne - Mannheim 5-0 (2-0,2-0,1-0)
Augsbourg - Wolfsburg 5-3 (3-1,2-0,0-2)
Bremerhaven - Krefeld 6-2 (3-1,1-1,2-0)
Schwenningen - Düsseldorf 4-2 (1-0,2-2,1-0)
Munich - Berlin 4-1 (1-0,3-1,0-0)

40e journée (dimanche 7 janvier 2018)

Krefeld - Schwenningen 4-0 (1-0,1-0,2-0)
Berlin - Iserlohn 3-1 (2-1,0-0,1-0)
Düsseldorf - Augsbourg 2-3 a.p. (1-1,0-0,1-1,0-1)
Mannheim - Nuremberg 3-2 t.a.b. (1-0,1-1,0-1,0-0,1-0)
Wolfsburg - Cologne 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Straubing - Bremerhaven 0-4 (0-3,0-1,0-0)
Ingolstadt - Munich 5-4 a.p. (0-1,3-1,1-2,1-0)

41e journée (vendredi 12 janvier 2018)

Cologne - Krefeld 2-3 t.a.b. (1-0,0-1,1-1,0-0,0-1) [jeudi 11 janvier]
Nuremberg - Augsbourg 1-2 (1-1,0-0,0-1)
Iserlohn - Düsseldorf 2-5 (0-0,1-3,1-2)
Bremerhaven - Wolfsburg 3-1 (0-1,1-0,2-0)
Ingolstadt - Berlin 5-0 (1-0,2-0,2-0)
Schwenningen - Munich 1-2 (1-1,0-1,0-0)
Mannheim - Straubing 7-3 (2-2,2-0,3-1) [mardi 16 janvier]

42e journée (dimanche 14 janvier 2018)

Düsseldorf - Ingolstadt 3-5 (2-3,1-2,0-0)
Mannheim - Berlin 6-2 (1-0,3-1,2-1)
Augsbourg - Cologne 1-3 (0-1,1-0,0-2)
Wolfsburg - Iserlohn 1-2 (1-0,0-2,0-0)
Straubing - Schwenningen 2-3 (1-1,0-2,1-0)
Munich - Nuremberg 4-3 (1-1,1-1,2-1)
Krefeld - Bremerhaven 1-4 (1-2,0-0,0-2)

43e journée (vendredi 19 janvier 2018)

Cologne - Schwenningen 2-1 (2-0,0-1,0-0) [jeudi 18 janvier]
Straubing - Berlin 6-5 (1-0,3-2,2-3)
Nuremberg - Wolfsburg 2-1 a.p. (0-0,1-0,0-1,1-0)
Iserlohn - Augsbourg 3-2 (1-2,1-0,1-0)
Krefeld - Mannheim 4-3 a.p. (2-1,1-1,0-1,1-0)
Ingolstadt - Bremerhaven 2-3 a.p. (1-1,0-0,1-1,0-1)
Munich - Düsseldorf 5-4 a.p. (1-1,2-3,1-0,1-0)

44e journée (dimanche 21 janvier 2018)

Augsbourg - Krefeld 7-1 (4-0,3-1,0-0)
Schwenningen - Nuremberg 1-4 (0-2,1-2,0-0)
Wolfsburg - Ingolstadt 5-8 (1-1,3-1,1-6)
Cologne - Berlin 1-3 (0-0,1-3,0-0)
Straubing - Munich 2-5 (0-0,0-3,2-2)
Bremerhaven - Iserlohn 4-3 (3-1,0-0,1-2)
Mannheim - Düsseldorf 3-1 (2-0,1-1,0-0)

Depuis que le nouveau coach Doug Shedden est arrivé, Ingolstadt a enchaîné neuf rencontres en prenant toujours au moins un point. L'ERCI pointe ainsi à la sixième place (position de qualifié direct en quart de finale), à deux points du quatrième Wolfsburg (position qui donne l'avantage de la glace) mais avec seulement cinq points d'avance sur la onzième place qui envoie tout droit en vacances. Le classement de la DEL n'aura jamais été aussi serré !

45e journée (mardi 23 janvier 2018)

Schwenningen - Bremerhaven 1-4 (0-0,0-2,1-2) [mardi 31 octobre 2017]
Augsbourg - Munich 4-1 (0-0,0-1,4-0)
Iserlohn - Krefeld 2-5 (0-3,2-1,0-1)
Düsseldorf - Straubing 4-3 (2-1,1-1,1-1)
Berlin - Wolfsburg 3-2 (1-0,0-0,2-2)
Nuremberg - Cologne 1-3 (0-1,0-0,1-2) [mercredi 24 janvier]
Mannheim - Ingolstadt 3-1 (2-0,0-0,1-1) [mercredi 24 janvier]

46e journée (vendredi 26 janvier 2018)

Berlin - Krefeld 3-1 (0-0,1-1,2-0) [mercredi 13 décembre 2017]
Schwenningen - Augsbourg 3-1 (1-0,1-0,1-1) [jeudi 25 janvier]
Straubing - Ingolstadt 5-2 (3-1,1-1,1-0)
Iserlohn - Nuremberg 5-2 (0-1,3-1,2-0)
Wolfsburg - Mannheim 3-7 (3-3,0-3,0-1)
Bremerhaven - Düsseldorf 5-0 (2-0,1-0,2-0)
Munich - Cologne 5-0 (2-0,3-0,0-0)

Pavel Gross, entraîneur de Wolfsburg depuis dix ans, a longuement hésité avant d'accepter de rejoindre Mannheim la saison prochaine. Il a annoncé sa décision assez tôt, début janvier, pour permettre à son club de se retourner. Mais ce départ a affecté l'équipe des Grizzlys plus qu'elle ne veut se l'avouer. Elle a subi six défaites de suite après avoir reçu ce coup de massue. Elle n'est plus que sixième, dépassée par les étonnantes "équipes de naturalisés" Iserlohn et Bremerhaven (ce dernier a vu une série de sept victoires succéder à une série noire de sept défaites)

47e journée (dimanche 28 janvier 2018)

Krefeld - Munich 1-3 (1-1,0-2,0-0)
Mannheim - Iserlohn 2-3 (0-0,1-0,1-3)
Cologne - Bremerhaven 5-2 (1-1,1-0,3-1)
Augsbourg - Straubing 2-3 (1-0,0-1,1-2)
Nuremberg - Berlin 2-1 t.a.b. (0-0,1-0,0-1,0-0,1-0)
Düsseldorf - Wolfsburg 4-7 (2-1,1-4,1-2)
Ingolstadt - Schwenningen 2-1 a.p. (1-0,0-0,0-1,1-0)

Mike Pellegrims, qui a signé pour redevenir l'adjoint de Gross et ne voulait plus rester entraîneur-chef à Düsseldorf, n'a même pas l'occasion d'affronter son futur collègue : le Belge a été viré la veille du match car Düsseldorf s'enfonce dangereusement en onzième position.

48e journée (mardi 30 janvier 2018)

Düsseldorf - Schwenningen 2-3 a.p. (0-0,1-0,1-2,0-1) [mercredi 10 janvier]
Mannheim - Munich 1-3 (1-1,0-0,0-2)
Cologne - Straubing 4-2 (2-0,1-2,1-0)
Bremerhaven - Nuremberg 6-3 (4-1,2-1,0-1)
Krefeld - Wolfsburg 4-3 a.p. (0-1,1-1,2-1,1-0)
Berlin - Augsbourg 2-3 (0-0,1-1,1-2) [mercredi 31 janvier]
Ingolstadt - Iserlohn 3-2 (1-0,1-2,1-0) [mercredi 31 janvier]

Straubing est la première équipe officiellement éliminée des play-offs mais son attaquant Jeremy Williams est élu joueur du mois de janvier : quand il s'est mis à suffisamment patiner et s'impliquer pour se mettre dans les bonnes positions de tir, il a utilisé son talent naturel de buteur (9 buts et 7 assists en 11 rencontres). Et comme le championnat s'annonce bientôt fini, il va finir la saison à Örebro en Suède avant de revenir à Straubing...

49e journée (vendredi 2 février 2018)

Bremerhaven - Mannheim 1-5 (1-2,0-2,0-1) [jeudi 1er février]
Munich - Wolfsburg 0-4 (0-2,0-1,0-1) [jeudi 1er février]
Straubing - Iserlohn 5-1 (1-0,3-0,1-1)
Augsbourg - Ingolstadt 1-5 (0-4,0-0,1-1)
Krefeld - Nuremberg 2-4 (1-1,0-1,1-2)
Düsseldorf - Cologne 3-2 a.p. (0-2,2-0,0-0,1-0)
Schwenningen - Berlin 1-2 (1-1,0-1,0-0)

Premier succès pour l'entraîneur intérimaire de Düsseldorf, Tobias Abstreiter : le magnifique but en lucarne de Jeremy Welsh en prolongation offre la centième victoire de la DEG dans le derby contre Cologne.

50e journée (mercredi 28 février 2018)

Nuremberg - Düsseldorf 2-1 (1-0,1-1,0-0)
Iserlohn - Cologne 3-1 (1-1,1-0,1-0)
Augsbourg - Bremerhaven 5-6 (2-2,2-4,1-0)
Wolfsburg - Straubing 1-4 (0-2,1-1,0-1)
Ingolstadt - Krefeld 5-1 (1-0,4-0,0-1)
Schwenningen - Mannheim 1-4 (0-1,1-3,0-0)
Berlin - Munich 3-2 (1-0,2-1,0-1)

51e journée (vendredi 2 mars 2018)

Bremerhaven - Munich 1-5 (1-0,0-2,0-3)
Straubing - Krefeld 3-2 (2-1,0-1,1-0)
Iserlohn - Schwenningen 2-5 (0-1,2-3,0-1)
Wolfsburg - Augsbourg 3-2 a.p. (2-1,0-0,0-1,1-0)
Düsseldorf - Berlin 2-6 (1-2,0-4,1-0)
Ingolstadt - Nuremberg 6-2 (2-0,2-0,2-2)
Mannheim - Cologne 2-0 (1-0,0-0,1-0)

Schwenningen fait son grand retour en play-offs de DEL après 22 ans d'absence.

52e journée (dimanche 4 mars 2018)

Nuremberg - Straubing 7-4 (1-1,4-1,2-2)
Augsbourg - Mannheim 3-4 t.a.b. (0-2,3-0,0-1,0-0,0-1)
Düsseldorf - Krefeld 7-3 (3-1,2-1,2-1)
Ingolstadt - Cologne 0-1 (0-0,0-0,0-1)
Schwenningen - Wolfsburg 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Berlin - Bremerhaven 6-1 (2-0,3-0,1-1)
Munich - Iserlohn 3-4 a.p. (1-0,1-1,1-2,0-1)

Le Red Bull Munich - où Dominik Kahun est élu joueur du mois par Eishockey News grâce à sa contribution à l'exploit olympique - est le premier club à remporter la saison régulière de DEL trois ans de suite. Les Eisbären prennent la deuxième place qualificative en Ligue des Champions 2018/19 en battant Bremerhaven grâce à un triplé d'André Rankel, qui dépasse ainsi la légende Sven Felski en devenant le meilleur buteur de l'histoire du club berlinois.

Classement (52 matches)

                       Pts    V VP VT  DT DP D     BP-BC   Diff
 1 Munich              107   30  4  2  1  4  11   183-128  +55
 2 Eisbären Berlin     101   29  2  2  5  1  13   169-131  +38
 3 Nuremberg           100   25  5  5  2  3  12   152-126  +26
 4 Ingolstadt           79   20  4  2  3  4  19   147-137  +10
 5 Mannheim             78   21  1  5  1  2  22   151-149  +2
 6 Cologne              77   21  5  0  3  1  22   148-142  +6
 7 Wolfsburg            76   19  3  3  2  5  20   153-146  +7
 8 Iserlohn             76   21  3  3  0  1  23   138-154  -16
 9 Bremerhaven          75   21  4  0  2  2  23   146-163  -17
10 Schwenningen         74   19  5  2  1  2  23   123-130  -7
11 Düsseldorf           68   17  2  2  2  7  22   133-154  -21
12 Augsbourg            65   17  2  2  5  1  25   151-158  -7
13 Straubing            61   17  0  2  4  2  27   137-177  -40
14 Krefeld              55   11  2  4  3  7  25   141-177  -36

V : Victoires (3 points), VP/VT : Victoires en prolongation ou aux tirs au but (2 points), DP/DT : Défaites en prolongation ou aux tirs au but (1 point), D : Défaites (0 point).

 

Meilleurs marqueurs de la saison régulière

                                          MJ    B   A  Pts   +/-   Pén
 1 Keith Aucoin (USA)       Munich        52   11  53   64   +16   18'
 2 Marcel Müller            Krefeld       43   24  28   52   +9    48'
 3 Will Acton (CAN)         Schwenningen  51   18  30   48   +5    30'
 4 Chad Kolarik (USA)       Mannheim      47   23  23   46   +10   14'
 5 Felix Schütz             Cologne       50   18  28   46   +11   30'
 6 Sean Backman (USA)       Berlin        52   24  21   45   +26   51'
 7 Brooks Macek (ALL/CAN)   Munich        50   26  18   44   +20   10'
 8 Nicholas Petersen (CAN)  Berlin        48   16  27   43   +21   42'
 9 Andrew LeBlanc (USA)     Augsbourg     48   11  32   43   -6    22'
10 Matt White (USA)         Augsbourg     52   16  26   42   -9    18'
11 Daniel Pietta            Krefeld       43   12  30   42   +10    6'
12 Mike Connolly (CAN)      Straubing     47   12  30   42   -7    44'
13 Jan Urbas (SLO)          Bremerhaven   50   21  20   41   -5    26'
14 Dominik Kahun            Munich        42   12  29   41   +16   75'
15 Alexander Barta          Düsseldorf    52   25  15   40   -2    22'

Meilleurs gardiens

                                         MJ   Min   Moy.    %
1 Niklas Treutle            Nuremberg    25  1368   1,89  94,4%
2 Gustaf Wesslau (SUE)      Cologne      25  1381   2,35  93,0%
3 Danny aus den Birken      Munich       25  1500   2,08  92,9%
4 Dustin Strahlmeier        Schwenningen 43  2588   2,34  92,7%
5 Timo Pielmeier            Ingolstadt   35  2055   2,22  92,7%
6 Marvin Cüpper             Berlin       18   931   2,19  92,4%
7 Petri Vehanen (FIN)       Berlin       38  2220   2,46  92,4%
8 Sebastian Dahm (DAN)      Iserlohn     35  1993   2,71  92,1%
9 Andreas Jenike            Nuremberg    33  1799   2,57  92,0%

Trophée Robert Müller du fair-play : Schwenningen.

Spectateurs

Berlin      11384 (-668)
Cologne     11222 (-1440)
Mannheim    10191 (-621)
Düsseldorf   7656 (-131)
Nuremberg    5172 (+545)
Munich       5035 (+177)
Augsbourg    5025 (+105)
Schwenningen 4419 (-150)
Iserlohn     4403 (+9)
Bremerhaven  4310 (-158)
Krefeld      4186 (-181)
Straubing    3949 (-322)
Ingolstadt   3700 (-52)
Wolfsburg    2753 (+65)

Trophées de la saison régulière

Joueur de l'année : Keith Aucoin (Munich).

Meilleurs gardiens : 1 Dustin Strahlmeier (Schwenningen), 2 Andreas Jenike (Nuremberg), 3 Petri Vehanen (Berlin).

Meilleurs défenseurs : 1 Yannic Seidenberg (Munich), 2 Jeremy Dehner (Wolfsburg), 3 Christian Ehrhoff (Cologne).

Meilleurs attaquants : 1 Keith Aucoin (Munich), 2 Will Acton (Schwenningen), 3 Sean Backman (Berlin).

Meilleur rookie : Phil Hungerecker (Mannheim).

Meilleur entraîneur : Thomas Popiesch (Bremerhaven).

 

 

Pré-play-offs (7 et 9 mars 2018)

Wolfsburg - Schwenningen 4-3 a.p. (1-1,1-1,1-1,1-0)
Schwenningen - Wolfsburg 2-3 (0-2,2-1,0-0)

Iserlohn - Bremerhaven 2-5 (0-0,1-1,1-4)
Bremerhaven - Iserlohn 4-3 (0-1,1-0,2-2)

Une erreur du défenseur norvégien Alexander Bonsaksen - décevant toute la saison - est fatale à Iserlohn en début de troisième période au premier match. Bremerhaven s'échappe et se qualifie pour un second quart de finale consécutif grâce à un but décisif en prolongation de l'international slovène Jan Urbas.

 

Quarts de finale (14, 16, 18, 21, 23, 25 et 27 mars 2018)

Munich - Bremerhaven 3-4 a.p. (2-0,0-1,1-2,0-1)
Bremerhaven - Munich 3-6 (0-3,2-1,1-2)
Munich - Bremerhaven 5-2 (0-1,1-1,4-0)
Bremerhaven - Munich 2-5 (1-0,1-2,0-3)
Munich - Bremerhaven 4-1 (1-0,1-0,2-1)

Eisbären Berlin - Wolfsburg 4-1 (0-0,2-1,2-0)
Wolfsburg - Eisbären Berlin 5-2 (3-1,0-1,2-0)
Eisbären Berlin - Wolfsburg 8-1 (3-0,2-0,3-1)
Wolfsburg - Eisbären Berlin 1-3 (1-1,0-1,0-1)
Eisbären Berlin - Wolfsburg 7-6 a.p. (1-2,3-1,2-3,1-0)

Nuremberg - Cologne 1-4 (1-2,0-1,0-1)
Cologne - Nuremberg 2-3 a.p. (2-1,0-1,0-0,0-1) [jeudi 15 mars]
Nuremberg - Cologne 2-4 (1-1,1-1,0-2)
Cologne - Nuremberg 2-3 (1-2,1-0,0-1) [mardi 20 mars]
Nuremberg - Cologne 3-2 (2-0,1-2,0-0)
Cologne - Nuremberg 1-5 (0-1,1-3,0-1)

Ingolstadt - Mannheim 1-3 (0-0,1-0,0-3)
Mannheim - Ingolstadt 3-2 a.p. (0-0,2-0,0-2,1-0)
Ingolstadt - Mannheim 4-3 a.p. (1-0,0-1,2-2,1-0)
Mannheim - Ingolstadt 5-3 (0-1,3-2,2-0) [mardi 20 mars]
Ingolstadt - Mannheim 3-4 (0-2,2-2,1-0)

Les vice-champions olympiques y brillent sous leurs couleurs respectives et quatre des cinq clubs les plus puissants du pays se qualifient pour les quarts de finale. La seule exception est Cologne : après l'élimination, le défenseur Christian Ehrhoff surprend en annonçant sa retraite à 35 ans.

 

Demi-finales (29, 31 mars, 2, 4, 6, 8 et 10 avril 2018)

Munich - Mannheim 4-2 (2-1,1-1,1-0)
Mannheim - Munich 4-2 (1-1,0-0,3-1)
Munich - Mannheim 2-1 a.p. (1-0,0-0,0-1,1-0)
Mannheim - Munich 3-6 (2-0,0-4,1-2)
Munich - Mannheim 5-0 (3-0,2-0,0-0)

Eisbären Berlin - Nuremberg 5-1 (1-0,1-1,3-0)
Nuremberg - Eisbären Berlin 3-2 a.p. (1-1,1-1,0-0,1-0)
Eisbären Berlin - Nuremberg 4-3 a.p. (1-1,2-1,0-1,1-0)
Nuremberg - Eisbären Berlin 4-1 (1-0,0-0,3-1)
Eisbären Berlin - Nuremberg 5-4 a.p. (1-0,1-2,2-2,1-0)
Nuremberg - Eisbären Berlin 2-3 (1-1,1-1,0-1)

L'Allemagne est scandalisée par le geste de Steve Pinizzotto, qui charge Mathias Plachta contre la bande en levant le coude en direction de la tête. Non sanctionnée sur le moment, la faute vaut 5 matches de suspension au récidiviste. Pas suffisant car les réactions vont bien au-delà des protagonistes : une plainte anonyme est déposée contre lui devant la justice pour coups et blessures, et un conseiller municipal d'Ingolstadt réclame qu'on lui applique une interdiction de stade (loi prévue pour les hooligans). Plachta revient finalement au jeu... et se signale à son tour par un vilain coup de crosse sur Markus Lauridsen qui venait de réduire le score à 2-1 au match 4. Munich marque deux fois pendant les 5 minutes d'avantage numérique et fait basculer la série. Cela ne consolera pas Lauridsen : pour le défenseur danois qui a le majeur cassé, c'est la quatrième blessure de la saison, un mois avant ce grand évènement que sont les championnats du monde à domicile.

Les buts-clés de Leo Pföderl (élu joueur de mars) ne suffisent pas à Nuremberg : les Eisbären de Berlin se qualifient grâce à deux buts décisifs de Mark Olver, le premier en prolongation du match 5 et le second à 3'32" de la fin du match 6... alors que l'arbitre Daniel Piechaczek a malencontreusement gêné la défense adverse en se retrouvant dans la trajectoire d'Aronson sur l'action.

 

Finale (13, 15, 18, 20, 22, 24 et 26 avril 2018)

Munich - Berlin 3-4 (1-2,1-1,1-1)
Berlin - Munich 4-5 (1-2,1-3,2-0)
Munich - Berlin 4-1 (1-0,2-0,1-1)
Berlin - Munich 2-4 (1-1,1-2,0-1)
Munich - Berlin 5-6 (1-3,1-1,3-1)
Berlin - Munich 5-3 (1-1,1-0,3-2)
Munich - Berlin 6-3 (4-1,1-0,1-2)

Munich remporte un troisième titre consécutif avec une profondeur de banc inégalée. Jon Matsumoto, qui sait qu'il ne sera pas conservé et a commencé et fini ces play-offs en quatrième ligne, bat un record de DEL en inscrivant 12 points en finale. Le controversé Pinizzotto met même 2 buts et 1 assist au septième match.

 

Meilleur joueur de la finale : Jon Matsumoto (Munich)

Meilleurs marqueurs des play-offs

                                         B   A  Pts
1 Nicholas Petersen (CAN)    Berlin     10  12   22
2 Louis-Marc Aubry (CAN)     Berlin     10   9   19
3 Leonhard Pföderl           Nuremberg  10   6   16
4 Brooks Macek (ALL/CAN)     Munich      8   7   15
5 Keith Aucoin (USA)         Munich      4  11   15
6 Jamie McQueen (CAN)        Berlin      9   5   14
7 Jonathan Matsumoto (CAN)   Munich      8   6   14
8 Frank Mauer                Munich      6   8   14
  Marcel Noebels             Berlin      6   8   14
  James Sheppard (CAN)       Berlin      6   8   14

 

 

 

2. Bundesliga

1re journée (vendredi 15 septembre 2017)

Kassel - Dresde 3-1 (0-0,1-1,2-0)
Bad Nauheim - Heilbronn 3-0 (0-0,1-0,2-0)
Francfort - Bietigheim 4-3 a.p. (0-2,2-1,1-0,1-0)
Freiburg - Bayreuth 3-2 a.p. (2-1,0-0,0-1,1-0)
Riessersee - Ravensburg 3-1 (2-0,0-0,1-1)
Crimmitschau - Bad Tölz 3-2 (0-1,3-1,0-0)
Kaufbeuren - Weißwasser 7-1 (2-0,3-0,2-1) [mardi 31 octobre]

Les deux favoris du championnat s'affrontent dès la première journée devant 5000 spectateurs... et le MVP des derniers play-offs Brett Jaeger, le gardien de Francfort, se blesse à l'échauffement ! Lancé dans le grand bain, le jeune Hannibal Weitzmann encaisse deux buts en trois minutes avant de se reprendre. Le vétéran de l'équipe Nils Liesegang égalise et marque le but vainqueur en prolongation. Le directeur sportif Rich Chernomaz se félicite pour sa part d'avoir insisté pour que les Löwen commencent la saison avec trois gardiens.

2e journée (dimanche 17 septembre 2017)

Bietigheim - Kassel 4-3 a.p. (0-1,1-2,2-0,1-0)
Dresde - Kaufbeuren 4-2 (1-0,1-1,2-1)
Weißwasser - Freiburg 2-0 (0-0,0-0,2-0)
Heilbronn - Crimmitschau 4-7 (1-2,2-3,1-2)
Ravensburg - Bad Nauheim 4-3 (0-2,4-0,0-1)
Bayreuth - Riessersee 4-3 (1-1,1-0,2-2)
Bad Tölz - Francfort 4-7 (2-4,0-2,2-1)

3e journée (vendredi 22 septembre 2017)

Francfort - Dresde 4-2 (1-2,0-0,3-0)
Freiburg - Heilbronn 4-5 a.p. (2-1,0-2,2-1,0-1)
Kassel - Weißwasser 5-4 a.p. (2-1,2-2,0-1,1-0)
Bad Nauheim - Bietigheim 2-3 t.a.b. (0-1,1-1,1-0,0-0,0-1)
Crimmitschau - Ravensburg 2-1 (0-0,2-0,0-1)
Riessersee - Bad Tölz 9-4 (5-0,1-2,3-2)
Kaufbeuren - Bayreuth 1-5 (0-0,1-3,0-2) [mardi 17 octobre]

4e journée (dimanche 24 septembre 2017)

Dresde - Riessersee 3-1 (1-1,1-0,1-0)
Bietigheim - Freiburg 3-1 (1-0,1-1,1-0)
Weißwasser - Crimmitschau 4-5 a.p. (0-1,3-3,1-0,0-1)
Ravensburg - Francfort 2-3 a.p. (1-0,1-1,0-1,0-1)
Bayreuth - Kassel 2-1 a.p. (0-0,1-0,0-1,1-0)
Heilbronn - Kaufbeuren 3-5 (1-0,1-2,1-3)
Bad Tölz - Bad Nauheim 2-4 (1-0,0-1,1-3)

Dernier la saison dernière et sauvé de justesse, Crimmitschau avait gagné 1 match sur 8 en pré-saison et présentait un bilan négatif même face aux équipes d'Oberliga. Autant dire que personne ne s'attendait à ce que les Eispiraten prennent la tête du classement avec 4 victoires. Le nouvel entraîneur Kim Collins a amené le duo offensif Robbie Czarnik - Jordan Knackstedt, et comme ce dernier a obtenu un passeport allemand, un étranger supplémentaire a été engagé, Ossi Saarinen.

5e journée (vendredi 29 septembre 2017)

Bietigheim - Ravensburg 7-5 (3-1,2-4,2-0)
Dresde - Heilbronn 3-4 a.p. (1-1,1-0,1-2,0-1)
Bad Nauheim - Bayreuth 2-1 (0-0,2-1,0-0)
Freiburg - Bad Tölz 6-3 (2-2,3-1,1-0)
Francfort - Weißwasser 9-2 (2-1,6-1,1-0)
Crimmitschau - Kaufbeuren 0-4 (0-2,0-1,0-1)
Kassel - Riessersee 5-9 (3-3,2-1,0-5) [mardi 3 octobre]

Bad Nauheim occupe une belle quatrième place et son nouveau gardien de 24 ans Felix Bick (ancien numéro 2 de Düsseldorf) est élu joueur du mois.

6e journée (dimanche 1er octobre 2017)

Weißwasser - Bietigheim 2-3 (1-3,1-0,0-0)
Riessersee - Crimmitschau 5-1 (2-0,0-1,3-0)
Heilbronn - Kassel 1-2 (1-0,0-1,0-1)
Ravensburg - Freiburg 4-3 (1-2,1-0,2-1)
Bayreuth - Francfort 2-3 t.a.b. (1-0,1-2,0-0,0-0,0-1)
Bad Tölz - Dresde 2-3 (0-0,0-3,2-0)
Kaufbeuren - Bad Nauheim 7-1 (3-0,2-1,2-0) [mardi 7 novembre]

7e journée (vendredi 6 octobre 2017)

Dresde - Bad Nauheim 6-1 (1-0,3-1,2-0)
Weißwasser - Heilbronn 3-4 a.p. (1-3,0-0,2-0,0-1)
Bietigheim - Bad Tölz 4-3 (1-0,1-2,2-1)
Freiburg - Riessersee 1-3 (0-1,0-0,1-2)
Kassel - Kaufbeuren 4-1 (1-0,1-0,2-1)
Francfort - Crimmitschau 1-2 a.p. (0-0,0-0,1-1,0-1)
Bayreuth - Ravensburg 6-3 (3-0,0-2,3-1)

8e journée (dimanche 8 octobre 2017)

Crimmitschau - Dresde 3-2 a.p. (1-0,0-0,1-2,1-0)
Heilbronn - Bietigheim 3-6 (1-0,1-1,1-5)
Riessersee - Francfort 2-8 (0-3,1-0,1-5)
Bad Nauheim - Kassel 5-3 (1-2,3-0,1-1)
Kaufbeuren - Freiburg 1-0 (0-0,0-0,1-0)
Ravensburg - Weißwasser 3-5 (0-1,2-2,0-3)
Bad Tölz - Bayreuth 6-4 (2-0,3-3,1-1)

Après avoir commencé la saison en déplacement, Kaubeuren avait hâte d'emménager dans sa nouvelle patinoire. Les 3100 places étaient vendues depuis des semaines. Stefan Vajs garde ses cages inviolées pour que la fête soit complète et le junior Christoph Kiefersauer (prêté par Ingolstadt) marque le but vainqueur.

9e journée (vendredi 13 octobre 2017)

Bad Nauheim - Crimmitschau 6-1 (1-1,2-0,3-0)
Francfort - Kaufbeuren 5-4 a.p. (1-1,1-2,2-1,1-0)
Dresde - Ravensburg 2-5 (0-0,2-4,0-1)
Bietigheim - Bayreuth 2-0 (0-0,0-0,2-0)
Weißwasser - Riessersee 2-5 (0-2,0-1,2-2)
Kassel - Freiburg 6-1 (0-0,5-0,1-1)
Heilbronn - Bad Tölz 3-4 a.p. (2-1,1-1,0-1,0-1)

10e journée (dimanche 15 octobre 2017)

Riessersee - Bad Nauheim 3-2 (0-1,1-0,2-1)
Crimmitschau - Kassel 3-4 t.a.b. (1-0,1-3,1-0,0-0,0-1)
Bayreuth - Dresde 3-6 (0-2,2-3,1-1)
Freiburg - Francfort 3-6 (1-1,1-2,1-3)
Kaufbeuren - Bietigheim 5-4 a.p. (0-2,3-2,1-0,1-0)
Bad Tölz - Weißwasser 4-1 (1-1,2-0,1-0)
Ravensburg - Heilbronn 6-3 (1-1,2-2,3-0) [mardi 31 octobre]

Le promu Bad Tölz a attendu longtemps sa première victoire avant d'en signer trois de suite. La deuxième ligne nouvellement formée Sedlmayr-Kathan-Grabmaier se montre décisive dans cet enchaînement.

11e journée (vendredi 20 octobre 2017)

Bietigheim - Crimmitschau 7-3 (1-1,5-1,1-1)
Weißwasser - Dresde 2-3 t.a.b. (1-2,1-0,0-0,0-0,0-1)
Bad Tölz - Ravensburg 1-5 (1-0,0-1,0-4)
Freiburg - Bad Nauheim 3-2 a.p. (1-1,1-0,0-1,1-0)
Francfort - Kassel 5-4 (0-2,4-0,1-2)
Kaufbeuren - Riessersee 1-2 (1-2,0-0,0-0)
Heilbronn - Bayreuth 5-4 t.a.b. (1-3,2-1,1-0,0-0,1-0)

12e journée (dimanche 22 octobre 2017)

Dresde - Bietigheim 4-2 (2-0,1-0,1-2)
Crimmitschau - Freiburg 5-3 (0-2,3-1,2-0)
Kassel - Bad Tölz 2-1 (1-0,0-1,1-0)
Bayreuth - Weißwasser 1-0 (0-0,1-0,0-0)
Bad Nauheim - Francfort 2-1 a.p. (1-0,0-1,0-0,1-0)
Riessersee - Heilbronn 5-2 (2-1,0-1,3-0)
Ravensburg - Kaufbeuren 3-5 (1-3,0-0,2-2) [mardi 5 décembre]

Riessersee grimpe à une étonnante troisième place. La première ligne est en feu : le centre Andreas Driendl, rentré l'an passé, est entouré du revenant Lubor Dibelka et du joueur le plus rapide de la ligue Richard Mueller.

13e journée (vendredi 27 octobre 2017)

Bad Nauheim - Weißwasser 1-2 (0-1,0-0,1-1)
Freiburg - Dresde 1-3 (1-0,0-2,0-1)
Kaufbeuren - Bad Tölz 5-2 (2-0,1-0,2-2)
Kassel - Ravensburg 5-3 (0-1,1-1,4-1)
Francfort - Heilbronn 8-5 (0-0,3-4,5-1)
Crimmitschau - Bayreuth 5-2 (2-1,3-1,0-0)
Riessersee - Bietigheim 3-4 a.p. (0-2,1-1,2-0,0-1)

Mené 0-4 sur sa glace, Francfort bat quand même Heilbronn 8-5. Le gardien visiteur Andrew Hare semble au fond du trou avec 85% d'arrêts, victime de la porosité de son équipe en infériorité numérique.

14e journée (dimanche 29 octobre 2017)

Dresde - Francfort 5-1 (2-1,3-0,0-0)
Bietigheim - Bad Nauheim 4-1 (2-1,1-0,1-0)
Weißwasser - Kassel 3-4 a.p. (2-0,0-1,1-2,0-1)
Bad Tölz - Riessersee 7-3 (2-2,3-1,2-0)
Ravensburg - Crimmitschau 1-2 (1-0,0-1,0-1)
Heilbronn - Freiburg 2-5 (0-1,2-4,0-0)
Bayreuth - Kaufbeuren 0-3 (0-1,0-0,0-2)

Avec 19 points en 10 matches, Shawn Weller est élu joueur du mois d'octobre. Sa ligne avec McNeely et Hauner (trois joueurs qui s'étaient déjà connus à Rosenheim) a retrouvé le bon rythme et permet à Bietigheim-Bissingen de mener au classement.

15e journée (vendredi 3 novembre 2017)

Bad Tölz - Crimmitschau 2-3 (0-0,1-1,1-2)
Weißwasser - Kaufbeuren 4-3 a.p. (2-1,1-1,0-1,1-0)
Dresde - Kassel 1-7 (1-2,0-1,0-4)
Bietigheim - Francfort 3-2 (1-0,0-2,2-0)
Heilbronn - Bad Nauheim 7-3 (0-2,3-1,4-0)
Ravensburg - Riessersee 5-2 (2-0,2-0,1-2)
Bayreuth - Freiburg 5-1 (1-0,2-1,2-0)

16e journée (dimanche 5 novembre 2017)

Crimmitschau - Weißwasser 5-2 (2-0,2-1,1-1)
Kaufbeuren - Heilbronn 1-4 (0-0,1-1,0-3)
Kassel - Bayreuth 4-3 a.p. (2-2,1-1,0-0,1-0)
Francfort - Ravensburg 3-2 (0-0,1-1,2-1)
Riessersee - Dresde 2-1 a.p. (1-0,0-1,0-0,1-0)
Freiburg - Bietigheim 3-1 (0-0,2-0,1-1)
Bad Nauheim - Bad Tölz 5-4 (1-2,3-2,1-0)

Alors que l'engagement d'un nouveau gardien étranger pendant la trêve internationale paraissait probable, Andrew Hare retrouve soudain ses réflexes de la saison dernière et permet à Heilbronn de quitter la dernière place (rendue à Bad Tölz) grâce à deux victoires juste avant la pause.

17e journée (vendredi 17 novembre 2017)

Kaufbeuren - Crimmitschau 5-4 a.p. (1-1,1-1,2-2,1-0)
Bad Tölz - Freiburg 6-2 (2-2,3-2,1-0)
Weißwasser - Francfort 6-1 (2-0,2-1,2-0)
Ravensburg - Bietigheim 6-2 (0-2,4-0,2-0)
Bayreuth - Bad Nauheim 3-2 (2-1,1-0,0-1)
Heilbronn - Dresde 4-0 (1-0,1-0,2-0)
Riessersee - Kassel 5-3 (2-1,1-1,2-1)

18e journée (dimanche 19 novembre 2017)

Francfort - Bayreuth 6-2 (1-0,2-1,3-1)
Crimmitschau - Riessersee 2-1 (0-0,0-1,2-0)
Bietigheim - Weißwasser 6-1 (1-0,3-0,2-1)
Dresde - Bad Tölz 4-2 (1-0,2-1,1-1)
Kassel - Heilbronn 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Bad Nauheim - Kaufbeuren 4-3 (1-1,2-1,1-1)
Freiburg - Ravensburg 4-3 (1-2,1-0,2-1)

19e journée (vendredi 24 novembre 2017)

Bad Nauheim - Dresde 1-4 (0-2,0-1,1-1)
Kaufbeuren - Kassel 3-2 a.p. (1-1,1-1,0-0,1-0)
Bad Tölz - Bietigheim 0-2 (0-1,0-1,0-0)
Heilbronn - Weißwasser 5-2 (1-1,3-0,1-1)
Ravensburg - Bayreuth 10-1 (4-0,2-1,4-0)
Crimmitschau - Francfort 5-8 (1-3,2-3,2-2)
Riessersee - Freiburg 2-1 (1-1,0-0,1-0) [vendredi 5 janvier 2018]

Stefan Vajs est blessé pour ce week-end, mais Bastian Kucis, le second gardien de Kaufbeuren, obtient 5 points pour ses deux premières titularisations.

20e journée (dimanche 26 novembre 2017)

Weißwasser - Ravensburg 2-4 (0-1,2-0,0-3)
Bietigheim - Heilbronn 4-3 (2-0,2-1,0-2)
Dresde - Crimmitschau 4-3 a.p. (1-2,1-1,0-1,1-0)
Kassel - Bad Nauheim 6-1 (2-0,2-0,2-1)
Bayreuth - Bad Tölz 2-5 (0-1,2-2,0-2)
Freiburg - Kaufbeuren 3-5 (0-0,1-1,2-4)
Francfort - Riessersee 5-1 (1-0,2-1,2-0)

21e journée (mardi 28 novembre 2017)

Freiburg - Weißwasser 4-1 (1-0,1-0,2-1)
Kaufbeuren - Dresde 2-3 (0-1,1-1,1-1)
Kassel - Bietigheim 5-2 (1-1,1-0,3-1)
Francfort - Bad Tölz 6-5 (4-0,1-4,1-1)
Bad Nauheim - Ravensburg 3-4 t.a.b. (0-1,3-1,0-1,0-0,0-1)
Crimmitschau - Heilbronn 0-3 (0-1,0-0,0-2)
Riessersee - Bayreuth 2-0 (0-0,1-0,1-0)

Aucun coach n'a encore perdu sa place, mais "l'entraîneur de l'année" (précédente) Hannu Järvenpää annonce son intention de démissionner de Weisswasser (avant-dernier). Il explique à ses dirigeants qu'un nouveau visage sur le banc ferait du bien, et rien ne peut le dissuader de cette décision. Il est en fait déjà sur le point de signer avec le club hongrois d'AV19 Fehervar. Il ne le révèlera que trois jours plus tard. Tout le club est choqué de cette façon de partir.

22e journée (vendredi 1er décembre 2017)

Kaufbeuren - Francfort 1-2 (0-0,0-1,1-1)
Freiburg - Kassel 1-3 (0-1,1-1,0-1)
Bad Tölz - Heilbronn 3-1 (1-1,0-0,2-0)
Ravensburg - Dresde 5-2 (1-0,4-2,0-0)
Riessersee - Weißwasser 2-3 t.a.b. (2-1,0-1,0-0,0-0,0-1)
Bayreuth - Bietigheim 1-2 (1-1,0-1,0-0)
Crimmitschau - Bad Nauheim 1-2 (0-1,0-1,1-0)

23e journée (dimanche 3 décembre 2017)

Bietigheim - Kaufbeuren 3-2 (2-1,0-0,1-1) [mardi 3 octobre]
Kassel - Crimmitschau 7-0 (0-0,5-0,2-0)
Francfort - Freiburg 2-4 (0-4,1-0,1-1)
Weißwasser - Bad Tölz 2-1 (0-0,1-0,1-1)
Heilbronn - Ravensburg 3-4 a.p. (2-1,1-1,0-1,0-1)
Dresde - Bayreuth 6-0 (3-0,1-0,2-0)
Bad Nauheim - Riessersee 3-0 (1-0,1-0,1-0)

Le défenseur américain James Wisniewski est élu joueur du mois de novembre : depuis que le joker aux 586 matches de NHL est arrivé, avec l'ambition avouée d'être sélectionné aux Jeux olympiques avec les États-Unis, Kassel a gagné 12 matchs sur 15.

24e journée (vendredi 8 décembre 2017)

Dresde - Weißwasser 4-2 (1-0,1-1,2-1)
Bad Nauheim - Freiburg 3-5 (1-2,1-1,1-2)
Kassel - Francfort 4-3 a.p. (2-1,0-0,1-2,1-0)
Crimmitschau - Bietigheim 5-8 (0-3,2-3,3-2)
Bayreuth - Heilbronn 2-5 (1-2,1-3,0-0)
Ravensburg - Bad Tölz 5-2 (2-1,0-1,3-0)
Riessersee - Kaufbeuren 3-2 a.p. (1-1,0-0,1-1,1-0)

25e journée (dimanche 10 décembre 2017)

Bad Tölz - Kassel 7-3 (1-1,4-1,2-1)
Weißwasser - Bayreuth 6-3 (1-0,2-2,3-1)
Bietigheim - Dresde 3-1 (1-0,1-1,1-0)
Kaufbeuren - Ravensburg 3-5 (1-0,0-4,2-1)
Francfort - Bad Nauheim 4-5 t.a.b. (1-2,1-2,2-0,0-0,0-1)
Freiburg - Crimmitschau 2-4 (0-0,3-4,0-0)
Heilbronn - Riessersee 1-4 (0-0,0-2,1-2)

Bayreuth en est à huit défaites consécutives : il faut dire que les Tigers ont effectué leurs deux derniers déplacements à seulement 2 gardiens et 11 joueurs. Ils comptent six blessés (!) et deux internationaux juniors indisponibles à cause des Mondiaux U20 à Courchevel et Méribel.

26e journée (vendredi 15 décembre 2017)

Kassel - Dresde 3-2 (1-1,1-1,1-0)
Bad Nauheim - Heilbronn 2-6 (2-2,0-1,0-3)
Freiburg - Bayreuth 3-4 a.p. (0-1,2-2,1-0,0-1)
Kaufbeuren - Weißwasser 3-5 (1-0,1-2,1-3)
Riessersee - Ravensburg 4-3 a.p. (1-1,1-0,1-2,1-0)
Crimmitschau - Bad Tölz 5-4 a.p. (1-1,0-2,3-1,1-0)
Francfort - Bietigheim 4-5 a.p. (0-1,3-1,1-2,0-1) [mardi 19 décembre]

Le joker canadien Éric Chouinard est attendu comme le Messie à Bayreuth, même si son sait que le joueur de centre doit retrouver le rythme après six mois sans jouer depuis les play-offs de Ligue Magnus avec Grenoble. Chouinard réussit une entrée en matière tonitruante avec trois buts plus une assistance sur le but gagnant de Potac en prolongation.

27e journée (dimanche 17 décembre 2017)

Bietigheim - Kassel 4-2 (0-1,2-0,2-1)
Dresde - Kaufbeuren 0-4 (0-2,0-1,0-1)
Weißwasser - Freiburg 2-5 (1-1,0-2,1-2)
Bad Tölz - Francfort 3-5 (1-1,2-2,0-2)
Heilbronn - Crimmitschau 8-3 (2-2,2-0,4-1)
Ravensburg - Bad Nauheim 3-4 t.a.b. (1-0,2-2,0-1,0-0,0-1)
Bayreuth - Riessersee 1-4 (0-1,1-0,0-3)

28e journée (vendredi 22 décembre 2017)

Bad Nauheim - Bietigheim 4-9 (2-3,1-3,1-3)
Freiburg - Heilbronn 3-6 (4-1,0-1,0-4)
Francfort - Dresde 2-1 a.p. (0-1,1-0,0-0,1-0)
Kassel - Weißwasser 4-3 a.p. (0-2,1-0,2-1,1-0)
Kaufbeuren - Bayreuth 5-2 (1-1,0-0,4-1)
Crimmitschau - Ravensburg 3-2 (1-1,2-1,0-0)
Riessersee - Bad Tölz 6-1 (3-0,2-0,1-1)

29e journée (mardi 26 décembre 2017)

Bayreuth - Kassel 3-6 (2-3,0-2,1-1)
Weißwasser - Crimmitschau 3-4 a.p. (0-0,1-3,2-0,0-1)
Dresde - Riessersee 4-8 (2-3,0-3,2-2)
Bietigheim - Freiburg 4-5 a.p. (3-0,0-3,1-2,0-1)
Bad Tölz - Bad Nauheim 3-4 (2-1,1-2,0-1)
Heilbronn - Kaufbeuren 1-2 a.p. (0-1,1-0,0-0,0-1)
Ravensburg - Francfort 2-3 (1-1,1-1,0-1)

30e journée (jeudi 28 décembre 2017)

Bad Nauheim - Bayreuth 3-2 (0-1,0-1,3-0)
Freiburg - Bad Tölz 6-4 (4-1,0-1,3-2)
Kassel - Riessersee 2-5 (1-2,1-2,0-1)
Francfort - Weißwasser 4-5 a.p. (1-0,2-2,1-2,0-1)
Dresde - Heilbronn 2-3 (1-0,0-2,1-1)
Bietigheim - Ravensburg 3-2 a.p. (1-0,1-0,0-2,1-0)
Crimmitschau - Kaufbeuren 3-2 a.p. (2-0,0-1,0-1,1-0)

31e journée (vendredi 30 décembre 2017)

Bayreuth - Francfort 1-5 (0-0,1-1,0-4)
Weißwasser - Bietigheim 2-4 (0-0,1-2,1-2)
Kaufbeuren - Bad Nauheim 2-1 (1-1,1-0,0-0)
Bad Tölz - Dresde 2-3 (1-0,0-1,1-2)
Heilbronn - Kassel 2-0 (1-0,0-0,1-0)
Ravensburg - Freiburg 4-3 t.a.b. (0-0,1-3,2-0,0-0,1-0)
Riessersee - Crimmitschau 4-3 (0-1,0-0,4-2)

Les 94% d'arrêts du gardien slovaque Marcel Melichercik depuis son arrivée début décembre ont fait remonter Heilbronn dans les dix premiers pour la première fois depuis trois ans. Les buts de Richie Mueller ont permis à Riessersee d'enchaîner huit victoires et de finir l'année en troisième position. Mais le vote internet des fans fait basculer l'élection du joueur du mois en faveur de Tim Schüle, le défenseur allemand de Francfort.

32e journée (mercredi 3 janvier 2018)

Weißwasser - Bad Nauheim 0-7 (0-3,0-2,0-2)
Bad Tölz - Kaufbeuren 3-2 a.p. (1-1,0-0,1-1,1-0)
Bietigheim - Riessersee 6-3 (2-0,2-1,2-2)
Dresde - Freiburg 3-1 (1-0,1-0,1-2)
Heilbronn - Francfort 4-1 (0-0,2-1,2-0)
Ravensburg - Kassel 5-4 (2-1,2-0,1-3)
Bayreuth - Crimmitschau 3-4 (0-1,2-3,1-0)

33e journée (vendredi 5 janvier 2018)

Freiburg - Riessersee 4-5 t.a.b. (1-0,1-1,2-3,0-0,0-1) [mardi 31 octobre 2017]
Dresde - Bad Nauheim 4-3 (0-2,3-0,1-1)
Weißwasser - Heilbronn 3-4 a.p. (0-1,2-0,1-2,0-1)
Kassel - Kaufbeuren 2-1 (1-1,0-0,1-0)
Francfort - Crimmitschau 2-5 (1-0,0-3,1-2)
Bietigheim - Bad Tölz 5-1 (1-0,1-1,3-0)
Bayreuth - Ravensburg 1-6 (1-3,0-2,0-1)

34e journée (dimanche 7 janvier 2018)

Kaufbeuren - Freiburg 5-0 (0-0,0-0,5-0)
Heilbronn - Bietigheim 6-5 t.a.b. (1-2,3-1,1-2,0-0,1-0)
Crimmitschau - Dresde 3-1 (2-1,1-0,0-0)
Riessersee - Francfort 6-3 (2-1,2-0,2-2)
Bad Tölz - Bayreuth 5-4 a.p. (0-3,3-1,1-0,1-0)
Ravensburg - Weißwasser 6-2 (3-1,2-0,1-1)
Bad Nauheim - Kassel 4-3 a.p. (0-0,3-3,0-0,1-0)

Une série délicate de quatre rencontres à l'extérieur, toutes perdues, fait décrocher Fribourg-en-Brisgau qui se retrouve avec huit points de retard sur la dixième place qualificative détenue par Bad Nauheim. Neuvième, Heilbronn n'en finit plus de gagner en battant le leader Bietigheim dans un derby fou devant 3522 spectateurs, contre habituellement 1500 en moyenne.

35e journée (vendredi 12 janvier 2018)

Dresde - Ravensburg 5-4 a.p. (0-2,3-1,1-1,1-0) [mercredi 22 novembre]
Weißwasser - Riessersee 3-5 (1-1,1-1,1-3)
Kassel - Freiburg 1-5 (0-2,1-2,0-1)
Bad Nauheim - Crimmitschau 3-2 (1-1,1-0,1-1)
Francfort - Kaufbeuren 1-6 (0-2,1-3,0-1)
Bietigheim - Bayreuth 5-2 (2-0,2-1,1-1)
Heilbronn - Bad Tölz 3-4 (1-0,2-2,0-2)

36e journée (dimanche 14 janvier 2018)

Kaufbeuren - Bietigheim 4-1 (0-1,3-0,1-0)
Riessersee - Bad Nauheim 6-1 (1-1,3-0,2-0)
Crimmitschau - Kassel 3-6 (0-1,1-3,2-2)
Bad Tölz - Weißwasser 1-3 (0-0,1-2,0-1)
Ravensburg - Heilbronn 3-5 (0-1,3-2,0-2)
Bayreuth - Dresde 7-2 (2-1,2-0,3-1)
Freiburg - Francfort 2-6 (1-3,1-2,0-1)

37e journée (vendredi 19 janvier 2018)

Bad Tölz - Ravensburg 3-4 a.p. (1-2,0-1,2-0,0-1)
Kaufbeuren - Riessersee 6-1 (2-0,3-0,1-1)
Bietigheim - Crimmitschau 3-0 (2-0,0-0,1-0)
Weißwasser - Dresde 4-3 (1-0,1-2,2-1)
Francfort - Kassel 3-4 a.p. (1-2,2-1,0-0,0-1)
Freiburg - Bad Nauheim 0-4 (0-2,0-1,0-1)
Heilbronn - Bayreuth 2-3 t.a.b. (0-1,1-0,1-1,0-0,0-1)

En gagnant 4-0 à Fribourg-en-Brisgau avec 1 but et 2 assists de James Livingston, Bad Nauheim conforte sa précieuse dixième place en creusant un écart de 11 points sur son adversaire du jour, onzième. Agacés de cette défaite sans appel, les supporters locaux réclament quant à eux la tête de l'entraîneur Leos Sulak, qui obtient le soutien de ses dirigeants.

38e journée (dimanche 21 janvier 2018)

Dresde - Bietigheim 0-4 (0-1,0-1,0-2)
Riessersee - Heilbronn 7-4 (1-2,3-1,3-1)
Crimmitschau - Freiburg 7-2 (3-1,1-0,3-1)
Kassel - Bad Tölz 6-5 t.a.b. (1-1,2-2,2-2,0-0,1-0)
Ravensburg - Kaufbeuren 5-2 (1-0,3-2,1-0)
Bayreuth - Weißwasser 1-2 (1-0,0-2,0-0)
Bad Nauheim - Francfort 2-6 (0-1,1-2,1-3)

39e journée (mardi 23 janvier 2018)

Weißwasser - Francfort 4-1 (0-0,1-1,3-0)
Bad Tölz - Freiburg 5-2 (2-0,2-1,1-1)
Kaufbeuren - Crimmitschau 4-3 (3-0,1-1,0-2)
Riessersee - Kassel 2-1 (1-0,1-0,0-1)
Heilbronn - Dresde 2-1 (0-1,1-0,1-0)
Ravensburg - Bietigheim 5-2 (0-0,3-1,2-1)
Bayreuth - Bad Nauheim 6-4 (1-1,3-3,2-0)

40e journée (vendredi 26 janvier 2018)

Bad Nauheim - Weißwasser 4-1 (1-0,2-1,1-0)
Freiburg - Dresde 7-5 (4-1,2-1,2-3)
Kaufbeuren - Bad Tölz 5-0 (3-0,1-0,1-0)
Kassel - Ravensburg 5-7 (0-3,2-2,3-2)
Francfort - Heilbronn 6-3 (2-1,2-1,2-1)
Riessersee - Bietigheim 3-2 a.p. (0-1,0-1,2-0,1-0)
Crimmitschau - Bayreuth 9-5 (4-1,3-1,2-3) / 0-5 sur tapis vert*

* Crimmitschau a aligné le gardien Patrick Klein, prêté par Krefeld, qui ne pouvait pas être éligible

Quatre victoires consécutives ont permis aux Lausitzer Füchse de Weißwasser de revenir à 6 points de la dixième place détenue par Bad Nauheim. La confrontation directe prend alors une importance décisive, mais les Rote Teufel se montrent une fois de plus intraitables dans ce match-clé, avec 3 assists de Leon Niederberger (l'espoir prêté par Düsseldorf est actuellement en grande forme à l'approche de ses 22 ans).

41e journée (dimanche 28 janvier 2018)

Weißwasser - Kaufbeuren 7-2 (5-1,1-1,1-0)
Dresde - Kassel 7-4 (1-2,1-1,5-1)
Bietigheim - Francfort 3-4 t.a.b. (0-0,2-1,1-2,0-0,0-1)
Bad Tölz - Crimmitschau 2-3 t.a.b. (0-0,2-0,0-2,0-0,0-1)
Heilbronn - Bad Nauheim 1-2 (0-1,0-0,1-1)
Ravensburg - Riessersee 2-4 (2-2,0-1,0-1)
Bayreuth - Freiburg 4-5 (2-0,2-5,0-1)

Anthony Luciani (Bayreuth) est élu joueur du mois de janvier : il a inscrit 14 buts en 10 rencontres en duo avec Éric Chouinard. Le troisième homme Sergej Stas essaie de s'occuper des aspects défensifs sur cette ligne prolifique.

42e journée (vendredi 2 février 2018)

Weißwasser - Kassel 3-4 (1-1,0-3,2-0)
Dresde - Francfort 3-6 (1-2,2-3,0-1)
Bietigheim - Bad Nauheim 3-4 (1-1,2-2,0-1)
Bad Tölz - Riessersee 3-2 (2-0,1-1,0-1)
Ravensburg - Crimmitschau 2-5 (1-1,1-0,0-4)
Bayreuth - Kaufbeuren 4-3 a.p. (2-0,0-0,1-3,0-1)
Heilbronn - Freiburg 1-4 (1-2,0-2,0-0)

43e journée (dimanche 4 février 2018)

Francfort - Ravensburg 4-3 (1-2,1-1,2-0)
Crimmitschau - Weißwasser 1-3 (0-0,1-2,0-1)
Riessersee - Dresde 4-5 (2-2,2-2,0-1)
Kaufbeuren - Heilbronn 3-1 (1-0,2-1,0-0)
Kassel - Bayreuth 2-3 a.p. (0-0,2-2,0-0,0-1)
Bad Nauheim - Bad Tölz 6-3 (1-1,2-0,3-2)
Freiburg - Bietigheim 2-3 (1-2,0-0,1-1)

44e journée (vendredi 9 février 2018)

Bad Nauheim - Dresde 4-3 a.p. (0-1,1-1,2-1,1-0)
Kaufbeuren - Kassel 1-3 (0-2,0-1,1-0)
Bad Tölz - Bietigheim 2-3 (1-1,1-1,0-1)
Crimmitschau - Francfort 2-5 (2-1,0-2,0-2)
Heilbronn - Weißwasser 3-2 (1-0,0-2,2-0)
Riessersee - Freiburg 3-2 (0-1,0-0,3-1)
Ravensburg - Bayreuth 4-2 (2-1,2-0,0-1)

Weißwasser est revenu à 5 points de la dixième place, maintenant occupée par Heilbronn qui reste sur quatre défaites alors qu'un virus affaiblissait l'équipe. Encore un match-clé qui échappe aux Lausitzer Füchse : les Falken s'imposent grâce à Justin Kirsch qui signe une passe de rêve sur l'ouverture du score puis retourne le match par deux buts en powerplay. Heilbronn fête ainsi de la meilleure des manières le retour au jeu de Markus Eberhardt, plus de six mois après un grave accident de voiture (fracture du tibia-péroné et de la cheville)

45e journée (dimanche 11 février 2018)

Weißwasser - Ravensburg 4-0 (1-0,1-0,2-0)
Bietigheim - Heilbronn 3-2 a.p. (0-1,2-1,0-0,1-0)
Dresde - Crimmitschau 6-3 (3-2,1-1,2-0)
Kassel - Bad Nauheim 5-2 (1-0,2-0,2-2)
Freiburg - Kaufbeuren 1-4 (0-1,1-2,0-1)
Bayreuth - Bad Tölz 5-2 (1-0,2-2,2-0)
Francfort - Riessersee 2-3 a.p. (0-0,1-0,1-2,0-1)

46e journée (mardi 13 février 2018)

Freiburg - Ravensburg 4-3 t.a.b. (0-0,1-2,2-1,0-0,1-0) [mardi 3 octobre]
Bad Nauheim - Kaufbeuren 5-2 (0-1,1-1,4-0)
Kassel - Heilbronn 2-5 (1-2,0-1,1-2)
Francfort - Bayreuth 8-3 (2-0,2-1,4-2)
Dresde - Bad Tölz 1-2 (0-0,0-1,1-1)
Bietigheim - Weißwasser 2-1 t.a.b. (0-0,1-1,0-0,0-0,1-0)
Crimmitschau - Riessersee 3-6 (1-0,0-1,2-5)

47e journée (vendredi 16 février 2018)

Freiburg - Kassel 3-0 (2-0,0-0,1-0)
Bad Tölz - Heilbronn 2-1 a.p. (0-0,0-0,1-1,1-0)
Kaufbeuren - Francfort 4-5 (2-2,2-1,0-2)
Bayreuth - Bietigheim 3-2 t.a.b. (0-0,1-1,1-1,0-0,1-0)
Crimmitschau - Bad Nauheim 3-5 (2-2,1-1,0-2)
Ravensburg - Dresde 4-6 (2-2,1-1,1-3)
Riessersee - Weißwasser 5-1 (4-0,0-1,1-0)

48e journée (dimanche 18 février 2018)

Dresde - Bayreuth 5-0 (2-0,1-0,2-0)
Weißwasser - Bad Tölz 6-2 (1-2,3-0,2-0)
Bietigheim - Kaufbeuren 0-7 (0-2,0-3,0-2)
Kassel - Crimmitschau 3-1 (1-0,0-0,2-1)
Heilbronn - Ravensburg 1-2 (1-1,0-1,0-0)
Francfort - Freiburg 1-4 (0-1,1-1,0-2)
Bad Nauheim - Riessersee 5-2 (0-0,1-1,4-1)

49e journée (vendredi 23 février 2018)

Dresde - Weißwasser 0-5 (0-2,0-2,0-1)
Kassel - Francfort 5-1 (2-0,2-0,1-1)
Bad Nauheim - Freiburg 3-2 (1-2,2-0,0-0)
Riessersee - Kaufbeuren 1-3 (0-2,1-0,0-1)
Ravensburg - Bad Tölz 3-2 a.p. (1-1,1-1,0-0,1-0)
Bayreuth - Heilbronn 1-4 (0-2,1-0,0-2)
Crimmitschau - Bietigheim 7-1 (1-0,4-1,2-0) [mardi 27 février]

50e journée (dimanche 25 février 2018)

Weißwasser - Bayreuth 3-1 (1-0,0-0,2-1)
Bietigheim - Dresde 4-5 (0-2,1-2,3-1)
Kaufbeuren - Ravensburg 4-0 (1-0,3-0,0-0)
Bad Tölz - Kassel 3-2 (0-0,2-1,1-1)
Freiburg - Crimmitschau 0-3 (0-1,0-1,0-1)
Francfort - Bad Nauheim 2-3 (1-2,1-1,0-0)
Heilbronn - Riessersee 2-6 (0-2,1-2,1-2)

Le défenseur Marcel Brandt, écarté de Düsseldorf fin janvier pour "comportement nuisible à l'équipe et à ses camarades", a transformé Bad Nauheim en se comportant comme un chef depuis son arrivée : 8 victoires en 9 rencontres avec un triplement du pourcentage de réussite en avantage numérique.

51e journée (vendredi 2 mars 2018)

Bad Tölz - Kaufbeuren 3-2 (0-1,1-1,2-0)
Ravensburg - Kassel 4-1 (0-0,0-1,4-0)
Bayreuth - Crimmitschau 3-4 (1-0,1-2,1-2)
Heilbronn - Francfort 4-2 (1-0,2-2,1-0)
Weißwasser - Bad Nauheim 3-2 (1-1,1-0,1-1)
Bietigheim - Riessersee 4-5 t.a.b. (0-2,2-1,2-1,0-0,0-1)
Dresde - Freiburg 0-1 (0-0,0-0,0-1)

Riessersee récupère une première place totalement inespérée en passant devant Bietigheim-Bissingen, qui ne gagnera donc pas la saison régulière quatre ans de suite : un surnombre (contesté) sifflé contre les locaux permet à Andreas Driendl d'égaliser pour le SCR à cinq minutes de la fin dans la confrontation décisive, et Richie Mueller marque le pénalty vainqueur des joueurs de Haute-Bavière.

52e journée (dimanche 4 mars 2018)

Kassel - Bietigheim 2-4 (1-1,0-2,1-1)
Riessersee - Bayreuth 5-2 (3-1,0-0,2-1)
Bad Nauheim - Ravensburg 5-3 (1-0,2-1,2-2)
Kaufbeuren - Dresde 5-1 (2-0,1-1,2-0)
Francfort - Bad Tölz 8-4 (4-1,3-2,1-1)
Crimmitschau - Heilbronn 1-3 (1-1,0-1,0-1)
Freiburg - Weißwasser 2-4 (1-0,0-3,1-1)

Classement (52 matches)

                             Pts    V VP VT  DT DP D     BP-BC   Diff
 1 SC Riessersee             103   29  5  1  1  1  14   196-149  +47
 2 SC Bietigheim-Bissingen   103   27  5  4  4  4  10   186-155  +31
 3 Löwen Francfort            95   25  4  2  1  7  13   207-174  +33
 4 ESV Kaufbeuren             86   24  4  0  0  6  18   174-130  +44
 5 EC Bad Nauheim             85   24  3  2  2  1  20   163-166  -3
 6 Kassel Huskies             84   21  6  2  0  5  18   180-160  +20
 7 EV Ravensburg              79   21  3  2  2  4  20   190-168  +22
 8 Dresdner Eislöwen          77   22  2  1  0  5  22   155-164  -9
 9 Heilbronner EC             75   19  4  2  1  5  21   167-167   0
10 ETC Crimmitschau           74   20  6  1  1  2  22   158-181  -23
11 Lausitz (Weißwasser)       72   19  2  1  2  7  21   148-172  -24
12 EHC Fribourg-en-Brisgau    60   16  3  1  2  2  28   142-176  -34
13 EC Bad Tölz                52   13  4  0  2  3  30   156-199  -43
14 EHC Bayreuth               47    9  4  2  2  3  32   134-195  -61

 

Trophées de la saison régulière

Joueur de l'année : Andreas Driendl (SC Riessersee).

Meilleurs gardiens : 1 Stefan Vajs (Kaufbeuren), 2 Marco Eisenhut (Dresde), 3 Felix Bick (Bad Nauheim).

Meilleurs défenseurs : 1 James Wisniewski (Kassel), 2 Tim Schüle (Francfort), 3 Dominic Auger (Bietigheim).

Meilleurs attaquants : 1 Andreas Driendl (Riessersee), 2 Matt McKnight (Bietigheim), 3 Richie Mueller (Riessersee).

Meilleur rookie : Mirko Pantkowski (Kassel).

Meilleur entraîneur : Toni Söderholm (SC Riessersee).

 

 

Pré-play-offs (6 et 9 mars 2018)

Ravensburg - Crimmitschau 4-5 (1-2,2-3,1-0)
Crimmitschau - Ravensburg 3-2 a.p. (1-0,1-0,0-2,1-0)

Dresde - Heilbronn 1-3 (0-2,0-1,1-0)
Heilbronn - Dresde 4-3 (0-0,2-2,2-1)

Les deux équipes qui flirtent avec la relégation ces derniers temps continuent leur beau parcours en se qualifiant en quart de finale. Patrik Pohl est décisif pour Crimmitschau avec cinq points, dont le but vainqueur en prolongation sur un deuxième rebond.

 

Quarts de finale (13, 16, 18, 20, 23, 25 et 27 mars 2018)

Riessersee - Crimmitschau 2-5 (0-2,0-1,2-2)
Crimmitschau - Riessersee 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Riessersee - Crimmitschau 3-2 a.p. (1-0,0-1,1-1,1-0)
Crimmitschau - Riessersee 2-5 (0-1,1-1,1-3)
Riessersee - Crimmitschau 1-2 a.p. (0-0,1-0,0-1,0-1)
Crimmitschau - Riessersee 1-4 (0-1,1-1,0-2)
Riessersee - Crimmitschau 5-2 (2-0,0-1,3-1)

Bietigheim-Bissingen - Heilbronn 5-4 a.p. (1-1,2-2,1-1,1-0)
Heilbronn - Bietigheim-Bissingen 2-1 (1-0,0-0,1-1)
Bietigheim-Bissingen - Heilbronn 5-3 (2-1,2-1,1-1)
Heilbronn - Bietigheim-Bissingen 4-5 a.p. (1-2,2-0,1-2,0-1)
Bietigheim-Bissingen - Heilbronn 5-2 (1-0,2-0,2-2)

Francfort - Kassel 4-6 (2-0,2-3,0-3)
Kassel - Francfort 7-4 (2-1,3-3,2-0)
Francfort - Kassel 2-1 (2-1,0-0,0-0)
Kassel - Francfort 2-5 (0-0,1-1,1-4)
Francfort - Kassel 4-2 (2-0,0-2,2-0)
Kassel - Francfort 1-3 (1-0,0-2,0-1)

Kaufbeuren - Bad Nauheim 4-3 a.p. (0-0,1-2,2-1,1-0)
Bad Nauheim - Kaufbeuren 2-1 (1-1,1-0,0-0)
Kaufbeuren - Bad Nauheim 3-0 (2-0,0-0,1-0)
Bad Nauheim - Kaufbeuren 2-3 a.p. (1-0,1-1,0-1,0-1)
Kaufbeuren - Bad Nauheim 1-0 a.p. (0-0,0-0,0-0,1-0)

La rupture couvait depuis plusieurs semaines mais le timing surprend ; Francfort licencie son entraîneur Paul Gardner après deux rencontres perdues en play-offs. Cela pourrait s'apparenter à du suicide, pourtant Franz Fritzmeier (directeur sportif depuis fin décembre) prend sa place sur le banc et réussit à retourner le derby de Hesse. Il corrige la tactique en donnant plus de travail défensif à C.J. Stretch, qui utilise son intelligence de jeu dans tous les deux sens de la glace. Il provoque même la pénalité fatale en retenant discrètement la crosse de Carciola qui riposte et assiste de la prison au but décisif de Brett Breitkreuz.

 

Demi-finales (30 mars, 1er, 3, 6, 8, 10 et 12 avril 2018)

Bietigheim-Bissingen - Francfort 5-2 (1-0,2-1,2-1)
Francfort - Bietigheim-Bissingen 3-1 (1-1,1-0,1-0)
Bietigheim-Bissingen - Francfort 4-6 (2-1,1-4,1-1)
Francfort - Bietigheim-Bissingen 1-4 (1-1,0-2,0-1)
Bietigheim-Bissingen - Francfort 5-2 (2-1,2-1,1-0)
Francfort - Bietigheim-Bissingen 2-3 (0-1,2-1,0-1)

Riessersee - Kaufbeuren 4-2 (0-0,2-0,2-2)
Kaufbeuren - Riessersee 5-2 (1-0,2-1,2-1)
Riessersee - Kaufbeuren 0-1 (0-1,0-0,0-0)
Kaufbeuren - Riessersee 0-3 (0-2,0-0,0-1)
Riessersee - Kaufbeuren 3-2 a.p. (1-0,0-1,1-1,1-0)
Kaufbeuren - Riessersee 1-3 (1-0,0-1,0-2)

Le gardien Stefan Vajs, élu joueur de mars, continue ses exploits et fait douter Riessersee, qui a des problèmes dans les cages : le titulaire Matthias Nemec est blessé, son remplaçant Kevin Reich est rappelé par Munich. Le SCR a néanmoins recruté Andrew Hare (qui a fini sa saison en Norvège) comme gardien en cas d'urgence : il est aligné pour la première fois au match 4.... et signe un blanchissage ! Il joue aussi au cinquième match, où Mattias Beck égalise à 31 secondes de la fin et où Jared Gomes marque le but vainqueur en prolongation. C'est d'autant plus savoureux pour ces deux joueurs qu'ils avaient manqué les play-offs à cause de blessures un an plus tôt. Les deux premiers de la saison régulière se qualifient donc en finale - Bietigheim sur un but décisif de Justin Kelly à deux minutes de la fin du match 6.

 

Finale (13, 15, 17, 20, 22, 24 et 27 avril 2018)

Riessersee - Bietigheim-Bissingen 1-3 (1-0,0-2,0-1)
Bietigheim-Bissingen - Riessersee 3-5 (2-1,0-3,1-1)
Riessersee - Bietigheim-Bissingen 1-2 (1-1,0-0,0-1)
Bietigheim-Bissingen - Riessersee 6-3 (1-0,1-1,4-2)
Riessersee - Bietigheim-Bissingen 0-2 (0-1,0-1,0-0)

L'attaque de Riessersee ne trouve plus de solutions sur les trois dernières rencontres face à Ilya Sharipov, qui s'est progressivement imposé comme gardien titulaire de Bietigheim-Bissingen et qui termine par un blanchissage. L'entraîneur Kevin Gaudet, qui a annoncé son départ depuis plusieurs semaines, quitte donc son mandat de près de sept ans avec un bilan impressionnant de six finales consécutives dont trois gagnées !

 

Meilleur joueur des play-offs : Shawn Weller (Bietigheim-Bissingen).

 

 

Barrages de maintien, premier tour (13, 16, 18, 20, 23, 25 et 27 mars 2018)

Weißwasser - Bayreuth 4-3 (0-0,3-2,1-1)
Bayreuth - Weißwasser 2-1 a.p. (0-0,0-1,1-0,1-0)
Weißwasser - Bayreuth 5-6 a.p. (2-2,2-3,1-0,0-1)
Bayreuth - Weißwasser 1-2 (0-1,0-0,1-1)
Weißwasser - Bayreuth 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Bayreuth - Weißwasser 4-2 (0-0,1-1,3-1)
Weißwasser - Bayreuth 6-3 (2-1,1-2,3-0)

Fribourg-en-Brisgau - Bad Tölz 0-3 (0-0,0-0,0-3)
Bad Tölz - Fribourg-en-Brisgau 5-2 (1-1,3-0,1-1)
Fribourg-en-Brisgau - Bad Tölz 2-0 (1-0,0-0,1-0)
Bad Tölz - Fribourg-en-Brisgau 3-4 a.p. (1-1,0-1,2-1,0-1)
Fribourg-en-Brisgau - Bad Tölz 7-3 (1-1,2-1,4-1)
Bad Tölz - Fribourg-en-Brisgau 6-0 (2-0,3-0,1-0)
Fribourg-en-Brisgau - Bad Tölz 5-2 (2-0,0-0,3-2)

Suspense maximal jusqu'au septième match : Roope Ranta, avec 2 buts et 2 assists, et Niko Linsenmaier, avec un doublé en première période, permettent respectivement aux Lausitzer Füchse de Weißwasser et aux Wölfe de Fribourg-en-Brisgau de souffler.

 

Barrage de relégation (30 mars, 1er, 3, 6, 8, 10 et 12 avril 2018)

Bad Tölz - Bayreuth 5-0 (1-0,2-0,2-0)
Bayreuth - Bad Tölz 2-1 (1-0,1-1,0-0)
Bad Tölz - Bayreuth 6-4 (3-3,3-1,0-0)
Bayreuth - Bad Tölz 1-2 (0-1,0-1,1-0)
Bad Tölz - Bayreuth 4-1 (1-1,1-0,2-0)

Le promu Bad Tölz obtient son maintien : le gardien Mikko Rämö tient bon malgré une cheville douloureuse et la troisième ligne emmenée par le capitaine Florian Strobl livre une grande prestation. Relégué, Bayreuth dit adieu au directeur sportif Dietmar Habnitt et à l'entraîneur Sergej Wassmiller... en oubliant bien vite que ce sont eux qui avaient monter le club à ce niveau depuis la Bayernliga.

 

 

 

Oberliga

Nord

Première phase (26 matches)

                      Pts    V VP  DP D    BP-BC  Diff
 1 Tilburg (HOL)       62   17  5  1  3   119-59  +60
 2 Leipzig             59   18  1  3  4   115-67  +48
 3 EV Duisburg         56   18  1  0  7   115-69  +46
 4 Hanovre Scorpions   52   15  3  1  7   115-72  +43
 5 ESC Moskitos Essen  49   12  6  1  7   111-69  +42
 6 Hanovre Indians     49   13  3  4  6    99-74  +25
 7 MEC Halle           46   13  2  3  8    84-66  +18
 8 Herner EV           44   12  3  2  9   117-93  +24
 9 FTV Croc. Hambourg  28    7  1  5 13    78-94  -16
10 EHC Erfurt          27    7  3  0 16    83-118 -35
11 Preussen Berlin     26    8  0  2 16    62-107 -45
12 Rostock Piranhas    25    7  0  4 15    67-96  -29
13 EHC Timmendorf      15    4  1  1 20    61-153 -92
14 Braunlage Harz       8    1  1  3 21    50-139 -89

 

Poule finale (classement cumulé, 44 matches)

                      Pts    V VP  DP D     BP-BC   Diff
1 Tilburg (HOL)       110   31  7  3  3    202-102  +100
2 MEC Halle            82   23  4  5  12   144-111  +33
3 IceFighters Leipzig  76   21  3  7  13   166-133  +33
4 Hanovre Scorpions    76   20  6  4  14   181-149  +32
5 ESC Moskitos Essen   73   19  7  2  16   187-147  +40
6 EV Duisburg          73   22  2  3  17   175-142  +33
7 Hannover Indians     72   16  9  6  13   142-131  +11

Joueur de l'année (Eishockey News) : 1 Patrick Schmid (Hanovre Scorpions), 2 Aaron McLeod (Herne), 3 Parker Bowles (Tilburg).

Meilleur gardien : Ian Meierdres (Tilburg).

Meilleur défenseur : Lasse Uusivirta (Hanovre Indians).

Meilleur entraîneur : Bohuslav Subr (Tilburg).

Poule de maintien (classement cumulé, 44 matches)

                      Pts    V VP  DP D     BP-BC   Diff
 8 Herner EV           93   27  5  2  10   233-136  +97
 9 Crocodiles Hambourg 61   18  1  5  20   164-161  +3
10 EHC Erfurt          55   14  5  3  22   152-186  -34
11 Rostocker EC        54   15  2  5  22   130-161  -31
12 Preussen Berlin     45   13  2  2  27   117-192  -75
13 EHC Timmendorf      30    8  1  4  31   119-247  -128
14 Braunlage Harz      24    5  2  5  32   102-216  -114

 

 

Sud

Première phase (32 matches)

                     Pts    V VP VT  DT DP D    BP-BC  Diff
 1 EV Landshut        70   21  2  1  1  0  7   138-82  +56
 2 SB Rosenheim       70   21  2  1  0  1  7   133-78  +55
 3 VER Selb           68   22  1  0  0  0  9   136-93  +43
 4 Deggendorfer SC    67   20  2  0  0  3  7   146-99  +47
 5 EC Peiting         60   19  0  1  1  0 11   146-110 +36
 6 ERC Sonthofen      54   15  2  0  1  4 10   109-92  +17
 7 EV Regensburg      49   16  0  0  0  1 15   125-109 +16
 8 1.EV Weiden        44   11  3  1  1  2 14   120-136 -16
 9 EV Lindau          42   12  1  1  1  1 16   113-124 -11
10 ECDC Memmingen     26    6  3  0  0  2 21   100-148 -48
11 EHC Waldkraiburg   21    7  0  0  0  0 25    80-163 -83
12 TEV Miesbach        5    1  0  0  0  2 29    74-186 -112

Les quatre derniers doivent repasser par des poules de promotion/relégation.

Poule finale (46 matches)

                     Pts    V VP VT  DT DP D     BP-BC   Diff
 1 Deggendorfer SC    98   29  4  0  0  3  10   201-141  +60
 2 SB Rosenheim       95   28  2  1  1  4  10   194-121  +73
 3 Selber Wölfe       93   28  2  1  1  2  12   193-142  +51
 4 EV Landshut        90   27  2  1  2  1  13   180-123  +57
 5 EC Peiting         80   23  3  2  1  0  17   194-160  +34
 6 ERC Sonthofen      73   20  3  0  1  6  16   153-140  +13
 7 EV Regensburg      64   19  2  1  0  1  23   176-178  -2
 8 1.EV Weiden        57   15  3  1  1  3  23   169-201  -32

Joueur de l'année (Eishockey News) : 1 Kyle Gibbons (Deggendorf), 2 Nikola Gajkovsky (Regensburg), 3 Brad Miller (Peiting).

Meilleur gardien : Lukas Steinhauer (Rosenheim).

Meilleur défenseur : Brad Miller (Peiting).

Meilleur entraîneur : John Sicinski (Deggendorf).

 

 

Play-offs d'Oberliga

Huitièmes de finale (9, 11, 13, 16 et 18 mars 2018)

Tilburg - Weiden 5-2 (4-0,0-1,1-1)
Weiden - Tilburg 1-6 (0-2,0-3,1-1)
Tilburg - Weiden 5-2 (2-0,2-0,1-2)

Halle - Regensburg 1-3 (0-1,0-1,1-1)
Regensburg - Halle 3-1 (1-0,0-0,2-1)
Halle - Regensburg 4-1 (1-0,2-1,1-0)
Regensburg - Halle 8-2 (2-1,2-0,4-1) [jeudi 15 mars]

Leipzig - Sonthofen 4-3 a.p. (2-0,0-3,1-0,1-0)
Sonthofen - Leipzig 4-3 (1-0,1-2,2-1)
Leipzig - Sonthofen 2-5 (0-0,1-2,1-3)
Sonthofen - Leipzig 4-5 a.p. (1-2,2-2,1-0,1-0)
Leipzig - Sonthofen 3-1 (1-1,0-0,2-0)

Hanovre Scorpions - Peiting 2-3 (0-1,2-1,0-1)
Peiting - Hanovre Scorpions 2-6 (1-1,1-2,0-3)
Hanovre Scorpions - Peiting 4-2 (2-0,1-0,1-2)
Peiting - Hanovre Scorpions 9-1 (3-1,4-0,2-0)
Hanovre Scorpions - Peiting 3-1 (0-1,1-0,2-0)

Landshut - Essen 2-3 a.p. (0-0,0-1,2-1,0-1)
Essen - Landshut 4-3 (1-1,0-2,3-0)
Landshut - Essen 7-0 (2-0,4-0,1-0)
Essen - Landshut 2-1 (1-0,1-1,0-0)

Selb - Duisburg 7-6 (2-1,4-2,1-3)
Duisburg - Selb 3-4 a.p. (1-0,1-2,1-1,0-1)
Selb - Duisburg 6-1 (1-1,3-0,2-0)

Rosenheim - Hanovre Indians 3-0 (0-0,2-0,1-0)
Hanovre Indians - Rosenheim 4-2 (0-1,2-1,2-0)
Rosenheim - Hanovre Indians 5-1 (1-0,3-1,1-0)
Hanovre Indians - Rosenheim 2-3 a.p. (0-1,0-0,2-1,0-1)

Deggendorf - Herne 2-0 (0-0,1-0,1-0)
Herne - Deggendorf 0-3 (0-1,0-1,0-1)
Deggendorf - Herne 7-0 (0-0,3-0,4-0)

Énième échec de Duisburg, éliminé au premier tour alors qu'il vise la montée. Le groupe "Kenston", qui a changé d'entraîneur et de directeur sportif tous les six mois depuis qu'il a pris le contrôle du club, annonce cette fois dans un communiqué le renvoi de tous les joueurs, même ceux qui sont encore sous contrat.

 

Quarts de finale (21, 23, 25, 27 et 29 mars 2018)

Tilburg - Regensburg 3-2 (2-1,1-1,0-0)
Regensburg - Tilburg 2-4 (1-2,0-0,1-2)
Tilburg - Regensburg 4-1 (1-0,1-1,2-0)

Leipzig - Selb 1-4 (1-0,0-3,0-1)
Selb - Leipzig 4-3 (0-1,2-1,2-1)
Leipzig - Selb 6-2 (2-0,1-1,3-1)
Selb - Leipzig 3-1 (0-0,2-0,1-1)

Rosenheim - Hanovre Scorpions 1-4 (0-1,1-0,0-3)
Hanovre Scorpions - Rosenheim 6-5 (3-1,2-0,1-4)
Rosenheim - Hanovre Scorpions 4-3 (0-1,1-1,3-1)
Hanovre Scorpions - Rosenheim 2-1 (0-0,1-0,1-1)

Deggendorf - Essen 4-3 (1-0,1-2,2-1)
Essen - Deggendorf 3-2 (1-0,2-1,0-1)
Deggendorf - Essen 6-3 (1-1,3-2,2-0)
Essen - Deggendorf 4-3 (1-1,2-1,1-1)
Deggendorf - Essen 7-2 (3-1,3-0,1-1)

Les Scorpions de Hanovre se qualifient sur un "but technique" à sept secondes de la fin : les arbitres considèrent que le gardien Lukas Steinhauer a bougé sa cage volontairement pendant que le palet traversait son demi-cercle. La déception de la remontée manquée est rude pour Rosenheim, mais le club bavarois réagit avec sang-froid et annonce poursuivre sa politique de long terme autour du noyau de joueurs formés au club, en cherchant juste certains profils qui lui manquaient.

 

Demi-finales (2, 4, 6, 8 et 10 avril 2018)

Tilburg - Hanovre Scorpions 4-2 (1-1,1-0,2-1)
Hanovre Scorpions - Tilburg 4-3 t.a.b. (0-0,0-3,3-0,0-0,1-0)
Tilburg - Hanovre Scorpions 4-1 (1-1,1-0,2-0)
Hanovre Scorpions - Tilburg 2-0 (1-0,1-0,0-0)
Tilburg - Hanovre Scorpions 6-0 (0-0,4-0,2-0)

Deggendorf - Selb 7-5 (4-1,1-3,2-1)
Selb - Deggendorf 5-2 (1-1,2-1,2-0)
Deggendorf - Selb 5-2 (1-0,1-2,3-0)
Selb - Deggendorf 3-4 a.p. (0-1,1-0,2-2,0-1)

Deggendorf se qualifie sur un but en prolongation du meilleur marqueur des play-offs Kyle Gibbons. Cela lui donne la possibilité de monter en DEL2 puisque le club néerlandais invité Tilburg, même bousculé pour la première fois de la saison, accède de nouveau à la finale.

 

Finale (13, 15, 17, 20 et 22 avril 2018)

Tilburg - Deggendorf 9-3 (2-0,3-2,4-1)
Deggendorf - Tilburg 3-1 (2-0,0-0,1-1)
Tilburg - Deggendorf 6-1 (4-1,1-0,1-0)
Deggendorf - Tilburg 2-3 a.p. (0-0,2-2,0-0,0-1)

Les Néerlandais de Tilburg n'ont toujours pas le droit de monter en DEL2 en tant que club invité, mais ils remportent l'Oberliga pour la troisième année consécutive sur un but en prolongation de Ryan Collier.

 

 

Promotion/relégation en Oberliga Sud

Les quatre derniers d'Oberliga Sud se retrouvent avec les huit premiers de Bayernliga pour se disputer quatre places.

Poule A (10 matches)

                     Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Höchstadter EC      24   7  1  1  1   52-35  +17
2 TSV Peißenberg      21   6  1  1  2   41-29  +12
3 EV Lindau           17   3  3  2  2   38-34  +4
4 ESC Geretsried      16   5  0  1  4   37-34  +3
5 EV Füssen            8   2  1  0  7   33-40  -7
6 TEV Miesbach         4   1  0  1  8   21-50  -29

Poule B (10 matches)

                     Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 ECDC Memmingen      22   7  0  1  2   49-26  +23
2 HC Landsberg        19   6  0  1  3   38-27  +11
3 EHC Waldkraiburg    16   4  2  0  4   35-29  +6
4 TSV Erding          15   5  0  0  5   29-32  -3
5 EHF Passau          12   4  0  0  6   26-42  -16
6 ESC Dorfen           6   2  0  0  8   28-49  -21

Quarts de finale (23, 25 février, 2, 4 et 9 mars 2018)

Höchstadt - Erding 3-4 (0-1,0-2,3-1)
Erding - Höchstadt 5-6 (3-1,1-2,1-3)
Höchstadt - Erding 6-2 (2-1,1-1,3-0)
Erding - Höchstadt 4-5 t.a.b. (1-0,1-3,2-1,0-0,0-1)
Höchstadt - Erding 8-1 (2-0,4-1,2-0)

Landsberg - Lindau 4-1 (2-0,0-0,2-1)
Lindau - Landsberg 4-1 (1-1,2-0,1-0)
Landsberg - Lindau 5-8 (3-0,1-3,1-5)
Lindau - Landsberg 6-3 (4-0,2-1,0-2)
Landsberg - Lindau 2-5 (1-1,1-1,0-3)

Peißenberg - Waldkraiburg 1-2 (0-0,0-1,1-1)
Waldkraiburg - Peißenberg 2-1 (0-0,1-0,1-1)
Peißenberg - Waldkraiburg 1-3 (1-0,0-2,0-1)
Waldkraiburg - Peißenberg 4-3 (3-1,1-1,0-1)

Memmingen - Geretsried 9-3 (2-1,5-2,2-0)
Geretsried - Memmingen 0-7 (0-0,0-4,0-3)
Memmingen - Geretsried 12-1 (6-0,3-0,3-1)
Geretsried - Memmingen 1-8 (0-1,1-1,0-6)

Höchstadt, qui s'était fait surprendre par Miesbach l'an passé, récupère sa place en Oberliga ; ces séries importantes qui décident de la promotion ou de la relégation ont été allongées au meilleur des sept manches, et aucune surprise n'est cette fois à signaler. Waldkraiburg, un peu en difficulté dans la phase précédente de poule, se maintient en fin de compte sans perdre un match.

Demi-finales (16, 18 et 20 mars 2018)

Höchstadt - Lindau 2-5 (1-0,0-3,1-2)
Lindau - Höchstadt 4-5 a.p. (3-2,0-1,1-1,0-1) 
Höchstadt - Lindau 2-3 t.a.b. (0-0,2-0,0-2,0-0,0-1)

Memmingen - Waldkraiburg 4-3 (2-0,1-0,1-3)
Waldkraiburg - Memmingen 2-1 a.p. (0-1,1-0,0-0,1-0)
Memmingen - Waldkraiburg 4-1 (0-0,2-0,2-1)

Finale (23, 25 et 27 mars 2018)

Memmingen - Lindau 7-3 (3-2,3-1,1-0)
Lindau - Memmingen 6-3 (2-1,2-1,2-1)
Memmingen - Lindau 2-1 a.p. (0-1,0-0,1-0,1-0)

Memmingen remporte le titre honorifique de Bayernliga.

 

 

 

 

Fédérations régionales

Regionalliga West (32 matches)

                     Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
 1 EG Diez-Limburg    76  25  0  1  6  206-120 +86
 2 Herforder EV       65  19  2  4  7  163-116 +47
 3 Bären Neuwied      62  20  1  0 11  152-123 +29
 4 Ratingen           62  19  2  1 10  142-115 +27
 5 Lippe-Hockey-Hamm  51  16  1  1 14  128-99  +29
 6 Dinslaken Kobras   37  10  3  1 18  118-142 -24
 7 Soester EG         29   7  2  4 19  124-168 -44
 8 EC Lauterbach      28   8  2  0 22  126-194 -68
 9 Neusser EV         22   6  1  2 23   88-170 -82

Quarts de finale (23, 25 février, 2, 4 et 6 mars 2018)

Diez-Limburg - Lauterbach 8-1 9-2 10-3
Herford - Soest 5-2 4-1 7-1
Neuwied - Dinslaken 9-3 0-7 6-4 7-3
Ratingen - Hamm 3-6 4-3(t.a.b.) 3-4 4-0 5-3

Demi-finales (9, 11, 16 et 18 mars 2018)

Diez-Limburg - Ratingen 6-7(t.a.b.) 5-3 3-1 6-3
Herford - Neuwied 5-3 7-2 5-4 

Finale (23, 25 et 29 mars 2018)

Diez-Limburg - Herford 0-4 3-4 4-5

Herford ne s'est pas déclaré candidat à la montée en Oberliga.

 

Poule de promotion/relégation (6 matches)

                     Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Neusser EV          15   5  0  0  1   34-15  +19
2 TuS Wiehl            9   3  0  0  3   25-24  +1
3 Grefrath Phoenix     9   3  0  0  3   19-23  -4
4 EHC Troisdorf        3   1  0  0  5   22-38  -16

Neuss se maintient et Wiehl est promu en Regionnalliga.

 

Rhénanie du Nord - Westphalie

Landesliga West (20 matches)

                     Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 TuS Wiehl           42  13  0  3  4   98-56  +42
2 EHC Troisdorf       42  13  1  1  5   88-57  +31
3 Grefrather EG       37  11  2  0  7   68-49  +19
4 Eisadler Dortmund   25   7  2  0 11   61-92  -31
5 Bergisch Gladbach   21   5  2  2 11   56-81  -25
6 EC Bergisch Land    13   3  1  2 14   65-101 -36

Les trois premiers accèdent à une poule de promotion en Regionalliga West.

Poule de classement (8 matches)

                     Pts   V VP  DP D   BP-BC Diff
4 EC Bergisch Land    15   3  3  0  2   47-43  +4
5 Eisadler Dortmund   13   4  0  1  3   39-37  +2
6 Bergisch Gladbach    8   2  0  2  4   25-31  -6

 

Bezirksliga NRW

Groupe 1 (12 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 SV Brackwede      30   9  1  1  1   55-37  +18
2 Kristall Lippst.  30  10  0  0  2   82-38  +44
3 ESC Rheine        27   9  0  0  3   69-46  +23
4 TSVE Bielefeld    13   3  1  2  6   44-54  -10
5 ESV Bergkamen     12   4  0  0  8   38-74  -36
6 Soest 1b           8   2  1  0  9   35-52  -17
7 Hamm 1b            6   2  0  0 10   40-62  -22

Groupe 2 (16 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Herner EV 1b      40  13  0  1  2  150-48  +102
2 TuS Wiehl 1b      33  10  1  1  4   90-56  +34
3 Ratingen 1b       33  11  0  0  5  108-59  +49
4 Aix-la-Chapelle   29   9  1  0  6   91-47  +44
5 Neuss 1b          29   8  2  1  5   99-66  +33
6 GSC Moers         19   6  0  1  9   77-58  +19
7 Dinslaken 1b      18   6  0  0  8   71-67  +4
8 Troisdorf 1b       9   3  0  0 12   68-102 -34
9 Diez-Limburg 1b    0   0  0  0 15   21-272 -251

 

Hesse / Rhénanie-Palatinat

Hessenliga (10 matches)

                       Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Eifel-Mosel Bitburg   21   6  0  3  1   49-30  +19
2 ESC Darmstadt         19   5  2  0  3   47-43  +4
3 Francfort 1b          17   4  2  1  3   68-42  +26
4 EJ Kassel 89ers       17   5  1  0  4   53-35  +18
5 RT Bad Nauheim 1b     12   4  0  0  6   46-57  -11
6 Eintracht Francfort    4   0  0  1  9   20-76  -56

Poule finale (6 matches)

                       Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Francfort 1b          14   4  1  0  1   40-22  +18
2 Kassel 89ers          11   3  1  0  2   33-27  +6
3 Eifel-Mosel Bitburg   11   3  0  2  1   27-23  +4
4 ESC Darmstadt          0   0  0  0  6   13-41  -28

La réserve de Francfort est promue en Regionalliga West.

 

Landesliga Hessen (12 matches)

                         Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Ice Devils Bonn         25   8  0  1  3   79-59  +20
2 EC Wallernhausen        23   7  0  2  3   83-55  +28
3 FEC Eisteufel Francfort 23   7  1  0  4   74-46  +28
4 Eintracht Francfort 2   23   7  1  0  4   74-49  +25
5 ESC Darmstadt 2         12   4  0  0  8   37-64  -27
6 EV Wiesbaden            12   4  0  0  8   51-98  -47
7 ERC Pohlheim             8   2  1  0  9   39-66  -27

 

 

Nord

Regionalliga Nord (16 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Weserstars Brême  39  13  1  1  4   93-49  +44
2 Hambourg SV       34  10  3  1  5   78-55  +23
3 Adendorfer EC     23  11  1  0  6   67-59  +8
4 TAG Salzgitter    17   9  0  2  5   48-73  -25
5 EC Nordhorn        7   2  0  1 18   45-95  -50

Demi-finales (16, 18, 23, 25 février et 2 mars 2018)

Brême - Salzgitter 3-2(a.p.) 5-6 4-2 7-2
Hambourg SV - Adendorf 3-1 3-2 0-6 3-8 2-3(a.p.)

Finale (9, 11 et 16 mars 2018)

Brême - Adendorf 7-4 4-2 5-4

Brême n'est pas candidat à la montée en Oberliga.

 

Promotion/relégation (4 matches)

                    Pts  V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 ECW Sande          9   3  0  0  1   31-17  +14
2 FTV Hambourg 1b    6   2  0  0  2   25-38  -13
3 EC Nordhorn        3   1  0  0  3   30-31  -1

Sande (successeur de l'ancien EC Wilhelmshaven) est promu en Regionalliga aux dépens de Nordhorn.

 

Verbandsliga Nord (14 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 FTV Hambourg 1b   41  13  1  0  0  115-34  +81
2 ECW Sande         27   8  0  3  3  103-59  +44
3 Bremerhaven 1b    26   8  1  0  5   81-59  +22
4 TuS Harsefeld     24   6  3  0  5   82-53  +29
5 Rostock 1b        18   5  0  3  6   54-82  -28
6 FASS Berlin 1b    15   4  1  1  8   53-98  -45
7 H. Scorpions 1b   14   4  1  0  9   56-72  -16
8 Hambourg SV 1b     3   1  0  0 13   39-125 -86

 

Landesliga Nord

Groupe A (12 matches)

                     Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Weserst. Brême 1b   33  11  0  0  1  186-28  +158
2 ERC Wunstorf        33  11  0  0  1  175-22  +153
3 TuS Harsefeld 1b    18   9  0  0  3   81-103 -22
4 Adendorf 1c         15   5  0  0  7  114-85  +29
5 Altonaer SV 1b      15   5  0  0  7   47-105 -58
6 FTV Hambourg 1c     11   3  1  0  8   52-116 -64
7 Gödens Vikings       1   0  0  1 11   26-222 -196

Groupe B (14 matches)

                     Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 SV Salzgitter 1b    36  12  0  0  2  175-69  +106
2 Timmendorf 1b       30  10  0  0  4   81-53  +28
3 EC Hanovre 1b       27   9  0  0  5   94-65  -29
4 Hambourg SV 1c      27   9  0  0  5   81-71  +10
5 Adendorf 1b         21   7  0  0  7   73-65  +8
6 Bremerhaven 1c      11   3  1  0 10   54-99  -45
7 Altonaer SV Hamb.    9   3  0  0 11   47-84  -37
8 Molot EC Hambourg    7   2  0  1 11   45-144 -99 

Finale (23 et 25 mars 2018)

Weserstars Bremen 1b - SV am Salzgittersee 1b 5-5 6-16

La réserve de Salzgitter est promue en Verbandsliga.

 

Ostsee-Liga (Landesliga Poméranie, 8 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Beinhart Klink    24   8  0  0  0   92-24  +68
2 Malchower Wölfe   18   6  0  0  2   42-37  +5
3 Neubrandenburg     9   3  0  0  5   39-58  -19
4 OSC Berlin 1b      6   2  0  0  6   29-69  -40
5 EC Kodiaks Rostock 3   1  0  0  7   40-54  -14

 

 

Est

Regionalliga Ost (24 matches)

                       Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Tornado Niesky        60  19  1  1  3  122-45  +77
2 Schönheider Wölfe     56  17  1  3  3  164-57  +107
3 FASS Berlin           51  14  3  3  4  135-75  +60
4 EHC Berlin Blues      44  11  3  2  8  121-84  +37
5 ESC Dresde 1b         40  10  3  1 10  111-103 +8
6 ESV Chemnitz          39  12  1  1 10  127-103 +24
7 ESC Berlin 2007       12   4  0  0 20   60-154 -94
8 ESC Jonsdorf          12   3  1  1 19   53-165 -112
9 Rot-Weiß Bad Muskau   10   2  1  2 19   57-164 -107

Demi-finales (9 et 10/11 mars 2018)

Berlin Blues - Tornado Niesky 3-5 4-5
Schönheide - FASS Berlin 5-2 8-2

Finale (17 et 24 mars 2018)

Tornado Niesky - Schönheide 4-2 6-4

Le Tornado Niesky remporte encore la Regionalliga mais n'est toujours pas candidat à la montée en Oberliga.

 

Landesliga Berlin (18 matches)

                       Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
 1 ERSC Berliner Bären  49  16  0  1  1  145-63  +82
 2 EHC Berlin 1b        41  12  2  1  3  118-63  +55
 3 Eisbären Jrs Berlin  37  11  2  0  5  120-66  +54
 4 ECC Preussen B. 1b   36  11  1  1  5  120-58  +62
 5 FASS Berlin 1c       34  10  1  2  5  150-101 +49
 6 ESC Berlin 2007 1b   34  11  0  1  6   93-69  +24
 7 OSC Berlin           11   3  1  0 14   72-156 -84
 8 ASC Spandau          11   3  1  0 14   68-147 -79
 9 SC Charlottenburg     9   3  0  0 15   49-132 -83
10 Eternit Berlin        8   2  0  2 14   47-127 -80

 

Thüringenliga (12 matches)

                       Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 ESV Halle 1b          33  11  0  0  1  116-42  +84
2 EHC Erfurt 1b         15*  4  1  1  6   57-46  +11
3 Devils Dresde         13*  3  1  2  6   54-62  -8
4 Leipziger EC 1b        5   1  1  0 10   47-112 -65

* deux matches en moins

 

Landesliga Thuringe (15 matches)

                     Pts    V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 SCM Kojoten Erfurt  36***12  0  0  0  118-9   +109
2 Kickelhahn Ilmenau  30   10  0  0  5   59-62  -3
3 ESV Halle 1c        24**  7  1  1  4   77-56  +21
4 EHV Waltershausen   18*   5  1  1  7   51-68  -17
5 ESC Mammuts Erfurt   6*** 1  1  1  9   35-86  -51
6 Hurricane Erfurt     3*** 0  1  1 10   35-94  -59

* un match en moins / ** deux matches en moins / *** trois matches en moins

 

 

Bade-Wurtemberg

Regionalliga Südwest (24 matches)

                     Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
 1 SC Bietigheim 1b   60  20  0  0  4  135-68  +67
 2 EHC Heilbronn      57  19  0  0  5  160-93  +67
 3 EC Eppelheim       49  15  1  2  6  115-78  +37
 4 ESC Hügelsheim     40  12  2  0 10   94-85  +9
 5 EHC Zweibrücken    37  11  1  2 10  132-109 +23
 6 EV Ravensburg 1b   34  10  1  2 11   91-94  -3
 7 Schwenningen 1b    20   6  1  0 17   62-131 -69
 8 EKU Mannheim       17   5  1  0 18   75-132 -57
 9 Stuttgarter EC     10   2  1  2 14   65-140 -75

Demi-finales (16/17 et 24/25 février 2018)

Bietigheim-Bissingen 1b - Hügelsheim 3-1 6-3
EHC Eisbären Heilbronn - Eppelheim 5-6(a.p.) 1-3

Les EHC Eisbären Heilbronn (club représenté seulement chez les seniors) annoncent leur fusion avec le Heilbronner EC et cessent d'exister comme club indépendant à l'issue de cette saison.

Finale (10 et 18 mars 2018)

Bietigheim-Bissingen 1b - Eppelheim 4-1 3-2(a.p.)

 

Landesliga Baden-Württemberg (16 matches)

                     Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 EHC Freiburg 1b     37  11  2  0  3  115-37  +78
2 EC Balingen         37  12  0  1  3  104-58  +46
3 ESG Esslingen       33  11  0  0  5   91-47  +44
4 1.CfR Pforzheim     33  10  1  1  4   83-52  +31
5 EKU Mannheim 1b     22   6  1  2  7   55-87  -32
6 Stuttgart 1b        17   5  0  2  9   57-94  -37
7 TSG Reutlingen      15   4  1  1 10   65-105 -40
8 EHC Zweibrücken 1b  14   4  1  0 11   57-98  -41
9 FSV Schwenningen     8   2  1  0 13   62-102 -40

La réserve de Fribourg-en-Brisgau est promue en Regionalliga.

 

 

Bavière

Bayernliga (26 matches)

                    Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
 1 Höchstadter EC    65  21  1  0  4  152-66  +86
 2 ESC Dorfen        58  18  1  2  5  126-91  +35
 3 HC Landsberg      55  16  3  1  6  140-95  +45
 4 TSV Peißenberg    46  13  1  5  7  128-83  +45
 5 EV Füssen         43  13  1  2 10   98-86  +12
 6 TSV Erding        42  11  3  3  9  109-88  +21
 7 EHF Passau        38  10  3  2 11  115-107 +8
 8 ESC Geretsried    37  10  3  1 12  106-109 -3
 9 ESV Buchloe       35   9  3  2 12  115-116 -1
10 EA Schongau       29   7  2  4 13   89-126 -37
11 EV Pegnitz        28   8  1  2 15   93-133 -40
12 EC Pfaffenhofen   27   7  2  2 15   71-118 -47
13 Wand. Germering   23   6  2  1 17   89-144 -55
14 EV Moosburg       20   5  2  1 18   82-151 -69

Les huit premiers accèdent à des poules de promotion en Oberliga.

 

Poule de promotion/relégation C (14 matches)

                    Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 EC Bad Kissingen   29   9  1  0  4   81-51  +30
2 ERV Schweinfurt    29   9  1  0  4   59-40  +19
3 EHC Königsbrunn    29   8  2  1  3   73-59  +14
4 EC Pfaffenhofen    27   7  2  2  3   58-47  +11
5 ERSC Amberg        17   4  1  3  6   53-71  -18
6 ESV Buchloe        15   4  1  1  8   50-66  -16
7 ESC Haßfurt        13   4  0  1  9   80-93  -13
8 EV Moosburg         9   2  1  1 10   49-76  -27

Bad Kissingen, Schweinfurt et Königsbrunn sont promis en Oberliga aux dépens de Pfaffenhofen, Buchloe et Moosburg.

Poule de promotion/relégation D (14 matches)

                    Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 EHC Klostersee     39  13  0  0  1   80-18  +62
2 EV Pegnitz         35  11  1  0  2   72-39  +33
3 EA Schongau        27   9  0  0  5   64-35  +29
4 Wand. Germering    25   8  0  1  5   57-51  +6
5 ESC Kempten        15   4  1  1  8   45-72  -27
6 Fürstenfeldbrück   13   4  0  1  9   37-67  -30
7 SC Reichersbeuern   9   3  0  0 11   45-90  -45
8 EV Bad Wörishofen   5   1  1  0 12   50-78  -28

Klostersee est promu en Bayernliga aux dépens de Germering.

Finale de Landesliga (16, 18 et 20 mars 2018)

Klostersee - Bad Kissingen 6-3 1-3 2-3

 

Landesliga

Groupe 1 (22 matches)

                     Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
 1 ERSC Amberg        53  15  4  0  3  116-57  +59
 2 ESC Haßfurt        52  16  1  2  3  146-82  +64
 3 EC Bad Kissingen   50  15  2  1  4  107-65  +42
 4 ERV Schweinfurt    49  15  2  0  5  120-56  +64
 5 EHC Königsbrunn    46  15  0  1  6  107-57  +50
 6 EV Dingolfing      37  12  0  1  9  100-95  +5
 7 ESV Burgau         27   7  2  2 11  117-124 -7
 8 SE Freising        26   8  0  2 12   82-107 -25
 9 VER Selb 1b        18   6  0  0 16   70-112 -42
10 ESC Vilshofen      18   5  1  1 15   75-124 -49
11 VfE Ulm/Neu-Ulm    17   5  0  2 15   75-105 -30
12 EHC Straubing 1b    3   1  0  0 21   47-178 -131

Groupe 2 (20 matches)

                     Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
 1 EHC Klostersee     60  20  0  0  0  178-26  +152
 2 ESC Kempten        41  12  2  1  5   94-61  +33
 3 EV Bad Wörishofen  36  11  0  3  6   91-74  +17
 4 Fürstenfeldbrück   35   9  4  0  7   80-83  -3
 5 SC Reichersbeuern  32  10  1  0  9   79-75  +4
 6 TSV Farchant       31   7  4  2  7   76-79  -3
 7 EHC Bad Aibling    29   9  1  0 10   82-65  +17
 8 TSV Schliersee     24   6  1  4  9   63-87  -24
 9 EV Pfronten        17   4  1  3 12   60-95  -35
10 TSV Trostberg      16   5  0  1 14   62-129 -67
11 SC Forst            9   2  1  1 16   47-138 -91

Les cinq premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les poules de promotion en Bayernliga.

 

Poule de maintien E (12 matches)

                    Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 ESV Burgau         24   7  1  1  3   76-47  +29
2 EV Dingolfing      24   8  0  0  4   69-45  +24
3 VfE Ulm/Neu-Ulm    19*  6  0  1  4   57-35  +22
4 SE Freising        19   5  1  2  4   40-43  -3
5 VER Selb 1b        18*  5  1  1  4   55-40  +15
6 ESC Vilshofen      16*  3  3  1  4   57-54  +3
7 EHC Straubing 1b    0*  0  0  0 11   20-110 -90

Poule de maintien F (10 matches)

                    Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 EHC Bad Aibling    24   8  0  0  2   55-23  +32
2 TSV Farchant       19   5  2  0  3   31-29  +2
3 SC Forst           13*  4  0  1  5   31-33  -2
4 TSV Schliersee     12   4  0  0  6   22-35  -13
5 TSV Trostberg      10*  3  0  1  5   23-34  -11
6 EV Pfronten         9   3  0  0  7   23-31  -8

* un match en moins

 

Bezirksliga

Groupe nord (18 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 ESV Waldkirchen   42  14  0  0  4  131-52  +79
2 EHC Bayreuth 1b   36* 11  1  1  3   86-35  +51
3 EHC Mitterteich   33  10  1  3  6   74-64  +10
4 Regensburg 1b     28   7  2  2  6   83-71  +12
5 Ingolstadt 1b     24*  6  2  1  6   73-59  +14
6 ERC Regen         15   4  1  0 12   71-128 -57
7 Schweinfurt 1b     2*  0  1  0 15   15-124 -109
8 ESV Würzburg forfait général

* deux matches en moins

Groupe est (18 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
 1 EV Aich          47  15  0  2  1  120-52  +68
 2 Waldkraiburg 1b  42  13  1  1  3  130-50  +80
 3 DEC Frillensee   41  12  2  1  3  121-64  +57
 4 ESV Gebensbach   36  11  1  1  5   82-58  +24
 5 Pfaffenhofen 1b  27   8  1  1  8   81-80  +1
 6 EV Berchtesgaden 22   6  1  2  9   69-86  -17
 7 ESC Dorfen 1b    20   6  1  0 11   67-82  -15
 8 ERSC Ottobrunn   15*  5  0  0 12   73-87  -14
 9 Munich EK        15   5  0  0 13   68-108 -40
10 Bad Aibling 1b    2*  0  1  0 16   36-180 -144 

* un match en moins

Groupe sud (16 matches)

                    Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 ESC Holzkirchen    40  13  0  1  2   94-41  +53
2 ESC Geretsried 1b  33  11  0  0  5   90-55  +35
3 Bad Bayersoien     31   9  1  2  4   71-44  +27
4 EV Mittenwald      31   9  0  4  3   77-63  +14
5 TSV Schliersee     28   8  2  0  6   63-44  +19
6 W. Germering 1b    21   7  0  0  9   57-64  -7
7 Fürstenfeldb. 1b   12   3  1  1 11   42-104 -62
8 EA Schongau 1b      9*  1  3  0 11   44-73  -29
9 ESV Dachau          8*  2  1  0 12   36-86  -50

* un match en moins

Groupe ouest (18 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
 1 HC Maustadt      46  14  1  2  1  105-56  +49
 2 TV Lindenberg    42  12  3  0  3  106-40  +66
 3 ESV Buchloe 1b   35  11  0  2  5   91-56  +35
 4 ERC Lechbruck    34  10  1  2  5  108-66  +42
 5 EC Oberstdorf    33   9  2  2  5   88-71  +17
 6 ESV Türkheim     30   9  1  1  7   85-68  +17
 7 EV Königsbrunn   17   5  1  0 12   74-103 -29
 8 EGW Augsbourg    15   5  0  0 13   62-94  -32
 9 1.EC Senden      15*  4  1  1 11   56-106 -50
10 B. Wörishofen 1b  0*  0  0  0 17   46-161 -115

* un match en moins

 

Quarts de finale (23/24, 24/25 février et 2 mars 2018)

Waldkirchen - Waldkraiburg 4-3 4-5(t.a.b.) 6-3
Aich - Bayreuth 1b 4-3(t.a.b.) 2-7 5-2
Holzkirchen - Lindenberg 1-3 2-8
Geretsried 1b - Memmingen 5-3 7-5

Demi-finales (3/4, 10 et 11 février 2018)

Lindenberg - Geretsried 1b 4-1 4-7 3-4
Waldkirchen - Aich 6-7 5-3 1-7

Match pour la troisième place (16 et 17 mars 2018)

Waldkirchen - Lindenberg 5-1 9-4

Finale (16 et 17 mars 2018)

Aich - Geretsried 1b 9-2 5-2

Aich et la réserve de Geretsried sont promus en Landesliga.

 

 

 

Matches amicaux

06/08/2017 Bremerhaven - Wolfsburg 1-2 (0-1,1-1,0-0)
11/08/2017 Weißwasser - Eisbären Berlin 2-5 (0-1,1-1,1-3)
11/08/2017 Ingolstadt - Cologne 2-3 (0-0,1-2,1-1)
12/08/2017 Krefeld - Iserlohn 4-1 (0-0,3-0,1-1)
12/08/2017 Bad Tölz - Riessersee 3-2 (0-0,2-2,1-0)
13/08/2017 Ingolstadt - Wolfsburg 1-4 (0-2,1-1,0-1) 
13/08/2017 Schwenninger - Freiburg 6-1 (1-1,3-0,2-0)
13/08/2017 Essen - Düsseldorf 4-5 (0-3,2-2,2-0)
13/08/2017 Bad Tölz - Rosenheim 6-3 (3-1,1-0,2-2)

 

Gäubodenvolksfest-Cup (18 et 20 août 2017 à Straubing)

Wolfsburg - Augsbourg 2-5 (1-1,0-2,1-2)
Straubing - Ingolstadt 1-4 (0-1,1-1,0-2)

Finale

Augsbourg - Ingolstadt 2-3 t.a.b. (0-1,2-1,0-0,0-0,0-1)

Match pour la troisième place

Straubing - Wolfsburg 5-3 (2-1,0-2,3-0)

 

18/08/2017 Dresde - Bad Nauheim 3-4 t.a.b. (1-1,2-2,0-0,0-0,1-0)
18/08/2017 Rosenheim - Bad Tölz 2-3 (0-0,2-2,0-1)
18/08/2017 Braunlage - Kassel 2-6 (1-1,1-4,0-1)
19/08/2017 Riessersee - Bad Tölz 1-2 a.p. (0-0,1-0,0-1,0-1)
19/08/2017 Francfort - Mannheim 2-4 (0-2,2-1,0-1)
25/08/2017 Bad Tölz - Bietigheim 2-3 (2-2,0-1,0-0)
25/08/2017 Krefeld - Cologne 7-3 (2-1,1-2,4-0)
25/08/2017 Heilbronn - Bad Nauheim 7-5 (1-2,2-1,4-2)
25/08/2017 Regensburg - Crimmitschau 2-1 t.a.b. (0-1,1-0,0-0,0-0,1-0)
27/08/2017 Ravensburg - Krefeld 5-4 t.a.b. (1-3,2-0,1-1,0-0,1-0)
27/08/2017 Crimmitschau - Regensburg 4-5 t.a.b. (1-1,1-1,2-2,0-0,0-1)
27/08/2017 Bayreuth - Weiden 7-2 (3-1,1-0,3-1)
27/08/2017 Kaufbeuren - Ingolstadt 4-6 (2-1,2-1,0-4)
27/08/2017 Essen - Bad Nauheim 2-3 (0-0,1-1,1-2)
29/08/2017 Bayreuth - Crimmitschau 4-3 t.a.b. (1-0,1-2,1-1,0-0,1-0)
30/08/2017 Rosenheim - Bremerhaven 1-6 (0-3,0-3,1-0)
01/09/2017 Sonthofen - Heilbronn 0-7 (0-0,0-5,0-2)
01/09/2017 Landshut - Bietigheim 2-3 (0-0,0-1,2-2)
01/09/2017 Bad Nauheim - Duisburg 7-1 (3-1,3-0,1-0)
01/09/2017 Miesbach - Bad Tölz 3-7 (0-2,1-2,2-3)
01/09/2017 Krefeld - Kassel 4-5 a.p. (2-2,0-1,2-1,0-1)
01/09/2017 Iserlohn - Cologne 2-3 a.p. (0-0,0-1,2-1)
01/09/2017 Weiden - Bayreuth 4-3 (1-2,2-0,1-1)
01/09/2017 Regensburg - Ravensburg 3-4 t.a.b. (1-1,1-0,1-2,0-0,0-1)
02/09/2017 Hanovre Indians - Kassel 1-2 (0-0,0-1,1-1)
03/09/2017 Iserlohn - Krefeld 5-1 (2-0,1-1,2-0)
03/09/2017 Duisburg - Bad Nauheim 6-5 t.a.b. (1-0,3-2,1-3,0-0,1-0)
03/09/2017 Augsbourg - Cologne 3-2 t.a.b. (1-0,0-1,1-1,0-0,1-0)
03/09/2017 Bayreuth - Nuremberg 3-6 (1-2,1-3,1-1)
03/09/2017 Peiting - Riessersee 3-6 (0-3,3-2,0-1)
03/09/2017 Weiden - Dresde 3-6 (1-2,2-3,0-1)
03/09/2017 Kaufbeuren - Memmingen 6-0 (1-0,4-0,1-0)
03/09/2017 Bad Tölz - Miesbach 8-3 (2-1,0-2,6-0)
05/09/2017 Bad Nauheim - Essen 8-2 (4-1,2-0,2-1)
08/09/2017 Peiting - Sonthofen 0-2 (0-0,0-1,0-1)
08/09/2017 Rosenheim - Francfort 1-4 (1-1,0-2,0-1)
08/09/2017 Landshut - Weißwasser 6-5 (1-2,1-0,4-3)
08/09/2017 Kaufbeuren - Bad Tölz 5-3 (1-0,0-2,4-1)
08/09/2017 Bayreuth - Regensburg 1-2 (0-0,0-1,1-1)
08/09/2017 Halle - Dresde 1-3 (0-1,0-0,1-2)
08/09/2017 Weiden - Leipzig 4-3 t.a.b. (0-0,2-1,1-2,0-0,1-0)
09/09/2017 Leipzig - Crimmitschau 2-3 (2-2,0-1,0-0)
10/09/2017 Crimmitschau - Landshut 3-4 (0-1,2-3,1-0)
10/09/2017 Hanovre Indians - Dresde 1-5 (1-1,0-2,0-2)
10/09/2017 Sonthofen - Bietigheim 0-5 (0-1,0-4,0-0)
10/09/2017 Selb - Weißwasser 0-6 (0-3,0-2,0-1) 
10/09/2017 Regensburg - Bayreuth 3-5 (1-0,1-3,1-2)
10/09/2017 Ravensburg - Lindau 4-2 (3-2,0-0,1-0)
10/09/2017 Deggendorf - Rosenheim 6-5 t.a.b. (0-3,3-1,2-1,0-0,1-0)
10/09/2017 Heilbronn - Francfort 3-4 (1-1,0-1,2-2)
10/09/2017 Bad Tölz - Kaufbeuren 2-8 (0-3,2-1,0-4)
13/09/2017 Memmingen - Kaufbeuren 1-4 (1-1,0-1,0-2)
15/09/2017 Selb - Halle 3-2 (1-0,1-1,1-1)
15/09/2017 Rosenheim - Peiting 4-1 (1-0,1-0,2-1)
15/09/2017 Erfurt - Weiden 7-5 (2-2,2-2,3-1)
15/09/2017 Deggendorf - Leipzig 5-4 a.p. (1-0,1-2,2-2,0-1)
16/09/2017 Leipzig - Deggendorf 2-3 a.p. (0-0,1-0,1-2,0-1)
17/09/2017 Peiting - Rosenheim 3-2 (3-2,0-0,0-0)
17/09/2017 Halle - Selb 6-2 (3-0,2-0,1-2)
22/09/2017 Selb - Leipzig 5-1 (0-1,3-0,2-0)
22/09/2017 Weiden - Erfurt 6-2 (2-1,3-0,1-1)
24/09/2017 Leipzig - Weiden 6-4 (2-1,3-0,1-3)

21/02/2018 Bremerhaven - Wolfsburg 3-4 (0-2,2-1,1-1)
23/02/2018 Wolfsburg - Bremerhaven 7-3 (2-1,2-1,3-1)

 

Kassel, Munich, Mannheim, Augsbourg, Nuremberg, Riessersee, Straubing, Schwenningen, Bremerhaven, Fribourg-en-Brisgau, Ravensburg, Wolfsburg, Weißwasser, Kaufbeuren, Düsseldorf, Bayreuth, les Eisbären de Berlin, Landshut, Iserlohn, Bietigheim-Bissingen, Krefeld, Rosenheim, Heilbronn, Ingolstadt, Dresde, Deggendorf, les Preussen Berlin, Francfort, Crimmitschau, Leipzig et Rostock ont également disputé des matches et tournois amicaux internationaux.

 

 

La saison précédente (2016/17)

La saison suivante (2018/19)

 

Retour aux archives