Jeux Olympiques de Lillehammer 1994

 

Groupe A (12, 14, 16, 18 et 20 février 1994)

Finlande - République Tchèque 3-1 (2-1,1-0,0-0)
Norvège - Russie 1-5 (1-2,0-1,0-2)
Autriche - Allemagne 3-4 (1-1,0-0,2-3)

Norvège - Allemagne 1-2 (0-1,1-1,0-0)
République Tchèque - Autriche 7-3 (2-2,4-1,1-0)
Russie - Finlande 0-5 (0-1,0-4,0-0)

Autriche - Russie 1-9 (0-6,1-2,0-1)
République Tchèque - Allemagne 1-0 (0-0,0-0,1-0)
Norvège - Finlande 0-4 (0-1,0-2,0-1)

Allemagne - Russie 4-2 (2-0,1-1,1-1)
Finlande - Autriche 6-2 (1-0,2-1,3-1)
République Tchèque - Norvège 4-1 (3-0,0-0,1-1)

Russie - République Tchèque 4-3 (2-2,2-0,0-1)
Allemagne - Finlande 1-7 (0-3,0-2,1-2)
Norvège - Autriche 2-4 (1-1,1-1,0-2)

Classement : 1 Finlande 10, 2 Allemagne 6, 3 République Tchèque 6, 4 Russie 6, 5 Autriche 2, 6 Norvège 0

La Finlande enchante public et observateurs durant la première semaine en produisant son jeu offensif élégant qui s'avère cette fois également redoutablement efficace, donnant la leçon aux Russes. L'Allemagne réussit un exploit en battant ces mêmes Russes 4-2 grâce à un excellent Klaus Merk dans les cages. Le plus expérimenté mais moins en forme Helmut de Raaf lui sera pourtant préféré par la suite.

 

Groupe B (13, 15, 17, 19 et 21 février 1994)

Suède - Slovaquie 4-4 (2-1,0-2,2-1)
Italie - Canada 2-7 (1-2,0-4,1-1)
France - États-Unis 4-4 (1-2,1-0,2-2)

Suède - Italie 4-1 (1-0,1-1,2-0)
États-Unis - Slovaquie 3-3 (1-1,0-1,2-1)
Canada - France 3-1 (1-0,2-0,0-1)

Slovaquie - Italie 10-4 (6-2,3-1,1-1)
France - Suède 1-7 (0-3,1-2,0-2)
Canada - États-Unis 3-3 (1-0,0-2,2-1)

Canada - Slovaquie 1-3 (1-1,0-1,0-1)
Italie - France 7-3 (2-1,3-2,2-0)
États-Unis - Suède 4-6 (1-2,0-2,3-2)

Suède - Canada 2-3 (1-1,1-2,0-0)
Slovaquie - France 6-2 (4-1,2-0,0-1)
États-Unis - Italie 7-1 (5-1,1-0,1-0)

Classement : 1 Slovaquie 8, 2 Canada 7, 3 Suède 7, 4 États-Unis 5, 5 Italie 2, 6 France 1.

Pour leur première participation à une grande compétition officielle (devant repartir du groupe C après la partition de la Tchécoslovaquie, les Slovaques ont profité d'un tournoi de qualification concocté pour eux par l'IIHF pour accéder aux JO), les Slovaques sont la grande attraction. Ils signent leur entrée dans le grand bal par une première place dans leur groupe. Quant à la France, elle aborde le tournoi sur les chapeaux de roues en menant 4-2 contre les Américains, mais une inhabituelle erreur de Petri Ylönen qui laisse passer un tir anodin permet à ces derniers de sauver le nul. Par la suite, tout va de mal en pis, et après la lourde défaite contre des Italiens en pleine réussite, le dernier match contre la Slovaquie est même déprogrammé de la télévision française.

 

 

Quarts de finale (23 février 1994)

Canada - République Tchèque 3-2 a.p. (0-1,1-1,1-0,1-0)
Finlande - États-Unis 6-1 (2-0,2-1,2-0)
Allemagne - Suède 0-3 (0-0,0-1,0-2)
Slovaquie - Russie 2-3 a.p. (2-1,0-1,0-0,0-1)

La star de l'équipe canadienne, Paul Kariya, marque le but de la victoire en prolongation contre les Tchèques. La belle aventure slovaque prend fin également dans le temps supplémentaire par la faute du Russe Vinogradov.

 

Matches pour les places de 5 à 8 (24 février 1994)

République Tchèque - États-Unis 5-3 (3-2,1-0,1-1)
Allemagne - Slovaquie 5-6 a.p. (3-0,0-3,2-2,0-1)

 

Demi-finales (25 février 1994)

Canada - Finlande 5-3 (0-0,2-2,3-1)
Russie - Suède 3-4 (1-2,0-1,2-1)

Les Finlandais perdent en assurance alors qu'ils mènent 2-0 et sont piégés par le Canada.

 

 

Finale (27 février 1994)

Canada - Suède 2-2 (0-1,0-0,2-1,0-0) / 2-3 aux tirs au but

Svensson égalise à moins de deux minutes du terme d'une exceptionnelle finale qui ne trouvera son dénouement qu'aux tirs au but. Dans la première série de cinq tirs, Nedved et Kariya d'un côté, Svensson et Forsberg de l'autre, mettent les équipes deux à deux. Nedved et Svensson échouent pour une deuxième tentative. Forsberg s'élance alors et bat Hirsch. Toute la pression du Canada tombe alors sur les épaules du jeune Paul Kariya, dont le tir est arrêté par Salo. La Suède est championne olympique pour la première fois de son histoire et Peter Forsberg passe à la postérité : la poste suédoise émettra un timbre sur son penalty vainqueur quelques années plus tard.

 

Match pour la troisième place (26 février 1994)

Russie - Finlande 0-4 (0-2,0-2,0-0)

Si seulement il n'y avait pas eu cette maudite demi-finale ! Les Finlandais ridiculisent pour la deuxième fois les Russes, médaille de bronze en jeu, et ont réalisé un tournoi de toute beauté. Le talent offensif des partenaires de l'éblouissant Saku Koivu, ne doit pas occulter leur grande performance défensive : 9 buts encaissés en 7 matches, dont 5 face au seul Canada. Jarmo Myllys termine ainsi meilleur gardien avec trois buts concédés en cinq matches et un pourcentage d'arrêts de 96,6 %. Le défenseur Timo Jutila termine d'ailleurs en tête au classement +/- avec +10.

 

Match pour la cinquième place (26 février 1994)

République Tchèque - Slovaquie 7-1 (4-1,1-0,2-0)

La confrontation entre voisins tourne nettement à l'avantage des Tchèques, mais ne doit pas faire oublier la prestation des Slovaques emmenés par un excellent Miroslav Šatan auteur de neuf buts, et à qui l'on donne rendez-vous très bientôt dans le groupe A.

 

Match pour la septième place (26 février 1994)

Allemagne - États-Unis 4-3 (1-1,1-1,2-1)

Les Allemands sauvent une bonne septième place contre de décevants Américains. Mais la suite sera moins réjouissante : le gardien Helmut de Raaf, lassé des critiques, prendra sa retraite internationale, tandis que Bernd Truntschka et Benoît Doucet seront exclus en raison de leurs "faibles personnalités".

 

 

Matches pour les places de 9 à 12 (22 février 1994)

Autriche - France 4-4 (2-2,0-1,2-1,0-0) / 1-4 aux tirs au but
Norvège - Italie 3-6 (2-3,1-1,0-2)

 

Match pour la neuvième place (24 février 1994)

France - Italie 2-3 (1-1,1-0,0-2)

Les Français ne parviennent pas à prendre leur revanche face à leur bête noire italienne et terminent finalement à leur place, dixièmes. Privés de Philippe Bozon retenu par les Blues de Saint-Louis, les Bleus ont pu compter sur Benoît Laporte pour assumer un rôle de leader.

 

Match pour la onzième place (24 février 1994)

Norvège - Autriche 3-1 (1-0,1-0,1-1)

En obtenant enfin sa première victoire, la Norvège s'évite de terminer dernière de ces JO à domicile.

 

 

Meilleurs marqueurs

                           MJ   B  A Pts   Pén
 1 Zigmund Pálffy     SVK   8   3  7  10    8'
 2 Miroslav Šatan     SVK   8   9  0   9    0'
 3 Peter Štastný      SVK   8   5  4   9    9'
 4 Håkan Loob         SUE   8   4  5   9    2'
 5 Gaetano Orlando    ITA   7   3  6   9   41'
 6 Partik Juhlin      SUE   8   7  1   8   16'
 7 Jirí Kucera        TCH   8   6  2   8    4'
 8 Marty Dallmann     AUT   7   4  4   8    8'
 9 Mika Nieminen      FIN   8   3  5   8    0'
10 David Sacco        USA   8   3  5   8   12'

Équipe-type des journalistes : Tommy Salo (SUE) ; Brad Werenka (CAN) - Timo Jutila (FIN) ; Mats Näslund (SUE) - Peter Štastný (SVK) - Patrik Juhlin (SUE).

 

 

Les JO précédents (Albertville 1992)

Les JO suivants (Nagano 1998)

 

Retour aux archives