Octobre 2001

 

01/10 Présentation du championnat italien

Suite des articles sur les championnats européens avec la présentation de la saison italienne, qui a repris comme d'habitude en dernier, ce week-end. Pays intéressant par sa proximité facilitant certaines comparaisons avec le hockey français, qui vit des problèmes apparemment similaires mais pourtant différents.

01/10 Le hockey à la télé

Après la signature d'un accord qui pourrait voir le hockey revenir à la télévision, voilà une belle occasion de revenir dans une chronique sur le passé et l'avenir de ce sport dans la petite lucarne.

02/10 D2 : et ça recommence !

Comme l'an dernier, les problèmes de licence viennent perturber le championnat de division 2. Cette fois, c'est Lyon qui a aligné un joueur sans licence valable et a vu ses matches contre Morzine et Toulon déclarés perdus 0-5. Avec les deux points de pénalité afférents, Lyon se retrouve dernier au classement.

02/10 Elite : Angers en beauté

Compte-rendu de match : Rouen - Angers.

Compte-rendu de match : Grenoble - Amiens.

05/10 Pas d'EHL avant 2003/04

L'IIHF a repoussé une nouvelle fois d'une saison le retour d'une compétition européenne majeure, prétextant que les partenaires commerciaux ont besoin de 9 à 12 mois pour affiner le projet. A se demander ce qui s'est fait depuis deux ans qu'on attend le retour de l'EHL...

Parmi les autres décisions prises lors du congrès de Malmö, l'intégration à l'IIHF du Liechtenstein et de la Macédoine, la désignation des villes finlandaises qui accueilleront le Mondial 2003 (sans surprise, Helsinki, Turku et Tampere) et l'acceptation de la proposition de l'AMA (Agence Mondiale Antidopage) d'effectuer des contrôles hors compétition.

05/10 DEL : Augsbourg souverain

Rien n'arrête décidément Augsbourg, même pas l'agression dont ont été victimes au cours de la semaine les stars russes Igor Maslennikov et Sergueï Vostrikov, qui ont essayé d'empêcher une bande de jeunes de voler le sac à main de la femme de ce dernier. Viostrikov avait eu quelques contusions, Maslennikov une commotion cérébrale. Augsbourg s'est imposé ce soir 4-1 chez les Berlin Capitals : ce sont deux jeunes Allemands dont on commence à parler (même si le sélectionneur Hans Zach se montrait dubitatif et ironique sur leur éventuelle intégration en équipe nationale), Eric Dylla et Andreas Morczinietz, qui ont fait la différence dans le dernier tiers. Augsbourg a maintenant cinq points d'avance sur Mannheim (vainqueur 1-0 d'un duel au sommet contre Cologne) et Munich (qui est remonté de 0-3 à 4-3 contre Essen).

Après à peine un mois de championnat, deux entraîneurs ont déjà été remerciés. A Francfort, on avait imposé à Blair MacDonald la présence d'un co-entraîneur, Doug Bradley, avant d'en venir aux faits et de le licencier carrément. Le premier match de Bradley comme coach par intérim s'est soldé mardi par une belle victoire 2-0 contre Mannheim, mais ils ont perdu ce soir 5-2 chez des Kassel Huskies qui mettent fin à une passe difficile (huit défaites en neuf matches). Francfort est dernier au classement à égalité de points avec les Berlin Capitals. A Düsseldorf, la crise provoquée par les résultats médiocres et la fréquentation de la patinoire en chute libre a provoqué le remerciement de Gerhard Brunner et le passage sur le banc du manager Michael Komma. Celui-ci a connu un beau baptême du feu avec une victoire 6-2 contre les Eisbären de Berlin, jusqu'ici deuxièmes au classement, et dont les supporters, peu habitués à de si bons résultats, commencent déjà à parler de titre.

05/10 Suisse : Zurich coule

Compte-rendu complet de la onzième journée de LNA. 

06/10 Elite : Anglet écrase Rouen

Compte-rendu de match : Amiens - Angers.

Compte-rendu de match : Anglet - Rouen.

Amiens revient sur les talons d'Angers, en compagnie de Reims, vainqueur 5-1 de Mulhouse.

06/10 Division 1 : un départ en fanfare jamais vu à Strasbourg !

Compte-rendu de match : Epinal - Strasbourg.

Compte-rendu de match : Tours - Nantes.

Compte-rendu de match : Briançon - Dijon.

Trois matches contre les équipes alpines et trois victoires, et voilà Dunkerque qui se retrouve en tête, devant Villard-de-Lans, vainqueur à Besançon et toujours présent. La surprise est venue de Clermont-Ferrand, où les Sangliers Arvernes ont été accrochés par Gap, pour qui la lourde défaite n'est désormais qu'un mauvais souvenir. Pour Cergy, en revanche, les choses se compliquent avec la défaite 1-6 face à Megève.

06/10 Division 2 : Brest et Annecy en leaders

Compte-rendu du match au sommet : Asnières - Brest.

Seules deux équipes partagent encore (au nombre de points) le fauteuil de leader avec les Bretons, après le nul concédé par Amnéville à Garges : Le Vésinet, vainqueur 6-4 de Limoges, et Courbevoie, qui a gagné 7-2 à La Roche-sur-Yon. Les Vendéens sont désormais derniers en compagnie de Cholet, qui a concédé une rouste aussi sévère qu'inattendue face à Neuilly-sur-Marne (2-14 !). Le derby normand a permis au Havre et à Cherbourg de prendre leur premier point.

Annecy a remporté sa quatrième victoire (5-4) chez une équipe de La Vanoise moribonde et caracole en tête de la poule sud. Derrière, les prétendants sont assez nombreux : Nice et Chamonix, qui se sont renvoyés dos-à-dos (4-4), Morzine, qui, après deux semaines sans jouer pour cause de calendrier rendu aberrant par l'affaire Limoges, s'est vite remis au jeu contre Toulouse (6-4), ou encore Lyon, qui a battu Bordeaux (5-2) devant 1800 personnes. Pour Avignon, battu pour la quatrième fois (9-5 à Chambéry), la saison sera longue en revanche...

09/10 Finlande : Kärpät rappelle Thomas

Le Kärpät Oulu de Juhani Tamminen, mal en point en championnat, a rappelé le gardien américain Tim Thomas. L'air scandinave semble réussir à celui-ci qui s'est imposé comme un des meilleurs portiers à chacun de ses passages en Suède et en Finlande (à l'IFK Helsinki et l'an passé à l'AIK Stockholm). Il n'a pourtant jamais réitéré ces performances dans sa propre patrie, et avait été envoyé en équipe-ferme après le dernier camp d'entraînement des Bruins de Boston. Faute d'être prophète en son pays, il essaiera de le rester en Finlande avec Kärpät. Il faudra bien ça pour que ces derniers gagnent des matches, car ce n'est pas de l'offensive que viendra le salut : avant le dernier week-end ponctué par deux victoires à l'extérieur qui donnent de l'air au classement, ils n'avaient marqué que cinq buts en sept matches ! Tout le contraire de l'HPK Hämeenlinna, dont l'attaque de feu tourne à plus de cinq buts par match.

Le match TPS Turku - JYP Jyväskylä (7-1) d'il y a dix jours était bien trompeur : depuis lors, le JYP n'arrête plus de gagner et est maintenant sixième, tandis que le TPS n'arrive plus à gagner et est plus que jamais en crise. Ce sont les Pelicans de Lahti, toujours invaincus (avec un très joli bilan de huit victoires et un nul), qui sont en tête, devant le Tappara Tampere.

09/10 Elite : Angers confirme

Compte-rendu de match : Rouen - Grenoble.

Angers se maintient en tête d'une ligue élite toujours aussi serrée après sa victoire en prolongation contre Reims.

10/10 Elite : Anglet à l'extérieur

Compte-rendu de match : Mulhouse - Anglet.

 12/10 Création d'une tournée européenne

Une innovation a été apportée par le congrès de l'IIHF à Malmö : la mise en place d'une tournée européenne pour les pays qui n'ont pas accès aux tournois majeurs comme l'Euro Hockey Tour ou la Deutschland Cup. Durant les quatre trêves internationales annuelles (août, novembre, décembre et février), les nations participantes organiseront à tour de rôle des tournois accueillant trois autres membres de ce cercle défini par le classement mondial. Ainsi, par exemple, la France ira en août 2002 en Lettonie affronter les locaux, l'Ukraine et le Danemark. Le tournoi de France, qui aura lieu la deuxième semaine de novembre, verra aux prises les Bleus, l'Italie, la Lettonie et le Danemark. En décembre, la France ira en Slovénie rencontrer également la Pologne et la Norvège, puis en février 2003, direction la Lettonie avec la Pologne et la Slovénie. On constatera que la répartition n'est pas encore parfaite puisque l'on rencontrera quatre fois les Lettons et jamais l'Autriche ou le Belarus. Dans le même temps, la Grande-Bretagne et la Hongrie, jamais opposées à la France, se rencontreront quatre fois sur quatre !

L'intérêt de cette formule est de garantir à chacun un tournoi intéressant avec quatre participants de haut niveau, dont la commercialisation devrait dès lors être plus facile. Chaque équipe aura ainsi son lot de rencontres internationales. Ce ne sont pas les Britanniques, éjectés du tournoi de France et qui ont obtenu à Malmö une réparation financière de la FFSG pour l'argent déjà dépensé par leurs supporters (voir anecdotes de septembre) Le montant exact de la négociation n'a pas été dévoilé.

Cette formule signifie aussi plus ou moins la condamnation du tournoi du Mont-Blanc, qui avait du mal à obtenir un bon plateau et qui est sacrifié sous l'autel du nouveau tournoi de France en novembre (qui se déroulera cette année à Grenoble). Il n'y a pas que du positif dans cette réforme pour le hockey européen. Déjà, la création de l'Euro Hockey Tour avait rencontré une opposition dans les pays n'y prenant pas part, notamment en Allemagne, où l'on dénonçait un hockey à deux vitesses où les quatre nations majeures joueraient dans leur coin tandis que les autres seraient exclues du grand jeu. Désormais, l'Allemagne, la Slovaquie et la Suisse forment un deuxième peloton, et cette innovation officialise un hockey à trois vitesses. Les matches internationaux de cette saison, la dernière avant la réforme.

13/10 Elite : Mulhouse piège Angers

Compte-rendu de match : Amiens - Rouen.

Six équipes se tiennent désormais en trois points dans le championnat élite après la défaite à domicile du leader, Angers, contre l'avant-dernier, Mulhouse (2-3). Grenoble, vainqueur 6-1 d'Anglet, point le bout de son nez en tête.

13/10 Division 1 : réveil de Cergy et Besançon

Compte-rendu de match : Dunkerque - Cergy.

Compte-rendu de match : Nantes - Briançon.

Les deux dernières équipes fanny ont mis fin à leurs tourments : Cergy a confirmé son statut de bête noire de Dunkerque en ramenant un nul inattendu de son déplacement chez le leader, alors que la machine de Besançon enfin bien huilée a rapporté une victoire 6-1 de Gap. Le faux-pas des Nordistes permet à Villard (qui a battu Tours 4-1) d'être seul en tête.

 13/10 Division 2 : folie à Neuilly, galère à Brest

Le public de Neuilly-sur-Marne a assisté à un match absolument incroyable : alors que les visiteurs du Vésinet menaient 7-0 après le premier tiers, l'équipe locale a pris le meilleur au finish sur le score de 9-8. Mais la principale nouvelle de la D2 est la sanction administrative qui touche cette fois-ci Brest. Le problème de licence concerne les matches contre Garges et Asnières, dont les résultats ont été inversés. De quoi relancer le suspense dans le championnat, va-t-on dire... En effet, avec six points d'avance sur les Albatros, Asnières (vainqueur 6-5 à Amnéville) ne sera pas facile à rattraper. Cholet, écrasé 15-0 à Brest, et la Roche-sur-Yon, battu à Cherbourg, sont toujours à la recherche de leur premier point.

Annecy a remporté le duel au sommet contre Morzine (3-2) et est plus que jamais en tête. Nice, qui s'est dépatouillé de Chambéry 7-5, et Toulouse, vainqueur 3-1 de Toulon, suivent loin derrière. Avignon a remporté sa première victoire, et de belle manière, face à une équipe de Vanoise qui s'enlise (10-3).

14/10 Russie : Yaroslavl en patron

Le Lokomotiv Yaroslavl est cramponné à la tête du championnat russe et reste sur huit victoires d'affilée. Sa solidité est de plus en plus impressionnante puisqu'il n'a encaissé qu'un but au total sur les quatre derniers matches. Il n'a concédé qu'une seule défaite depuis le début de la saison, dans l'antre de Magnitogorsk, contre un Metallurg invaincu à domicile et troisième au classement. Le Dinamo, deuxième à un point de Yaroslavl, confirme son retour en forme. Rien ne va plus en revanche pour Nijnekamsk, qui n'en finit plus de plonger après six défaites de suite. Les résultats russes.

 15/10 Dermigny à Lausanne

Sébastien Dermigny a été prêté par Lugano à Lausanne, qui a un besoin urgent de défenseurs depuis la blessure à la jambe d'Oliver Tschanz vendredi dernier contre Berne. Cela permettra ainsi au Français de pouvoir accumuler du temps de jeu en LNA (et non plus en LNB comme à La Chaux-de-Fonds, club partenaire de Lugano).

16/10 Elite : revanche de Reims

Compte-rendu de match : Rouen - Reims.

Compte-rendu de match : Anglet - Amiens.

Quatre équipes se retrouvent à égalité de points en attendant le match entre Mulhouse et Grenoble.

17/10 Le Japon qualifié

Le Japon, toujours protégé par l'IIHF, s'est à nouveau qualifié pour les prochains championnats du monde. Mais cela n'a pas été sans mal, car la Corée du Sud et la Chine ont chèrement défendu leur peau. Les qualifications mondiales.

17/10 Elite : match décalé

Compte-rendu de match : Mulhouse - Grenoble.

17/10 Division 2 : au tour d'Amnéville

Les défauts de licence continuent dans le championnat de division 2 : Amnéville a perdu sur tapis vert contre La Roche-sur-Yon, le promu tout content de récupérer ainsi quelques points. Tout le monde sait pourtant depuis longtemps que Jean-Pierre Treff vérifie toutes les feuilles de match et ne laisse strictement rien passer. Pourtant, la litanie des sanctions continuent et les clubs continuent de se faire prendre. Croient-ils donc que cela n'arrive qu'aux autres ? Certains ont heureusement déjà compris et savent se montrer plus prudents, comme Bordeaux qui attend la qualification de l'ex-gardien angloy Christophe Latxague.

18/10 Coupe Continentale : mission impossible ?

Trois équipes françaises seront engagées ce week-end en Coupe Continentale, avec de bien faibles chances compte tenu du contexte. Dans le groupe d'Anglet, tout reposait sur la valeur de Sheffield qui resta longtemps une inconnue. Mais leur participation confirmée tardivement en Superleague s'est révélée finalement un avantage pour les Steelers : certains de leurs adversaires les ont ainsi accusés d'en profiter pour "détourner" en quelque sorte le salary cap : le plafond étant fixé pour l'année, leurs joueurs engagés en retard auraient un salaire hebdomadaire plus élevé. Anglet, lanterne rouge du championnat, est loin de son petit nuage du printemps dernier. Quant à Grenoble, il devra jouer son match décalé contre Mulhouse deux jours seulement avant le début de la compétition, et risque de souffrir sur la distance pour aligner trois matches d'affilée.

Le Rouen de l'an dernier serait parti relativement confiant à Mikkeli, mais celui de ces dernières semaines, qui a été déboussolé par les blessures de joueurs-clé (Riihijärvi, Vogin...), arrive tête basse. Il faudrait donc un petit exploit pour qu'un club français franchisse le deuxième tour.

19/10 Coupe Continentale : Rouen et Grenoble battus

Battus de trois buts pour leur premier match, Rouen et Grenoble auront bien du mal à remplir leur objectif et passer le deuxième tour de Coupe Continentale. Les Dragons se sont inclinés 5-2 contre les Norvégiens de Storhamar, qui paraissent en position de force pour se qualifier après la défaite de l'équipe locale de Mikkeli (division 1 finlandaise face à Riga). Les Brûleurs de Loups, désormais leaders du championnat de France, ont perdu sur le même score à Anglet et sont maintenant condamnés à l'exploit demain contre l'épouvantail Sheffield, qui a battu les Danois de Herning (5-3 après avoir fait la différence 4-0 en deuxième période). Les Basques, eux, rêvent à un exploit qui ferait oublier leur début de saison chaotique.

20/10 Coupe Continentale : seul Anglet peut y croire

Battus 3-1 par Mikkeli, Rouen est d'ores et déjà éliminé. Les espoirs normands auraient de toute manière été bien minces compte tenu de la large victoire de Storhamar sur Riga (6-2). Grenoble a mené pendant deux tiers-temps contre Sheffield avant de craquer dans le dernier tiers et d'y encaisser quatre buts. Seul Anglet a donc encore des chances de se qualifier. Mais les deux buts concédés en fin de match contre Herning (victoire 4-3) coûtent cher car ils donnent aux Britanniques une meilleure différence de buts. Les Basques doivent donc impérativement battre les Steelers demain à 20h pour se qualifier.

20/10 Division 1 : bouleversement des valeurs

Compte-rendu de match : Strasbourg - Gap.

Compte-rendu de match : Briançon - Villard-de-Lans.

Cinq des six premiers ont perdu dans la cinquième journée de D1, de quoi faire presque passer le nul sauvé par Strasbourg (qui rejoint Villard en tête) contre Gap pour une bonne affaire. Les derniers se réveillent : Dunkerque a été blanchi 4-0 chez un Besançon désormais dans le rythme, alors que Tours a obtenu son premier succès contre Dijon (2-1) et que Cergy a ramené un deuxième nul d'affilée (5-5 contre Saint-Gervais). Rien ne va plus en revanche à Clermont, battu 3-4 par Megève.

 20/10 Division 2 : Asnières tranquille

Depuis qu'ils ont "battu" Brest (qui commence sa longue remontée par une victoire à Neuilly 6-2) au tapis vert, les Asniérois se baladent en tête de la division 2 et ont gagné un important derby francilien face à Courbevoie (7-5). Si Cherbourg et Le Havre ont prouvé qu'ils tenaient le choc en concédant des défaites honorables 5-3 à Garges et au Vésinet, la situation devient très problématique pour La Roche-sur-Yon (humilié 3-18 par Limoges) et Cholet (étrillé 11-2 par Amnéville).

En poule sud, Annecy a perdu son premier point lors de son déplacement à Toulon (3-3). Nice se rapproche quelque peu après sa large victoire 5-1 à La Vanoise, malheureusement entachée par les blessures de Giraud et Grimaud. La perf' du jour est pour Chambéry, vainqueur 7-6 d'une équipe de Chamonix pas encore à la hauteur de ses ambitions.

21/10 Provencher renforce Mulhouse

L'ancien Caennais Jimmy Provencher a été engagé par Mulhouse pour pallier les nombreuses blessures auxquelles fait face le club alsacien. Il sera le huitième étranger des Scorpions, qui pourraient bien concrétiser à terme le prêt de Pazak. Reste à attendre que la fédération autrichienne, pays où il a évolué en dernier, envoie sa lettre de sortie, pour qu'il puisse être aligné

21/10 Coupe Continentale : L'exploit d'Anglet

C'est un véritable exploit qu'a accompli Anglet, lanterne rouge du championnat de France, en battant les Sheffield Steelers et en se qualifiant pour les demi-finales. Et cela d'autant plus que le leader du championnat, Grenoble, est rentré piteusement après trois défaites, tandis que le champion de France, Rouen, était humilié 3-11 par Riga pour son dernier match en Finlande. Tous les résultats et commentaires du deuxième tour.

Les Dragons à terre

22/10 Coupe Continentale : pronostics des demi-finales

Elles auront lieu dans un mois, les 23, 24 et 25 novembre.

Groupe N (à Asiago) : Lugano (SUI) 50 %, Asiago (ITA) 20 %, Minsk (BLR) 15 %, Milan (ITA) 15 %.

Groupe O (à Zvolen) : HKM Zvolen (SVK) 55 %, ERC Ingolstadt (ALL) 15 %, Oswiecim (POL) 15 %, Prostejov (TCH) 15 %.

Groupe P (à Oslo) : Londres (GBR) 40 %, Vålerenga Oslo (NOR) 30 %, Mikkeli (FIN) 20 %, Anglet (FRA) 10 %.

23/10 Elite : gueule de bois pour Grenoble

Compte-rendu de match : Amiens - Mulhouse.

Pas remis de sa piètre prestation en Coupe Continentale, Grenoble a été sèchement battu à domicile par Reims (2-6), qui rejoint les Isérois (en compagnie d'Amiens) en tête du championnat.

24/10 Elite : match décalé

Compte-rendu de match : Anglet - Angers.

24/10 Grande-Bretagne : la Superleague à sept

L'échéance avait été retardée semaine après semaine, et ce depuis près de deux mois. Le Groupe Eye, propriétaire des Newcastle Jesters, n'avait pas les moyens de payer les sommes qu'ils devaient aux anciens joueurs, mais obtenait délai sur délai. La farce s'est arrêtée aujourd'hui. Le bureau de la Superleague a confirmé que Newcastle ne prendrait pas part au championnat, qui continuera donc à sept équipes. Il faut dire que Newcastle, qui n'a toujours pas d'équipe constituée (l'autorisation de recruter étant conditionnée par le remboursement de la dette), n'avait pas joué le moindre match quand les autres formations de Superleague en ont déjà plus de quinze au compteur.

Cette disparition marque la fin du hockey de haut niveau dans le Nord-Est de l'Angleterre, un bastion traditionnel du hockey britannique. L'avènement de la Superleague avait entraîné la relégation forcée de Whitley et la disparition de Durham au profit de la grande ville de la région, Newcastle. Des investisseurs de tous bords (le milliardaire Sir John Hall, le propriétaire du Jokerit, Harry Harkimo, puis le groupe Eye) s'y sont succédé et ont tous échoué, laissant à chaque fois un trou dans la caisse. Le club a ainsi changé trois fois de nom et est resté collé au bas de tableau. Pendant ce temps-là, les supporters traditionnels ont fui le sport qui les a trahis, ou tentent de résister quand même, comme ce fan des défunts Durham Wasps, qui tient un site présentant une pétition pour le retour du hockey à Durham, et qui obtient des signatures du monde entier. En attendant, c'est le cur du hockey anglais qui est aujourd'hui une zone sinistrée. Les résultats complets du championnat britannique.

25/10 Allemagne : bons débuts de Bordeleau senior

Lanterne rouge de la DEL, Essen avait licencié son entraîneur Mike Zettel la semaine dernière, et l'avait remplacé par le Franco-Canadien Paulin Bordeleau, ancien international français (leader au classement... des pénalités, lors des JO de Calgary), père de Sébastien (actuellement en NHL) et de Paulin Jr, le joueur des Ducs d'Angers, qui s'est malheureusement blessé dernièrement. Bordeleau n'a pas failli à sa réputation de dur en appliquant immédiatement un régime très strict : suppression des jours libres et doublement du temps de glace à l'entraînement. Première récompense avec la victoire inattendue dimanche à Cologne, alors deuxième derrière l'inamovible Mannheim.

Une autre figure passée (comme un météore) par la France a débarqué en DEL : Evgeny Davydov, qui avait débuté la saison sous les ordres de Tamminen au Kärpät Oulu, et qui va renforcer les Berlin Capitals, à qui Essen a cédé la dernière place. Malgré le recrutement tardif dû à une licence obtenue définitivement très tard (et avec six points de pénalité pour punition de la dette colossale), les Capitals avaient assemblé une bonne équipe avec notamment les trois Lettons Fanduls, Kercs et Tribuncovs. Mais ils restent collés en fin de classement, minés par une succession de courtes défaites, et ont donc lancé une opération pour attirer des supporters malgré les résultats médiocres : cinq matches pour le prix de trois au mois de novembre. Les résultats complets du championnat allemand.

26/10 Féminines : plus d'équipe à Lyon

On savait que tous les efforts pour promouvoir le hockey féminin n'avaient pas toujours été faits au sein du Lyon Hockey Club. La situation s'est transformée en impasse et l'équipe vice-championne de France a donc été dissoute. Cette situation plonge un peu plus le hockey féminin dans la crise, après l'expérience avortée de la division 1. On est revenu cette année à une formule en poules géographiques, avec les différences de niveau que cela comporte. Lyon avait été la seule formation à mettre à mal la domination de Cergy ces dernières années. Sa disparition rendra la compétitivité du championnat encore plus faible.

27/10 Elite : Statu quo

Compte-rendu de match : Mulhouse - Rouen.

Les leaders se sont neutralisés avec les matches nuls entre Reims et Amiens d'une part (2-2), et entre Angers, qui n'a pas su capitaliser son avance de 4-1 au premier tiers, et Grenoble d'autre part (5-5). Les résultats.

27/10 Division 1 : Dijon, c'est du sérieux

Villard-de-Lans (5-2 contre Epinal) et les étonnants Strasbourgeois (7-3 face à Saint-Gervais). Mais à la troisième place apparaît désormais Dijon, qui a de nouveau réalisé un coup à l'extérieur, en s'imposant 5-4 chez un adversaire direct, Nantes. L'inversion de tendance se confirme, négativement pour Dunkerque (battu 2-3 à domicile par Clermont), et positivement pour Besançon et Tours, vainqueurs respectivement à Megève (4-2) et Cergy (6-1). Briançon n'arrive cependant pas à décoller et a concédé le nul 2-2 à Gap. Les résultats.

 27/10 Division 2 : Limoges impressionne

Même si Asnières, vainqueur 14-3 à Cherbourg, caracole toujours en tête de la poule nord, Limoges s'affirme comme un candidat très sérieux après sa victoire 11-2 face à un des outsiders, Garges. Neuilly-sur-Marne a également montré ses ambitions en s'imposant 8-5 à Amnéville. Brest a facilement battu Le Vésinet, mais a malheureusement perdu sur blessure Stéphane Dugal, dont le genou est parti en vrille dans un choc avec un adversaire contre la balustrade, et pour qui on peut craindre une rupture des ligaments croisés. En bas de classement, Le Havre a remporté sa première victoire dans le bal des promus face à La Roche-sur-Yon (9-6). Cholet reste toujours sans le moindre point, mais a effectué une prestation encourageante chez un des leaders, Courbevoie, menant 3-2 avant d'être rejoint puis dépassé dans les toutes dernières minutes.

Derrière Annecy toujours invaincu (6-2 contre Valence), Morzine a réussi une bonne opération en remontant trois buts de retard dans le dernier tiers pour ramener un point de Nice (5-5). Chamonix (5-0 dans la Vanoise) et Chambéry (5-2 à Bordeaux) relèvent également la tête. Les résultats.

28/10 Présentation des championnats tchèque et polonais

Les articles sur les championnats européens continuent et se déplacent à l'est avec la présentation de l'Extraliga tchèque, un des championnats majeurs en Europe, et la présentation de l'Ekstraliga polonaise, l'occasion de découvrir ce pays qui a obtenu sa promotion dans l'élite mondiale en avril dernier à Grenoble.

29/10 Conférence de presse fédérale

Au cours de la conférence de presse fédérale, le tirage au sort du premier tour de la Coupe de France a été effectué (par groupes régionaux pour faciliter les derbys). Le gentleman agreement des six étrangers sera appliqué pour toutes les équipes. Par défaut, les équipes faisant partie d'une plus petite division que leur adversaire joueront à domicile. Les recettes, déduites des frais d'arbitrage, seront partagés à parts égales entre les deux équipes. Les frais de déplacements seront à la charge des équipes visiteuses. En cas de nul : 10 minutes de prolongation en mort subite, puis penalties le cas échéant. Un bémol est à apporter. Aujourd'hui, la CNHG ne sait pas où aura lieu la finale. Il est possible que la finale n'ait pas lieu sur une glace neutre. Tout se décidera en fonction des clubs qui joueront cette finale.

Dés à présent, la CNHG travaille à l'organisation du championnat Elite de la saison prochaine. Si aucune décision n'a été prise, un travail sur trois statuts de joueurs (professionnel, promotionnel et amateur) est en cours. Deux propositions sont aussi à l'étude. La première idée a été émise à partir du constat qu'un nouveau montant (inférieur à celui de cette année) de limitation de la masse salariale entraînerait une chute des salaires des joueurs. Cette idée serait de limiter le nombre de contrats pros par équipe. Aucun nombre n'a été retenu. La deuxième idée, pour favoriser la montée des équipes de N1 en Elite et permettre aux juniors d'être plus disponibles, contrairement aux journées actuelles du mardi, serait de faire jouer les journées de championnat le vendredi soir et le dimanche après-midi. La décision de la formule Elite 2002/2003 sera connue courant janvier. Cette formule aura pour mission d'équilibrer "le rapport d'équité sportive sur celui de l'équité économique".

30/10 Elite : Rouen cartonne

Compte-rendu de match : Amiens - Angers.

Compte-rendu de match : Rouen - Mulhouse.

Vainqueurs de Grenoble, les Rémois ont pris la tête du championnat.

31/10 Division 2 : Vanoise et Valence gagnent enfin

Le choc Lyon-Annecy était particulièrement attendu dans toute la région et a tenu ses promesses. Devant 2700 spectateurs, les Hauts-Savoyards ont confirmé leur mainmise sur la poule sud. Chamonix poursuit sa remontée en battant Morzine 5-2, avec un Bruno Margerit présent sur toutes les réalisations (deux buts et trois assists). Pendant ce temps, les deux équipes encore sans le moindre point ont profité de cette journée inhabituellement placée le mercredi (veille de la Toussaint) après "l'affaire Limoges" de l'été et ses conséquences sur le calendrier. Valence et la Vanoise ont obtenu leurs premiers points, respectivement en battant Avignon (4-3 avec quatre buts des jeunes frères Rohacík) et en contraignant Chambéry au nul (5-5). Les résultats.

Anecdotes et citations

Vous trouverez ici la nouvelle livrée d'anecdotes et de petites phrases, estampillée octobre 2001.

 Top/Flop

Retrouve les clubs européens en forme ou en crise avec le Top/Flop d'octobre.

Et pendant ce temps-là en NHL...

Dans la Conférence Est, ce sont les New York Islanders qui ont pris un départ tonitruant. Des deux stars engagées à prix d'or cet été, plus encore qu'Alexeï Yashin, c'est le centre défensif Mike Peca qui montre qu'il n'a rien perdu de ses qualités (après une année sans jouer pour cause de conflit salarial avec Buffalo). Montréal a également pris un bon départ, et a de plus reçu de bonnes nouvelles de Saku Koivu, dont les premières séances de chimiothérapie se sont bien déroulées. Démarrages catastrophiques en revanche pour New Jersey, pour qui une troisième finale d'affilée paraît difficile (Brodeur et surtout les défenseurs Stevens, Daneyko et Albelin - dont le retour chez les Devils est bien décevant - sont vieillissants, tandis que l'attaque ne repose que sur l'unique ligne Arnott-Sykora-Elias), ainsi que pour Pittsburgh. Les Pinguins ont licencié Ivan Hlinka après seulement quatre matches - et autant de défaites. Le salaire élevé du Tchèque et le besoin d'un anglophone ont précipité sa chute, qui met un terme à l'expérience des entraîneurs européens en NHL. Il pourra maintenant se consacrer pleinement à la défense du titre olympique tchèque.

A l'ouest, derrière Detroit, c'est Calgary (que personne ne voyait atteindre les play-offs) qui bouscule tout sur son passage : huit victoires et deux prolongations en quatorze matches. Jarome Iginla ne cesse de progresser, et a dernièrement été élu joueur de la semaine. Bons départs également pour l'autre équipe de l'Alberta, Edmonton, ainsi que pour l'ultra-défensif Minnesota de Jacques Lemaire. En revanche, Vancouver se traîne, tout comme une équipe d'Anaheim en crise dont les affluences battent semaine après semaine des records... négatifs depuis l'existence de la franchise.

 

Le mois précédent (septembre 2001)

Le mois suivant (novembre 2001)