Septembre 2002

 

01/09 Dur mais utile pour les Bleus

Certes, l'équipe de France a souffert pour son dernier match du tournoi de Riga, s'inclinant 5-0 contre la Lettonie. Mais le staff des Bleus s'estime satisfait car l'équipe a bien résisté à un adversaire, il faut le rappeler, de très haut niveau, et n'a jamais été surclassée malgré le score sévère. Senins a ouvert le score dès la septième minute, et la France a craqué peu après la mi-match, encaissant trois buts coup sur coup de Kercs, Lavins et Macijevskis. Fanduls a battu une dernière fois Christophe Burnet dans les cinq dernières minutes.

01/09 Grosse perf de Mulhouse

Lorsque Mulhouse avait craqué dans le dernier tiers vendredi contre Södertälje (0-7 au final), un représentant de l'Elitserien (dont tout Suédois vous dira qu'il s'agit du meilleur championnat européen), on s'était dit que la belle série de matches amicaux était terminée, et que les Scorpions allaient souffrir face à des adversaires de plus haut niveau que les formations de Bundesliga 2 et de LNB suisse.

Mais ils n'ont pas abdiqué, ils n'ont pas ressenti la répétition des matches, et n'ont pas hésité à battre chez eux les Belfast Gianst qui avaient survolé la Superleague l'an passé. Pour prouver que ce n'était pas un exploit isolé, les Alsaciens ont remis le couvert contre Troja/Ljungby, un club d'Allsvenskan (dont tout Suédois d'origine marseillaise vous dira qu'il s'agit du deuxième meilleur championnat européen) : 3-1, buts de Guillaume Chassard, Etienne Croz et de Johan Frederik Lindgrén, une nouvelle recrue suédoise tout comme Tobias Åblad (ex-Amiens).

Contre Södertälje, Richard Aimonetto avait été élu meilleur joueur de son équipe, honneur qui est revenu à Fabrice Lhenry face à Belfast. Celui-ci n'a pas cédé une seule fois lors de ce match, puisque l'unique but des Giants a été marqué alors qu'Edouard Denis le remplaçait provisoirement (Lhenry avait quitté momentanément la glace, touché par un lancer très puissant). Les matches amicaux internationaux entre clubs.

Par ailleurs, deux autres équipes françaises se sont imposées face à des adversaires étrangers de calibre nettement inférieur : Anglet en Espagne à Jaca (6-1), et Besançon contre une équipe de 1è ligue suisse, Neuchâtel (16-4).Pas de quoi en tirer beaucoup d'enseignements.

02/09 Jours de fête pour Petr Briza

La semaine dernière, le gardien vétéran du Sparta Prague, Petr Briza, a disputé une sorte de jubilé à Landshut, club dont il a porté les couleurs pendant cinq ans (de 1994 à 1999) avant qu'il ne sorte de la DEL pour faire place à feu les Munich Barons. Il a emmené avec lui son club, qui n'a logiquement fait qu'une bouchée du promu en Bundesliga 2 (8-2).

Mais Briza n'est pas pour autant un pré-retraité : il est encore à trente-sept ans un des tout meilleurs gardiens tchèques, et le nouveau sélectionneur Slavomir Lener l'a ainsi rappelé en équipe nationale pour la première étape de l'Euro Hockey Tour, qui se tiendra le week-end prochain à Zlín. C'est un évènement car Petr Briza n'avait plus porté le maillot tchèque (à jamais pensait-on) depuis l'humiliation subie contre l'Allemagne (1-7) à la Coupe du Monde 1996. Toute jeune championne du monde, la République Tchèque avait cru bon de faire appel pour cette compétition à un ensemble de stars de NHL qui n'avait jamais trouvé la moindre cohésion, et Briza en avait subi les dommages collatéraux.

Lener semble apprécier les joueurs d'expérience puisque deux joueurs de 32 ans feront également leur retour en équipe nationale : Josef Beránek (Sparta) et Richard Král (Trinec). La sélection de vingt-quatre joueurs ne compte du coup que deux nouveaux : Karel Rachunek (Ottawa, NHL) et surtout Milan Michálek, le jeune prodige de Ceské Budejovice (repéré aux derniers Mondiaux des moins de 18 ans), qui fait son entrée chez les grands à dix-sept ans seulement.

03/09 La Grande-Bretagne et l'Italie à leur place ?

Dans les autres tournois de l'European Hockey Challenge, les pays organisateurs n'ont pas connu autant de réussite que la Lettonie à Riga, bien au contraire. A Nottingham, la jeune équipe britannique a dû concéder le nul à la Slovénie et, surtout, a de nouveau subi la loi d'une équipe hongroise contre laquelle elle ne pouvait plus plaider l'effet de surprise.

Plus inquiétant peut-être, la prestation de l'Italie à Selva di Val Gardena. Comme aux Mondiaux, elle a été abattue par la Pologne, elle a également cédé contre la Norvège, mais surtout, elle a été humiliée face aux Pays-Bas, qui ont créé la surprise (5-4 après prolongation). Tout un symbole, le but vainqueur a été marqué par Leo van den Thillart, qui avait joué à Milan (et auparavant à Viry et Amiens) lors de son "aventure" française. A force de se perdre dans des crises à répétition, le hockey italien a sans doute gâché une génération, celle des Ansoldi, Margoni et Veggiato, qui a pourtant du talent et aurait sans doute pu se développer si on lui avait donné sa chance et si elle avait pu évoluer dans un contexte plus stable et dépassionné.

Alors, sans l'artifice des naturalisés, voit-on là la Grande-Bretagne et l'Italie à leur vraie place ? On ose quand même croire qu'elles ont le potentiel pour faire un peu mieux, pour peu que leurs championnats respectifs puissent créer (respectivement maintenir) une place durable aux joueurs locaux. On en saura plus en avril, puisque ces deux équipes seront les adversaires de la France aux Mondiaux de division I (tout comme la Norvège, victorieuse à Selva et qui sera certainement l'adversaire le plus dangereux).

04/09 Feuilleton Dermigny : énième épisode

A peine rappelé en équipe de France, Sébastien Dermigny continue de ne défrayer la chronique suisse que dans la rubrique "mouvements de joueurs". Depuis qu'il a été recruté par Lugano, le club tessinois l'a ballotté dans tout le pays, le prêtant de ci, de là... On l'avait vu à Mulhouse sous les couleurs d'Ajoie et on en apprend plus maintenant sur cette nouvelle destination, alors que Dermigny avait été initialement prêté à La Chaux-de-Fonds où il avait même signé un contrat.

Mais, après déjà une demi-douzaine d'escales en un an, Lugano a décidé qu'il était temps pour sa marionnette de voir à nouveau du pays. Commentaire de Mike Lussier, l'entraîneur de La Chaux-de-Fonds, dans le journal L'Impartial : "Une fois encore, c'est une question d'argent. Il n'était pas question que nous cédions à la surenchère. J'ai parlé hier avec un joueur très déçu, qui m'a rappelé devoir aller où son employeur l'envoie. [...] Je savais que des requins gravitaient dans ces eaux, je sais désormais qu'on y trouve aussi des bandits." Fort du contrat signé, la Chaux-de-Fonds a l'intention de porter un recours devant la ligue.

06/09 La DEL commence ce soir

Ce week-end marque le grand début de la saison européenne de hockey. Les championnats de Russie, Suède, Finlande et République Tchèque ne reprendront que la semaine prochaine, mais c'est parce que les quatre grandes nations européennes participent à la Ceska Pojistovna Cup à Zlín, la première étape de l'Euro Hockey Tour.

En revanche, c'est ce soir qu'a lieu la première journée de la DEL. C'est pourquoi hockeyarchives.info vous explique tout ce qu'il y a à savoir sur le championnat élite allemand et sur ses nouveaux équilibres dans une présentation complète.

Par ailleurs, la Suisse redémarre également ce soir, et là encore, une présentation de la LNA arrivera dans la semaine. Notons que dans la première journée, la surprise est venue de la défaite de Zurich à domicile dans le derby contre Kloten (1-2), alors que Davos et Lugano se sont baladés dans des matches à sens unique (3-0 à Rapperswil et 4-0 dans le derby contre Ambrì). Du côté des clubs romands, le Servette a fait une entrée remarquée en s'imposant 3-1 à Zoug et son premier but pour son retour en LNA a été marqué par Philippe Bozon. Fribourg a eu recours à la prolongation pour battre Langnau, de même que Lausanne pour venir à bout de Berne, après avoir gâché une avance de quatre buts au dernier tiers.

07/09 De tout cur avec Romain Carrara

Le journal L'Alsace a confirmé ce matin les tristes rumeurs qui couraient à propos de l'un des plus sûrs espoirs français, le physique Romain Carrara. Celui-ci souffre en effet d'une anomalie cardiaque qui va le contraindre à un traitement médicamenteux, et surtout à mettre prématurément un terme à sa carrière car des efforts violents pourraient être trop risqués pour son cur. Bon courage à lui dans cette épreuve.

Romain Carrara, qui a déjà été sélectionné en équipe de France, a fêté ses vingt-deux ans le 11 juillet dernier. Deux fois champion de France avec le club de Reims qui lui avait permis de percer dans l'élite, le joueur formé à Fontenay-sous-Bois par Lionel Lafit (en même temps que Nicolas Pousset et Sébastien Dermigny) avait été engagé par Mulhouse à l'intersaison après le dépôt de bilan du club champenois. Le club alsacien (qui s'est demandé pourquoi cette malformation cardiaque n'avait pas été décelé auparavant) a résilié le contrat du joueur tout en promettant de l'aider dans sa reconversion, par un poste d'entraîneur du mineur ou de responsable de la communication interne du club.

08/09 NHL : Théodore et Iginla restent

Soulagement à Montréal et à Calgary : les deux révélations de la saison ont finalement signé leur contrat cette semaine. José Théodore et Jarome Iginla continueront donc tous deux à jouer dans la province où ils sont nés (respectivement Québec et Alberta). Mais pour les clubs canadiens, il a fallu y mettre le prix, alors qu'on sait que la faiblesse du dollar canadien par rapport à son homologue américain ne leur permet pas de rivaliser à armes égales. Tout comme José Théodore devenu le gardien le mieux payé de la NHL grâce à son contrat de trois ans, Jarome Iginla a obtenu une très forte augmentation de son salaire, passé de 1,7 MF à 6 MF pour la saison à venir puis 7 MF pour sa deuxième année de contrat. C'est sans doute la limite de ce que leurs équipes pouvaient leur offrir.

09/09 Infos de Courbevoie

Malgré la défaite 10-3 chez une équipe de D2 (La Roche-sur-Yon) en match de préparation (voir les matches amicaux), Courbevoie ne s'affole pas. L'équipe n'était pas encore au complet et est encore en rodage, notamment pour ce qui est de la défense et de la relance. Aux côtés de son meilleur marqueur de l'an dernier Lukas Schramek, l'équipe francilienne toujours entraînée par Thierry Monier a recruté deux autres Tchèques, mais l'un d'eux, le rapide et précis défenseur David Horak, a été remercié au bout de quinze jours pour divers problèmes. Reste donc l'autre arrière Marek Novotny (Kometa Brno), un joueur très mobile malgré son gabarit (1m90 pour 103 kg).

Le défenseur Manuel Cuesta (pour les Français Volants qui refont une équipe senior), l'arrière finlandais Marko Saarinen (retraite) et le centre Martin Killian (vers l'Allemagne) ont quitté le club. Le gardien Josef Janca est pour sa part retourné en Tchéquie à l'intersaison, il sera remplacé par les deux Asniérois ex-internationaux juniors, Nicolas Fourcade et Tony Tarkowski. Autre joueur d'Asnières, Fabien Prost intègrera l'équipe mais est actuellement en rééducation pour blessure. L'ancien Tourangeau Laurent Bougro et le défenseur de Cergy Arnaud Decorte sont les autres arrivées, de même qu'un ancien choix de draft 1996 des Canadiens de Montréal (!), Michel Tremblay, diplômé de psychologie à l'université de Concordia et meneur d'hommes naturel.

09/09 La Russie comme aux Mondiaux

Désormais entraînée par Vladimir Plyushchev, la Russie a remporté la première manche de l'Euro Hockey Tour, grâce à une tactique tout aussi prudente que la formation de Mikhaïlov aux derniers Mondiaux. Elle n'a marqué que quatre buts en trois matches, mais elle a gagné le match qu'il fallait d'entrée contre ses hôtes tchèques et a bénéficié d'une séance de tirs au but favorable contre la Suède, avec un penalty vainqueur d'Igor Grigorenko. Encore une fois, elle s'est appuyée sur un très solide Maksim Sokolov, qui n'a rien laissé passer contre la Finlande (0-0 dans le temps réglementaire). Timo Pärssinen marqua rapidement en prolongation, mais la Russie avait déjà empoché le point qui allait s'avérer décisif.

Les Suédois ont en effet manqué une grande chance de gagner le tournoi. La victoire s'offrait à eux puisqu'ils menaient 5-3 dans le dernier tiers avant d'encaisser trois buts. Il était trop tard pour les Tchèques, impressionnants contre la Finlande (7-2) mais qui n'ont pas pu rattraper le handicap de la défaite initiale contre les Russes. Néanmoins, il faut noter que le retour en équipe nationale des vétérans Josef Beránek (3 buts et 1 assist) et Richard Král (1 but et 3 assists) a été couronné de succès, même s'ils ont laissé le titre de meilleur marqueur à Radek Duda (2 buts et 3 assists). Les matches internationaux.

Les Russes ont fait un carton plein ce week-end puisque les moins de 20 ans ont remporté eux aussi un tournoi réunissant les quatre grands d'Europe, joué à Sollefteå en Suède, avec trois victoires très convaincantes.

11/09 Suisse : Davos et Lugano dos à dos

La troisième journée de LNA a été disputée hier et Davos et Lugano, qui se sont neutralisés, se partagent déjà la tête du classement. On remarque la bonne tenue de Rapperswil mais aussi du Genève-Servette toujours invaincu. Le système défensif de Chris McSorley est bien au point (preuve en est le score rare de 0-0 contre Ambrì, le premier de l'histoire du club tessinois), avec également le revers de la médaille : déjà trois pénalités de match en trois rencontres ! En queue de classement, on retrouve la formation de Langnau (qui compte trois défaites alors qu'elle a compté trois buts d'avance contre Zurich et deux à Kloten) et une équipe de Zoug qui était très confiante avant le début de championnat et qui l'est peut-être un peu moins maintenant. Les résultats.

13/09 Frantisek Hossa entraîneur de la Slovaquie

Après le titre de champion du monde obtenu en mai dernier, l'entraîneur de la Slovaquie, Jan Filc, a décidé de quitter son poste en pleine gloire. Quasiment inconnu lors de sa nomination, l'ancien gardien (qui ne compte comme fait de gloire qu'une médaille de bronze aux championnats d'Europe 1972 avec la Tchécoslovaquie) est en effet devenu le héros de tout un pays, qu'il a conduit à son premier titre mondial, faisant oublier la cuisante déconvenue des JO de Salt Lake City quelques mois plus tôt. Un peu à l'image du sélectionneur de l'équipe de France de football Aimé Jacquet après la coupe du monde 1998, il va occuper une fonction pas seulement honorifique au sein de sa fédération, et pourra encore superviser les destins du hockey slovaque et de ses équipes nationales. La fédération slovaque avait présélectionné six candidats durant l'été, elle vient de choisir le nouvel entraîneur : il s'agit de Frantisek Hossa, 48 ans, qui était le directeur sportif de Trencín.

Frantisek Hossa est le père des jeunes Marian (Ottawa) et Marcel (Montréal), et il assumera parallèlement à sa fonction nationale le poste d'entraîneur de Poprad. En sélection, Hossa aura pour adjoint Ján Sterbák. C'est une inversion des rôles car Hossa était l'assistant de Sterbák de 1997 à 1999, durant deux saisons moyennes pour la Slovaquie, marquée par deux championnats du monde moyens et l'échec des JO de Nagano.

13/09 Nantes repêché in extremis ?

Le président de Poitiers, Olivier Chazaud, a finalement décliné le possible repêchage tardif en D2 à la place de Nantes, car il lui manquerait 6000 euros pour boucler son budget. Voilà une décision qui a le mérite de satisfaire tout le monde et de mettre fin à la polémique entourant Nantes, puisque les Corsaires pourraient finalement continuer leur activité dans une division nationale.

Alors, tout le monde est content ? Pas tout à fait, car les incorrigibles dirigeants nantais continuent à croire à une possible entrée en D1, un championnat qui, rappelons-le, commence demain, et où un chamboulement de dernière minute serait de très mauvais goût. Nantes a donc une semaine pour réaliser la chance qui s'offre à lui et pour préparer le début de la saison de D2, qui commence le 21 septembre.

14/09 Allemagne : Cologne déjà

Même si l'équipe de Hans Zach n'a jusqu'ici pas spécialement impressionné, elle a déjà empoché huit points. Le KEC a en effet battu d'un but le promu Ingolstadt en ouverture devant 15000 personnes, il a remporté le derby rhénan aux tirs au but chez une équipe de Düsseldorf déjà très en verve, et hier soir il ne s'est mis à l'abri que dans les vingt dernières secondes devant Francfort. Cela suffit à Cologne pour occuper la tête de la DEL devant Düsseldorf, Mannheim, les Eisbären de Berlin et Nuremberg, autrement dit tous les favoris déjà présents.

On s'inquiétait pourtant un peu pour Mannheim, qui a connu une véritable hécatombe, entre les blessures, les suspensions et les joueurs qui sont en camp NHL (Marcel Goc et Dimitri Pätzold), mais il s'est rassuré contre Schwenningen (4-1). Cependant, ses absences l'ont déjà conduit à engager son treizième étranger, le défenseur Chris Joseph, ce qui a amené pas mal de critiques. Les Adler n'ont en effet plus de joker, notamment si Rosati faiblit dans les buts. Or ils ne disposent plus de Robert Müller comme doublure (il a justement fait ses valises car il en avait marre de cirer le banc), mais de Pätzold, tout aussi prometteur mais moins expérimenté.

Pour l'instant, l'outsider le plus malmené est Krefeld, qui ne connaît pas de problèmes en attaque (déjà onze buts, le premier de la saison ayant été marqué par le Français Stéphane Barin), mais qui a déjà la plus mauvaise défense. Krefeld avait sombré dimanche dernier à Berlin dans le deuxième tiers-temps (14 tirs à 1 pour les Eisbären) et a remis ça hier soir contre Düsseldorf en encaissant de nouveau un 0-3 fatal. Quant aux surprises, elles viennent du promu Ingolstadt et du petit budget Iserlohn, déjà parfaitement dans le coup à chaque match.

Les trois dernières positions sont occupées par Hanovre, Schwenningen et Hambourg. C'était attendu pour Hambourg, qui ne joue que ses matches à l'extérieur et a reporté ceux à domicile en attendant sa patinoire. C'est un peu inquiétant pour Schwenningen, mais faisons confiance à l'entraîneur de Kassel, Gunnar Leidborg, qui dit les connaître mieux que sa propre équipe (il a rencontré Schwenningen sept fois en matches de relégation en fin de saison dernière avec les Berlin Capitals) et qui assure que leur jeu est meilleur. Et c'est déjà la crise à Hanovre, qui a eu le malheur le perdre son match télévisé contre Berlin, à la suite de quoi le capitaine Len Soccio s'est emporté devant les caméras : "Nous ne sommes pas une équipe". L'entraîneur Christer Abrahamsson a nié qu'il y ait des problèmes profonds et a voulu calmer le jeu. Mais entre un joueur qui est le phare de l'équipe depuis neuf ans et le cinquième entraîneur en deux ans, Abrahamsson n'a pas la position la plus confortable, et est donc déjà - après seulement trois journées - sous pression.

14/09 Super 16 : sans surprises

Compte-rendu de match : Dijon - Angers, Tours - Besançon et Dunkerque - Amiens.

La première journée du Super 16 a livré des résultats plutôt attendus. On notera quand même le très bon équilibre constaté dans la poule sud, où Gap a bien tenu à Villard (3-1 pour les Ours), où Clermont a résisté face à Grenoble (3-5 avec un dernier but en cage vide d'Agnel, qui en a marqué trois au total), et où Briançon a mené la vie dure à Mulhouse, ne s'inclinant qu'en prolongation (1-2) et empochant donc un premier point.

Dans le nord, Tours a pris deux points déjà très importants contre Besançon, mais sait déjà qu'il aura des adversaires redoutables pour la qualification avec Angers (vainqueur 8-3 à Dijon) mais aussi Brest. En effet, on craignait le pire pour les Albatros. Leurs deux gardiens Bounoure et Plumejeau étaient tous deux blessés, et en plus, cette poisse intervenait dès la première journée et contre le favori, Rouen. Rappelé en urgence, Thomas Morvan, qui ne se souvient plus de son dernier match comme titulaire et qui n'aurait dû être cette saison que le gardien de la D3, a parfaitement tenu le choc et les Dragons ont dû batailler pour s'imposer 6-3 grâce à un triplé d'Eric Doucet.

14/09 Division 1 : Nice bien présent

Compte-rendu du match : Neuilly-sur-Marne - Epinal.

Les matches de Strasbourg et Epinal ont montré que la poule nord de division 1 ne serait pas uniquement marquée par des matches à sens unique. La rencontre entre Amnéville et Asnières (4-3) a donné le ton d'une lutte probablement serrée pour la qualification. Néanmoins, les différences de niveau existent, et c'est pour Courbevoie, battu 3-11 par Cergy, que la marche paraît la plus difficile à franchir. Le COC s'est cru trop vite arrivé après avoir égalisé à 3-3 en début de deuxième tiers et a sombré dans la foulée, encaissant six buts.

Dans le sud, on attendait beaucoup du choc au sommet entre Nice et le Mont-Blanc. Malheureusement, la rencontre a surtout été marquée par une pluie de pénalités. Les Azuréens se posent néanmoins comme des prétendants sérieux au podium. Chamonix, est bien parti (4-1 contre Morzine), contrairement à l'an dernier en D2, de même que Limoges face à Valence (6-0). On ne se trompe peut-être pas beaucoup en voyant ces quatre-là se qualifier, même si Vanoise et Annecy (qui ont fait match nul 4-4) tenteront de tirer leur épingle du jeu.

 15/09 Suisse : polémique autour de Dubé

La polémique de ces derniers jours en Suisse concerne le transfert de Christian Dubé de Lugano à Berne, qui n'a toujours pas été réglé car les deux clubs sont en désaccord sur le montant de la transaction. Berne est prêt à payer le dédommagement réglementaire de 150 000 francs suisses, mais Lugano demande plus. Arguant du fait que Christian Dubé a largement le niveau d'un international suisse, les Tessinois demandent à ce qu'il soit considéré comme tel. Rappelons que Dubé, Canadien naturalisé, ne pourra jamais jouer pour la Suisse puisqu'il a disputé un championnat du monde juniors avec le Canada. D'un point de vue légal, il serait donc étonnant que la requête de Lugano aboutisse.

Venons-en aux résultats d'hier soir, où Davos a remporté le match au sommet contre les ZSC Lions (3-2) et prend du même coup la tête grâce à la première défaite de Lugano chez l'étonnant Rapperswil, où Sébastien Reuille a marqué deux buts, continuant sur sa lancée de la saison passée. Ambrì se pose pour sa part en outsider grâce à sa nette victoire 4-1 sur Fribourg. Visiblement, le "second choix" Zdenek Sedlák (choisi comme troisième étranger au dernier moment à cause de la défection de Pavel Rosa) s'est parfaitement intégré à l'équipe. Il a signé trois buts hier, tous sur une passe de l'inévitable Petrovický.

Davos est maintenant la seule formation invaincue car le Servette a lui aussi connu son premier revers (3-2) en visite chez une équipe de Kloten humiliée la veille à Zoug (7-0 !). Quant à Zoug, il n'a pas confirmé son carton. Il a longtemps mené à Lausanne mais a encaissé trois buts dans les dix dernières minutes. Dmitri Shamolin peut prendre un abonnement dans les tribunes car il risque de continuer à être le quatrième étranger. Andreï Bashkirov continue en effet d'amasser les points : 1 but et 2 assists hier, tandis que Poudrier a lui aussi signé deux assists.

Signalons que Langnau a marqué ses premiers points. Après deux prolongations perdues (ce qui ne rapporte rien), il a réussi à tenir deux matches nuls jusqu'au bout. D'abord avant-hier face à Ambrì, où il aurait même pu espérer mieux si Todd Elik, qui assume parfaitement son rôle de leader, n'avait pas manqué un tir de pénalité devant Pauli Jaks. Et puis hier à Berne, où il s'est permis de remonter deux buts de retard pour égaliser à cinq secondes de la fin par Daniel Steiner.

En LNB, Bâle a été battu à Sierre et Olten, qui menait pourtant 3-0 à Ajoie, a lui aussi rendu les armes en Romandie (3-6) à cause d'un triplé de Gilbert Flüeler (une assist pour Dermigny). Par conséquent, Bienne est maintenant tout seul en tête. En effet, "l'indésirable" Ryan Savoia fait pour l'instant son boulot, à savoir marquer. Deux buts à Thurgovie, et victoire 2-1.

  16/09 Brest embauche un gardien

On se doutait un peu que la situation ne pourrait pas continuer ainsi à Brest, actuellement privé de ses deux gardiens. Les Albatros ont donc embauché pour un contrat de deux mois Gian Battista Dell'Olio, un gardien italo-canadien de 24 ans qui était remplaçant à Asiago il y a quelques années, avant de jouer les deux dernières saisons en série B italienne avec Pergine et Caldaro, des équipes où il a été plutôt bon. Difficile de dire cependant si sa venue est une menace à long terme pour Jérôme Plumejeau, qui craignait de perdre la place de titulaire qu'on lui avait promise, et qui paraît avoir une chance de l'obtenir s'il se montre meilleur que ce nouveau concurrent.

16/09 République Tchèque : tout sourit à Litvínov

Le championnat tchèque a commencé ce week-end, mais on ne peut encore rien dire du grand favori, le Sparta Prague, dont les deux matches ont été reportés et qui ne débutera que demain contre Zlín. Son rival de la capitale, le Slavia, s'est fait surprendre chez lui hier soir par le promu Liberec (1-3). Du coup, la bonne affaire est pour Pardubice, qui sera encore un sérieux prétendant et qui est déjà en tête.

Les autres co-leaders sont Plzen, qui sera un outsider menaçant avec son équipe de "bulldozers", et Litvínov, qui, sous la conduite de Frantisek Vyborny (champion avec le Sparta il y a deux ans), devrait revenir en force cette saison après avoir évité la relégation d'un cheveu au printemps. Il faut dire que Litvinov compte maintenant dans ses rangs deux joueurs de NHL en "négociation de contrat", le vainqueur de la Coupe Stanley Jirí Slegr (Detroit) mais aussi Martin Rucinsky (New York Rangers). L'arrivée de ce dernier n'a été annoncée que quelques heures avant le début de saison, et s'il a marqué en solitaire le premier de but de Litvínov en championnat (chez le promu Liberec), il n'a donc pas participé à la finale de coupe mardi contre Znojmo. Cela n'a pas empêché Litvínov de la remporter 3-2 grâce à un but en prolongation de Lukás Riha, un jeune joueur de 21 ans qui n'a encore jamais marqué en Extraliga et qui a été le héros de cette finale avec deux buts. Litvínov succède ainsi au Sparta Prague au palmarès et réussit par conséquent un début de saison tonitruant. Les résultats tchèques.

16/09 Début du championnat juniors

Ce week-end marquait également le début du championnat junior élite. Si les seniors grenoblois ont souffert à Clermont-Ferrand, ce n'est pas le cas des juniors, qui ont largement gagné 13-0. Grenoble sera encore parmi les favoris, avec Rouen (7-1 à Anglet) et Amiens (4-2 à Angers). Les résultats juniors.

17/09 La crise du hockey polonais

Le hockey polonais vit à crédit depuis des années, son état ne fait qu'empirer, et son système tout entier est en faillite. La situation est si catastrophique qu'elle ferait presque passer le championnat italien pour un modèle de stabilité. Dans cet article sur la crise du hockey polonais, vous découvrirez les causes de cette débandade ainsi qu'une réforme qui a été suggérée pour le redresser.

21/09 Slovaquie : Supler sous pression

Après le titre de champion du monde obtenu en mai, la Slovaquie suit avec plus d'attention que jamais son championnat. Elle a même demandé à son voisin tchèque une réunification des deux championnats, et s'est vu opposer une fin de non-recevoir. Les Tchèques ont cependant proposé un All-Star Game commun où s'affronteraient des sélections des deux championnats, ainsi qu'une invitation des Slovaques à la manche tchèque de l'Euro Hockey Tour, disputée en début de saison à Zlín.

L'homme du moment dans le championnat slovaque est Julius Supler. Le premier entraîneur de l'équipe nationale slovaque (de 1993 à 1996) doit assumer la difficile succession de Milos Riha (parti dans le championnat tchèque à Pardubice) à la tête du champion en titre, le Slovan Bratislava. Et les premières journées sont très difficiles pour lui, car le Slovan est à la peine alors que Koice caracole en tête avec six victoires en six matches. Supler a notamment entendu ses oreilles siffler après un 0-6 à Trencin la semaine dernière, et certains se disaient déjà qu'il ne tiendrait pas plus longtemps que l'an dernier. Entraîneur de Trencín justement (une équipe qu'il avait jadis conduite au titre tchécoslovaque en 1992), il avait été viré dès octobre et avait passé les mois suivants à s'occuper des juniors slovaques.

Son retour en club est donc pénible. Et les deux matches de Bratislava cette semaine n'ont pas plus convaincu que les précédents. Ils se sont tous deux terminés en prolongation : d'abord une victoire contre Poprad sur un but d'Igor Rataj, puis une défaite hier soir chez le promu Spiská Nová Ves.

A cause d'une défense catastrophique, celui-ci avait pourtant perdu ses deux premiers matches d'Extraliga 1-11 et 2-8. De plus, il connaît des problèmes financiers et la ville a dû lui consentir un prêt d'urgence de deux millions de couronnes. Spiská Nová Ves mérite pourtant mieux, car son premier match à domicile a attiré 4200 supporters. Et il s'est peu à peu montré digne d'eux : il a d'abord grappillé deux matches nuls, avant de remporter sa première victoire hier soir contre un champion en plein doute. Les artisans du succès ont été le duo offensif Mravec-Veselovský : le premier a signé un triplé, et le second a marqué le but vainqueur. Les résultats slovaques.

 21/09 Super 16 : l'élite garde la main

Comptes-rendus de match : Rouen - Dijon, Mulhouse - Villard-de-Lans, Grenoble - Briançon et Anglet - Clermont.

Les six formations de l'ex-élite se sont imposées dans la deuxième journée de Super 16. Cependant, leurs victoires n'ont pas toujours été de tout repos. Ainsi Angers a-t-il surpris en début de match par des Dunkerquois pas aussi largués que le 0-10 encaissé en ouverture ne pouvait le laisser craindre. Sébastien Trabach a marqué deux buts coup sur coup en première période, et les Nordistes ont conservé longtemps l'avantage grâce à un très bon collectif en défense, Maxime Boschetti s'étant même vu refuser le but du 3-1 pour un déplacement de cage à l'origine controversée. Mais une succession de pénalités a été fatale à Dunkerque en dernière période. Julien Pihant a signé à son tour un doublé, et dans la foulée de cette égalisation, Angers a pris l'avantage et a conclu le 4-2 dans la cage vide. Quant à Amiens, il a souffert contre Tours, butant contre un bon Thierry Noël et deux fois contre le poteau. Finalement, Anthony Mortas n'a marqué le but vainqueur qu'à quarante secondes de la fin. Dans la seule rencontre sans équipe de l'ancienne élite, Brest a gagné 6-1 à Besançon et a confirmé qu'il sera un candidat très sérieux à la poule finale, ce qui n'est pas forcément une bonne nouvelle pour Angers et Tours. Les résultats de Super 16.

21/09 Division 1 : les favoris devant

Compte-rendu de match : Epinal - Amnéville.

Dans le nord, Epinal et Strasbourg sont comme prévu en balade. On s'intéresse donc plus aux duels franciliens. On attendait ainsi les retrouvailles entre Asnières et Le Vésinet, équipe qui évolue avec trois anciens Asniérois. Le match, tendu, a tenu ses promesses, et Le Vésinet a arraché le nul dans les dernières minutes. L'autre derby d'Ile-de-France entre Courbevoie et Neuilly-sur-Marne (5-8) a permis aux Bisons d'ouvrir leur compteur et de confirmer la bonne impression visuelle laissée contre Epinal.

Dans le sud, les favoris se dégagent déjà. Plus précis et plus constant, Chamonix a clairement gagné à Annecy avec un doublé de Pierre Pousse, complété par les buts des revenants Charlet et Balmat. Quant à Nice et au Mont-Blanc, ils n'ont pas fait de détail (9-1 contre Vanoise et 8-0 contre Valence). Le quatrième larron du sud devrait être Limoges, qui a gagné 5-4 chez une équipe de Morzine qui a encore prouvé sa compétitivité. Les résultats de division 1.

21/09 Division 2 : Avignon surprend

Comptes-rendus de match : Grenoble 2 - Bordeaux et Nantes - Chambéry.

La division 2 a également commencé ce week-end et on observait avec intérêt des duels entre des revenants comme Valenciennes-Viry (5-5) et Caen-ACBB (8-2). Les Drakkars (le nouveau nom des Caennais) sont donc en forme et pourraient avoir comme adversaires pour la montée La Roche-sur-Yon, qui a effectué un bon recrutement et a gagné contre Cholet (4-2).

Dans le sud, la surprise est venue d'Avignon, qui a marqué d'entrée contre Lyon et a ensuite parfaitement résisté. L'absence de Sébastien Berthet a coûté cher à une équipe rhodanienne ambitieuse mais qui n'a pas encore prouvé sur la glace qu'elle était taillée pour la montée. Quelques jours à peine après avoir appris officiellement son repêchage en D2, Nantes a commencé sa saison par une défaite contre Chambéry (4-5). Les résultats de division 2.

22/09 Suisse : fuites à Lugano

André Baumann, qui devait rejoindre le Genève-Servette à l'intersaison, l'a quitté après quelques semaines, déçu d'une organisation qu'il jugeait trop amateur. Il a finalement signé à Rapperswil, et son premier week-end sous ses nouvelles couleurs a été un franc succès avec deux victoires à Lausanne (3-0) et contre Langnau (4-3). Le petit club saint-gallois n'a pas les millions d'Anschutz, mais il est organisé professionnellement, et surtout, il obtient des résultats. Promis aux barrages de maintien, Rapperswil se retrouve à la surprise générale deuxième du classement.

Week-end noir par contre pour les clubs tessinois puisque Lugano et Ambrì ont tous deux perdu leurs deux matches. De plus, Jim Koleff semble reprendre les vieilles habitudes de pousser certains de ses joueurs à bout et vers la sortie, comme il l'avait fait avec Bozon, Antisin ou Fedulov. C'est un nouveau pilier du club, Jean-Jacques Aeschlimann (35 ans), qui est trop souvent maintenu sur le banc et qui songe à un départ vers Lausanne, le Servette ou Ambrì-Piotta. Un temps de glace trop faible a également poussé Jan Cadieux à annoncer son départ, certainement pour un club romand.

Question : qui est le meilleur marqueur du championnat suisse ? Ce n'est pas le duo Elik-Tancill, un peu seul chez une équipe de Langnau qui s'enfonce au classement. Ce n'est pas Andreï Bashkirov, qui n'amasse plus les points comme lors des matches amicaux et des premières journées et qui cale à l'image de son équipe de Lausanne. Pire même, le Russe a malencontreusement blessé son coéquipier Bruno Steck à l'entraînement, et le défenseur, qui a eu le pouce cassé, a dû être opéré et sera absent un mois. Ce n'est pas non plus Derek Plante, même si les débuts en LNA de l'Américain sont excellents. Hé non, le meilleur compteur du championnat est un autre néophyte du championnat suisse, qui joue même pour la première fois en Europe : c'est... Sébastien Bordeleau ! Les résultats suisses.

 22/09 Présentation de la division 1 française

Après les clubs du Super 16, voici la présentation complète du championnat de division 1.

23/09 Coupe Continentale

Le premier tour de la Coupe Continentale s'est déroulé ce week-end (les résultats). Voici donc les pronostics définitifs pour le deuxième tour maintenant que les qualifiés sont connus.

Groupe F (à Rouen, France) : Scottish Eagles (GBR) 40 %, Rouen HE (FRA) 25 %, Storhamar IF (NOR) 25 %, HC Riga (LET) 10 %.

Groupe G (à Linz, Autriche) : EC Linz (AUT) 45 %, Grenoble (FRA) 25 %, Ust-Kamenogorsk (KAZ) 20 %, GKS Katowice (POL) 10 %.

Groupe H (à Liepaja, Lettonie) : Jukurit Mikkeli (FIN) 50 %, Metalurgs Liepaja (LET) 25 %, Sokol Kiev (UKR) 15 %, Acroni Jesenice (SLO) 10 %.

Groupe I (à Oswiecim, Pologne) : Unia Oswiecim (POL) 40 %, Khimvolokno Mogilev (BLR) 20 %, Dunaferr Dunaújváros (HON) 20 %, Alba Volan Székesfehérvár (HON) 20 %.

24/09 Changements à Anglet et Tours

En début de mois, une rumeur avait évoqué le départ du défenseur canadien d'Anglet, Jean-Benoît Deschamps. En fait, il était simplement allé se réinscrire à l'université de Moncton pour des cours par correspondance, car il était arrivé trop tard en France pour la rentrée universitaire. Mais deux semaines plus tard, en désaccord avec le club, le joueur repartait au Québec, cette fois pour de bon. Il n'a fallu que quelques jours pour lui trouver un remplaçant : ce sera Pascal Bédard (photo), un défenseur de 21 ans qui a été le coéquipier de Xavier Daramy lorsque celui-ci a passé ses années juniors au Québec avec les Panthères de Saint-Jérôme.

Nouveau changement aussi à Tours : Bob Millette s'est séparé de Marcel Paulovsky, qu'il juge bon patineur mais pas assez physique et pas adapté à son système. Il sera remplacé par un autre Slovaque, Ivan Kostial, un attaquant polyvalent de 27 ans, d'un plus gros gabarit (1m84, 90 kg), qui vient de Banska Bystrica.

 26/09 Présentation du championnat suédois

Voici la présentation complète de l'Elitserien suédoise, championnat qui sera particulièrement compétitif cette année. Vous trouverez également un petit mot de l'Allsvenskan, division où évolueront les deux internationaux français Maurice Rozenthal et Jonathan Zwikel. Ils se sont d'ailleurs rencontrés en ouverture de championnat mardi soir et c'est le Björklöven de Maurice qui a gagné 3-2. Leurs deux clubs ont remporté leur deuxième match mais le sort des deux Français est variable. Maurice Rozenthal se montre essentiel en jeu de puissance où il a marqué un but et une assist ; Jonathan Zwikel n'a pas joué hier soir.

En Elitserien, la deuxième journée avait lieu ce soir et, grosse surprise, le champion Färjestad a été battu à domicile par Timrå. Marcel Jenni avait pourtant ouvert le score dès la troisième minute sur la première pénalité du match, mais en deuxième période, Pär Styf en jeu de puissance et Niklas Nordgren pendant une pénalité différée ont rapidement renversé la situation, Robert Carlsson assurant la victoire des visiteurs à six minutes de la fin. Du coup, Timrå, promis à l'une des deux dernières places, se retrouve en tête du championnat ! Tous les résultats suédois.

Suivront sur ce site les présentations des championnats de Russie, Finlande, Autriche, Italie...

26/09 Anglet vire son manager

Anglet vient de licencier son directeur sportif Hervé Antoine, jugé trop proche des joueurs et pas à même d'imposer la politique des dirigeants et actionnaires. Ce poste est décidément maudit à l'Hormadi. On se rappelle que son prédécesseur Alain Bédère avait été suspendu après l'affaire Reims-Anglet, et que Denis Perez, qui aurait dû initialement se reconvertir dans le staff à une fonction similaire, a finalement claqué la porte du club après la fronde des joueurs contre Karlos Gordovil.

 27/09 Nouveaux visages au Hall of Fame de l'IIHF

Le Temple de la Renommée (Hall of Fame) de l'IIHF s'est encore enrichi de nouveaux membres. Bengt-Åke Gustafsson, l'entraîneur du champion de Suède Färjestad, en fait partie. Ce joueur formé à Karlskoga était un des membres de la première vague européenne en NHL, celle des Suédois. Après deux saisons d'Elitserien avec Färjestad, il est parti chez les Wahington Capitals pendant dix ans, entrecoupés d'un retour chez lui à Karlskoga en 1986/87, où le fait de ne jouer qu'en deuxième division ne l'a pas empêché d'être champion du monde avec la Suède en fin de saison. Il a également participé au titre de champion d'Europe de Feldkirch en 1998.

Timo Jutila, l'homme du Tappara Tampere, probablement le meilleur défenseur finlandais des années 80 et 90, Joachim Ziesch, recordman des sélections de l'ex-RDA, le Russe Aleksandr Yakushev et le Tchèque Josef Malacek sont les autres joueurs sélectionnés, et ils seront rejoints par les arbitres Josef Kompalla et Unto Wiitala. Comme d'habitude, la cérémonie officielle d'intronisation aura lieu lors des prochains championnats du monde.

27/09 Présentation du championnat hongrois

Pour la première fois sur le site Hockey Archives, voici des nouvelles de Hongrie. Les résultats en plein boom de ce pays (victoire contre la France en 2001 et très bons Mondiaux 2002 à domicile) le méritaient bien. Mais la situation domestique n'a rien de fabuleuse, et le hockey sur glace doit faire avec ses petits moyens et ses deux seules patinoires couvertes, en attendant la troisième à Budapest. Apprenez-en plus dans la présentation du championnat hongrois.

28/09 Allemagne : ouf pour Hanovre et Krefeld

Deux équipes en grande difficulté, Hanovre et Krefeld, ont poussé hier soir un grand ouf de soulagement en battant les deux favoris de la DEL. Les Scorpions de Hanovre ont confirmé leur statut de bête noire de Mannheim (4-1 dont un doublé de Wally Scheiber), une équipe qu'ils ont battue pour la cinquième fois en deux ans. Quant à Krefeld, son succès face à Cologne sur un tir au but vainqueur de l'Autrichien Christoph Brandner lui a tout simplement évité la dernière place du championnat, puisque Hambourg avait parallèlement obtenu sa première victoire (un éclatant 6-0 à Iserlohn, avec une nouvelle recrue, Johan Witehall, qui ne s'était pas adapté au système Zach à Cologne). De quoi éloigner un peu une crise qui menaçait puisque Krefeld n'avait gagné qu'un seul de ses six premiers matches. Passé à l'arrière pour face à la pénurie en défense, Stéphane Barin s'en sort bien mais la ligne-vedette Brandner-Purdie-Augusta est loin de ses exceptionnelles performances de l'an passé et a du mal à conclure. Hier était-il le déclic ?

Mais la victoire de Krefeld dans le derby rhénan plonge son adversaire du jour dans la crise : c'est la quatrième défaite de suite pour Cologne, une série indigne du champion en titre. C'est encore plus frustrant pour Hans Zach que son ancien club, Kassel, a pris pendant vingt-quatre heures la tête de la DEL après sa victoire en match avancé contre Nuremberg (3-0) jeudi soir. Kassel ne s'était jamais retrouvé premier dans son histoire, même pas pendant l'ère Zach. Mais ce sont finalement les Eisbären de Berlin qui sont passés aux commandes hier en remportant le match au sommet à Düsseldorf (2-1).

Autre actualité pour Hans Zach : l'entraîneur de l'équipe nationale allemande a annoncé qu'il sélectionnerait Sascha Goc pour la prochaine Deutschland Cup. Du fait du départ des très jeunes Seidenberg et Schubert en NHL, il y a des places à prendre en défense et l'aîné Goc aura l'une d'elles. Parti très tôt en Amérique du Nord, il n'avait jamais réussi à s'imposer en NHL (22 matches avec New Jersey et Tampa Bay) malgré son grand gabarit (1m90, 102 kg) et avait passé l'essentiel de son temps en AHL. Du coup, Zach, qui avait toujours dit qu'il ne prendrait pas joueur expatrié outre-Atlantique s'il n'apportait pas un plus à l'équipe (ce que seuls Sturm, Hecht, et Kölzig sont en mesure de faire), ne l'avait jamais appelé. Mais Sascha Goc est revenu cette année à Mannheim où il a retrouvé son jeune frère Marcel, et son bon début de saison a convaincu Zach. Les résultats allemands.

 28/09 Super 16 : Le gros coup de Gap

Comptes-rendus de match : Besançon - Amiens, Brest - Dijon, Grenoble - Anglet, Clermont-Ferrand - Gap, Briançon - Villard-de-Lans.

On l'annonçait comme un match déjà décisif pour l'attribution de la quatrième place, on disait qu'une équipe de l'ex-D1 y battrait pour la première fois une équipe de l'ex-élite, le match Tours-Angers a tenu ses promesses. Et la défense physique mise en place par Bob Millette porte ses fruits. Battue deux fois dans chacun des deux premiers matches, elle n'a pas cédé du tout ce soir. Thierry Noël a signé un blanchissage alors que Christophe Burnet, également excellent, a été battu à sept minutes par un slap de Marcel Simak en jeu de puissance, et Angers est reparti battu 1-0. Besançon, Dijon et Dunkerque étant largués, la lutte à trois entre Brest, Angers et Tours se dessine de plus en plus.

Finalement, la plus grosse surprise est venue de la poule sud. Clermont attendait sa première victoire après deux bonnes résistances et a subi une douche froide devant Gap (0-5). Ceci tue un suspense pour la quatrième place puisque les trois équipes d'élite devraient être accompagnées par Villard-de-Lans, qui s'est imposé dans un match très important à Briançon (2-1). Les résultats de Super 16.

28/09 Division 1 : Chamonix en tête

Compte-rendu de match : Asnières - Epinal.

En gagnant le match au sommet face à Nice (4-2), Chamonix a pris la tête du championnat de division 2. Valence a réussi une jolie victoire 7-3 à Vanoise, alors que Morzine s'impose comme la seule équipe capable de contrarier le quatuor Chamonix-Mont-Blanc-Nice-Limoges à la suite de sa victoire 6-2 dans le derby contre Annecy.

Dans le nord, Strasbourg a peiné chez une équipe de Neuilly-sur-Marne qui confirme ses bonnes dispositions. Courbevoie a pris son premier point à Amnéville, mais aurait pu espérer mieux. Un très bon jeu de contre-attaque a parfaitement exploité les failles de la défense mosellane et a porté les visiteurs en tête, 3-0 après le premier tiers avec un but de Motte et deux de Schramek. Amnéville est revenu à 3-3 mais le Tchèque Lukas Schramek, décidément intenable, a conclu un contre en infériorité à cinq minutes de la fin. Le piège semble alors se refermer sur les Galaxiens, mais Courbevoie laisse échapper sa proie une minute plus tard, quand Hancock égalise définitivement. Les résultats de division 1.

28/09 Division 2 : Yvonnou réveille Lyon

Comptes-rendus de match : Viry - Caen, Chambéry - Toulon, Toulouse - Bordeaux et Grenoble 2 - Avignon.

Caen et La Roche-sur-Yon dans le nord, Bordeaux, le surprenant Avignon, peut-être Toulon et même une équipe de Lyon qui s'est parfaitement repris en battant Nantes 5-1 - dont cinq buts d'Yvonnou ! - dans le sud, se posent comme les favoris du championnat de division 2. Les résultats de division 2.

29/09 Suisse : Berne morose

Berne a fait l'actualité cette semaine : tout d'abord parce qu'un vote défavorable des électeurs du canton a sans doute enterré la candidature de la ville à l'organisation des Jeux Olympiques de 2010, et puis parce que l'affaire Dubé a été jugée par la fédération, qui a légèrement augmenté la valeur du joueur (de 150000 à 180000 francs suisses). Pas assez pour contenter Lugano, car ce montant n'est toujours pas en rapport avec la valeur du joueur, mais suffisamment pour motiver Berne à faire appel.

Comme l'an passé, le SC Berne continue à flirter avec la barre des qualifiés. Les Ours, toujours menés par Sébastien Bordeleau qui survole le classement des pointeurs, se sont inclinés à Zurich sur un but en prolongation de Claudio Micheli après avoir battu Lugano la veille. Une équipe de Lugano nerveuse qui est à égalité avec Berne au classement, avec huit points en neuf matches, le dernier ayant été arraché contre Langnau (3-3 avec un triplé de Ryan Gardner). Ça ne va pas fort non plus chez la pire défense de LNA, Lausanne, tenue en échec 3-3 par Ambrì, et encore moins à Zoug, au fond du gouffre (0-1 à Langnau et 0-5 à domicile contre Davos avec un triplé de Kevin Miller). Quant à Fribourg-Gottéron, son exploit de vendredi chez le leader Davos (battu pour la première fois de la saison, 1-3) a été gâché hier contre une équipe de Kloten qui remonte (1-3).

Par conséquent, on a toujours le même duo en tête : le champion en titre Davos devance l'incroyable équipe de Rapperswil, où la colonie finlandaise et plus généralement toute l'équipe dépasse ses rêves les plus fous. En LNB, la victoire dans la semaine sur le favori bâlois a mis un peu de baume au cur à La Chaux-de-Fonds, et ce résultat fait aussi les affaires de Bienne qui s'échappe avec six victoires en six matches. Les résultats suisses.

29/09 Les trois Français relégués en AHL

Après Laurent Meunier et Yorick Treille, Cristobal Huet a été à son tour relégué en AHL après le camp NHL des Los Angeles Kings. C'était attendu pour les deux jeunes attaquants qui sortent à peine de l'université, c'est plus embêtant pour un joueur plus âgé et confirmé comme Huet, qui n'a plus rien à apprendre d'une ligue comme l'AHL, surtout pour un gardien. Cristo est logiquement le n3 derrière Felix Potvin et Jamie Storr, ce qui signifie qu'il pourrait intégrer l'effectif en cas d'absence des deux titulaires. En attendant, direction les Manchester Monarchs en AHL. La nouvelle ne réjouira pas les supporters de Lugano, en revanche ceux d'Ambrì-Piotta ont de quoi se réjouir : Pavel Rosa, qui avait trahi sa parole et son contrat avec le club tessinois, se trouve dans la même charrette que Huet et ne jouera pas non plus en NHL.

 30/09 Présentation de la division 2 française

Après les quinze clubs du Super 16 et la division 1, voici la présentation complète du championnat de division 2, qui clôt notre série d'articles de début de saison sur les championnats français.

30/09 Coupe de France

La Coupe de France se déroulera selon la même formule que l'an passé. Exempts du premier tour, les six équipes de l'ancienne élite et les champion et vice-champion de D1 n'entreront qu'au stade des huitièmes de finale. En attendant se disputera le 11 novembre un tour préliminaire dont le tirage au sort a été fait par zones géographiques (IDF/ouest, nord-est et sud) pour favoriser les derbys. Des rencontres intéressantes sont au programme, avec Tours-Brest en grosse affiche et quelques rencontres équilibrées entre équipes du Super 16 et de D1 (Dunkerque-Epinal, Mont-Blanc-Gap, Clermont-Nice). A noter que les équipes de D1 ne bénéficient plus automatiquement de l'avantage de la glace. Le programme.

Pronostics : Tours 55 % / Brest 45 % ; Asnières 40 % / Cergy 60 % ; Besançon 80 % / Strasbourg 20 % ; Dunkerque 50 % / Epinal 50 % ; Mont-Blanc 55 % / Gap 45 % ; Limoges 45 % / Chamonix 55 % ; Clermont-Ferrand 60 % / Nice 40 % ; Annecy 15 % / Briançon 85 %.

30/09 Anecdotes et phrases du mois

Comme la tradition le veut désormais, Hockey Archives vous présente sa livrée mensuelle d'anecdotes étonnantes et de citations croustillantes sur le petit monde du hockey sur glace. Les anecdotes de septembre.

 

 

Le mois précédent (août 2002)

Le mois suivant (octobre 2002)