Présentation des championnats du monde 1997

 

La formule des championnats du monde de hockey sur glace a été revue, même si c'est de manière transitoire avant le passage à 16 pays l'an prochain. La relégation n'est pas inévitable (le dernier du classement aura encore une chance de se sauver lors de barrages à l'automne) mais cela ne signifie pas pour autant que les petites nations peuvent viser autre chose que le maintien. Il sera en effet difficile pour elles d'accéder à la poule finale à six. Cette poule inédite entre les six meilleurs s'annonce très forte, et l'accès en finale devra donc se mériter : seuls les deux meilleurs dans une formule de type "championnat" y seront qualifiés.

L'objectif de cette formule est clair : plus de matches, donc plus d'exposition à la télévision, qui était demandeuse de plus d'affiches. C'est aussi pour cela que la finale se jouera pour la première fois au meilleur des 3 matches, et non plus en un match sec. En multipliant les rencontres, on sait déjà que le record de spectateurs sera battu : 420 000 billets ont déjà été vendus (ceux des matches de la Finlande avaient tous été vendus avant même le précédent Mondial 1996 !) et les organisateurs espèrent dépasser les 500 000.

Ce record annoncé s'explique aussi par car les salles qui témoignent d'un changement d'ère. La patinoire érigée pour les championnats du monde 1965 (le Hakametsä de Tampere) est aujourd'hui la plus petite et recevra le tour de relégation. Celle du Mondial 1991 à Turku a été remise au goût du jour avec 28 loges et des points de vente. Le nouveau site principal sera la Hartwall Arena de Helsinki, qui a ouvert juste à temps, quatre semaines avant le début du championnat du monde. Directement accessible depuis le quai 5 de la grande gare de Pasila, elle s'annonce comme la première salle européenne qui reprenne vraiment les standards en vigueur en Amérique du nord, dans sa conception autant que dans son organisation, avec son octogone vidéo de 2,4 tonnes et ses 13 000 places sur deux niveaux, dont 800 places de loges. Il y a pourtant un détail qui fait la différence et qui constitue une preuve irréfutable que l'on est bien en Finlande. Pour le trouver, il faut chercher au Silver Star Café : c'est de là que l'on peut suivre le match depuis... deux saunas !

Groupe A (à Helsinki) : Finlande, Tchéquie, Russie, Slovaquie, Allemagne, France.

Groupe B (à Turku) : Suède, Canada, États-Unis, Lettonie, Italie, Norvège.

 

 

Groupe A (à Helsinki)

 

Curt Lindström, le Suédois qui a amené la Finlande à sa première médaille d'or, achève son mandat de sélectionneur qui a déjà marqué l'histoire. À l'issue de ce tournoi, il cèdera son poste à son adjoint Hannu Aravirta. Terminera-t-il en apothéose ? Sa dernière saison internationale le suggère. Les deux victoires au tournoi Karjala en novembre et aux Sweden Hockey games en février ont constitué de bons présages mais ont aussi renforcé les attentes envers cette équipe. Les Finlandais sont doucement montés en puissance pendant la préparation d'avril, où il a fallu gérer les états de forme différents et mettre en place les réglages.

L'échec en quart de finale l'an passé contre le Canada a servi de leçon. Lindström avait laissé des places en attente pour des joueurs de NHL et les avait occupées par Lumme et Tikkanen, ce qui n'avait laissé aucune place libre quand Koivu était libre à son tour. La presse finlandaise avait vivement critiqué son entraîneur héros pour ne pas avoir laissé de poste pour son jeune centre héros. Lindström a donc révisé sa stratégie. Il laissera un seul bloc de joueurs de NHL, sachant que Sami Kapanen qui a joué les cinq dernières compétitions internationales ne peut pas en faire partie car il s'est blessé au genou gauche le mois dernier.

La Finlande est une équipe homogène, capable de jouer au même rythme pendant 60 minutes avec une excellente condition physique. Elle est en confiance et elle apparaît aujourd'hui comme la favorite. C'est la première fois que cela lui arrive à domicile, car elle a totalement changé de statut international en six ans à peine depuis sa dernière organisation. Les Leijonat sauront-ils gérer chez eux cette pression directe inédite de tout un peuple ?

Gardiens

                        cm  kg   Naissance                              MJ   Min.   Moy.    % 
 1 HURME Jani          183  85  07/01/1975  TPS Turku           FIN-1   60  3639   2,31   91,6%
31 SULANDER Ari        187  85  06/01/1969  Jokerit Helsinki    FIN-1   52  3115   2,10   92,7%
35 MYLLYS Jarmo        173  77  29/05/1965  Luleå HF            SUE-1   47  2770   2,27   91,0%

Défenseurs

                        cm  kg   Naissance                               MJ    B   A  Pts    Pén 
 2 KIPRUSOFF Marko     185  84  26/10/1976  Malmö IF             SUE-1   54   10  18   28    24'
 3 NUMMELIN Petteri    178  84  25/11/1972  Västra Frölunda      SUE-1   46   20  15   35    39'
 4 TIMONEN Kimmo       178  88  18/03/1975  TPS Turku            FIN-1   62   12  21   33    26'
 5 JUTILA Timo         176  85  24/12/1963  SC Berne             SUI-1   29    8  20   28    26'
 7 MARTIKAINEN Kari    182  88  15/09/1968  SC Rapperswil-Jona   SUI-1   46   13  19   32    26'
21 LUMME Jyrki         185  96  16/07/1966  Vancouver Canucks     NHL    66   11  24   35    32'
23 VIRTA Hannu         180  81  22/03/1963  TPS Turku            FIN-1   60    7  15   22    30'
26 STRÖMBERG Mika      182  86  28/02/1970  Jokerit Helsinki     FIN-1   56   15  36   51    48'

Attaquants

                        cm  kg   Naissance                               MJ    B   A  Pts    Pén 
 9 JOKINEN Olli        188  89  05/12/1978  HIFK Helsinki        FIN-1   50   14  27   41    88'
10 JANTUNEN Marko      179  80  14/02/1971  Calgary Flames        NHL     3    0   0    0     0'
                                            Saint John Flames     AHL    23    8  16   24    18'
                                            Västra Frölunda      SUE-1   16    6   7   13    32'
14 HELMINEN Raimo      183  89  11/03/1964  Ilves Tampere        FIN-1   57   12  44   56    56'
15 TÖRMÄNEN Antti      185  90  19/09/1970  Jokerit Helsinki     FIN-1   59   21  19   40    64'
16 PELTONEN Ville      180  84  24/05/1973  San José Sharks       NHL    28    2   3    5     0'
                                            Kentucky Thoroughbl.  AHL    40   22  30   52    21'
18 AALTO Antti         187  87  04/03/1975  TPS Turku            FIN-1   55   20  25   45    91'
22 VARVIO Jarkko       177  81  28/04/1972  Lukko Rauma          FIN-1   40    9  11   20    40'
32 VARIS Petri         185  91  13/05/1969  Jokerit Helsinki     FIN-1   59   43  27   70    52'
37 NURMINEN Kai        187  90  29/03/1969  Los Angeles Kings     NHL    67   16  11   27    22'
40 NIEMINEN Mika       185  96  01/01/1966  Grasshoppers Zurich  SUI-2   48   52  52  104    95'
72 LIND Juha           181  84  02/01/1974  Jokerit Helsinki     FIN-1   59   21  25   46    28'
80 OJANEN Janne        189  90  09/04/1968  Malmö IF             SUE-1   45   10  30   40    32'

Les joueurs en italiques ne sont pas encore déclarés et peuvent être remplacés par les possibles renforts NHL que sont Saku Koivu (Montréal), Jere Lehtinen (Dallas) et Teemu Selänne ou Teppo Numminen (dont les équipes Anaheim et Phoenix s'affrontent en play-offs).

Entraîneur : Curt Lindström (SUE), assisté de Hannu Aravirta et Esko Nokelainen.

 

 

La République Tchèque n'a pas su capitaliser sur son titre mondial de 1996, qui a sans doute pris sa propre fédération par surprise. Il n'y a même pas eu d'accueil officiel des médaillés d'or, ils sont rentrés de Vienne en bus presque en catimini, déposant les joueurs moraves sur le chemin. Deux mois plus tard, la finale des footballeurs à l'Euro 1996 a été célébrée avec bien plus de pompe e ta donné des leçons de communication. On n'a jamais vu un champion du monde aussi mal gérer sa victoire... et aussi mal la digérer !

Bons derniers à la Coupe du monde, bons derniers du premier Euro Hockey Tour, les Tchèques ont été catastrophiques à la fois avec les joueurs de NHL et avec ceux évoluant en Europe. L'entraîneur Ludek Bukac, critiqué de toutes parts, a donc été contraint à la démission. Ivan Hlinka a repris la sélection avec Slavomir Lener mais n'a eu que quelques semaines pour la préparer. Tenant compte des fâcheries intervenues entre Bukac et certaines stars de NHL, ils ont majoritairement constitué leur équipe à partir des joueurs qui évoluent au pays et ont bouclé leur effectif de manière définitive, sans attendre de renfort. On retrouve à la fois du sang neuf et douze champions du monde sortants.

Les observateurs ne savent plus bien à quoi s'attendre de cette équipe, et les joueurs non plus, quand bien même l'effectif a des qualités similaires à de l'an passé. Patera et Prochazka formaient un excellent trio avec leur compère Otakar Vejvoda, et l'AIK Stockholm ne s'y est pas trompé en recrutant en même temps les trois joueurs formés à Kladno. La "ligne bleue" a dynamité le championnat suédois cette année. Néanmoins Vejvoda est forfait et Vladimír Vujtek Jr a pris sa place à côté de ceux qu'on appelle les "jumeaux". Mais si les compétences techniques et collectives demeurent, il reste un grand point d'interrogations : les trois gardiens n'ont jamais joué le moindre match en championnat du monde.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Min.   Moy.     %
 1 PRUSEK Martin        182  80  11/12/1975  HC Vítkovice        TCH-1   58   3387   2,27   92,2%
 2 HNILICKA Milan       185  83  25/06/1973  Poldi Kladno        TCH-1   51   2887   2,78   92,3%
29 CECHMANEK Roman      190  85  02/03/1971  HC Vsetín           TCH-1   58   3364   1,94   93,6%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 VYKOUKAL Jiri        182  83  11/03/1971  HC Sparta Prague    TCH-1   59    5  27   32    26'
 5 PROCHAZKA Libor      185  87  25/04/1974  Poldi Kladno        TCH-1   52    4  15   19   112'
 7 VEBER Jiri           186  92  29/11/1968  HC Vsetín           TCH-1   59    5  22   27    56'
 8 BENYSEK Ladislav     187  84  24/03/1975  Olomouc / Sparta    TCH-1   55    5   6   11    36'
12 KABERLE Frantisek    184  84  08/11/1973  MoDo Örnsköldsvik   SUE-1   50    3  11   14    28'
16 KROUPA Vlastimil     192  92  27/04/1975  San José Sharks      NHL    35    2   6    8    12'
                                             Kentucky Thoroughb.  AHL     5    0   3    3     0'
28 SLEGR Jiri           185  98  30/05/1971  HC Litvínov         TCH-1    1    0   0    0     0'
                                             HC Karlovy Vary     TCH-2    5    1   3    4
                                             Södertälje SK       SUE-1   40    8  16   24    94'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 VYBORNY David        179  83  22/01/1975  HC Sparta Prague    TCH-1   57   27  36   63    18'
10 PATERA Pavel         186  82  06/09/1971  AIK Solna           SUE-1   57   21  27   48    50'
11 UJCIK Viktor         184  84  24/05/1972  HC Slavia Prague    TCH-1   43   27  22   49    45'
13 ZEMLICKA Richard     186  88  13/04/1964  HC Sparta Prague    TCH-1   52   34  32   66    98'
18 VLACH Rostislav      184  92  03/07/1962  HC Vsetín           TCH-1   52   17  28   45    97'
20 PROCHAZKA Martin     180  78  03/03/1972  AIK Solna           SUE-1   56   18  26   44    46'
21 LANG Robert          190  96  19/12/1970  HC Sparta Prague    TCH-1   43   15  29   44    32'
22 KRATENA Ondrej       176  84  21/04/1977  HC Vsetín           TCH-1   59   19  21   40     6'
23 MORAVEC David        184  82  24/03/1973  HC Vítkovice        TCH-1   61   24  25   49    30'
26 REICHEL Robert       178  83  25/06/1971  Calgary / Islanders  NHL    82   21  41   62    26'
30 DOPITA Jiri          192  95  02/12/1968  HC Vsetín           TCH-1   62   37  35   72    70'
31 SIMICEK Roman        190  88  04/11/1971  HC Vítkovice        TCH-1   58   22  23   45    56'
79 VUJTEK Vladimir      186  89  17/02/1972  Ässät Pori          FIN-1   54   28  33   61    50'

Prusek est gardé en réserve mais la place de troisième gardien - seule libre - ne sera pas occupée sauf s'il y a un blessé.

Entraîneur : Ivan Hlinka assisté de Slavomir Lener et Vladimir Martinec.

 

 

En début de saison, le sélectionneur de la Russie Igor Dmitriev avait fixé pour principe de constituer la moitié de l'équipe avec les joueurs du championnat russe, à développer pendant l'année. Mais les piètres résultats pendant la saison internationale ont vite conduit à remettre en cause cette ligne directrice. On s'est beaucoup plus intéressé au voyage outre-Atlantique de l'entraîneur-adjoint Igor Tuzik et du manager général Boris Mayorov : à leur retour, ils ont annoncé des discussions très positives car tous les pros de NHL avaient promis de venir.

Plus près de l'échéance, ces promesses n'ont plus forcément cours. Mayorov : "Nous sommes plus que déçus de la résonance, néanmoins nous acceptons les arguments des joueurs." Dans le cas de Pavel Bure, on ne peut pas y voir de mauvaise volonté : il souffre du cou depuis des mois et a manqué la fin de saison NHL avec Vancouver. Nemchinov aussi a déclaré forfait après ses problèmes de côtes. Très bonne excuse aussi pour le défenseur dur au mal Dmitri Yushkevich, dont la femme doit accoucher de triplés (!) en mai. Mais d'autres ont des motifs un peu moins avouables, ou aucune envie de venir. Sergei Berezin a ainsi simplement privilégié ses vacances en Allemagne : on peut toutefois comprendre sa volonté de passer son temps dans un pays sûr...

Mardi dernier, le président de la fédération de hockey russe (FHR) Valentin Sych a en effet été assassiné devant sa datcha ! Sa voiture a été mitraillée, lui et sa femme sont morts, mais le chauffeur en est sorti indemne, ce qui le rend suspect aux yeux de certains. Ce n'est qu'un assassinat par contrat parmi les 460 enregistrés depuis un an en Russie... Nul ne sait qui est le commanditaire. Est-ce une conséquence du conflit entre la fédération et Robert Cherenko, l'instigateur de la ligue de la CEI en 1993 ? Les récentes déclarations de Sych, qui dénonçait l'influence de la mafia dans le sport et la tentation pour certaines entreprises d'utiliser des clubs à des fins de blanchiment d'argent, lui ont peut-être attiré des inimitiés... La fin en décembre des exemptions fiscales des fédérations sportives ont aussi mis la FHR (qui importait des millions de dollars de tabac et d'alcool !) dans une situation financière délicate...

Malgré ce climat vicié, la Russie regorge de talents offensifs. Aleksandr Barkov est un excellent organisateur de jeu et le junior Aleksei Morozov est annoncé comme la nouvelle pépite. Tant pis s'il n'y a qu'un seul joueur de NHL en attaque, Andrei Nikolishin, en attendant l'élimination éventuelle des play-offs d'un autre joueur présent l'an passé, Aleksei Yashin. Mais en défense, il n'y a plus personne. Même Sergei Gonchar et Igor Ulanov, sur qui reposaient les derniers espoirs, ont finalement refusé. Le discret Sergei Fokin et le rugueux Sergei Bautin ont été nommés co-capitaines.

Le poste de gardien est la plus grande interrogation. Le titulaire de l'an passé Andrei Trefilov s'est fait opérer de l'épaule en décembre dernier. Sa doublure Shtalenkov joue les play-offs NHL, sa venue reste peu probable même si une place reste ouverte. L'éternel troisième gardien Maksim Mikhaïlovsky aura donc enfin sa chance, en alternance avec Sergei Fadeev comme durant toute la saison.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                                MJ   Min.   Moy.
 1 EGOROV Aleksei        180  83  11/10/1976  Kristall Saratov     RUS-1    31   1802   3,73
20 MIKHAILOVSKI Maksim   182  89  24/07/1969  CSKA Moscou          RUS-1    37   2133   2,33
30 FADEEV Sergei         182  74  16/07/1971  Torpedo N. Novgorod  RUS-1    37

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                                MJ    B   A  Pts    Pén
 2 EROFEEV Dmitri        183  80  28/01/1970  HC Vítkovice         TCH-1    61   13  18   31    34'
 3 DAVYDOV Marat         175  84  20/07/1972  SKA St-Pétersbourg   RUS-1    42    4   7   11    24'
 5 BAUTIN Sergei         192  92  11/03/1967  Luleå HF             SUE-1    44    2   2    4   184'
 6 FOKIN Sergei          192  95  02/05/1963  Färjestads BK        SUE-1    64    6  17   23    88'
 7 KRASOTKIN Dmitri      183  91  28/08/1971  Torpedo Yaroslavl    RUS-1    48    1   4    5    86'
 8 SKOPINTSEV Andrei     183  87  28/09/1971  TPS Turku            FIN-1    56    4   7   11    84'
14 FEDOTOV Anatoli       181  83  11/05/1966  Tappara Tampere      FIN-1    47    9   9   18    66'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                                MJ    B   A  Pts    Pén
 9 EPANCHINTSEV Vadim    180  90  16/03/1976  Spartak Moscou       RUS-1    38   10   8   18    74'
10 NIKOLISHIN Andrei     181  82  25/03/1973  Hartford / Washington NHL     71    9  19   28    32'
13 CHUPIN Aleksei        185  85  11/11/1972  Ak Bars Kazan        RUS-1    36   16   5   21    44'
15 AFINOGENOV Denis      183  84  15/03/1974  Salavat Yulaev Ufa   RUS-1    50   17  19   36    18'
16 BARKOV Aleksandr      190  95  17/04/1965  Tappara Tampere      FIN-1    53   17  29   46    32'
19 SARMATIN Mikhail      187  92  26/10/1972  Ak Bars Kazan        RUS-1    38   15  13   28    63'
22 BUTSAEV Vyacheslav    187  90  13/06/1970  Södertälje/Färjestad SUE-1    48    9  11   20   149'
23 PROKOPIEV Aleksandr   181  82  10/06/1971  HC Vítkovice         TCH-1    56   16  36   52    32'
24 PETRENKO Sergei       183  82  10/09/1968  HC Davos             SUI-1    41   19  23   42    20'
25 MOROZOV Aleksei       186  88  16/02/1977  Krylia Sov. Moscou   RUS-1    46   21  12   33    34'
27 KOROLYUK Aleksandr    176  86  15/01/1976  Manitoba Moose        IHL     42   20  16   36    71'
                                              Krylia Sov. Moscou   RUS-1    17    8   5   13    46'
29 BELOV Oleg            183  84  20/04/1973  Long Beach Ice Dogs   IHL      7    0   1    1     8'
                                              Coire                SUI-1    28   25  21   46    29'

Entraîneur : Igor Dmitriev, assisté de Boris Mikhaïlov et Igor Tuzik.

 

 

Après la décevante dixième place pour son entrée dans l'élite mondiale, la Slovaquie a viré son entraîneur Julius Supler et l'a remplacé par une légende, Jozef Golonka, qui fut le premier grand hockeyeur slovaque de réputation internationale. Le nouveau sélectionneur aligne une équipe très jeune, qui inclut deux ailiers de seulement 18 ans, Jiri Bicek et Marian Hossa. Ce dernier sera même le benjamin de la compétition.

Quatorze joueurs disputent leur première grande compétition internationale. Cette inexpérience n'est pas un choix délibéré à ce point, elle s'explique en partie par l'absence des deux principaux buteurs : Zigmund Palffy a décliné l'invitation et Peter Bondra s'est dit blessé. Le maître passeur Jozef Stümpel n'a donc pas d'autre joueur de NHL à qui donner les palets, il servira en première ligne le duo très complice du Slovan Bratislava, composé de Zdeno Ciger et de Lubomir Kolnik.

Malgré les absences, on ne s'inquiète pas vraiment des qualités techniques des Slovaques. Les doutes concernent plutôt leur capacité à batailler dans les coins. La grande faiblesse des gardiens reste aussi un handicap a priori rédhibitoire face aux meilleurs. Mais c'est justement ce qui fait que la Slovaquie a tout à gagner. Elle n'a rien à perdre face aux trois favoris de la poule, notamment dès le premier match face à des Russes dont on mesure mal l'état psychologique après l'assassinat de leur président de fédération. Elle se réjouit surtout d'affronter les grands frères tchèques pour la première fois en championnat du monde.

Gardiens

                        cm  kg   Naissance                              MJ  Min.   Moy.     %
 1 HARTMANN Eduard     183  82  05/06/1965  Spisska Nova Ves    SVK-1   45  2270   3,47   90,2%
 2 RYBAR Pavol         180  82  12/10/1971  HK Nitra            SVK-1    1    60   4,00   88,6%
                                            HK Skalica          SVK-2   44         2,85   91,1%
30 DRAGAN Jaromir      182  86  14/09/1963  HC Kosice           SVK-1   46  2645   3,15   90,4%

Défenseurs

                        cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 BACA Jergus         186  96  04/01/1965  HC Olomouc          TCH-1   50    3   8   11   103'
                                            HC Kosice           SVK-1    7    2   2    4     4'
 4 BABKA Daniel        192  97  30/03/1972  HC Martin           SVK-1   51   14  22   36    40'
 7 VLK Vladimir        184  88  23/04/1968  Dukla Trencín       SVK-1   52    6  23   29    30'
 8 DROPPA Ivan         191  98  01/02/1972  Indianapolis Ice     IHL    26    1  13   14    44'
                                            Carolina Monarchs    AHL    47    4  22   26    48'
10 SEKERAS Lubomír     183  78  18/11/1968  HC Trinec           TCH-1   56   15  21   36    56'
17 VISNOVSKY Lubomír   178  78  11/08/1976  Slovan Bratislava   SVK-1   46   11  13   24    12'
23 PUKALOVIC Robert    187  87  28/10/1960  Dukla Trencín       SVK-1   38   10  27   37    33'
25 MEDRIK Stanislav    180  82  04/04/1966  HC Zlín             TCH-1   47    9  10   19    14'
                                            Dukla Trencín       SVK-1    3    0   2    2     0'

Attaquants

                        cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 5 PUCHER Peter        184  90  12/08/1974  HC Kosice           SVK-1   53   17  38   55    26'
                                            HC Presov           SVK-2    1    1   0    1     2'
 9 PLAVUCHA Vlastimil  182  83  06/11/1968  HC Kosice           SVK-1   52   33  41   74    58'
11 STÜMPEL Jozef       191  91  20/07/1972  Boston Bruins        NHL    78   21  55   76    14'
12 KONTSEK Roman       182  83  11/06/1970  HC Trinec           TCH-1   54   17  21   38    20'
13 STANTIEN Roman      176  75  16/10/1964  HC Vsetín           TCH-1   61   11  16   27    36'
14 HOSSA Marián        189  90  12/01/1979  Dukla Trencín       SVK-1   53   30  24   54    24'
16 JANOS Branislav     174  73  08/01/1971  Dukla Trencín       SVK-1   52   33  45   78   121'
20 CIGER Zdeno         187  88  09/02/1973  Slovan Bratislava   SVK-1   46   27  30   57
24 PARDAVY Jan         182  89  08/09/1971  Dukla Trencín       SVK-1   53   42  44   86    60'
28 KOLNIK Lubomír      181  85  23/01/1968  Slovan Bratislava   SVK-1   48   34  29   63    12'
26 BICEK Jiri          178  83  03/12/1978  HC Kosice           SVK-1   51   12  17   29    20'
29 DANO Jozef          182  84  28/12/1968  HC Trinec           TCH-1   45   15  24   39    58'

Les joueurs en italiques ne sont pas encore déclarés et peuvent être remplacés.

Entraîneur : Jozef Golonka, assisté de Vincent Lukac et Dusan Ziska.

 

 

L'Allemagne aborde ce match alors que sa fédération est en conflit ouvert avec la DEL. L'annulation de deux matches amicaux contre la Norvège à l'automne parce que la DEL n'a pas laissé de pause dans son calendrier illustre ce dialogue impossible. En laissant ainsi un adversaire sur le carreau malgré un engagement, la bonne réputation de la fédération allemande risque d'en pâtir auprès des autres pays ! Mais le point d'achoppement majeur est l'ouverture totale de la ligue aux hockeyeurs étrangers, y compris non européens. Les Allemands craignent de disparaître presque totalement, et on discute même d'une possible inscription de l'équipe nationale comme participante de la DEL en 1998/99 afin que les internationaux continuent à y jouer !

Erich Kühnhackl, la légende du hockey allemand qui officie comme entraîneur-adjoint de l'équipe nationale, n'a pas mâché ses mots envers certains ex-coéquipiers influents dans une interview à Eishockey News : "Je voudrais qu'on prête attention à un problème social. Autrefois les gens agissaient avec beaucoup plus de passion et de cur. Quand on demande quelque chose aujourd'hui, on s'entend répondre : Qu'est ce que j'obtiens en retour ? Des gens comme Marcus Kuhl et Uli Egen, célébrés comme artisans des succès des Mannheimer Adler et des Kassel Huskies [NDLR : les équipes finalistes de DEL], devraient réfléchir et se demander comment ils ont arrivés où ils sont. Ils doivent tout au hockey. Et donc aux gens qui se sont cassé le cul pour eux. Ils ont oublié ça depuis longtemps. Ils n'ont que l'argent en tête - et j'ai profondément horreur de ça."

Les talentueux juniors Marco Sturm et Jochen Hecht devraient partir en NHL après ce Mondial, les autres se demandent ce qu'il adviendra d'eux. C'est le tapage réalisé autour des possibles naturalisés supplémentaires (outre George Zajankala finalement non-sélectionnable on a cité Sven Butenschön, Brendan Witt, Paul Laus...) qui a provoqué une interview enflammée de l'autre légende du hockey, Udo Kiessling, prenant pour cible le sélectionneur George Kingston dans le Sport Bild : "Ses affirmations, comme quoi le hockey allemand lui tient à cur comme aucun autre, sont un fieffé mensonge. Kingston n'a qu'une chose en vue, c'est de sauver sa tête ! Au lieu de former les joueurs allemands qui sont de moins en moins nombreux en DEL, il préfère récupérer dans son pays des professionnels nord-américains avec un passeport allemand. C'est comme cela que l'on détruit encore plus le hockey allemand." Et d'égratigner au passage l'assistant Kühnhackl pour sa passivité sur le sujet. La fédération a réagi par un communiqué de soutien dans lequel le capitaine Didi Hegen explique que Kingston forme les jeunes et est une chance pour le hockey allemand. Elle précise aussi que les noms des Germano-Canadiens ont été soufflés à Kingston par d'autres.

Ce n'est sûrement pas Kingston qui est responsable de la crise existentielle du hockey allemand. On peut toutefois remarquer que les Canadiens d'origine déclinent facilement la sélection. Didi Hegen l'a remarqué lui-même : "Je n'ai pas de compréhension pour des joueurs qui refusent pour des motifs privés cousus de fil blanc. Soit je joue, soit je prends ma retraite. On ne peut pas être international allemand juste pour briller au soleil, il faut aussi être dans l'équipe dans les temps difficiles." Il visait notamment les absences pour raisons personnelles de Benoît Doucet (forfait au camp en raison de deux audiences judiciaires avec les locataires de ses appartements), Mike Heidt (fête de famille pendant la préparation) ou Jayson Meyer. Or, Doucet et Heidt sont des joueurs-clés en powerplay, et ils risquent de manquer, tout comme le buteur Thomas Brandl, blessé à l'épaule.

Gardiens

                         Naissance   cm  kg                              MJ   Min.   Moy.     %
 1 KÖLZIG Olaf          192  95  04/09/1970  Washington Capitals  NHL    29   1644   2,59   90,6%
30 HEISS Joseph         180  85  13/06/1963  Kölner Haie         ALL-1   33   1922   2,59   89,8%
40 SELIGER Marc         178  72  01/05/1974  Portland Pirates     AHL     6    253   4,98   78,8%
                                             Hampton Roads Adm.  ECHL    18    813   3,54   87,4%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 KIENASS Torsten      182  80  23/02/1971  Nuremberg           ALL-1   51    5  16   21    20'
12 LÜDEMANN Mirko       180  83  15/12/1973  Kölner Haie         ALL-1   50   13  14   27    38'
15 MOLLING Jochen       186 100  09/08/1973  Berlin Capitals     ALL-1   47    1   1    2    32'
25 NOWAK Daniel         185  96  22/07/1966  Schwenningen        ALL-1   43    4  21   25    55'
33 WIELAND Markus       191  84  26/05/1976  EV Landshut         ALL-1   54    4  11   15    80'
36 GOLDMANN Erich       192  90  07/04/1976  Kaufbeuren          ALL-1   50    3   4    7    60'
41 KUNCE Daniel         186  89  17/07/1971  Kaufbeuren          ALL-1   47   10  12   22    68'
47 BERGEN Bradley       180  80  16/03/1966  Düsseldorf          ALL-1   51    5  23   28    32'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
10 PYKA Reemt           188  88  11/01/1969  Krefeld             ALL-1   51   16  12   28    46'
13 STEFAN Leo           182  82  22/02/1970  Düsseldorf          ALL-1   49   15  19   34    24'
17 DRAISAITL Peter      182  86  07/12/1965  Kölner Haie         ALL-1   47   26  28   54    16'
20 RUMRICH Jürgen       181  81  20/03/1968  Berlin Capitals     ALL-1   54   15  13   28    26'
22 LUPZIG Andreas       187  90  05/08/1968  Kölner Haie         ALL-1   53   12  23   35    83'
23 HEGEN Dieter         184  90  29/04/1962  Düsseldorf          ALL-1   45   20  27   47    30'
29 HECHT Jochen         187  85  21/06/1977  Adler Mannheim      ALL-1   55   24  24   48    40'
37 SERIKOW Alexander    183  78  23/06/1975  Adler Mannheim      ALL-1   56    5  11   16    97'
38 REICHEL Martin       188  87  07/11/1973  SB Rosenheim        ALL-1   48    8  14   22    34'
39 STURM Marco          180  80  08/09/1978  EV Landshut         ALL-1   53   17  31   48    46'
81 MacKAY Mark          175  78  28/05/1964  Schwenningen        ALL-1   53   27  43   70    30'
83 BENDA Jan            190  92  28/04/1972  HC Sparta Prague    TCH-1   59    8  22   30    88'

Entraîneur : George Kingston (CAN), assisté de Erich Kühnhackl et Jim Setters (CAN).

 

 

L'équipe de France est-elle envoyée au casse-pipe ? C'est ce que les Bleus craignent après avoir vécu une saison de galère en raison du trou de la Fédération Française des Sports de Glace (FFSG) qui a 30 millions de francs de déficit cumulé. Le plan d'économies les a d'abord privés pendant trois mois de sélectionneur, après le licenciement de estival de Tamminen, et ils n'en ont retrouvé un qu'en octobre avec Dany Dubé (35 ans). Cet entraîneur qui monte, ex-adjoint du Team Canada qui aurait pu intégrer un staff de NHL, savait-il bien dans quelle galère il mettait les pieds ? Apparemment oui. Dès sa nomination, il expliquait que les crises forcent les gens à bouger et rapportait à L'Équipe une citation de son père homme d'affaires : "N'achète pas des trucs qui marchent, ça coûte trop cher. Achète des trucs qui ne marchent pas et fais-les fonctionner."

Quel serait le conseil paternel concernant les trucs qui marchaient mais sont sabotés avec application ? Depuis le 1er avril, un administrateur judiciaire, Me Lebossé-Peluchonneau, a été nommé par le Tribunal de Grande Instance de Paris pour diriger la FFSG à la place du président Bernard Goy. Or, l'unique compétition de haut niveau à cette date est le championnat du monde de hockey sur glace. La participation n'était pas remise en cause : les primes IIHF financent la participation au Mondial de l'équipe de France, et un forfait coûte très cher en pénalités. C'est donc le budget de préparation qui a été sabré par des restrictions financières drastiques. Elle s'est faite exclusivement à l'étranger pour être prise en charge par les pays d'accueil sans rien organiser en France.

Cette préparation a été chaotique. L'administrateur judiciaire a refusé d'engager les dépenses de rémunération des kinés et du médecin pour l'équipe de France... qui n'étaient pas dans le budget prévisionnel à sa disposition. Puis, à l'aéroport de Roissy (pour aller à Oslo via Helsinki), Dubé est venu expliquer aux joueurs qu'il ne partait pas avec eux car sa situation contractuelle n'était pas éclaircie (elle ne l'est toujours pas puisqu'il n'a pas de contrat définitif). Le DTN adjoint chargé du hockey sur glace, Patrick Francheterre, a dû trouver une solution de crise pour payer l'encadrement médical obligatoire. Il les a payés de sa poche, espérant être remboursé par les clubs par la suite (Rouen, Amiens et Asnières doivent encore verser la part des recettes des matches France-Suède de février). Francheterre a aussi proposé à d'autres présidents de leur revendre les maillots et culottes des internationaux. Assurés ainsi d'être payés, les deux kinés Christian Neau et Patrick Lévy ont rejoint l'équipe quelques jours plus tard, en même temps que Dubé, suivis du médecin Patrick Tellier.

Ces embûches arrivent alors que l'équipe de France subit de force le rajeunissement qu'elle a trop longtemps repoussé. Les anciens partent à la retraite et l'on découvre que la génération suivante n'a plus de leaders. Une bonne préparation aurait été plus nécessaire cette année que jamais car la moyenne d'âge, de loin la plus élevée l'an passé (elle frisait les 30 ans), est descendue de deux ans et demi. Ville n'a plus joué depuis février, Richer et Pajon ne sont plus appelés. Les Français se présentent donc avec 12 néophytes, un défi compliqué.

Ce Mondial se joue chez Juhani Tamminen, très populaire ici, qui couvre le Mondial à la télévision comme chroniqueur aux formules-choc. Il a donc déclaré que si cette équipe de France gagnait deux matches ici en Finlande, il changerait son nom en Napoléon ! Dubé n'a vraiment pas apprécié cette critique de son prédécesseur. Même Philippe Bozon, qui avait apprécié l'état d'esprit plus offensif insufflé par le Finlandais (qui avait amené au quart de finale 1995), vient d'expliquer ainsi dans L'Équipe le maintien ric-rac de l'an dernier à Vienne : "La grande erreur de Tamminen fut d'accepter les caprices de tout le monde. Dès la préparation, j'ai su que les résultats seraient catastrophiques. Les joueurs n'étaient pas concernés."

L'équipe de France ne regarde donc pas en arrière et suit Dany Dubé. Celui-ci a offert à chacun un T-shirt avec l'inscription "Blue dog" dans le dos et une tête de bulldog sur le torse. Le message est clair : il veut que ses joueurs, pas forcément les plus techniques, se battent comme des chiens et concèdent peu d'espaces en zone défensive.

Gardiens

                            cm  kg   Naissance                             MJ
29 GRAVEL François         192  88  21/10/1968  ASG Angers        FRA-1    41
33 LHENRY Fabrice          180  82  29/06/1972  HC Brest          FRA-1    38
39 HUET Cristobal          183  84  13/09/1975  Grenoble          FRA-1    39

Défenseurs

                            cm  kg   Naissance                             MJ    B   A  Pts    Pén
 3 SOGHOMONIAN Jean-Marc   188  84  24/07/1971  Rouen HC          FRA-1    43    0  12   12    26'
 4 DJELLOUL Serge          186  92  28/03/1966  ESC Essen         ALL-2    44    4  12   16   105'
13 DEWOLF Karl             179  77  21/02/1972  HC Amiens         FRA-1    39    5  12   17    14'
16 LEMOINE Jean-Philippe   195 104  11/09/1964  HC Brest          FRA-1    30    4   9   13   114'
24 PEREZ Denis             184  94  25/04/1965  Rouen HC          FRA-1    42    4  14   18    64'
34 FILIPPIN J.-Christophe  195  95  18/05/1969  HC Reims          FRA-1    40    3  15   18    66'
55 WOODBURN Steven         186  85  24/10/1963  Heilbronn         ALL-2    61    5  23   28   103'

Attaquants

                            cm  kg   Naissance                             MJ    B   A  Pts    Pén
 7 BARIN Stéphane          179  75  08/01/1971  Villach           AUT-1    36    5   8   13     6'
 8 BRIAND Arnaud           186  93  29/04/1970  HC Reims          FRA-1    40   31  29   60    60'
 9 ROZENTHAL Maurice       177  76  20/06/1975  Lyon HC           FRA-1    37   25  37   62    79'
11 BESSE Guillaume         183  85  26/01/1976  Clarkson Univ.    NCAA     35   11  11   22    24'
12 BOZON Philippe          180  88  30/11/1966  Lausanne HC       SUI-2    23   17  15   32    89'
                                                Adler Mannheim    ALL-1    31   17  16   33    20'
15 ALLARD Pierre           180  90  19/08/1972  Grenoble          FRA-1    42   24  31   55    26'
19 OUELLET Robert          178  80  18/03/1968  HC Brest          FRA-1    42   23  30   53    16'
22 MORTAS Anthony          184  85  13/02/1974  HC Reims          FRA-1    39   10  18   28    47'
26 POUGET Christian        180  83  11/01/1966  Adler Mannheim    ALL-1    59   22  41   63    52'
28 DUBÉ Roger              179  89  02/10/1965  HC Brest          FRA-1    40   49  25   74   104'
40 GRAS Laurent            180  75  15/03/1976  HC Amiens         FRA-1    42   13  14   27    14'
41 LECOMTE Laurent         172  80  02/08/1965  HC Amiens         FRA-1    40   22  24   46    56'
42 ZWIKEL Jonathan         183  84  16/07/1975  HC Reims          FRA-1    40   20  28   48    58'

Entraîneur : Dany Dubé (CAN) assisté de James Tibbets (USA).

 

 

 

Groupe B (à Turku)

 

L'échec en Coupe du monde est resté en travers de la gorge du Canada qui ne veut laisser à personne le soin de contester sa suprématie sur le hockey. Le manager Bobby Clarke ne veut pas attendre d'avoir toutes les stars à disposition, dans neuf mois aux Jeux olympiques de Nagano, et voulait monter une grosse équipe dès ce championnat du monde. Il était donc déçu des refus de Ray Bourque, qui préfère rester auprès de sa femme (comme déjà l'été dernier à la Coupe du Monde), et d'Adam Oates, qui n'a même pas daigné décrocher son téléphone et a répondu via son agent. "Je ne comprends pas certains joueurs, la prochaine saison ne redémarre qu'en septembre et ils refusent maintenant de jouer un mois de plus."

Il y a heureusement des joueurs engagés sous le maillot canadien, comme le gardien Sean Burke, qui est bien là même si l'on s'inquiétait pour son genou lors du mini-camp de trois jours organisé à Winnipeg avec deux rencontres face aux États-Unis avant le départ pour la Finlande. La star de l'équipe est sans doute le défenseur Rob Blake. S'il y a un joueur frustré et avide de revanche, c'est bien lui : Blake avait participé à la victoire lors de la première manche de la finale de Coupe du Monde, puis avait assisté en spectateur aux deux cruelles défaites qui ont suivi face aux Américains en raison d'une infection au genou.

La sélection canadienne n'a peut-être pas de pur magicien du palet, mais elle dispose d'atouts offensifs variés : d'une part la vitesse de Jeff Friesen et de Geoff Sanderson (combinée pour ce dernier à un tir fulgurant), d'autre part la puissance physique dans le slot adverse avec Keith Primeau, et plus encore avec Owen Nolan et Chris Gratton qui sont les meilleurs marqueurs dans leur franchise. Les attaquants défensifs ne sont pas oubliés avec Rob Zamuner qui a réussi le tour de force d'avoir une fiche +/- positive en jouant chez la pire équipe de NHL ! Ce Canada se signale aussi par un métissage très nouveau dans une NHL jusqu'ici à la peau blanche : elle a pris des couleurs avec Jarome Iginla, un talent évident de 19 ans qui a été le meilleur attaquant du dernier Mondial junior, et Anson Carter, un joueur à effort maximal qui s'est révélé plus tardivement à 22 ans après quatre années universitaires.

Aucun de ses joueurs ne sera le capitaine : il s'agira du centre efficace en infériorité numérique et aux mises au jeu Dean Evason, le seul joueur à avoir joué toute l'année pour le Team Canada établi à Calgary (il habitait déjà sur place puisqu'il jouait auparavant chez les Flames). Sa désignation était la première décision marquante pour le coach au parcours atypique Andy Murray. Ce diplômé de commerce et de psychologie est devenu entraîneur à 25 ans. Il fait ce métier par passion et non par intérêt financier, car il est propriétaire de cinq magasins de vente d'automobiles qui sont gérées par son oncle. Il s'était d'abord fait connaître en Suisse en faisant monter Zoug et Zurich en LNA, avant de passer six ans comme assistant-coach en NHL. Assistant aux derniers Mondiaux puis à la Coupe du monde, il a enfin le droit de diriger le Canada ailleurs qu'à la Coupe Spengler.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                             MJ   Min.   Moy.     %
 1 BURKE Sean           193  95  29/01/1967  Hartford Whalers     NHL   51   2985   2,69   91,4%
30 FICHAUD Éric         180  78  11/04/1975  New York Islanders   NHL   34   1759   3,10   89,9%
31 TABARACCI Rick       184  82  02/01/1969  Calgary / Tampa Bay  NHL   62   3373   2,70   90,3%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                             MJ    B   A  Pts    Pén
 3 CHIASSON Steve       185  93  14/04/1967  Calgary / Hartford   NHL   65    8  22   30    39'
 4 BLAKE Rob            190  98  10/12/1969  Los Angeles Kings    NHL   62    8  23   31    82'
 6 BOUCHARD Joël        183  86  23/01/1974  Calgary Flames       NHL   76    4   5    9    49'
26 CROSS Cory           195  96  03/01/1971  Tampa Bay Lightning  NHL   72    4   5    9    95'
27 SIMPSON Todd         191  98  28/05/1973  Calgary Flames       NHL   82    1  13   14   208'
32 SWEENEY Don          178  85  17/08/1966  Boston Bruins        NHL   82    3  23   26    39'
44 McCABE Bryan         185  93  08/06/1975  New York Islanders   NHL   69    7  14   21   120'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                             MJ    B   A  Pts    Pén
 7 ZAMUNER Rob          188  92  17/09/1969  Tampa Bay Lightning  NHL   82   17  33   50    56'
 8 SANDERSON Geoff      183  84  01/02/1972  Hartford Whalers     NHL   82   36  31   67    29'
11 NOLAN Owen           185  91  12/02/1972  San José Sharks      NHL   72   31  32   63   155'
12 IGINLA Jarome        185  88  01/07/1977  Calgary Flames       NHL   82   21  29   50    37'
16 EVASON Dean          178  82  22/08/1964  Team Canada          INT   56   25  46   71   106'
19 FRIESEN Jeff         181  93  05/08/1976  San José Sharks      NHL   82   28  34   62    75'
21 ERREY Robert         178  84  21/09/1964  Detroit / San José   NHL   66    4   8   12    47'
33 CARTER Anson         182  80  06/06/1974  Portland Pirates     AHL   27   19  19   38    11'
                                             Washington / Boston  NHL   38   11   7   18     9'
39 GREEN Travis         185  88  20/12/1970  New York Islanders   NHL   79   23  41   64    38'
42 DONOVAN Shean        188  86  22/01/1975  San José Sharks      NHL   73    9   6   15    42'
55 PRIMEAU Keith        198  95  24/11/1971  Hartford Whalers     NHL   75   26  25   51   161'
77 GRATTON Chris        193  99  05/07/1975  Tampa Bay Lightning  NHL   82   30  32   62   201'

Todd Simpson a fait le voyage en Finlande mais n'a pas été déclaré ; le Canada a laissé deux places libres pour des joueurs éliminés du premier tour des play-offs NHL.

Entraîneur : Andy Murray, assisté de Mike Johnston, Wayne Cashman et Rob Cookson.

 

 

Au treizième siècle, Turku (en suédois Åbo) a été la première ville à tomber aux mains des envahisseurs suédois, qui en ont ensuite fait le centre de leur évangélisation luthérienne. Aujourd'hui, s'il existe encore une minorité suédophone (5%) dans la ville, ce sont de nouveaux envahisseurs venus en ferry qui se préparent à investir l'Élysée Arena. Ils portent fièrement les drapeaux jaunes et bleus pour soutenir une Tre Kronor... qui ne part forcément favorite dans ce tournoi.

Kent Forsberg est resté en poste alors que la Suède avait égalé la pire prestation de son histoire l'an passé en Autriche. Ses excuses accusant la mauvaise glace et l'air vicié de la patinoire de Vienne étaient mal passées. Le père de Peter est toujours très critiqué. Les doutes ont été ravivés parce que la Tre Kronor a été blanchie deux fois à domicile par les Russes pour ce qui devait être sa répétition générale. Plus que par la défaite, le moral suédois a été plombé par le forfait du joueur-vedette Mats Sundin, excellent en septembre à la coupe du monde, et qui s'est dit très fatigué physiquement. Forsberg : "J'ai essayé de convaincre Sundin de venir en équipe nationale. Mais hélas... il va grandement nous manquer. Néanmoins, je reste optimiste. Même sans Mats nous avons un effectif fort. Et je considère Tommy Salo comme le meilleur gardien de l'histoire de notre hockey."

Cet optimisme n'est pas forcément partagé. Salo s'est certes enfin imposé cet hiver devant les filets des Islanders - il a réussi 5 blanchissages et a joué 25 des 26 derniers matches - mais sa carrière est encore devant lui et il a bien des choses à prouver avant de mériter un tel compliment. Certains experts suédois ont même appelé ce cru 1997 "une équipe très ordinaire et médiocre", malgré la présence de l'artiste Michael Nylander qui semble un peu seul pour illuminer le jeu. Les observateurs critiquent par exemple le choix réitéré de Niclas Andersson, peu convaincant l'an dernier, alors que Forsberg n'a pas voulu de Fredrik Modin.

Ne pas citer la Suède parmi les favoris serait tout de même anormal. Sa défense est toujours très solide, assez forte pour ne même pas retenir l'habitué Kenny Jönsson. Elle a été taillée dans un style très physique autour de Mattias Norström, été élu par les médias de Los Angeles comme le meilleur défenseur des Kings de la saison devant le "all-star" Rob Blake.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Min.   Moy.     %
 1 HEDBERG Johan        181  84  05/05/1973  Leksands IF         SUE-1   46   2842   2,39   91,5%
35 SALO Tommy           181  79  01/02/1971  New York Islanders   NHL    58   3208   2,82   90,4%
   SANDBERG Mikael      177  77  29/03/1969  Västra Frölunda     SUE-1   46   2728   2,71   88,3%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 SUNDIN Ronnie        186  98  03/10/1970  Västra Frölunda     SUE-1   50    4  14   18    26'
 6 ALBELIN Tommy        187  89  21/05/1964  Calgary Flames       NHL    72    4  11   15    14'
 8 SVENSSON Magnus      190  87  17/04/1967  Leksands IF         SUE-1   54    9  19   28    95'
14 NORSTRÖM Mattias     186  93  02/01/1972  Los Angeles Kings    NHL    80    1  21   22    84'
26 ÖHLUND Mattias       190 100  09/09/1976  Luleå HF            SUE-1   57    8  11   19    46'
33 RAGNARSSON Marcus    184  96  13/08/1971  San José Sharks      NHL    69    3  14   17    63'
34 JOHANSSON Roger      190  87  17/04/1967  Färjestads BK       SUE-1   60   11  20   31    90'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 NILSSON Stefan       182  85  05/04/1968  Luleå HF            SUE-1   52    8  50   58    26'
10 LINDBOM Johan        188  98  08/07/1971  HV 71 Jönköping     SUE-1   54   21  14   35    32'
13 THURESSON Marcus     185  88  31/05/1971  TPS Turku           FIN-1   56   15  26   41    52'
16 FALK Nichlas         183  90  03/02/1971  Djurgårdens IF      SUE-1   49    9  21   30    18'
20 EKLUND Per           180  88  09/07/1970  Djurgårdens IF      SUE-1   54   21  16   37    14'
21 JÖNSSON Jorgen       184  88  29/09/1972  Färjestads BK       SUE-1   63   21  26   47    72'
22 SVARTVADET Per       187  93  17/05/1975  MoDo Örnsköldsvik   SUE-1   50    7  18   25    38'
24 CARLSSON Anders      180  87  25/11/1960  Leksands IF         SUE-1   59   13  35   48    64'
25 SUNDBLAD Niklas      186  95  03/01/1973  TPS Turku           FIN-1   61   17  23   40   117'
27 ARVEDSON Magnus      188  90  25/11/1971  Färjestads BK       SUE-1   62   17  18   35    44'
32 ANDERSSON Niklas     176  80  21/05/1971  New York Islanders   NHL    74   12  31   43    57'
44 HÖGLUND Jonas        193  97  29/08/1972  Calgary Flames       NHL    68   19  16   35    12'
92 NYLANDER Michael     181  87  03/10/1972  HC Lugano           SUI-1   44   15  51   66    36'

Les joueurs en italiques ne sont pas encore déclarés et peuvent être remplacés. Kent Forsberg est prêt à laisser des postes ouverts pour son fils Peter, Mikael Renberg et Nicklas Lidström jusqu'à la fin du premier tour NHL

Entraîneur : Kent Forsberg, assisté de Tommy Tomth.

 

 

Les États-Unis ont gagné la Coupe du monde de la NHL et ont l'impression d'être au sommet du hockey mondial. Ils n'ont plus à gagner ici, contrairement aux Canadiens revanchards, et peuvent se permettre d'ignorer comme d'habitude les championnats du monde. La phrase lâchée par l'entraîneur américain Jeff Jackson peut donc surprendre par sa franchise : "Nous n'avons pas de culture hockey".

Jeff Jackson a subi un taux de refus de 25% auprès des joueurs sélectionnés, notamment Brian Smolinski et Steve Konowalchuk. "25%, c'est beaucoup mais je pense que c'est aussi normal. Beaucoup sont blessés ou ont de la famille. Tony Granato, par exemple, a 34 ans, il a une femme et quatre enfants. Je peux le comprendre mais cela rend mon job plus difficile." Parce que le réservoir américain est limité, ce taux de 25% suffit pour être gênant. L'équipe a été complétée tardivement - l'avion de Chris Tancill n'atterrira que trois heures avant le coup d'envoi du premier match - et il manque encore la pièce que l'on considère la plus essentielle.

Le problème majeur est le refus de Jim Carey car c'était tout bonnement le seul gardien disponible au moment de la première liste de sélection. Parmi les éliminés des play-offs, il y avait en effet un seul gardien en NHL (Carey qui a décliné)... et même zéro en AHL. Le premier tour des séries, rapide dans la Ligue Américaine, a libéré le modeste Tom Askey, mais les Américains attendent fébrilement les prochains jours pour avoir un gardien expérimenté de NHL. Cinq portiers américains jouent effectivement dans ces play-offs : le héros de la Coupe du monde Mike Richter est qualifié au deuxième tour, Snow devrait l'être, donc les regards se tournent vers John Vanbiesbrouck tout juste éliminé (par les Rangers de Richter qui furent son ancienne équipe), ou vers Guy Hebert ou Chris Terreri qui sont à un match de l'être ce week-end.

Sitôt le gardien arrivé, l'équipe américaine peut devenir un prétendant sérieux, dont l'attraction est le défenseur Bryan Bedard, favori pour le trophée Calder de meilleur rookie. Mais elle n'a pas le temps d'attendre. Elle doit gérer dès le début les rencontres face aux équipes présumées plus faibles - dont la Lettonie débutante - pour être sûre d'être parmi les trois premiers de poule et de défier les meilleurs.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                               MJ   Min.   Moy.     %
30 BLUE John            178  83  19/02/1966  Austin Ice Bats      WPHL    33   1955   3,47   90,6%
35 ASKEY Tom	        186  92  04/10/1974  Baltimore Bandits     AHL    40   2239   3,75   88,7%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                               MJ    B   A  Pts   Pén 
 2 KLEE Ken             187  98  24/04/1971  Washington Capitals   NHL    80    3   8   11   115'
 3 HEDICAN Bret         189  88  10/08/1970  Vancouver Canucks     NHL    67    4  15   19    51'
 4 MARTIN Matt          192  93  30/04/1971  Toronto Maple Leafs   NHL    36    0   4    4    38'
                                             St. John's Maple L.   AHL    12    1   3    4     4'
 5 ROHLOFF Jon          180 100  03/10/1969  Boston Bruins         NHL    37    3   5    8    31'
                                             Providence Bruins     AHL     3    1   1    2     0'
 6 BERARD Bryan         188  89  05/03/1977  New York Islanders    NHL    82    8  40   48    86'
 7 LACHANCE Scott       185  96  22/10/1972  New York Islanders    NHL    81    3  11   14    47'
24 BEERS Bob            189  91  20/05/1967  Boston Bruins         NHL    27    3   4    7     8'
                                             Providence Bruins     AHL    45   10  12   22    18'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                               MJ    B   A  Pts    Pén 
 8 BRASHEAR Donald      190 100  07/01/1972  Montréal / Vancouver  NHL    69    8   5   13   245'
 9 TANCILL Chris        179  84  07/02/1968  San José Sharks       NHL    25    4   0    4     8'
                                             Kentucky Thoroughb.   AHL    46   21  26   47    33'
11 PLANTE Dan           181  86  05/10/1971  New York Islanders    NHL    67    4   9   13    75'
12 SULLIVAN Mike        189  85  27/02/1968  Calgary Flames        NHL    67    5   6   11    10'
14 HENDRICKSON Darby    185  85  28/08/1972  Toronto Maple Leafs   NHL    64   11   6   17    47'
                                             St. John's Maple L.   AHL    12    5   4    9    21'
15 MARINUCCI Chris      185  90  29/12/1971  Los Angeles Kings     NHL     1    0   0    0     0'
                                             Utah / Phoenix        IHL 	  83   26  42   68    32'
17 DRURY Chris          178  83  20/08/1976  Boston University     NCAA   41   38  24   62    64'
18 McINNIS Marty        180  83  02/06/1970  NYI / Calgary         NHL    80   23  26   49    22'
20 DONATO Ted           178  82  28/04/1969  Boston Bruins         NHL    67   25  26   51    37'
21 KRYGIER Todd         184  84  12/10/1965  Washington Capitals   NHL    47    5  11   16    37'
28 RANHEIM Paul         186  95  25/01/1966  Hartford Whalers      NHL    67   10  11   21    18'

Trois places libres, dont un gardien, pour des éliminés au premier tour des playoffs NHL

Entraîneur : Jeff Jackson, assisté de Jay Leach, Bob Mancini et Greg Cronin.

 

 

La Lettonie est la première des nouvelles nations issues de l'éclatement de l'ex-URSS à revenir dans l'élite. Des pays souvent vus comme des gêneurs venus bouleverser artificiellement la hiérarchie mondiale, comme s'il fallait éternellement les assimiler aux Russes. Ceux-ci jouent pourtant au hockey depuis moins longtemps que les Lettons, qui avaient déjà participé aux championnats du monde avant-guerre.

De l'héritage soviétique, la Lettonie a su garder le meilleur, ce jeu offensif flamboyant tout en combinaisons collectives. En jouant comme ça, nul doute que la Lettonie ne tardera pas à se faire un nom et à gagner les curs. Alors que certains sont gagnés par la tentation d'un esprit défensif et petit joueur, les Baltes ne doutent de rien. On ne les qualifiera pas de romantiques pour autant car ils ont un petit côté capitaliste. Les négociations sur les primes de match ont duré jusqu'à quelques jours de l'échéance (elles sont de 1000 dollars par joueur et par victoire, augmentées à 1500 dollars dans le cas plus hypothétique d'une victoire dans la poule finale).

Autre héritage de la présence russe, le légendaire Vladimir Yurzinov, ancien entraîneur du Dinamo Riga. Ce Mondial à Turku se joue dans la ville de résidence actuelle de celui qui a conduit le TPS au titre de champion d'Europe. Il a été nommé "consultant" de l'équipe nationale, comme il l'avait déjà été en 1995. Yurzinov est arrivé au camp de préparation à Riga sans ses patins, donc sans pouvoir encadrer l'équipe sur la glace. Il se dit que c'est ce qui a sauvé l'entraîneur-adjoint Jurijs Agureikins, qui n'aurait pas fait partie du staff si Yurzinov avait eu ses patins avec lui.

Se déplaçant dans d'élégants costumes à la dernière mode (quand les Suédois ou les Américains sont en survêtements), les Lettons veulent soigner leur image. Le petit pays aux 3 patinoires et 400 licenciés seniors est en représentation. Il espère que le gardien-vedette Arturs Irbe et l'attaquant Sergejs Zoltoks (qui a le plus gros temps de jeu chez les Ottawa Senators) pourront le rejoindre. Mais dans cette mobilisation générale, il y aurait quelques anicroches. L'absence de Fanduls serait due au fait qu'il ne veut pas travailler avec Yurzinov, son ex-coach au TPS ! Certains évoquent aussi des relations difficiles entre le sélectionneur Leonids Beresnevs et son capitaine Znaroks (un caractère de cochon qui a tendance à se croire plus malin que son entraîneur).

Gardiens

                           cm  kg   Naissance                              MJ   Min.   Moy.     %
 1 ZINKOVS Andrejs        175  74  24/01/1968  Juniors Riga        LET-1   31
29 SKUDRA Peteris         188  89  24/04/1973  Hamilton Bulldogs    AHL    32   1616   3,75   88,9%
                                               Toledo Storm         ECHL    4    200   3,30   91,0%
30 KLODANS Juris          183  75  25/05/1974  Buran Voronezh      RUS-2   34

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 LAVINS Rodrigo         179  80  03/08/1974  Muskegon Fury        CoHL   16    4   4    8    16'
                                               Tallahassee Tiger S. ECHL   51   11  27   38    47'
 3 KUPAKS Arturs          187  93  14/07/1973  Las Vegas Thunder    IHL     6    0   0    0    10'
                                               Toledo Storm         ECHL   52   13  30   43   112'
 4 SEJEJS Normunds        185  85  12/02/1968  HC Litvínov         TCH-1   48    6  19   25    46'
 5 BONDAREVS Igors        179  80  09/02/1974  Huntsville Ch. Cats  CHL    69   39  65  104    26'
 7 SKRASTINS Karlis       187  93  09/07/1974  TPS Turku           FIN-1   62    2  12   14    22'
17 CUDINOVS Sergejs       187  86  10/09/1962  EHC Neuwied         ALL-2   55    8  24   32    67'
28 MATICINS Andrejs       180  83  30/01/1963  Tingsryds AIF       SUE-2   36    9  11   20    48'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 MACIJEVSKIS Aleksandrs 175  73  26/07/1975  Hermes Kokkola      FIN-2   46   37  30   67    30'
 9 BELAVSKIS Aleksandrs   180  83  17/01/1964  IF Björklöven Umeå  SUE-2   36   28  20   48    63'
10 SENINS Sergejs         177  75  16/04/1972  Severstal Cherep.   RUS-1    5    0   1    1     4'
                                               Severstal-2 Cherep. RUS-3    5    3   1    4     6'
11 ZNAROKS Olegs          182  82  02/01/1963  Fribourg-en-Brisgau ALL-2   56   57  82  139    66'
12 JASS Mareks            183  82  22/07/1976  HK CSKA Moscou      RUS-1   42    7   4   11    22'
14 TAMBIJEVS Leonids      177  80  26/09/1970  Hvidovre IK         DAN-1   43   37  35   72   102'
18 PAVLOVS Igors          182  84  01/01/1965  EV Landsberg        ALL-2   48   40  67  107    22'
20 VITOLINS Harijs        189  83  30/04/1968  EHC Coire           SUI-2   42   25  59   84    64'
21 KERCS Aleksandrs       176  83  16/03/1967  EV Landsberg        ALL-2   51   42  54   96    52'
23 CIPRUSS Aigars         175  78  12/01/1972  Muskegon Fury       CoHL    23   13  19   32    13'
                                               GR / Rafales Québec  IHL    48    7  25   32     2'
24 IGNATOVICS Andrejs     173  75  24/03/1971  Hvidovre IK         DAN-1   45   30  33   63    48'
25 BOLDAVESKO Sergejs     175  75  09/10/1970  EC Peiting          ALL-2   53   24  48   72    56'
27 SEMJONOVS Aleksandrs   179  80  08/06/1972  Vojens IK           DAN-1   44   42  18   60    28'

Les joueurs en italiques ne sont pas encore déclarés pour laisser la place à Arturs Irbe et à Sandis Ozolins ou Sergejs Zoltoks

Entraîneur : Leonids Beresnevs, assisté de Jurijs Agureikins et Maris Baldonieks

 

 

Le hockey sur glace en Italie connaît quelques signes de crise. Les temps des gros sponsors et de l'argent facile semblent révolus, du moins du côté de la Lombardie et de la capitale économique Milan. Le championnat local a clairement été victime de l'arrêt Bosman car les meilleurs joueurs sont tous partis gagner leur croûte de pizza en Allemagne. Mais pour le président de la fédération Paul Seeber, c'est un mal pour un bien : "Nos joueurs ne peuvent qu'apprendre dans une ligue aussi forte que la DEL. Nous récupérons ainsi de meilleurs joueurs pour l'équipe nationale".

Le meilleur d'entre eux évolue toutefois en LNA, dont il a été le meilleur marqueur. Gates Orlando est l'un des joueurs les mieux payés d'Europe avec son salaire net de 350 000 francs suisses à Berne, où son entraîneur n'est autre que... Bryan Lefley, le sélectionneur national de l'Italie. Il ne sera donc pas dépaysé. Tous ces joueurs se connaissent bien et connaissent le système de jeu. C'est la sixième saison de Lefley. En qualifiant toujours l'Italie en quarts de finale depuis quatre ans, il l'a clairement amenée au maximum de ses possibilités.

Le problème... c'est qu'il n'y a plus de quarts de finale ! L'Italie semble donc être la principale victime de la nouvelle formule. Se qualifier parmi les six meilleures équipes s'annonce difficile, d'autant que le calendrier ne semble pas en leur faveur. Les Transalpins n'affrontent pas les équipes nord-américaines au tout début quand elles ne sont pas encore réglées. Terminer premiers de la poule de relégation pourrait être un objectif plus réaliste, mais cela peut difficilement attirer l'attention médiatique au moment où le hockey italien a perdu ses strass et paillettes.

Gardiens

                           cm  kg   Naissance                              MJ   Min.   Moy.     %
 1 CARPANO Andrea         174  78  09/03/1976  HC Fassa            ITA-1   18   1023   2,72
33 DELFINO David          172  79  29/12/1965  Alleghe             ITA-2   35          2,89
                                               Merano              ITA-1   12    715   3,85
34 ROSATI Michael         175  78  07/01/1968  Adler Mannheim      ALL-1   53   3139   2,44   90,2%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts   Pén
 5 INSAM Leo              192  93  06/02/1975  Klagenfurt          AUT-1   51    1   6    7   48'
 7 NARDELLA Robert        175  75  30/01/1968  Adler Mannheim      ALL-1   59    9  27   36   69'
20 COMPLOI Georg          189  97  09/11/1968  HC Gardena          ITA-1   38   21  29   50   85'
23 MARCHETTI Giovanni     178  80  12/02/1968  HC Fassa            ITA-1   37    8  31   39  111'
25 BIAFORE Chad           182  82  28/03/1968  Eisbären Berlin     ALL-1   57    1   8    9   60'
26 RUCCHIN Lawrence       185  93  12/05/1967  HC Milano 24        ITA-1   57    4   9   13  168'
29 BARTOLONE Christopher  180  87  24/01/1970  SB Rosenheim        ALL-1   53   15  34   46   40'
37 DE ANGELIS Michael     180  83  27/01/1966  HC Milano 24        ITA-1   58    6  23   29   72'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts   Pén 
 8 CHELODI Armando        179  82  12/01/1973  HC Fassa            ITA-1   34   23  33   56   16'
11 RAMOSER Roland         191  91  03/09/1972  Nuremberg           ALL-1   56   25  24   49  108'
12 MANSI Maurizio         178  80  03/09/1965  Kaufbeuren          ALL-1   54   17  32   49   54'
15 IOB Anthony            182  93  02/01/1971  HC Milano 24        ITA-1   24   12  13   25  121'
                                               Cologne             ALL-1   16    6   8   14   70'
16 ZARRILLO Bruno         181  77  05/09/1966  Cologne             ALL-1   52   36  43   79   34'
17 ORLANDO Gaetano        176  86  18/11/1962  SC Berne            SUI-1   59   33  66   99   46'
18 GSCHLIESSER Alexander  180  84  11/05/1973  HC Milano 24        ITA-1   59   20  15   35   28'
19 FELICETTI Dino         178  84  22/12/1970  Kaufbeuren          ALL-1   52   15  43   58   77'
21 BUSILLO Giuseppe       186  92  13/05/1970  Cologne             ALL-1   46    8  17   25   87'
24 CHITARRONI Mario       171  82  11/06/1967  Eisbären Berlin     ALL-1   57   13  19   32  141'
27 TOPATIGH Lucio         182  89  19/10/1965  HC Bolzano          ITA-1   54   31  26   57  219'
28 PAVLU Martin           188  85  08/07/1962  HC Bolzano          ITA-1   58   20  45   65   28'
77 BRUNNER Markus         186  86  18/05/1973  HC Merano           ITA-1   38   40  31   71   56'

Giovanni Marchetti et Alex Gschliesser sont sur place mais non inscrits, il reste une seule place pour l'un des deux

Entraîneur : Brian Lefley (CAN) assisté de Dale McCourt (CAN) et Adolf Insam.

 

 

La Norvège était un peu l'équipe sans histoires du Mondial à 12 équipes : depuis cinq ans, elle est toujours restée entre la neuvième et la onzième place, jamais reléguée mais jamais non plus en quart de finale. Pour lui donner une nouvelle impulsion, la fédération norvégienne avait décidé d'embaucher un entraîneur nord-américain, pour la troisième fois seulement de son histoire.

Brent McEwen a fait sa carrière à l'université du Saskatchewan avant trois ans en Suède, dont seulement une demi-saison en élite avec Rögle (avant-dernier et reversé au niveau inférieur à mi-championnat). Le moins que l'on puisse dire est que son bilan dans la saison internationale est catastrophique : 0 victoire, 6 nuls, 11 défaites ! Peut-être traumatisée par la blessure musculaire de sa star Espen Knutsen pendant le premier match, la Norvège a notamment fini dernière du tournoi de qualification olympique, mettant fin à une série de cinq participations consécutives aux JO.

Autant dire qu'il faudrait une grande performance pour que McEwen fasse oublier cet échec. Il n'aura plus d'excuse. Espen Knutsen, que cette blessure a empêché de remporter le titre de meilleur marqueur de l'Elitserien suédoise, paraît revenu en grande forme. Il y a juste eu un doute sur le gardien Robert Schistad jouera le Mondial alors qu'il n'a pas pu s'entraîner pendant un mois à cause d'une blessure à la main. Mais c'est surtout dans sa production offensive - et peut-être dans ses têtes - que la Norvège semble bloquée. Elle aura bien besoin des 600 supporters au moins qui sont annoncés comme faisant le déplacement.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                               MJ   Min.   Moy.     %
 1 SCHISTAD Robert      180  85  28/10/1966  Sparta Prague       TCH-1    39   2027   2,93   90,1%
30 ALLMAN Steve         180  82  16/05/1968  Furuset Oslo        NOR-1   
31 SØRLI Øivind         175  69  10/10/1972  Trondheim IK        NOR-1

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                               MJ    B   A  Pts    Pén
 5 FAGERLI Jan Roar     187  90  22/09/1966  Vålerenga IF Oslo   NOR-1    32    5  13   18    24'
 7 JAKOBSEN Tommy       173  83  10/12/1970  Augsbourg           ALL-1    52    5  11   16    70'
15 NØRSTEBØ Svein Enok  179  82  26/02/1972  Bad Nauheim         ALL-2    52   14  17   31    26'
16 ANDERSEN Carl Oscar  187  89  30/03/1972  Storhamar IL        NOR-1    45    8  31   39    51'
23 TRYGG Mats           179  78  01/06/1976  Manglerud Star Oslo NOR-1    36   13  11   24    12'
27 SMITHURST Michael    178  80  12/03/1971  Frisk Asker         NOR-1    38    7  22   29     6'
35 OLSEN Atle Alexander 186  84  29/01/1972  Färjestads BK       SUE-1    60    5   3    8    44'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                               MJ    B   A  Pts    Pén
 8 KNOLD Per Christian  173  77  04/05/1968  Stjernen            NOR-1    39   24  37   61    22'
10 FJELD Morten         178  76  04/03/1976  Storhamar IL        NOR-1    43    8  20   28    78'
14 TRYGG Marius         177  77  01/06/1976  Manglerud Star Oslo NOR-1    39   19  17   36     6'
18 DAHLSTRØM Ole Eskild 185  93  04/03/1970  Storhamar IL        NOR-1    44   29  59   88    32'
20 JOHNSEN Pål          180  80  17/03/1976  Storhamar IL        NOR-1    46   29  35   64    30'
21 MAGNUSSEN Trond      175  82  01/02/1973  Lillehammer IK      NOR-1    39   30  39   69    44'
24 SKRØDER Per-Åge      181  83  04/08/1978  Lillehammer IK      NOR-1    35   25  29   54
25 NILSEN Sjur Robert   172  81  03/12/1967  Bad Nauheim         ALL-2    55   12  28   40    60'
26 TVETEN Erik          185  91  05/08/1972  Vålerenga IF Oslo   NOR-1    45   25  30   55    26'
28 FJELDSTAD Rune       179  89  05/08/1972  Vålerenga IF Oslo   NOR-1    42   15  25   40    24'
29 VIKINGSTAD Tore      190  90  08/10/1975  Stjernen            NOR-1    35   23  36   59    20'
39 OLSEN Øystein        178  92  05/08/1972  Vålerenga IF Oslo   NOR-1    49   29  35   63   186' 
41 KNUTSEN Espen        179  85  12/01/1972  Djurgården IF       SUE-1    43   18  37   55    26'

Entraîneur : Brent McEwen (CAN) assisté de Matti Heikkilä (FIN).

 

Marc Branchu

 

Retour à la rubrique articles